Comme chaque lundi, nous revenons sur les matchs de la veille. Et cette semaine, les Eagles ont validé leur ticket pour les playoffs, les Cowboys ont bien failli se prendre la déconvenue de l’année, et les Lions confirment leur remontée.


Detroit Lions (6-7) 34 – Minnesota Vikings (10-3) 23

  • Il y a un peu plus d’un mois, et malgré les efforts notables, les Lions étaient presque morts en affichant un bilan de 1-6. Mais Dan Campbell n’est pas du genre à se laisser abattre, et il a su remobiliser son équipe, qui a remporté 5 de ses 6 rencontres depuis. La dernière en date, face aux rivaux Vikings, et avec panache. Car au-delà de leur passer 34 points, les Lions ont pris des risques pour pimenter le succès. Detroit a ainsi tenté et réussi un « fake punt » dans ses 30 yards, et le 1st down qui a scellé la victoire a été obtenu avec une passe attrapée par le lineman Penei Sewell… De nouveau très bon, Jared Goff termine avec 330 yards et 3 touchdowns, et le WR rookie Jameson Williams a marqué son premier touchdown en NFL sur sa première réception. Le bilan de tout ça est que les Lions sont dans la course pour les playoffs dans la NFC.
  • Les Vikings avaient l’occasion de remporter la division dès cette semaine, et cela attendra un peu. Le résultat sera là au final, mais cette équipe doit s’interroger sur sa défense en vue des playoffs. Cela fait désormais 5 matchs consécutifs qu’elle alloue plus de 400 yards, et hier, elle a concédé plusieurs longs touchdowns. Dommage, car l’attaque est globalement au point, à l’image d’un Justin Jefferson encore monstrueux (11 réceptions, 223 yards) et d’un Kirk Cousins prolifique (425 yards, 2 TD).

New York Giants (7-5-1) 22 – Philadelphia Eagles (12-1) 48

  • Les Eagles sont officiellement qualifiés pour les playoffs après leur domination des Giants. Jalen Hurts en a profité pour signer une nouvelle performance digne d’un MVP. Le QB a débuté fort à la passe, avec notamment 2 touchdowns, de 41 et 33 yards, pour bien lancer son équipe, puis il a conclu au sol avec un autre touchdown. Au final, Hurts affiche 217 yards dans les airs et 77 à la course. Le jeu au sol des Eagles a d’ailleurs dominé, avec 253 yards et 4 touchdowns au total, dont 144 yards et un doublé pour Miles Sanders.
  • Les difficultés se confirment pour les G-Men qui ont tout simplement été dépassé par les Eagles hier. La défense n’a pas tenu, notamment au sol, et a pris 48 points, et l’attaque n’avait pas assez de ressources pour répondre. Daniel Jones n’a pas été mauvais (195 yards et 2 touchdowns au total), mais Saquon Barkley n’a pas eu d’impact (28 yards en 9 courses). New York est toujours dans l’image des playoffs, mais la chute est rapide.

Buffalo Bills (10-3) 20 – New York Jets (7-6) 12

  • Les défenses ont souvent pris le dessus dans cette rencontre, notamment en 1ère mi-temps avec 10 possessions consécutives qui se sont terminées par des punts. L’attaque de Buffalo a finalement réussi à trouver un peu de rythme en fin de 2ème quart-temps et en début de 3ème, et cela a été suffisant pour faire la différence. Josh Allen marque 2 touchdown, un dans les airs et un au sol, et il termine avec 194 yards au total. Bien contenu, Stefon Diggs a été discret (3 réceptions, 37 yards).
  • Après le bon passage des Bills, les Jets ont resserré les rangs et ont eu des occasions pour revenir. Mike White (268 yards) a montré du courage sur ce match, puisqu’il a joué blessé en 2ème mi-temps. Le QB a pris un premier coup dans les côtes, qui l’a obligé à sortir quelques temps, puis est revenu avant d’en prendre un autre. Il s’est accroché avant de partir pour l’hôpital dès la fin de la rencontre. Les 2 fumbles perdus par New York, dont 1 de Joe Flacco sur son entrée rapide mais ratée, ont fait mal.

San Francisco 49ers (9-4) 35 – Tampa Bay Buccaneers (6-7) 7

  • Ce match marquait la NFL à sa façon, car l’écart d’âge entre les 2 quarterbacks était le plus important de l’histoire, avec plus de 22 ans entre Tom Brady et Brock Purdy. Le rookie, pris avec le dernier choix de la Draft, aurait pu être intimidé, mais il n’en a rien été. Détendu et précis même dans la profondeur, il a montré qu’il avait sa place. Purdy termine avec 185 yards et 2 touchdowns dans les airs, ainsi qu’un autre touchdown au sol. Encore mieux, il est le premier QB à battre Tom Brady pour sa première titularisation en NFL… Le QB a bien été aidé par un grand Christian McCaffrey (119 yards au sol, 34 dans les airs, et 2 TD), et par un Brandon Aiyuk qui pris ses responsabilités après la sortie sur blessure de Deebo Samuel.
  • On savait que l’attaque des Bucs aurait du mal face à la défense des 49ers, et cela s’est vite confirmé. Même s’il n’a pas pris de sack, Tom Brady a souvent été sous pression, et ses linemen ont pris quelques pénalités. Le QB de Tampa a encore manqué de précision, et ses receveurs ont régulièrement semblé sur une autre page. Bilan, Brady ne lance que pour 253 yards en 55 passes tentées, avec 1 seul touchdown et 2 interceptions.
Brock Purdy vs Bucs
Une victoire face à Tom Brady pour sa première titularisation. Chapeau Brock Purdy (Photo : Thearon W. Henderson/Getty Images)

Los Angeles Chargers (7-6) 23 – Miami Dolphins (8-5) 17

  • Les Chargers devaient absolument remporter ce match pour se replacer dans la course pour les playoffs, et ils ont répondu présent. Justin Herbert ressort grand vainqueur de ce match, car il a remporté son duel face à Tua Tagovailoa. Le QB de L.A lance pour 367 yards et 1 touchdown, et le fait d’avoir enfin ses 2 meilleurs WR a changé la donne. Un Mike Williams (116 yards, 1 TD) et un Keenan Allen (12 réceptions, 92 yards) en forme donnent à Herbert les armes qu’il mérite. Il faut également mettre en avant la défense, pas toujours irréprochable cette année, qui a bien contenu l’attaque des Dolphins.
  • Pour le deuxième semaine de rang, l’attaque de Miami n’est plus explosive… En difficulté, Tua Tagovailoa n’a réussi que 10 de ses 28 passes hier, pour seulement 145 yards et 1 touchdown. Souffrir face à la meilleure défense de NFL (San Francisco) pouvait se comprendre, mais galérer contre des Chargers en fin de classement est nettement plus inquiétant pour la dynamique de l’équipe.

Dallas Cowboys (10-3) 27 – Houston Texans (1-11-1) 23

  • Les Cowboys se sont fait très peur et ils s’en sortent bien sur ce coup, face à la plus mauvaise équipe de NFL. Car après avoir ouvert le score, Dallas a déjoué, avec notamment 3 pertes de balle, une attaque brouillonne et une défense moins solide. Surement touché dans son égo, cette équipe s’est finalement rebellé pour éviter une grosse déconvenue. La défense a ainsi stoppé Houston en redzone à quelques minutes de la fin, et Dak Prescott (284 yards, 1 TD – 2 INT) a mené un drive de 98 yards pour finalement aller chercher la victoire.
  • Donnés largement perdants avant la rencontre, à juste titre, les Texans se sont battus avec leurs armes et ont profité des cadeaux des Cowboys. Cela n’a finalement pas été suffisant, ce qui est peut-être un mal pour un bien en vue du 1er choix de la Draft. A noter les bons matchs de Chris Moore (10 réceptions, 124 yards) en attaque et Tremon Smith (2 interceptions) en défense.

Denver Broncos (3-10) 28 – Kansas City Chiefs (10-3) 34

  • Match bizarre pour les Chiefs, qui ont largement dominé le début de match, avant de souffrir. Car lorsque le score était de 27-0 en faveur de Kansas City dans le 2ème quart-temps, on pensait alors à une boucherie. Mais Denver est finalement revenu dans le match, grâce notamment à 3 interceptions lancées par Mahomes (352 yards, 3 TD – 3 INT) et à une défense des Chiefs qui a eu du mal à stopper une des pires attaques de la ligue. Ce secteur est celui sur lequel cette équipe doit travailler en vue des playoffs.
  • Cela faisait longtemps que l’attaque des Broncos n’avait été aussi performante… Tout n’a pas été parfait, avec notamment une pick-6, mais Russell Wilson a été plutôt bon autrement avec 247 yards et 3 touchdowns. Sa sortie sur blessure (commotion) en début de 4ème quart-temps a fait mal à Denver. La défense, qui a tout de même encaissé pas mal de yards et de points, a également fait son boulot avec 3 interceptions et de nombreuses pressions sur Mahomes.

Tennessee Titans (7-6) 22 – Jacksonville Jaguars (5-8) 36

  • Perdants des 5 derniers matchs face à Tennessee, le Jaguars ont mis fin à la série avec la manière. Offensivement, Trevor Lawrence a signé un très gros match avec 368 yards et 4 touchdowns, et le TE Evan Engram a été excellent avec 162 yards et un doublé. Défensivement, Jacksonville a notamment forcé 4 pertes de balle, dont 2 fumbles de Derrick Henry. Le RB a marché sur la défense en 1ère mi-temps, mais n’a plus existé après la pause (2 yards seulement). Ce match à l’extérieur est surement le plus abouti de la saison des Jaguars.
  • Lorsque Derrick Henry est en forme, les Titans gagnent très souvent. Alors quand on voyait le RB afficher 96 yards dans le 1er quart-temps, on sentait un résultat positif. Mais les Titans ont commis trop d’erreurs en attaque, à commencer par Henry qui a perdu 2 fois la balle. Et le RB n’a plus rien fait en 2ème mi-temps, laissant son attaque trop limitée dans le dur.  
Trevor Lawrence vs Titans
Très grand match pour Trevor Lawrence à Nashville (photo : Sportsnet)

Seattle Seahawks (7-6) 24 – Carolina Panthers (5-8) 30

  • La recette du succès pour Carolina est un jeu au sol dominant, et cela a encore fonctionné hier face à Seattle. Les Panthers ont ainsi gagné 223 yards et marqué 2 fois dans ce secteur, avec Chuba Hubbard (74 yards, 1 TD) et D’Onta Foreman (74 yards) en leaders. Cela a permis à Sam Darnold d’être plutôt tranquille et de ne pas commettre d’erreur (120 yards, 1 TD). Malgré leur bilan, les Panthers sont plus que jamais dans la course pour la division NFC South… Incroyable.
  • Les Seahawks ont un soucis pour défendre contre le jeu au sol et cela s’est confirmé face aux Panthers. Pour compenser ça, l’attaque doit jouer un match presque parfait, et cela n’a pas été le cas hier. Geno Smith n’a pas été mauvais, avec 264 yards et 3 touchdowns, mais il a également lancé 2 interceptions pour la première fois de la saison. Des pertes de balle qui ont permis à Carolina de marquer 10 points. Seattle doit désormais absolument battre San Francisco jeudi pour rester dans le coup.

Cincinnati Bengals (9-4) 23 – Cleveland Browns (5-8) 10

  • Enfin une victoire pour Joe Burrow face à Cleveland ! Le QB n’a pas joué son meilleur match (239 yards, 2 TD – 1 INT), mais il a pu retrouver sa connexion si dangereuse avec Ja’Marr Chase (10 réceptions, 119 yards, 1 TD). Le retour en forme du WR est particulièrement important, car Tee Higgins et Tyler Boyd sont sortis sur blessure très tôt dans le match. La défense de Cincinnati a aussi confirmé sa belle forme, notamment en contenant Nick Chubb.
  • Si Chubb a eu du mal à avoir un impact sur cette rencontre, Deshaun Watson est apparu un peu moins rouillé pour son deuxième match. Le QB a terminé avec 276 yards et il a marqué son 1er touchdown de la saison, mais il a également lancé une interception.

Pittsburgh Steelers (5-8) 14 – Baltimore Ravens (5-8) 16

  • Journée compliquée pour les quarterbacks des 2 équipes. Du côté de Baltimore, Lamar Jackson était absent du fait d’une blessure subie la semaine dernière, et c’était donc Tyler Huntley qui était titulaire. Mais lui aussi a été touché, et c’est le QB numéro 3 Anthony Brown qui a terminé la rencontre. Chez les Steelers, Kenny Pickett a dû sortir très tôt pour une commotion, et cela a forcé le retour de Mitch Trubisky.
  • Les Ravens s’en sont sortis grâce à leur jeu au sol (215 yards au total), et notamment grâce à un J.K Dobbins qui a signé son retour avec 120 yards et 1 touchdown. En revanche, Pittsburgh a subi les 3 interceptions lancées par Trubisky.