Lamar Jackson Ravens NFL
NFL

NFL Week 9 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Rien ne va plus en NFL ! Alors que l’on pensait avoir des premières certitudes à la mi-saison, la défense des Patriots s’est fait démolir par Lamar Jackson et les Ravens, et les Dolphins ont remporté un match… Baltimore s’est ainsi affirmé comme une équipe à suivre dans l’AFC, tout comme les Chiefs, qui ont battu une bonne équipe sans Patrick Mahomes. Au contraire, Chicago et Cleveland ont quasiment dit adieux aux playoffs. Scores et résumés des matchs de cette NFL Week 9.

Baltimore Ravens (7-2) 37 – New England Patriots (8-1) 20

  • Ce match était très attendu car on savait que Lamar Jackson était le premier QB réellement dangereux que cette défense allait affronter cette année. Et le jeune QB des Ravens a effectivement posé beaucoup de problèmes aux Patriots. Alors que la défense de New England avait alloué moins de 8 points par matchs et seulement 4 touchdowns sur les 8 premiers matchs, Baltimore marque 37 points et 4 touchdowns. Lamar Jackson, qui affiche 163 yards dans les airs et 61 yards au sol, en compte 3. Toujours aussi puissants au sol, les Ravens totalisent 210 yards dans ce secteur, avec notamment 115 pour Mark Ingram.
  • Si les Ravens sont partis très fort, en marquant trois fois sur ses trois premières possessions, ils ont remis les Pats dans le match en perdant la balle sur un punt mal contrôlé. New England n’avait ainsi que 4 points de retard à la mi-temps, mais un fumble de Julian Edelman va ensuite permettre à Baltimore de refaire le break et de contrôler la fin de rencontre.
  • En réussissant à faire de longs drives, les Ravens ont limité l’impact de Tom Brady. Et le QB des Pats a souvent été mis sous pression par une défense agressive et retrouvée de Baltimore. Brady termine avec 285 yards, 1 touchdown et 1 interception.
  • Grâce à cette victoire, Baltimore affirme clairement ses ambitions dans l’AFC, et remet les choses en perspective dans la conférence. Les Patriots ne sont pas intouchables, et la suite de leur calendrier peut confirmer cette idée.

Kansas City Chiefs (6-3) 26 – Minnesota Vikings (6-3) 23

  • Les Chiefs ont été prudent avec leur star Patrick Mahomes, et ils ont prouvé que l’équipe était suffisamment complète pour gagner des gros matchs sans lui. Matt Moore a une nouvelle fois été propre (275 yards, 1 TD), Tyreek Hill reste une menace constante (6 réceptions, 140 yards), et Damien Williams s’offre un touchdown de 91 yards au sol. Kansas City a les armes pour mettre en difficulté n’importe quelle défense de NFL.
  • En parlant de Mahomes, il surement rassuré tout le monde en sprintant vers ses coéquipiers après le coup de pied victorieux d’Harison Butker. Il devrait logiquement faire son retour après la semaine de repos.
  • Plutôt très bon pendant 3 quart-temps, avec notamment 3 passes de touchdowns, Kirk Cousins n’a pas réussi à hausser son niveau de jeu en fin de rencontre pour aller faire la différence. Pourtant une des meilleures attaques de la ligue dernièrement, Minnesota a été bien contenu par une défense pourtant diminuée de Kansas City. Dalvin Cook gagne 71 yards de manière poussive (3.4 YPA) et Stefon Diggs est limité à 4 yards.

Los Angeles Chargers (4-5) 26 – Green Bay Packers (7-2) 11

  • Alors que l’attaque de Green Bay avait retrouvé son meilleur niveau, elle n’a pas fait le déplacement à Los Angeles. Certes privés de ballons, les Packers ne totalisent que 184 yards au total, dont une bonne partie alors que le match était déjà plié. Aaron Rodgers, en feu depuis quelques semaines, termine avec 161 petits yards.
  • Décevants jusqu’ici, et minés par les blessures, les Chargers sortent leur match le plus abouti de la saison. La défense a été remarquable, emmenée par le duo Joey Bosa – Melvin Ingram (1.5 sacks chacun). Et en attaque, Melvin Gordon (80 yards) s’est remis la tête à l’endroit et marque un doublé. Le renvoi du coordinateur offensif Ken Wisenhunt a libéré cette attaque, qui gagne notamment 160 yards au sol, un secteur qui était en panne jusqu’ici. Philip Rivers a également été très bon, avec 294 yards et seulement 7 passes manquées.
  • Cette première victoire à domicile contre Packers dans l’histoire de la franchise est peut-être le moment charnière de la saison des Chargers. Pour Green Bay, la défaite est finalement n’est finalement pas très grave au niveau comptable, car toutes les autres équipes de la division NFC North ont perdu.

Philadelphia Eagles (5-4) 22 – Chicago Bears (3-5) 14

  • Très bien rentrés dans le match, les Eagles ont marqué suffisamment de points en première mi-temps pour conserver l’avantage au final. La défense a notamment fait un très bon travail durant les 2 premiers quart-temps, limitant Chicago à seulement 32 yards.
  • Offensivement, Philadelphia a plutôt été performant face à une bonne défense. Carson Wentz lance pour 239 yards et 1 touchdown, et il a réussit plusieurs passes précieuses en fin de match. Et le jeu au sol a été efficace, avec 146 yards au total.
  • En revanche, l’attaque des Bears a encore une fois été catastrophique cette semaine. Mitchell Trubisky ne réussit que 10 passes pour 125 yards, Chicago termine avec seulement 164 yards offensifs et un 2/10 sur les conversions de 3rd down. David Montgomery, qui marque un doublé en deuxième mi-temps, est le seul point positif de ce côté du terrain.
Mitchell Trubisky Bears Eagles NFL
NFL Week 9. Les Bears ne peuvent pas continuer avec une attaque aussi peu performante (SI.com)

Seattle Seahawks (7-2) 40 – Tamp Bay Buccaneers (2-6) 34

  • Toujours loin d’être irréprochables, les Seahawks remportent un match lors duquel leur défense à été à la peine et leur kicker a presque tout manqué. Mais l’attaque a été très performante, dans le sillage d’un Russell Wilson toujours en démonstration. Le QB lance pour 378 yards et 5 touchdowns, dont celui de la victoire en prolongation. Sa connexion avec Tyler Lockett (13 réceptions, 152 yards, 2 touchdowns) est parfaite, et celle avec D.K Metcalf (6 réceptions, 123 yards, 1 touchdown) commence à faire peur. De son côté, Chris Carson a fait ses dégâts hebdomadaires au sol (105 yards).
  • Les Bucs se sont accrochés grâce à leur attaque également. Mis à part un fumble sur lequel il est touché par un fantôme, Jameis Winston a réussi à suivre la cadence et termine avec 335 yards et 2 touchdowns. Mike Evans sort un nouveau match XXL avec 12 réceptions pour 180 yards et 1 touchdown.

Pittsburgh Steelers (4-4) 26 – Indianapolis Colts (5-3) 24

  • Déjà sans T.Y Hilton, les Colts ont perdu Jacoby Brissett en début de 2ème quart-temps. Touché au genou, il n’y a pas de gros dégâts à priori même si des examens complémentaires sont prévus pour vérifier. Brian Hoyer a alors pris le relais et il marque un touchdown sur sa première passe. Le QB termine avec 168 yards, 3 touchdowns et 1 interception.
  • Une interception couteuse car c’est une pick-6. Le Safety Minkah Fitzpatrick confirme que l’investissement valait le coup, car il compte déjà 4 interceptions en 6 matchs depuis son arrivée à Pittsburgh. Hier il a donc marqué sur une pick-6 de 96 yards.
  • Les Steelers l’emportent sans être particulièrement bons en attaque, puisque Mason Rudolph n’affiche que 191 yards, avec 1 touchdown et 1 interception, et le jeu au sol a été moyen sans James Conner. Mais l’équipe de Mike Tomlin a su profiter des erreurs adverses pour remporter un troisième match de rang. Les Colts ont en effet tout gâché avec leurs équipes spéciales. Adam Vinatieri manque 2 coups de pied et Chester Rogers perd un fumble.  

Jacksonville Jaguars (4-5) 3 – Houston Texans (6-3) 26

  • Ce dernier match Londonien a mis du temps à se lancer, et a été globalement peu spectaculaire. Seul Deshaun Watson nous a encore gratifié de plusieurs actions incroyables. Touché à l’œil la semaine dernière, il tenait sa place malgré un œil encore bien rouge, et il a prouvé ses talents de magicien en réussissant des actions qui paraissaient mortes. Au final, il totalise 238 yards (dont 201 dans les airs) et lance 2 touchdowns.
  • Le match s’est un peu animé dans le 4ème quart-temps, avec notamment une séquence assez étonnante. Carlos Hyde trouve une brèche et part tuer le match sur un touchdown de plus de 60 yards, sauf que le RB de Houston perd le contrôle du ballon sur un plaquage juste avant l’en-but. Finalement, les Texans récupèrent la balle au même endroit sur l’action suivante, après une interception.
  • Gardner Minshew a en effet été coupable de plusieurs pertes de balle dans le dernier quart-temps. Le QB rookie a été contraint de forcer un peu son jeu pour tenter d’aller marquer des points, et il perd 3 ballons coup sur coup (2 interceptions, 1 fumble). Alors que Nick Foles est sur le retour, Doug Marrone et les Jaguars vont devoir faire un choix durant leur semaine de repos sur qui sera titulaire lors du prochain match.

Carolina Panthers (5-3) 30 – Tennessee Titans (4-5) 20

  • Humiliés à San Francisco, les Panthers ont bien réagi contre les Titans. Face à une bonne défense, Kyle Allen a progressivement retrouvé ses sensations et Christian McCaffrey a dominé. Le RB gagne 166 yards et 3 touchdowns au total, dont une course de 58 yards. Quant au QB, il termine avec 232 yards, 2 touchdowns et 1 interception. Le jeune duo de receveurs de Carolina s’est également montré à son avantage, avec 101 yards pour D.J Moore et 64 yards et 1 touchdown pour Curtis Samuel.
  • Les Titans ne se sont jamais remis d’une première mi-temps ratée, lors de laquelle ils sont menés 17-0, ne gagnent que 114 yards au total, perdent 2 balles et ratent 2 coups de pied. Malgré 2 touchdowns en 2ème mi-temps, les Titans ne reviennent pas, minés par 3 pertes de balle et 11 pénalités au total.
Christian McCaffrey Panthers NFL
NFL Week 9. Un dimanche classique pour Christian McCaffrey (Sportsnet)

Buffalo Bills (6-2) 24 – Washington Redskins (1-8) 9

  • Titulaire pour la première fois en NFL, Dwayne Haskins n’a pas eu une tâche facile face à l’excellente défense de Buffalo. Les Bills sackent le rookie à 4 reprises et réussissent plusieurs stops clés, notamment sur 3rd down (2/11 pour Washington). Haskins n’a pas démérité et termine avec 144 yards, et Washington ne marque pas de touchdown pour le troisième match consécutif.
  • Pour Buffalo, un rookie s’est illustré, il s’agit du RB Devin Singletary. Rapidement dans le coup, il gagne 79 yards sur ses 6 premiers ballons. Au final, il termine avec 140 yards (95 au sol, 45 dans les airs) et 1 touchdown. A part ça, l’attaque des Bills n’est toujours pas très performante, à l’image d’un Josh Allen qui marque certes deux fois, mais qui ne lance que pour 160 yards.
  • Ce match opposait deux légendes, deux running-backs qui rejoindront le Hall of Fame à l’issue de leurs brillantes carrières. Côté Bills, Frank Gore, numéro 4 en yards au sol dans l’histoire (15 185). Côté Redskins, Adrian Peterson, numéro 6 (13 809). Et c’est AP qui a été le plus en vue, avec 108 yards au sol.

Oakland Raiders (4-4) 31 – Detroit Lions (3-4-1) 24

  • Ce match a été un beau duel entre Matthew Stafford et Derek Carr. Le QB des Lions termine avec 406 yards et 3 touchdowns (1 interception), alors que celui des Raiders affiche 289 yards et 2 touchdowns. Mais si Carr a pu trouver ses receveurs régulièrement pendant tout le match, Stafford a été mis en difficulté en 2ème mi-temps.
  • La défense d’Oakland a en effet haussé le ton en deuxième partie de match, réussissant quelques stops cruciaux. L’interception spectaculaire de Daryl Worley dans son en-but est également importante. C’est surement ce qui a fait la différence, et ce qui a permis à Oakland de remporter ce match devant des fans qui n’avaient plus vu leur équipe jouer au Coliseum depuis la 2ème journée…
  • Josh Jacobs poursuit sa grosse saison et il s’affirme de plus en plus comme le favori pour le trophée de meilleur rookie offensif. Hier, il gagne 120 yards et marque un doublé. Avec 740 yards déjà, il bat le record de franchise pour un rookie, qui était détenu par Marcus Allen.

Denver Broncos (3-6) 24 – Cleveland Browns (2-6) 19

  • Pour remplacer Joe Flacco, blessé, les Broncos ont lancé Brandon Allen. Le QB n’avait jamais lancé une passe en NFL, et son dernier match remontait à 2016, lorsqu’il remportait le Liberty Bowl avec Arkansas face à Kansas State. Et pour sa première en NFL, il a fait ce qu’il fallait pour sortir vainqueur, à savoir lancer pour 193 yards (12/20) et 2 touchdowns, sans perdre la balle.
  • Les deux touchdowns sont d’ailleurs superbes. Sur le premier, Courtland Sutton remporte son duel sur Denzel Ward avec autorité, et sur le second, Noah Fant casse plusieurs plaquages pour marquer 75 yards plus loin.
  • Même si Baker Mayfield n’a pas lancé d’interception face aux Broncos, ce qui est une première cette saison, l’attaque des Browns a encore été trop peu efficace. Cleveland ne marque qu’une seule fois en 5 possessions en redzone, et l’équipe ne converti que 6 third-down sur 15 et aucun fourth-down (0/2).

Miami Dolphins (1-7) 26 – New York Jets (1-7) 18

  • Les Dolphins étaient plus que jamais en parfaite position pour termine avec 16 défaites, mais ils n’avaient pas prévu que les Jets soient aussi mauvais qu’eux. Dans un match souvent très brouillon, les deux équipes réussissent à marquer un safety, et c’est finalement Ryan Fitzpatrick qui fait la différence. Le QB lance pour 288 yards et 3 touchdowns.
  • En face, Sam Darnold continue sa saison cauchemar, avec notamment une nouvelle interception inexplicable, sa 9ème de la saison. Le QB termine avec 260 yards, 1 touchdown et 1 interception.
  • Viré de Miami du fait de mauvais résultat, Adam Gase se retrouve de nouveau sur la sellette à cause des Dolphins. Saleté de karma.

** Pour le football universitaire, c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *