La 17ème journée de la saison régulière a livré son verdict. Tennessee et Washington remporte les derniers titres de division encore en jeu, 3 équipes de l’AFC North participeront aux playoffs, et les Packers finissent premiers dans la conférence NFC. Et les grands perdants de cette ultime journée sont Miami et Arizona.


Les Titans remportent l’AFC South. Indianapolis également qualifié.

  • Houston Texans (4-12) 38 – Tennessee Titans (11-5) 41
  • Indianapolis Coltd (11-5) 28 – Jacksonville Jaguars (1-15) 14

Avant cette ultime journée, les Titans avaient la main dans la division AFC South, et une victoire leur assurait le titre. Et ça n’a pas été facile puisque Tennessee s’impose sur le fil, grâce à un field-goal de Sam Sloman à la dernière seconde. Comme souvent cette saison, la défense friable a permis à l’adversaire de rester dans le match. Heureusement pour les Titans, l’attaque continue d’être difficile à stopper, à l’image de Derrick Henry. Le RB a marqué l’histoire en devenant le 8ème joueur de l’histoire à gagner plus de 2 000 yards au sol sur une saison. Il a signé son 3ème match consécutif à plus de 200 yards face à Houston (250 yards, 2 TD). Autre joueur en vue, A.J Brown (10 réceptions, 151 yards, 1 TD) a confirmé sa grosse saison.

Si les Texans se sont accrochés jusqu’au bout, c’est surtout grâce à la présence de Deshaun Watson. Le bilan de sa franchise n’est clairement pas bon, mais lui continue de jouer à très haut niveau. Hier, il lance pour 365 yards et 3 touchdowns (1 INT), s’appuyant souvent sur Brandin Cooks (11 réceptions, 166 yards, 2 TD). Houston aura le 3ème choix lors de Draft 2021, mais ce sont les Dolphins qui choisiront… La mauvaise gestion plombe ce club.

Pendant le match des Titans, les Colts ont espéré un faux pas de leur rival pour récupérer le titre de division. Les joueurs ne savaient pas ce qu’il se passait à Houston car Frank Reich avait demandé d’éteindre les écrans de scores au Lucas Oil Stadium. Finalement, Indianapolis n’est pas champion de division, mais la franchise se qualifie tout de même pour les Playoffs. La défaite des Dolphins leur avait ouvert la voie, et ils ont fait le boulot contre Jacksonville. Si les Jaguars se sont longtemps accrochés, ils n’ont finalement pas réussi à contenir les assauts de Jonathan Taylor. Le RB rookie des Colts bat un record de franchise en gagnant 253 yards au sol (avec 2 touchdowns).


3 équipes de l’AFC North qualifiées.

  • Cleveland Browns (11-5) 24 – Pittsburgh Steelers (12-4) 22
  • Cincinnati Bengals (4-11-1) 3 – Baltimore Ravens (11-5) 38

Pour la première fois depuis 2002, les Browns se qualifient pour les playoffs. La réaction de Baker Mayfield après avoir gagné le 1st down décisif résume surement le sentiment de libération des fans de Cleveland. Des fans qui ont encore du transpiré hier, lorsqu’ils ont vu Pittsburgh remonter progressivement leur retard de 15 points. Finalement, les Browns ont tenu bon. Place désormais à un match de playoffs pour la première fois en 18 ans, de nouveau face aux Steelers. Et cette fois, tous les titulaires seront présents en face.

Car hier, Mike Tomlin avait décidé de reposer plusieurs de ses cadres, dont Ben Roethlisberger en attaque et T.J Watt en défense. Mason Rudolph n’a pas été mauvais, avec 315 yards, 2 touchdowns et 1 interception, mais pas sûr qu’il ait gagné ses jalons de futur QB de la franchise. Excellent lors de sa saison rookie, Chase Claypool termine avec 101 yards et 1 touchdown. Pour Cleveland, les WR étaient de retour et ça a fait du bien à Baker Mayfield (196 yards, 1 TD). Comme souvent, le danger est régulièrement venu du jeu de courses, et notamment de Nick Chubb (108 yards, 1 TD).

La division AFC North, très compétitive cette saison, place donc 3 équipes en playoffs. En ballotage favorable, les Ravens n’ont pas tremblé pour assurer leur qualification. Baltimore, qui a retrouvé son efficacité offensive, a littéralement marché sur Cincinnati en gagnant 404 yards au sol (record de franchise). Le rookie J.K Dobbins, qui termine fort, mène la charge avec 160 yards et 2 touchdowns. Lamar Jackson ajoute 97 yards et devient le premier QB de l’histoire avec 2 saisons à plus de 1 000 yards au sol. Le QB ajoute 113 yards et 3 touchdowns (1 INT) dans les airs. La défense des Ravens a également été très solide, limitant Brandon Allen à 48 yards et 2 interception.


Les Dolphins prennent l’eau.

  • Buffalo Bills (13-3) 56 – Miami Dolphins (10-6) 26

La franchise de Miami fait partie des grandes perdantes de cette dernière journée. Les Dolphins étaient sûrs de jouer les playoffs avec un succès, mais ils ont pris une claque par une équipe de Buffalo qui joue un football très inspiré en ce moment. Josh Allen conclut sa fabuleuse campagne avec 224 yards et 3 touchdowns (1 INT). Avec 4 544 yards, il en profite pour battre le record de franchise sur une saison, qui était détenu par Drew Bledsoe. Les Bills ont rapidement pris le large dans ce match, grâce notamment à 3 touchdowns d’Isaiah McKenzie en première mi-temps (2 réceptions et 1 retour de punt). Matt Barkley et d’autres remplaçants ont terminé le match. Buffalo assure la 2ème place dans la conférence AFC.

Soirée cauchemardesque donc pour Miami, qui reste sur le carreau après une saison admirable, et bien au-dessus des attentes. Mais la déception doit être grande après ce dernier match raté. Tua Tagovailoa a souffert et termine avec 361 yards, 1 touchdowns et 3 interceptions. Et cette fois, Ryan Fitzpatrick n’était pas disponible pour venir jouer les magiciens. La défense, pourtant si solide toute la saison, n’a rien pu faire pour stopper un Josh Allen en feu.


Washington s’offre la division NFC East

  • Philadelphia Eagles (4-11-1) 14 – Washington Football Team (7-9) 20
  • New York Giants (6-10) 23 – New York Giants (6-10) 23

Le dénouement de cette division ne pouvait pas être différent. Confus, marqué des actions bizarres et des pertes de balle. Ainsi, malgré une attaque peu inspirée, qui n’affiche que 248 yards au total et qui perd 2 fois la balle, Washington parvient à battre Philadelphie et remporte donc la division NFC East. La défense de la franchise de la capitale a encore été solide. Pour Philadelphia, la saison se termine avec beaucoup d’interrogations, notamment au poste de QB. La rupture semble être définitive avec Carson Wentz, et Jalen Hurts est-il la solution ? Le rookie n’a d’ailleurs pas terminé le match, remplacé par un Nate Sudfeld perdu.

Washington Football Team
La défense est le principal atout de Washington pour les playoffs (photo : Sky Sports)

Ce choix a d’ailleurs dû faire rager les fans des Giants, qui compter sur une défaite de Washington pour remporter la division. Car oui, la franchise New Yorkaise s’était offert le droit d’y croire en remportant son 6ème match de la saison un peu plus tôt, face à Dallas. Et là aussi ça avait été une drôle d’histoire. Aucune des 2 équipes n’a semblé vouloir gagner en fin de rencontre, et les erreurs se sont enchaînées. Après une interception lancée par Andy Dalton, le RB des Giants Wayne Gallman gagne un 1st down décisif mais lâche le ballon… Après plusieurs minutes d’analyse et de stress, les arbitres jugent que les Giants conservent la balle. Une fois de plus, les Cowboys n’ont pas répondu présent dans un match important.  


Les Rams éliminent les Cardinals

  • Los Angeles Rams (10-6) 18 – Arizona Cardinals (8-8) 7

Les deux rivaux de la division NFC West jouaient déjà une sorte de Wild-Card hier, avec une place en playoffs pour l’équipe victorieuse. Et ce match ne s’est pas joué dans les conditions optimales, pour aucune des deux équipes. Les Rams étaient privés de Jared Goff, tandis que les Cardinals ont très rapidement perdu Kyler Murray. Il y a donc eu un duel entre John Wolford, qui a joué 1 saison en AAF et qui prenait des cours de finance il y a encore quelques semaines, et Chris Streveler, qui a joué 2 saisons dans la ligue Canadienne. Après une interception sur sa première passe, Wolford s’est bien repris avec quelques bonnes passes et une mobilité précieuse. Pour Arizona, Streveler lance certes 1 touchdown mais il a globalement eu du mal à faire avancer l’attaque. Dur au mal, Murray est même revenu en fin de match pour tenter de faire gagner son équipe, en vain. La meilleure défense, celle des Rams, est sortie vainqueur de ce match.

Cette défaite est synonyme d’élimination pour les Cardinals, et profite aux Bears, qui prennent la 7ème place qualificative malgré leur défaite face à Green Bay.


Les Packers terminent leaders dans la NFC

  • Chicago Bears (8-8) 16 – Green Bay Packers (13-3) 35
  • Carolina Panthers (5-11) 7 – New Orleans Saints (12-4) 33
  • San Francisco 49ers (6-10) 23 – Seattle Seahawks (12-4) 26

Green Bay termine la saison avec le meilleur bilan dans la conférence NFC, s’offrant donc une semaine de repos et l’avantage du terrain en playoffs. Et pour la deuxième fois cette saison, les Packers ont largement dominé le rival Chicago. Aaron Rodgers, qui voulait confirme son statut de favori pour le trophée de MVP, a sorti une première mi-temps parfaite, avec un 10/10 à la passe pour 155 yards et 3 touchdowns. Le QB termine avec 240 yards et 4 touchdowns, dont un pour Davante Adams évidemment.

Faciles vainqueurs des Panthers, les Saints terminent à la deuxième place de la NFC. Drew Brees lance pour 201 yards et 3 touchdowns, et l’absence de tous les running-backs n’a pas trop gêné. New Orleans remporte ses 6 matchs de division cette saison, une première. Pour Carolina, Teddy Bridgewater termine mal la saison. Le QB affiche 176 yards et 2 interceptions avant d’être remplacé par P.J Walker. Pas sûr qu’il ait convaincu la franchise de le conserver sur le long-terme.

Mis en difficulté par les 49ers, Seattle s’impose finalement pour son dernier match de la saison. Les Seahawks terminent ainsi à la 3ème place de la NFC. Ce match a avant tout servi aux receveurs de battre des records de franchise. D.K Metcalf (1 303 yards) a ainsi battu le record de yards sur une saison de Steve Largent. Et Tyler Lockett a battu le record de réceptions (100) sur une saison.


Tampa Bay assure sa 5ème place

  • Tampa Bay Buccaneers (11-5) 44 – Atlanta Falcons (4-12) 27

Déjà qualifiés pour les playoffs avant ce match, les Bucs souhaitaient conserver la 5ème place pour avoir un match (plus abordable) face au champion de la faible division NFC East. Ça été chose faite avec une nouvelle démonstration offensive. Tom Brady lance pour 399 yards et 4 touchdowns (1 INT), portant son total à 40 dans les airs cette saison, et 43 au total. Pas mal à 43 ans. Mike Evans en a lui profité pour signer sa 7ème saison consécutive avec plus de 1 000 yards, un record NFL. Hélas, le WR est sorti peu de temps après, blessé au genou.


Les autres résultats de la 17ème journée

  • New England Patriots (7-9) 28 – New York Jets (2-14) 14

Pour ce qui était peut-être son dernier match avec les Patriots, Cam Newton a été très bon. Le QB lance pour 242 yards et 3 touchdowns, et ajoute 79 yards au sol. Il bat ainsi le record de franchise avec 592 yards au sol sur la saison. Pour les Jets, la saison se termine avec une 14ème défaite et le 2ème choix lors de la Draft 2021. C’était prévu, le coach Adam Gase a été remercié dans la foulée.

  • Detroit Lions (5-11) 35 – Minnesota Vikings (7-9) 37

Ce match sans enjeux a été un très beau duel offensif, notamment entre Kirk Cousins (405 yards, 3 TD) et Matthew Stafford (293 yards, 3 TD, 1 INT). Si Marvin Jones s’est illustré chez les Lions, avec 180 yards et un doublé, Justin Jefferson (133 yards) a marqué l’histoire. Le WR des Vikings, qui avait déjà battu le record de franchise pour un rookie de Randy Moss, s’est offert le record de yards pour un rookie dans l’histoire de la NFL. Avec 1 400, il fait mieux qu’Anquan Boldin (1 377 yards en 2003).

  • Denver Broncos (5-11) 31 – Las Vegas Raiders (8-8) 32

Autre match sans enjeux mais avec du spectacle. Malgré les erreurs (3 pertes de balle), les Raiders ont trouvé les ressources pour s’imposer. Derek Carr lance pour 371 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions. Josh Jacobs gagne 89 yards et marque un doublé. Et Darren Waller affiche 117 yards et 1 touchdown. Pour Denver, match propre de Drew Lock, avec 339 yards et 2 touchdowns. Le WR rookie Jerry Jeudy s’illustre avec un touchdown de 92 yards.

  • Kansas City Chiefs (14-2) 21 – Los Angeles Chargers (7-9) 38

Justin Herbert a terminé sa brillante saison rookie avec une nouvelle très belle performance. Le QB des Chargers lance pour 302 yards et 3 touchdowns, et marque aussi au sol. Il possède désormais plusieurs record NFL pour un rookie, dont le nombre de touchdowns à la passe (31), le nombre total de touchdowns (36), ou le nombre de matchs à plus de 300 yards (8). La franchise de L.A a des questions pour l’intersaison, mais pas au poste de Quarterback.