Cette deuxième journée de la saison a hélas été marquée par de nombreuses blessures sérieuses. Plusieurs stars de la ligue sont touchées, dont Saquon Barkley et Nick Bosa, pour qui des ruptures des ligaments croisés sont craintes. Jimmy Garoppolo, Raheem Mostert, Drew Lock ou encore Parris Campbell, la liste est longue dimanche.

Heureusement, plusieurs matchs nous ont enthousiasmé sur le terrain, avec notamment le comeback épique des Cowboys, les débuts surprises et encourageants de Justin Herbert, et un superbe Seahawks – Patriots en clôture.


Dallas Cowboys (1-1) 40 – Atlanta Falcons (0-2) 39

  • Comme un air de déjà vu pour Atlanta ? Les fans et la franchise sont en effet toujours hantés par le Super Bowl LI, lors duquel les Falcons ont mené 28-3 avant de perdre face aux Patriots. Hier, l’équipe a ajouté une ligne à son palmarès peu glorieux des comebacks. Atlanta a en effet mené 20-0 dans le 1er quart-temps, 29-10 à la pause, et les Falcons avaient encore 15 points d’avance à 5 minutes de la fin. Et alors qu’ils avaient 98% de chance de gagner, ils ont réussi à se faire rattraper. Les Cowboys marquent deux touchdowns rapides, puis l’impossible devient possible. Greg Zuerlein tente le onside-kick, qui est récupéré miraculeusement par Dallas. Quelques secondes plus tard, le kicker donne la victoire à son équipe avec un field-goal de 46 yards.
  • Les Cowboys ont pourtant débuté ce match de la pire des façons, en enchaînant les erreurs. Les 5 premières possessions sont catastrophiques, avec notamment 3 fumbles (dont 2 de Zeke Elliott) et 1 fake-punt complètement raté. Mais l’attaque s’est ensuite reprise pour réussir un gros retour. Dak Prescott lance pour 450 yards et 1 touchdown, et marque aussi un triplé au sol. Amari Cooper et CeeDee Lamb terminent avec plus de 100 yards dans les airs.
  • Pour Atlanta, l’attaque a fait le job, avec un nouveau gros match de Matt Ryan. Le QB lance pour 273 yards et 4 touchdowns, dont 2 pour Calvin Ridley (109 yards) qui en compte déjà 4 cette saison. En revanche, match discret pour Julio Jones, avec seulement 2 réceptions et 24 yards. Hélas, la défense n’a pas tenu sur l’ensemble du match.

Seattle Seahawks (2-0) 35 – New England Patriots (1-1) 30

  • Le match de la nuit était très agréable et le scénario a là aussi eu un air de déjà-vu. Le match s’est en effet joué sur la dernière action, avec les Patriots presque sur la ligne des Seahawks. Lors du Super Bowl XLIX, c’était la situation inverse, avec Seattle qui tentait d’arracher la victoire sur la dernière action, mais Malcolm Butler avait surgi pour intercepter l’ultime passe de Russell Wilson. Cette fois, c’est Cam Newton qui a eu la balle de match, mais le QB des Pats a été stoppé avant de pouvoir franchir l’en-but.
  • Pas aidé par un Greg Olsen hors sujet hier, Russell Wilson voit une de ses premières passes terminer en pick-6. Mais le QB de Seattle a ensuite été exceptionnel, lançant pour 288 yards et 5 touchdowns. Confiant et précis, il n’a pas hésité à chercher ses receveurs dans la profondeur, et à tester régulièrement Stephon Gilmore. Le meilleur défenseur en titre est d’ailleurs battu par D.K Metcalf (92 yards, 1 TD) sur une de ces longues passes. Avec 9 touchdowns en 2 matchs, Wilson est en mode MVP sur ce début de saison.
  • Défensivement, c’est moins solide pour les Seahawks, qui alloue plus de 25 points pour la deuxième journée de rang. Ils ont notamment eu du mal à contrôler Cam Newton, qui a fait des dégâts dans les airs (397 yards, 1 TD, 1 INT) et au sol (47 yards, 2 TD). En jambe, le QB de New England s’est notamment bien entendu avec Julian Edelman, qui bat son record personnel avec 179 yards. Mais grâce à quelques fulgurances de Jamal Adams et à un stop décisif sur la dernière possession, les Hawks préservent la victoire.

Houston Texans (0-2) 16 – Baltimore Ravens (2-0) 33

  • Hier face à Houston, les Ravens ont repris la formule gagnante de la saison dernière. A savoir, courir, courir et encore courir. Baltimore affiche 230 yards au sol, et quatre joueurs terminent avec plus de 48 yards. Lamar Jackson, qui gagne 54 yards au sol, ajoute 204 yards et 1 touchdown à la passe.
  • Les Ravens ont également été très solides en défense hier. Ils ont souvent mis Deshaun Waston sous pression (4 sacks) et ont forcé 2 pertes de balle : 1 interception et 1 fumble qui est retourné en touchdown par L.J Fort.
  • Du côté des Texans, Deshaun Watson n’a jamais eu le temps de se mettre en rythme. Trop souvent mis sous pression, il aussi été régulièrement en manque de solutions. Le QB lance pour 275 yards, 1 touchdown et 1 interception. Il n’a pas non plus été aidé par un jeu au sol peu utilisé du fait du scénario du match, mais inefficace quand il a eu la balle. La seule satisfaction vient du pass-rush, et particulièrement de J.J Watt (2 sacks), qui a réussi à mettre la pression sur Lamar Jackson.

Los Angeles Chargers (1-1) 20 – Kansas City Chiefs (2-0) 23

  • Comment un QB rookie gère-t-il ses émotions lorsqu’il apprend quelques minutes avant le match qu’il va être titulaire pour la première fois ? Et face au champion en titre ! Pour Justin Herbert, ça n’a pas semblé être un problème car il a été impressionnant pour ses débuts en NFL. Rapide dans son exécution, mobile, il a dynamisé une attaque des Chargers qui avait été un peu molle lors de la première journée. Herbert lance pour 311 yards (1 TD, 1 INT) et ajoute 18 yards et 1 touchdown au sol, tout en poussant Patrick Mahomes et les Chiefs en prolongation.
  • En ce qui concerne Tyrod Taylor, il a ressenti une douleur dans la poitrine lors de l’échauffement. Il s’est rendu à l’hôpital dans la soirée pour passer des examens.
Justin Herbert
Justin Herbert a bien failli se payer Patrick Mahomes pour son premier match en NFL (photo : Los Angeles Times)

  • Pendant une mi-temps, les Chiefs ont été mis en difficulté et l’attaque a été peu efficace. Sur les deux premiers quart-temps, Mahomes réussit moins de 50% de ses passes et pour seulement 60 yards. Mais difficile de le contenir tout un match. Le QB est revenu motivé et il lance pour 221 yards en deuxième mi-temps, dont un superbe touchdown de 54 yards pour Tyreek Hill. Cela permet à Kansas City d’arracher la prolongation puis de l’emporter. Dans tous les cas, la défense des Chargers a brillé, et notamment les hommes de devant (Joey Bosa, Melvin Ingram, Jerry Tillery).
  • Avoir un bon kicker est précieux dans ce genre de match compliqué. Chez les Chiefs, Harrison Butker a le sang froid et un pied en or. Déjà auteur d’un field-goal de 58 yards durant le temps réglementaire, il a récidivé en prolongation pour donner la victoire à son équipe. Sur ce coup de pied victorieux, il doit s’y reprendre à trois fois à cause d’une pénalité et d’un temps-mort. Les trois coups de pied étaient passés à chaque fois…

Green Bay Packers (2-0) 42 – Detroit Lions (0-2) 21

  • Les Lions ont eu le mérite de s’accrocher en début de match, mais la machine Packers était trop forte. Green Bay a notamment passé un 31-0 à son adversaire pour finalement marquer plus de 40 points pour la deuxième semaine de suite. Si Aaron Rodgers a encore été plutôt bon (240 yards, 2 TD), c’est Aaron Jones qui a fait le show cette semaine. Le RB s’offre un record personnel avec 236 yards et 3 touchdowns au total, dont 168 (2 TD) au sol. La défense des Lions n’a jamais su comment le prendre.
  • Pour la deuxième semaine de rang, les Lions ont bien démarré avant de sombrer. Le premier quart-temps de Detroit est très bon avec deux touchdowns qui donnent un avantage de 14-3 aux hommes de Matt Patricia. Le jeu au sol a arrêté d’être performant, Matthew Stafford (244 yards, 2 TD) lance une pick-6 et des pénalités ont fait mal. Les Lions ne marquent ainsi pas le moindre point sur les 2ème et 3ème quart-temps.

Miami Dolphins (0-2) 28 – Buffalo Bills (2-0) 31

  • Après avoir lancé pour 312 yards lors de la première journée, Josh Allen a confirmé en affichant 417 yards et 4 touchdowns. Un départ prolifique dans les airs pour un QB qui n’avait jamais passé la barre des 300 yards en carrière. L’entente avec ses receveurs a été excellent, puisque Stefon Diggs totalise 153 yards et son premier touchdown avec les Bills, et John Brown ajoute 82 yards et 1 autre touchdown.
  • Privés de quelques titulaires en défense, notamment chez les linebackers, les Bills ont été mis en danger par les Dolphins. Une semaine après un match compliqué face aux Pats, Ryan Fitzpatrick a bien rebondi avec 328 yards et 2 touchdowns. Le TE Mike Gesicki a été très en vue (8 réceptions, 130 yards, 1 TD) et DeVante Parker (53 yards) a également marqué. Hélas la défense de Miami, qui a alloué plusieurs longs touchdowns, a empêché une surprise.

Philadelphia Eagles (0-2) 19 – Los Angeles Rams (2-0) 37

  • Après avoir battu les Cowboys la semaine dernière, les Rams s’offrent une autre équipe de la division NFC East. Bien lancé par la défense, qui force un fumble de Miles Sanders en début de match, la franchise de L.A a ensuite été efficace offensivement pour garder l’avantage. Jared Goff réussit ses 13 premières passes du match et termine à 20/27 pour 267 yards et 3 touchdowns, tous pour le TE Tyler Higbee. Au sol, Darrell Henderson (81 yards, 1 TD) a été le plus en vue après la sortie sur blessure de Cam Akers.
  • Si la ligne offensive de Philadelphia était une des raisons de la défaite face à Washington, elle a été plus solide cette semaine. Mais Carson Wentz a connu un match difficile avec 242 yards, 1 touchdown sur une course et 2 interceptions. Du côté de la défense, Doug Pederson et son staff n’ont pas réussi à contrer les « play action » de Sean McVay.

Arizona Cardinals (2-0) 30 – Washington Football Team (1-1) 15

  • Kyler Murray va-t-il continuer la tradition d’un QB de deuxième année MVP ? Sur ce début de saison, c’est en tout cas une possibilité car il est excellent. Face à Washington, il a tout fait, montrant ses qualités à la passe et avec ses jambes. Certes il a lancé une interception, mais il s’est bien repris ensuite. Murray lance pour 286 yards et 1 touchdown, pour DeAndre Hopkins (68 yards), et il a ajoute 67 yards et 2 touchdowns sur des courses. Sa capacité à échapper à la pression a fortement perturbé la défense de Washington.
  • Pour la deuxième semaine de rang, la franchise de la capitale a été menée 17-0. Mais pas de comeback cette semaine, car l’attaque d’Arizona avait plus de qualité que celle de Philadelphia. Malgré 3 sacks et 1 interception, la bonne défense de Washington n’a pas suffi. Encore poussive, l’attaque s’est un peu réveillée sur la deuxième partie du match. Dwayne Haskins termine avec 223 yards et 1 touchdown, s’appuyant souvent sur Terry McLaurin (125 yards, 1 TD).

New York Jets (0-2) 13 – San Francisco 49ers (1-1) 31

  • On met surement la victoire un peu de côté à San Francisco aujourd’hui, car l’équipe a subi beaucoup de perte durant ce match. Pour Nick Bosa et Solomon Thomas, il y a des craintes de ruptures des ligaments croisés. Jimmy Garoppolo manquera au moins un mois à cause d’une blessure à la cheville. Et Raheem Mostert a également été touché au genou. Tous ces joueurs, blessés en première mi-temps, rejoignent George Kittle ou encore Richard Sherman dans une infirmerie bondée.
Nick Bosa
Véritable hécatombe chez les 49ers hier au MetLife Stadium (photo : Daily Snark)
  • Malgré ce scénario terrible, les Niners ont montré qu’ils avaient des joueurs de qualité prêt à prendre le relais. Au poste de TE, Jordan Reed s’est montré à son avantage avec 7 réceptions pour 50 yards et 2 touchdowns. Sur le backfield, Jerick McKinnon a rappelé pourquoi Kyle Shanahan l’a fait venir (77 yards, 1 TD). Quand au QB numéro 2, Nick Mullens, il a limité la casse (71 yards, 1 INT).
  • Du côté des Jets, rien ne va. L’attaque est dysfonctionnelle et la défense se fait trouer dans tous les sens, même par une équipe fortement diminuée. Les Jets sont alors capables de se prendre un touchdown de 80 yards après 10 secondes de jeu, de concéder 55 yards sur un 3rd & 31… Adam Gase a chaud aux fesses.

Tennessee Titans (2-0) 33 – Jacksonville Jaguars (1-1) 30

  • Si les Jaguars ont globalement été solides pour limiter l’impact de Derrick Henry, ils n’ont pas réussi à faire de même contre Ryan Tannehill (239 yards). Le QB des Titans a découpé la défense de Jacksonville, lançant plusieurs longues passes et marquant 4 touchdowns. De son côté, le TE Jonnu Smith confirme son gros début de saison avec 84 yards et 2 touchdowns.
  • Pour la deuxième semaine de suite, Stephen Gostkowski marque le field-goal décisif dans la victoire de son équipe. Si lors du premier match, cela venait après 3 loupés, hier il a été plus précis. Le kicker passe ses deux field-goals du jour, un à 51 yards puis celui qui fait la différence de 49 yards.
  • Après deux semaines, Jacksonville n’est clairement l’équipe qu’on attendait. Pas de « tanking » et des performances offensives étonnantes. Gardner Minshew est le symbole de cette fraicheur. Le QB lance pour 339 yards et 3 touchdowns, et il a bien été aidé par le RB rookie James Robinson qui gagne 102 yards au sol. Les deux interceptions sur Minshew ne sont pas directement de sa faute car à chaque fois la balle est touchée. Ce match, les Jaguars l’ont perdu en défense, et notamment en étant incapables de stopper Tennessee sur 3rd down (7/11).

Pittsburgh Steelers (2-0) 26 – Denver Broncos (0-2) 21

  • Match un peu étranger de l’attaque des Steelers, qui a alterné entre des moments dominants et des passages plus poussifs. Ben Roethlisberger lance ainsi pour 311 yards et 2 touchdowns, James Conner ajoute 106 yards et 1 touchdown au sol, et pourtant Pittsburgh s’est fait peur. C’est que trop souvent, l’attaque a calé en redzone, et deux pertes de balles (1 interception de Big Ben et 1 fumble de Benny Snell) ont fait mal. A l’inverse, les deux superbes touchdowns de Chase Claypool et Diontae Johnson ont montré le côté explosif des Steelers.
  • Défensivement, Pittsburgh continue de faire des dégâts avec son pass-rush féroce. Les Steelers totalisent 7 sacks, dont 2.5 de T.J Watt, et forcent 2 pertes de balle. Le front-seven est redoutable, mais il faut que ça soit pareil derrière car cette défense a tendance à allouer trop d’actions dans les airs.
  • Les Broncos ont réussi à rester dans le match malgré la perte de leur QB titulaire dès le début de la rencontre. Touché à l’épaule, Drew Lock a dû sortir et c’est Jeff Driskel qui a pris le relais. Ce dernier a eu le mérite d’être plutôt bon, avec 256 yards, 2 touchdowns et 1 interception.

Chicago Bears (2-0) 17 – New York Giants (0-2) 13

  • Deuxième victoire en deux matchs pour les Bears, mais on a encore du mal à être réellement rassuré par l’attaque. Matt Nagy a globalement fait du bon travail sur le jeu au sol, et son équipe a sorti un bon match dans ce secteur. La complémentarité de David Montgomery (82 yards), Tarik Cohen et Cordarrelle Patterson est intéressante. Le cas Mitchell Trubisky est plus compliqué. Le QB a sorti une belle première mi-temps, avec 2 touchdowns notamment, puis il a raté sa deuxième partie de match. Sur les deux derniers quart-temps, Trubisky ne lance que pour 31 yards et se fait intercepter 2 fois.
  • En plus de la défaite, les Giants ont surement perdu leur meilleur joueur pour le reste de la saison. Touché au genou, Saquon Barkley est rentré au vestiaire en souffrance. Le RB doit passer des examens aujourd’hui, mais une rupture des ligaments croisés est crainte. Sans lui, le jeu au sol est inexistant, et toute la pression se retrouve sur Daniel Jones. Et face à une bonne défense de Chicago, le jeune QB a certes lancé quelques superbes passes (241 yards), mais il a aussi perdu 2 fois la balle.

Tampa Bay Buccaneers (1-1) 31 – Carolina Panthers (0-2) 17

  • Gros effort de la défense de Tampa, qui confirme qu’elle détient la clé pour limiter l’impact de Christian McCaffrey. Certes le RB marque deux touchdowns en fin de match, mais il ne gagne que 59 yards au sol et 88 au total. Les Bucs interceptent également deux fois Teddy Bridgewater, et réussissent 5 sacks (dont 2 de Ndamukong Suh).
  • Tom Brady tient sa première victoire avec les Bucs. Le QB n’a pas été fabuleux, avec 217 yards, 1 touchdown et 1 interception. Il en a profité pour être le deuxième QB de l’histoire à passer la barre des 75 000 yards dans les airs. En l’absence de Chris Godwin, blessé, Tom Brady et Mike Evans ont montré une belle complicité (7 réceptions, 104 yards, 1 TD). Et lorsque l’attaque aérienne a eu du mal à avancer, Leonard Fournette a pris le relais. Le RB gagne 103 yards en seulement 12 courses, et il marque un doublé.
  • Minés par des pertes de balle, et menés 21-0, les Panthers ont tout de même montré du caractère pour essayer de revenir. Malgré ses 2 interceptions, Teddy Bridgewater a continué a tenté, et il affiche 367 yards en fin de rencontre. Une des bonnes nouvelles pour Carolina est la présence d’un beau duo de WR. D.J Moore et Robby Anderson terminent avec plus de 100 yards hier.

Indianapolis Colts (1-1) 28 – Minnesota Vikings (0-2) 11

  • Peut-être un peu refroidis par les 2 interceptions de Philip Rivers la semaine dernière, les Colts ont décidé d’installer leur jeu au sol hier. Et sans Marlon Mack, blessé, c’est le rookie Jonathan Taylor qui a pris ses responsabilités. Il a ainsi montré son potentiel en gagnant 101 yards et en marquant 1 touchdown.
  • Philip Rivers fait du Philip Rivers, avec un match plutôt bon (19/25, 214 yards, 1 TD) mais quand même une petite interception. L’autre recrue phare d’Indianapolis a brillé en défense. DeForest Buckner a mis le chaos sur la ligne offensive des Vikings s’offrant 1.5 sacks. Ce bon travail défensif a permis aux Colts d’intercepter 3 fois Kirk Courins et de limiter l’impact offensif de Minnesota.
  • Car les Vikings ont livré une performance catastrophique en attaque hier. Abandonné par sa ligne offensive, Kirk Cousins a sombré. Le QB ne réussit que 11 passes sur 26, pour 113 petits yards, et avec 3 interceptions.