Trois rencontres étaient au programme hier, et des enseignements sont à tirer dans chaque match. Les Bucs ont ainsi validé leur ticket pour les playoffs après une démonstration offensive. Les Dolphins ont fait un pas avant pour aller chercher la leur. Et les Cardinals ont trébuché et se mettent la pression pour la dernière journée.


Detroit Lions (5-10) 7 – Tampa Bay Buccaneers (10-5) 47

  • Les Bucs avaient l’occasion de se qualifier pour les playoffs pour la première fois depuis 2007, et ils n’ont pas trainé pour l’assurer. Tom Brady & co n’ont eu besoin que d’une mi-temps pour plier l’affaire, avec déjà un avantage de 34-0 à la pause. Le QB, qui n’a pas joué du tout en deuxième mi-temps, avait déjà lancé pour 348 yards et 4 touchdowns. Brady affiche désormais 36 touchdowns, un nouveau record de franchise.
  • Tous les joueurs offensifs de Tampa ont pu participer à la fête hier. Mike Evans a mené le peloton avec 10 réceptions, 181 yards et 2 touchdowns. Il compte 13 touchdowns sur la saison, là aussi un nouveau record de franchise, et se rapproche de sa 7ème saison à plus de 1 000 yards. Gronk a signé un doublé, et Godwin, Brown et Fournette ont également marqué. Blaine Gabbert a joué la deuxième mi-temps au poste de QB.
  • Privé de son coach principal, sur la liste Covid-19, les Lions n’ont pas existé dans ce match. Incertain avant le match, Matthew Stafford a démarré, mais il a vite quitté le terrain après une blessure à la cheville. Il n’est pas revenu. Detroit a tenté le coup avec Chase Daniel (86 yards), puis David Blough (49 yards, 1 INT), mais rien n’a fonctionné.

Arizona Cardinals (8-7) 12 – San Francisco 49ers (6-9) 20

  • La saison n’a pas été évidente pour San Francisco, la faute a de nombreuses blessures notamment, mais le staff a fait un boulot assez incroyable pour garder l’équipe compétitive. Kyle Shanahan a ainsi guidé une attaque inspirée hier, qui nous a rappelé celle des dernières playoffs. Le jeu au sol a dominé, avec 227 yards au total, dont 183 pour Jeff Wilson. Le RB affiche plus de 200 yards au total et marque sur une réception. Titulaire cette semaine, C.J Beathard a été bon (182 yards, 3 TD), et le retour de George Kittle a fait du bien (92 yards).
  • Défensivement, les 49ers ont également été solide pour ralentir une attaque des Cardinals bien terne. Les Niners forcent 2 pertes de balle, 3 sacks et limitent Arizona à un vilain 4/16 sur 3rd down. Robert Saleh a de nouveau marqué des points, et les équipes NFL à la recherche d’un coach devraient l’appeler. Kyler Murray termine avec 247 yards dans les airs et 75 au sol, mais son interception fait mal. Même DeAndre Hopkins a bien été contenu (48 yards), même s’il a battu un record de franchise avec sa 110ème réception de l’année.
  • Les Cards ont eu des occasions de revenir en fin de match, grâce notamment aux 3 loupés de Robbie Gould au pied (2 FG, 1 PAT). Mais rien n’y a fait. Avec cette défaite, Arizona se met la pression dans la course pour les playoffs. En cas de victoire sur Jacksonville, les Bears reviendraient à leur niveau, et les Cardinals terminent la saison face aux Rams…

Las Vegas Raiders (7-8) 25 – Miami Dolphins (10-5) 26

  • Ce match a été serré et longtemps fermé. Confronté à l’inefficacité de son attaque, Brian Flores a alors tenté de la redynamiser en lançant Ryan Fitzpatrick à 10 minutes de la fin. Et FitzMagic a encore fait son show. Le QB mène ainsi 3 drives sur lesquels Miami marquent des points, et affiche 182 yards et 1 touchdown en peu de temps de jeu. Tua Tagovailoa n’avait lancé que pour 94 yards et 1 touchdown en plus de 3 quart-temps. Après le match, le coach a répété que le rookie restait son titulaire.
  • La fin de match a été assez folle, car Las Vegas reprend l’avantage à seulement 19 secondes de la fin sur un field-goal. Mais Fitzpatrick réussit une passe improbable alors qu’il est touché au niveau du « facemask ». Bilan, réception de 34 yards et pénalité de 15 yards… Cela permet à Jason Sanders de tenter et réussir le field-goal de la gagne. Désormais, les Dolphins ont leur destin entre les mains. Une victoire face à Buffalo (qui n’aura peut-être rien à jouer) lors de la dernière journée, et direction les playoffs.
  • Pour les Raiders, l’infime espoir s’est désormais évanoui. Pourtant, ils ont eu l’occasion de gagner ce match, mais l’efficacité a cruellement fait défaut dans les moments importants et dans la zone de vérité. L’attaque affiche ainsi un 0/10 sur 3rd down, et elle ne marque qu’un seul touchdown en 4 possessions en redzone. De plus, une transformation ratée permet finalement à Miami de gagner d’1 point… Derek Carr, finalement présent, lance pour 336 yards et 1 touchdown. Nelson Agholor (155 yards, 1 TD) a été le receveur le plus en vue, et Darren Waller a encore été bon (112 yards).