L’étau se resserre et l’image des playoffs se clarifie à l’issue de l’avant-dernière journée. Les Buccaneers ont finalement réussi à remporter la division NFC South, et les Giants ont validé leur présence en playoffs pour la première fois en 6 ans. Du côté des déçus, les espoirs se sont envolés pour les Raiders, les Jets, les Commanders et les Saints.


Les Bucs champions. Les Giants qualifiés.

Tampa Bay Buccaneers (8-8) 30 – Carolina Panthers (6-10) 24

  • Une performance qui fait du bien pour les Bucs, avec notamment leur match le plus abouti offensivement de la saison. Il était temps… Tom Brady a pris les choses en main, avec 423 yards et 3 touchdowns, et il a redécouvert les longues passes pour Mike Evans. Le WR a signé sa 9ème saison consécutive à plus de 1 000 yards avec un match XXL : 10 réceptions, 207 yards, 3 TD. La défense a également joué son rôle, en contenant bien le jeu au sol des Panthers qui sortaient d’un record (74 yards en 22 courses). Bilan, les Bucs conservent le titre de division NFC South et joueront 1 match de playoffs à domicile dans 2 semaines.
  • Les Panthers y ont cru jusqu’au bout, et ils ont même dû y croire fort en début de match lorsqu’ils menaient 14-0. Mais la défense a craqué trop souvent et n’a jamais trouvé la solution pour contenir Mike Evans. De son côté, Sam Darnold a confirmé sa bonne fin de saison avec un gros match (341 yards, 3 TD, 1 INT), hélas insuffisant pour éviter l’élimination.

New York Giants (9-6-1) 38 – Indianapolis Colts (4-11) 10

  • Sous pression cette saison, Daniel Jones a répondu présent et sa progression ne peut être déniée. Hier, il a fait le travail pour assurer la victoire de son équipe, en lançant pour 177 yards et 2 touchdowns, et en terminant leader au sol avec 91 yards et 2 autres touchdowns. Largement suffisant pour surclasser une faible équipe d’Indianapolis. La défense a fait sa part de boulot, avec notamment une pick-6. Ce succès assure aux Giants une place en playoffs, pour la première fois depuis la saison 2016. Bravo Brian Daboll.
  • Plus qu’une semaine avant que le calvaire des Colts se termine. Cette équipe n’y est plus, et l’intersaison s’annonce intéressante car Jim Irsay a beaucoup de choix à faire, que ce soit pour le coaching ou pour le quarterback notamment…

Vers une finale dans la NFC North. Les Pats ont la main dans l’AFC.

Green Bay Packers (8-8) 41 – Minnesota Vikings (12-4) 17

  • 4ème victoire de rang pour des Packers qui ne sont pas bons à prendre en ce moment. Hier, ils ont d’abord été mis dans le droit chemin par les équipes spéciales (touchdown sur un retour de Keisean Nixon) et par la défense (pick-6 de Darnell Savage), avant que l’attaque participe aussi à la fête. Le jeu au sol de Green Bay a été performant (162 yards, 2 TD), avec notamment un Aaron Jones inspiré (111 yards), et Aaron Rodgers n’a pas eu à forcer son talent (159 yards, 1 TD). La défense est restée excellente tout le match, avec notamment 3 interceptions.
  • Rien n’a fonctionné hier pour Minnesota, aussi bien en attaque qu’en défense. Kirk Cousins a lancé 3 interceptions dont 1 pick-6, et il n’a jamais réussi à trouver Justin Jefferson (1 réception, 15 yards), qui a été parfaitement contenu par Jaire Alexander et les DB de Green Bay. Dès que l’adversité augmente, cette équipe a beaucoup de mal. Peu rassurant pour les Vikings à l’aube des playoffs.

Detroit Lions (8-8) 41 – Chicago Bears (3-13) 10

  • Dominés la semaine dernière par Carolina, les Lions devaient se reprendre pour garder espoir. Et ils l’ont fait avec la manière. Offensivement, Detroit a déroulé, avec un excellent Jared Goff (255 yards, 3 TD) et un jeu au sol dominant (265 yards, 2 TD). Jamaal Williams a retrouvé de l’efficacité et le chemin de l’en-but (144 yards, 1 TD), et D’Andre Swift a montré sa polyvalence (117 yards, 2 TD au total). Et défensivement, Detroit a également brillé, en sackant Justin Fields 7 fois et en forçant 3 pertes de balle.
  • Pendant 1 quart-temps, on pensait que les Bears allaient pouvoir profiter des soucis défensifs (au sol) des Lions. Justin Fields comptait déjà plus de 100 yards sur des courses et Chicago menait 10-7. Mais plus rien ensuite pour l’attaque, et la défense a pris l’eau en concédant plus de 500 yards.

Baltimore Ravens (10-6) 13 – Pittsburgh Steelers (8-8) 16

  • Mike Tomlin et les Steelers n’ont toujours pas dit leur dernier mot… Menés de 10 points dans le 3ème quart-temps de ce match, et encore derrière à 4 minutes de la fin, ils ont réussi à l’emporter. La défense a fait en sorte que le score reste plutôt serré, puis Kenny Pickett (168 yards) s’est montré décisif sur la fin. Le QB rookie a ainsi réussi 5 de ses 6 passes pour 64 yards sur le drive final, et il a trouvé Najee Harris pour le touchdown victorieux. Le RB a été le meilleur joueur offensif de Pittsburgh, avec également 111 yards au sol.
  • Le scénario se répète pour les Ravens, qui continuent d’être dans le dur offensivement sans Lamar Jackson. Hier, Mark Andrews (100 yards) et J.K Dobbins (93 yards) ont tenté de faire avancer l’équipe, mais la finition est insuffisante. La défense a encore fait son job pour ralentir l’attaque de Pittsburgh.

New England Patriots (8-8) 23 – Miami Dolphins (8-8) 21

  • La défense des Pats s’est montrée décisive encore hier, avec notamment 2 interceptions dont une pick-6 clé de Kyle Dugger qui a permis à New England de prendre l’avantage. C’est le 3ème touchdown défensif du Safety et le 7ème au total des Patriots cette saison (n°1 de NFL). La défense de Bill Belichick a également réussi à limiter l’impact du duo Tyreek Hill – Jaylen Waddle (55 et 52 yards). Offensivement, Mac Jones (203 yards, 2 TD) a été correct sur l’ensemble du match et il a signé quelques passes précieuses sur la fin pour préserver l’avantage. Grâce à ce succès, New England maîtrise son destin pour une qualification en playoffs.
  • Privés de Tua Tagovailoa, de nouveau en protocole commotion, les Dolphins démarraient avec Teddy Bridgewater. Ce dernier a pris peu de risques avant de sortir sur une blessure subie sur son interception. Le rookie Skylar Thompson a pris le relais et il a eu du mal. Avec ce 5ème revers de rang, Miami se retrouve en position délicate avant la dernière journée.
Patriots vs Dolphins
Les Pats ont leur destin entre les mains avant la dernière journée (photo : AS)

Fin des espoirs de playoffs pour plusieurs franchises

Las Vegas Raiders (6-10) 34 – San Francisco 49ers (12-4) 37

  • Une seule attaque avait réussi à mettre la défense de San Francisco en difficulté cette saison, c’était celle de Kansas City. Et bien celle des Raiders a également réussi cette performance hier, avec plus de 500 yards gagnés au total. Mais la défense de Niners a eu le dernier mot en prolongations, avec une interception de Tashaun Gipson après une passe forcée par une bonne pression de Nick Bosa. Offensivement, Christian McCaffrey continue d’être exceptionnel (121 yards, 1 TD au sol, 72 yards dans les airs), et le duo Brock Purdy – Brandon Aiyuk a également été décisif sur la fin. Bilan, dans la douleur, San Francisco porte la série de victoire à 9.
  • Josh McDaniels avait décidé de mettre Derek Carr sur le banc, et c’est donc Jarrett Stidham qui était titulaire pour la première fois en NFL. Et il a été surprenant, avec 365 yards et 3 touchdowns face à l’une des meilleures défenses de la ligue. Il s’est souvent appuyé sur Davante Adams, qui a fait parler son talent avec 152 yards et un doublé. Tout n’a pas été parfait, avec 2 interceptions dont celle en prolongations, mais le choix de l’aligner était peut-être le bon pour cette équipe…

Seattle Seahawks (8-8) 23 – New York Jets (7-9) 6

  • Battus lors des 3 dernières journées, les Seahawks ont mis fin à l’hémorragie pour rester dans la course pour les playoffs. Face à l’équipe qui l’avait drafté, Geno Smith a retrouvé des couleurs en lançant pour 183 yards et 2 touchdowns. Kenneth Walker III a fait du bien au sol (133 yards) et la défense s’est montré très solide avec notamment 2 interceptions.
  • De retour, Mike White a eu beaucoup de mal dans cette rencontre. Peu précis, il n’a réussi que la moitié de ses 46 passes, et il a lancé 2 interceptions assez moches. De quoi précipiter les Jets vers une nouvelle élimination, qui porte la plus longue absence en playoffs de NFL à 12 saisons…

Washington Commanders (7-8-1) 10 – Cleveland Browns (7-9) 24

  • Bien lancés par la défense, qui a signé 2 interceptions rapides, les Browns ont semblé plus libéré sur ce match sans enjeu… Deshaun Watson n’a pas été prolifique (seulement 9 passes réussies pour 169 yards) mais il a été très efficace avec 3 touchdowns. Sa connexion avec Amari Cooper (105 yards, 2 TD) commence à fonctionner, et Nick Chubb a fait mal au sol (104 yards en 14 courses).
  • Dans un match clé pour une potentielle qualification pour les playoffs – même si Ron Rivera ne semblait pas au courant – les Commanders ont décidé de relancer Carson Wentz… Un choix qui n’a pas été payant car le QB a signé une performance désastreuse avec seulement 143 yards et 3 interceptions.

Philadelphia Eagles (13-3) 10 – New Orleans Saints (7-9) 20

  • Sans Jalen Hurts, les Eagles n’arrivent pas à conclure… Catastrophiques offensivement en début de rencontre, ils n’ont jamais réussi à réellement trouver de rythme. Gardner Minshew (274 yards, 1 TD, 1 INT) a manqué de précision et de panache et sa pick-6 a tué toute tentative de comeback. La défense de Philly a tout de même réussi à marquer l’histoire avec 6 sacks pour le 5ème match de rang, un record NFL.
  • Gros match de la défense de New Orleans, qui a démarré en forçant trois 3&out pour construire un avantage de 13 points, et qui a scellé l’affaire sur une pick-6 de Marshon Lattimore. De son côté, Cam Jordan aussi a marqué l’histoire de sa franchise, en devenant le recordman de sacks (115,5). Un bel effort pour les Saints, qui n’évite hélas pas une élimination.
Saints vs Eagles
Les Saints sont éliminés mais ils ont tout donné sur le terrain (photo : AP)

Les autres résultats

Houston Texans (2-13-1) 3 – Jacksonville Jaguars (8-8) 31

  • Ce match n’avait aucun enjeu pour Jacksonville, car c’est bien la finale de l’AFC South de la semaine prochaine qui compte. Mais l’écart était important avec les Texans, et les Jaguars n’ont eu aucun mal à s’imposer. Trevor Lawrence, qui est sorti en début de 3ème quart-temps, n’a pas eu à forcer, car son jeu au sol (169 yards, 3 TD) et sa défense ont fait le job.
  • Compétitifs lors du mois de décembre, les Texans ont mal démarré 2023. Peu de positif à propos de ce match, à part que le 1er choix de la Draft est maintenant tout proche.

Los Angeles Chargers (10-6) 31 – Los Angeles Rams (5-11) 10

  • Sans point dans le 1er quart-temps, les Chargers ont ensuite déroulé. Justin Herbert (212 yards, 2 TD) a été efficace, Mike Williams (94 yards) spectaculaire, et Austin Ekeler (122 yards, 2 TD en 10 courses) omniprésent. La défense a également confirmé sa bonne forme sur cette fin de saison. Les Bolts ont ainsi remporté la bataille de L.A et s’affirment avant le début des playoffs.
  • Excellent lors des deux matchs précédents, Baker Mayfield n’avait plus trop de gaz hier (132 yards), et les Rams ont souvent été sans idées. Seul Cam Akers (123 yards), encore excellent, a tiré son épingle du jeu.

Kansas City Chiefs (13-3) 27 – Denver Broncos (4-12) 24

  • Encore un match où les Chiefs ont été poussif, mais ils ont fini par l’emporter grâce à Patrick Mahomes évidemment. Toujours brillant dans la difficulté, le QB termine avec 328 yards et 3 touchdowns (1 INT) et passe les 5 000 yards sur la saison. Pour être complet, la défense a également joué un rôle important sur la fin, avec des sacks et une interception clés. Attention tout de même à des équipes-spéciales parfois inquiétante (1 fumble sur un retour, 1 field-goal et 1 transformation manqués).
  • Peut-être que le renvoi de Nathaniel Hackett aurait dû avoir lieu plus tôt, car les Broncos ont signé un bon match, notamment offensivement. On a vu Russell Wilson (222 yards, 1 TD, 1 INT) faire des choses qu’il ne faisait plus, comme lancer des passes dans la profondeur ou marquer (2 fois) sur des courses.

Atlanta Falcons (6-10) 20 – Arizona Cardinals (4-12) 19

  • Pas forcément transcendante mais capable de « big plays », l’attaque des Falcons a réussi à faire la différence sur ce match. Desmond Ridder signe son premier succès en NFL, avec un match encourageant (169 yards). Le jeu au sol a de nouveau bien aidé, avec 83 yards et 1 touchdowns pour Tyler Allgeier, et 42 et 1 autre touchdown pour Cordarrelle Patterson.
  • Avec Kyler Murray et Colt McCoy absents, c’est David Blough qui était titulaire pour les Cardinals. Et il n’a pas été mauvais avec 222 yards et 1 touchdown pour Trey McBride. J.J Watt, qui a annoncé sa retraite après cette saison, s’est offert un sack et porte son total à plus de 10 sur la saison (6ème fois en carrière).