De nouveau victorieux, les Chiefs et les Packers se sont assurés les titres dans leurs divisions respectives hier. Convaincant lors du choc de l’AFC face aux Steelers, les Bills ont marqué les esprits, tout comme Jalen Hurts qui mené les Eagles à la victoire face aux Saints pour sa première titularisation.


Buffalo Bills (10-3) 26 – Pittsburgh Steelers (11-2) 15

  • Ce choc avait un avant-goût de playoffs, entre deux des meilleures équipes de la conférence AFC. Et en prime-time, les Bills ont confirmé qu’il fallait compter sur eux. Avec cette victoire, la 10ème de la saison, Buffalo s’impose comme l’équipe numéro 2 de l’AFC après Kansas City.
  • Après quelques erreurs, Josh Allen n’a rien lâché et été spectaculaire. Le QB termine avec 238 yards, 2 touchdowns et 1 interception. Sa capacité à affronter la pression et son gros bras font régulièrement la différence. La présence de Stefon Diggs est également clé, car la WR a fait des misères à la défense de Pittsburgh. Il attrape 10 passes pour 130 yards et 1 touchdown. Sur la saison, le WR compte 100 réceptions (leader NFL) et 1 167 yards (record personnel).
  • Avant qu’Allen et Diggs ne trouvent la solution, ce match a été une bataille défensive. Les punts se sont enchaînées en début de rencontre et les deux franchises ont profité des récupérations pour marquer. Les Steelers ouvrent le score après un fumble récupéré et les Bills prennent l’avantage avant la mi-temps sur une pick-6.
  • Invaincue pendant 11 matchs, Pittsburgh vient de perdre ses deux derniers matchs. Si la défense n’a pas eu de solution pour contenir Stefon Diggs, elle a tout de même encore fait un match très solide. Mais l’attaque a eu beaucoup de mal à avancer, avec un jeu au sol inexistant et un jeu de passes limité à du jeu court. Les Steelers sont qualifiés pour les playoffs, mais ils devront se reprendre avant qu’elles débutent.

Miami Dolphins (8-5) 27 – Kansas City Chiefs (12-1) 33

  • Meilleure équipe de NFL pour forcer des pertes de balles, les Dolphins ont confirmé la tendance face à l’équipe qui en perd le moins. Intercepté seulement à 2 reprises depuis le début de saison, Patrick Mahomes en lance 3 hier. Deux arrivent dès le premier quart-temps, mais Miami ne parvient à marquer que 3 points sur ces deux récupérations. La troisième est exceptionnelle de la part de Xavien Howard, le leader de NFL (9 INT), et a amorcé le comeback des Dolphins.
  • Malgré 4 pertes de balle au total, les Chiefs ont montré suffisamment de puissance pour marquer 30 points consécutifs et l’emporter. Patrick Mahomes a bien réagi en lançant pour 393 yards et 2 touchdowns, et la vitesse des attaquants a fini par dépasser la défense de Miami. Tyreek Hill marque 2 touchdowns, un au sol et un dans les airs, et Mecole Hardman marque sur un retour de punt. Travis Kelce fait dans le classique avec 136 yards et 1 touchdown.
  • Privés de ses 2 meilleurs Running-backs et de plusieurs Linemen offensifs (3 rookies titulaires), les Dolphins se sont bien accrochés. La défense a fait sa part, et l’attaque, même si elle aurait pu mieux profiter des récupérations de balle, n’a pas démérité. Tua Tagovailoa lance sa première interception en NFL, mais il lance pour 316 yards et marque 3 touchdowns au total.
  • Grâce à ce 12ème succès en 13 matchs, Kansas City remporte la division AFC West pour la 5ème fois de suite. Les Chiefs prennent également la tête de la conférence AFC.

Las Vegas Raiders (7-6) 27 – Indianapolis Colts (9-4) 44

  • La saison rookie de Jonathan Taylor n’a pas toujours été simple, mais le RB est en grande forme depuis 2 semaines. Hier face à une défense des Raiders vulnérable au sol, il en a profité pour sortir son meilleur match, avec 150 yards et 2 touchdowns. Globalement, l’attaque au sol des Colts a dominé, avec 212 yards au total. Autre joueur en grande forme depuis quelques semaines, T.Y Hilton (86 yards) attrape les 2 passes de touchdown lancées par un Philip Rivers (244) encore bon.
  • Derek Carr lance 2 interceptions qui font mal au score. La première, une action spectaculaire de Kenny Moore dans son en-but, évite un touchdown qui aurait permis à Las Vegas de basculer en tête à la pause. La seconde, une pick-6 en fin de match, scelle définitivement l’histoire. Car a tout de même réussi à trouver régulièrement ses receveurs, et affiche 316 yards et 3 touchdowns.
  • Difficile de faire un bon résultat quand la défense alloue 44 points. En difficulté depuis de nombreuses semaines (même face aux Jets), elle plombe les espoirs de playoffs des Raiders. Paul Guenther, le Coordinateur Défensif, a été viré hier après le match, mais il est peut-être déjà trop tard.

Detroit Lions (5-8) 24 – Green Bay Packers (10-3) 31

  • Vainqueurs de leur 10ème match de la saison, les Packers sont en train de s’imposer comme l’équipe à battre dans la NFC. Ce succès leur permet non seulement de conserver leur titre dans la division NFC North, mais il leur permet aussi de prendre la première place dans la conférence NFC (grâce à la défaite des Saints également).
  • Ce n’est pas l’unique raison du succès, mais la forme d’Aaron Rodgers est clé. Le QB est plus que jamais en course pour le trophée de MVP après une nouvelle performance de haut-vol. Quelques heures après avoir vu Patrick Mahomes lancer 3 interceptions, il sort une copie ultra propre, avec 290 yards et 3 touchdowns dans les airs, et un autre touchdown au sol. Rodgers mène la NFL avec 39 touchdowns, pour seulement 4 interceptions.
  • Depuis le renvoi de Matt Patricia, les Lions se montrent plus compétitifs. Hier, malgré un jeu au sol poussif et une défense qui a du mal à limiter Aaron Rodgers & co., ils se sont accrochés. Matthew Stafford, qui a pris beaucoup de coup, lance pour 244 yards et 1 touchdown. Mais la défense a passé trop de temps sur le terrain, notamment en deuxième mi-temps, et le field-goal de 58 yards de Mason Crosby a scellé la victoire de Green Bay.

Philadelphia Eagles (4-8-1) 24 – New Orleans Saints (10-3) 21

  • Titulaire pour la première fois en NFL, Jalen Hurts s’offre une victoire face à l’équipe numéro 1 dans la NFC avant cette journée. Le rookie lance pour 167 yards et 1 touchdown (pour Alshon Jeffery) et court pour 106 yards. Cette mobilité apporte d’ailleurs une dimension nouvelle à l’attaque de Philadelphia.
  • Une des surprises de ce match est la performance au sol des Eagles, car la défense des Saints est l’une des plus solides de la ligue dans ce secteur, et depuis longtemps. New Orleans n’avait ainsi pas alloué un joueur à gagner plus de 100 yards au sol lors des 56 derniers matchs… Hier, deux joueur passent cette barre, Jalen Hurts donc mais aussi le RB Miles Sanders qui affiche 115 yards et 2 touchdowns.
  • Plutôt méconnaissables sur ce match, les Saints ont également été très moyens en attaque. Taysom Hill (291 yards, 2 TD) a lancé quelques belles passes, mais il perd 2 ballons (1 interception, 1 fumble) qui amènent 10 points à l’adversaire. Même le kicker Wil Lutz, d’habitude si sûr, manque 2 field-goals.

San Francisco 49ers (5-8) 15 – Washington Football Team (6-7) 23

  • Du fait de leur 4ème victoire de suite et de la défaite des Giants, Washington prend la tête de la division NFC East. Et la défense est la grande raison de la bonne série de la franchise de la capitale. Hier elle force 3 pertes de balle (1 pick-6, 2 fumbles) et s’offre 4 sacks ainsi qu’un grand nombre de pressions sur Nick Mullens.
  • Chase Young a marqué des points dans la course pour le trophée de Meilleur Rookie Défensif. Omniprésent et décisif, il réussit notamment 1 sack, 1 fumble sur un plaquage et il marque même 1 touchdown en récupérant un ballon qui traîne.
Chase Young
Énorme match pour le numéro 2 de la Draft 2020 (photo : NFL.com)
  • Avant de rester sur le banc en deuxième mi-temps, à cause d’une blessure à la jambe, Alex Smith n’était pas en grande réussite (57 yards, 1 INT). L’entrée en jeu de Dwayne Haskins n’a pas changé chose pour le jeu aérien de Washington. L’enseignement est que la présence du RB rookie Antonio Gibson est important pour l’équilibre.

Tampa Bay Buccaneers (8-5) 26 – Minnesota Vikings (6-7) 14

  • Malgré la victoire, les Bucs ont encore affiché quelques soucis offensifs, principalement d’entente. Tom Brady a raté quelques passes pour des receveurs ouverts, mais il a également réussi plusieurs belles actions. Le QB termine avec 196 yards et 2 touchdowns, des stats suffisantes hier.
  • La défense de Tampa, d’habitude extrêmement solide au sol, a eu du mal à contenir les assauts de Dalvin Cook. Le RB des Vikings gagne 102 yards (et 1 TD), faisant de lui le premier joueur à passer la barre des 100 yards au sol depuis la 9ème journée de la saison 2019. Mais les Bucs ont compensé avec un gros match de leur pass-rush. Ils réussissent ainsi 6 sacks au total, dont plusieurs lors des drives de fin de match, et Shaquil Barrett mène la charge avec 2.
  • Minnesota peut s’en vouloir dans ce match, et en vouloir à son kicker. Dan Bailey a en effet raté ses 4 coups de pied du jour, 3 field-goals et 1 transformation, abandonnant ainsi 10 points en route.  

Jacksonville Jaguars (1-12) 10 – Tennessee Titans (9-4) 31

  • Si A.J Brown (112 yards) a lancé ce match avec une superbe réception à une main, c’est bien Derrick Henry qui a encore régné sur le terrain. Le RB gagne 215 yards et s’offre un doublé de plus. Il mène désormais assez largement la NFL avec 1 532 yards et est co-leader avec 14 touchdowns.
  • Seulement trois RB ont passé la barre des 1 000 yards sur la saison pour l’instant. A vient de parler de Derrick Henry et Dalvin Cook l’avait déjà fait la semaine dernière. Hier, un troisième joueur l’a fait, et c’est une surprise. Peu de rookies non drafté ont atteint cette marque, et James Robinson devient le plus rapide à le faire (13 matchs).
  • De nouveau titulaire pour Jacksonville, Mike Glennon a été en souffrance. Après avoir lancé pour 85 yards et 1 interception, il a été remplacé par Gardner Minshew, qui a tenté de redonner un coup de boost à l’attaque (178 yards, 1 TD).

New York Giants (5-8) 7 – Arizona Cardinals (7-6) 26

  • De retour sur le terrain après avoir manqué 1 match, Daniel Jones n’était clairement pas à 100%. Très peu mobile, il n’a jamais su échapper à la pression lorsqu’elle venait à lui. Le QB se prend ainsi 8 sacks au total, dont 5 d’Haason Reddick, qui signe un record de franchise pour les Cardinals. Jones (127 yards) est sorti en fin de match pour éviter plus de dégâts.
  • Gênés par la défense des Giants, encore très solide hier, les Cardinals ont fini par faire la différence à l’usure. Le premier touchdown, sur un fumble récupéré, a permis de lancer la machine, et la défense a bien aidé l’équipe. Kyler Murray a été propre (244 yards et 1 TD dans les airs, 47 yards au sol) et DeAndre Hopkins a été très en vue (9 réceptions, 136 yards).
  • Ce résultat a de grosses incidences sur l’image des playoffs dans la NFC. Les Giants perdent leur place de leader de la NFC East, qui est récupérée par Washington. Pour Arizona, la victoire couplée à la défaite de Minnesota, les replace en 7ème et dernière place qualificative.

Chicago Bears (6-7) 36 – Houston Texans (4-9) 7

  • L’attaque de Chicago a parfaitement été lancée par David Montgomery, qui marque un touchdown de 80 yards sur la première action offensive. Ensuite, Mitchell Trubisky (267 yards, 3 TD) a parfaitement exécuté le plan de jeu des Bears et il a remporté son duel avec Deshaun Watson (219 yards, 1 TD). Un match qui doit faire du bien au QB des Bears, qui a dû affronter les « et si Chicago avait pris Watson plutôt que lui en 2017 » pendant toute la semaine.
  • Pour défendre Deshaun Watson, il fait un match plutôt très bon étant données les conditions. Déjà privé de Will Fuller, il a également dû faire sans Brandin Cooks, Randall Cobb et David Johnson hier. A la peine pour trouver des WR démarqués, il a souvent dû garder la ballon trop longtemps et se prend 6 sacks dont 1 safety par Khalil Mack.  

Carolina Panthers (4-9) 27 – Denver Broncos (5-8) 32

  • Partis doucement, les Broncos se sont réveillés après le touchdown de Diontae Spencer sur un retour de punt. Drew Lock, qui avait démarré timidement lui aussi, a alors lâché les chevaux. Le QB lance pour 280 yards et 4 touchdowns, et surtout, il ne se fait pas intercepter (une première depuis la Week 2).
Drew Lock
Enfin un match propre pour Drew Lock et l’attaque de Denver (photo : USATSI)
  • Bien lancé, avec un touchdown d’Efe Obada suite à un fumble forcé par Jeremy Chinn, les Panthers ont ensuite concédé trop de « big play ». Et l’attaque n’était pas dans un grand jour, souvent mise en difficulté par le pass-rush de Denver. Teddy Bridgewater prend 4 sacks et termine le match avec 283 yards et 1 touchdown au sol.

Los Angeles Chargers (4-9) 20 – Atlanta Falcons (4-9) 17

  • Lorsque deux équipes qui ont du mal à gagner des matchs serrés s’affrontent, cela donne une fin de rencontre tendue, avec des fans qui se demandent comment leur équipe va encore trouver le moyen de perdre. Très souvent du mauvais côté du résultats dans les matchs serrés, les Chargers l’emportent cette fois sur un field-goal de Michael Badgley à la dernière seconde. Avant ça, l’erreur était venue des Falcons et d’une interception lancée par Matt Ryan à 40 secondes de la fin. La troisième du jour pour le QB.
  • Ça n’a pas été le match le plus brillant pour Justin Herbert, mais le rookie a bien rebondi après la claque de la semaine précédente à New England. Le QB termine avec 243 yards, 2 touchdowns et 1 interception.

Cincinnati Bengals (2-10-1) 7 – Dallas Cowboys (4-9) 30

  • De retour à Cincinnati, Andy Dalton repart avec une belle victoire. Auteur d’un match propre (185 yards, 2 TD), il a profité des récupérations de sa défense. En première mi-temps, les Cowboys forcent 3 fumbles coup sur coup, qui leurs permettent de mener 17-0. La défense de Dallas est restée dominante pendant toute la rencontre
  • Les Bengals se sont mis dedans tout seul en début de match, et ils n’ont jamais réussi à revenir. Brandon Allen lance pour 217 yards et 1 touchdown, attrapé par A.J Green. Le WR compte désormais 65 touchdowns en carrière pour Cincinnati, à une unité d’égaler le record de franchise de Chad Johnson.

Seattle Seahawks (9-4) 40 – New York Jets (0-13) 3

  • Pas bien la semaine dernière lors de la défaite face aux Giants, Russell Wilson a été très bon hier. Il lance pour 206 yards et 4 touchdowns, avec 1 interception sur un superbe effort de Marcus Maye. Le jeu au sol a été efficace, avec 76 yards et 1 touchdown pour Chris Carson et 66 yards pour Carlos Hyde. Et D.K Metcalf (61 yards) signe son 10ème touchdown de la saison.
  • Certes, les Jets ont mené 3-0 dans ce match, puis leur après-midi était terminée. Incapables d’avancer offensivement (185 yards au total) et dépassés défensivement, ils ont même été horribles sur les coups de pied (3 field-goals manqués).
  • Opposé à son ancienne équipe, Jamal Adams était particulièrement motivé. Il en a profité pour s’illustrer avec notamment un nouveau sack. Il en compte désormais 8.5 sur la saison, le record historique pour un Defensive Back.