Les playoffs du championnat de France de D1 Élite se sont lancées ce week-end, avec deux matchs de wild-card bien différents. Samedi soir, les Black Panthers ont fait parler leur statut de champions en titre aux dépends des promus Ours. Puis dimanche, les Cougars se sont imposés à Perpignan au bout du suspense.


Black Panthers de Thonon 41 – Ours de Toulouse 0

Lors de la présentation de cette rencontre, nous avions mis en avant l’importance de la défense des Ours pour ralentir Thonon. Et sur la première possession du match, cette défense a montré ses qualités en ne cédant rien. Hélas, la défense des locaux était également dans un très bon jour, et c’est elle qui va débloquer les choses très rapidement. Dès la 3ème minute, une mauvaise mise en jeu des Ours termine en interception, et Dorian Pin ne se fait pas prier pour marquer le premier touchdown du match (6-0). Et quelques minutes plus tard, Timon Debiez signe une nouvelle interception pour les Black Panthers. Dans la foulée, Akiva Wedge rapproche son équipe de l’en-but, puis Brett Hunchak trouve Felix Durand pour doubler la mise (13-0).

Le 1er quart-temps s’avère très compliqué pour les Toulousains, qui vont encaisser un nouveau touchdown sur une longue course d’Akiva Wedge (20-0). Les débats sont plus équilibrés dans le 2ème quart-temps, avec moins d’erreurs du côté des Ours, mais les Black Panthers confirment leur domination avec un touchdown de Nicolas Khandar au sol. A la mi-temps les locaux mènent 27-0.

En revenant des vestiaires, les hommes de Larry Legault gardent le pied sur l’accélérateur avec l’envie de sceller la victoire une bonne fois pour toute. Une nouvelle grosse course de Wedge, tout en appuis et en explosivité, fait la différence (34-0). Ensuite, Thonon gère la fin de match, et Pierre-Yves Dayres y va de son petit touchdown dans les airs pour conclure cette superbe performance (41-0).

Le champion en titre enchaîne ainsi un 10ème succès de rang en championnat et se qualifie pour les demi-finales. Au programme, un énorme choc face au leader toujours invaincu de la conférence B, Marseille.


Grizzlys Catalans 34 – Cougars de Saint Ouen 35

Malgré le vent qui soufflait fort sur Perpignan, les Grizzlys ont décidé de jouer comme ils en ont l’habitude. Idriss Ramky s’illustre rapidement avec 2 réceptions, mais la défense des Cougars tient bon ensuite. Et ce sont les visiteurs qui vont ouvrir le score, sur un oubli défensif des Catalans qui permet à Evans Sodatonou de se retrouver seul (0-6). La défense de Saint Ouen se montre solide sur le début de rencontre, notamment pour contester les réceptions. Mais l’inévitable Ramky parvient à trouver la faille sur un superbe touchdown de plus de 90 yards, qui permet à son équipe de mener à l’issu du 1er quart-temps (7-6).

Le début de 2ème quart-temps est marqué par une interception de Sean Boswell, qui redonne la possession aux locaux. L’attaque Catalane passe tout près de redonner la balle directement mais Jacob Purichia trouve finalement Jeremy Poinsignon pour le touchdown (13-6). Malgré ça, la défense des Grizzlys a du mal à mettre la pression sur Brody Hahn. Et lorsque le QB voit enfin des défenseurs fondre sur lui, il utilise ses jambes pour faire la différence et marquer (13-14). A la pause, Saint Ouen mène d’1 petit point.

En possession du ballon pour commencer le 3ème quart-temps, les Cougars en profitent. L’attaque se montre efficace et Isaac Amoako conclut par une course sur le côté gauche (13-21). La réaction des Grizzlys arrive vite, avec un jeu plus court qu’en 1ère mi-temps, qui s’avère performant. Purichia court jusque sur la ligne des 1 yard, puis Ozni Adramann termine au sol pour égaliser (21-21).

En fin de 3ème quart-temps, la défense des Catalans est plus pressante et Idriss Ramky ramène son équipe en redzone. Une opportunité que Jacob Purichia ne laisse pas passer, puisqu’il trouve Sean Boswell pour redonner l’avantage aux locaux (28-21). Mais la réaction des Cougars est immédiate, avec une longue course d’Evan Jauny pour remettre les deux équipes dos à dos (28-28). Vient ensuite une période un peu tendue, avec des punts de chaque côté et peu de terrain gagné. Et ce sont les Cougars qui reviennent menacer l’en-but des Grizzlys à seulement 40 secondes de la fin, avec à la clé un touchdown de Romain Caumont sur une passe de Brody Hahn. Mais encore une fois les Catalans n’ont pas dit leur dernier mot et le show Idriss Ramky continue. Le WR force d’abord une pénalité dans le camp adverse, avant de faire la différence pour marquer le touchdown de l’espoir (34-35). Plutôt que de tenter la transformation au pied pour arracher la prolongation, les coachs de Perpignan décident de jouer la gagne avec une conversion à 2 points…qui est manquée…

Au bout du suspense, les Cougars s’imposent à l’extérieur et se qualifient pour les demi-finales. Au prochain tour, ils se déplaceront près de chez eux, à La Courneuve.