Place aux playoffs et à l’un des meilleurs week-end de l’année, celui des Wild-Cards. Et cette saison, il y a deux matchs de plus car le format à changer avec un 7ème qualifié dans chaque conférence. Nous aurons donc 3 matchs par jour. Préparez-vous à vibrer et à peu dormir. Pour vous faire entrer doucement dans ces playoffs, nous vous présentons chaque affiche avec notamment quelques stats et une question clé.


Seattle Seahawks vs Los Angeles Rams

  • Samedi 9 janvier, à 22h40
  • Lumen Field, Seattle, Washington

Comparaison des équipes

Seattle Seahawks Los Angeles Rams
17èmeAttaque (globale)11ème
13èmeAttaque dans les airs15ème
12èmeAttaque au sol10ème
22èmeDéfense (globale)1er
31èmeDéfense dans les airs2ème
5èmeDéfense au sol3ème

Partis sur des bases très hautes, Russell Wilson et l’attaque des Seahawks sont rentrés dans le rang. MVP à la mi-saison, le QB a été un peu moins prolifique et un peu plus irrégulier ensuite. L’attaque aérienne reste dangereuse grâce notamment à la présence de D.K Metcalf, qui a pris une nouvelle ampleur en 2020, et de Tyler Lockett, encore et toujours sous-coté. Le retour de Chris Carson en fin de saison a également rééquilibré la balance offensive. Le RB pourrait monter en puissance en playoffs. En défense, c’est l’inverse. Seattle a démarré sur des bases catastrophiques, voire historiques dans les airs. Ce secteur reste vulnérable, mais la solidité globale de la défense est bien meilleure. Jamal Adams fait un bien fou, le pass-rush s’est retrouvé et il est difficile de courir face à Seattle.

La meilleure défense de NFL cette saison ? C’est peut-être celle des Rams. Ultra solide au sol comme dans les airs, ils peuvent compter sur des stars qui font la différence, comme Aaron Donald devant et Jalen Ramsey derrière. Les performances défensives ont souvent permis à Los Angeles de contrebalancer des matchs moyens de l’attaque. Une attaque des Rams qui a en effet alterné entre le bon et le moins bon, souvent selon les prédispositions de son QB Jared Goff. Le jeu au sol, partagé entre plusieurs joueurs, est plutôt intéressant, et Cam Akers semble pouvoir s’imposer sur le long terme.

Leaders statistiques

Seattle Seahawks Los Angeles Rams
Russell Wilson : 4 212Yards à la passeJared Goff : 3 952
Chris Carson : 681Yards au solCam Akers : 625
D.K Metcalf : 1 303Yards dans les airsCooper Kupp : 974
Jamal Adams : 9.5SacksAaron Donald : 13.5
Bobby Wagner : 138PlaquagesJohn Johnson : 105
Quandre Diggs : 5InterceptionsDarious Williams : 4

Le poste de QB peut-il plomber les Rams ?

Les rivaux de la division NFC West s’affronteront pour la troisième fois de la saison, et pour le moment, chaque équipe à gagner son match à domicile. Les Rams avaient gagné la première manche (23-16), et les Seahawks ont pris la deuxième plus récemment (20-9) pour assurer leur titre de division. A l’image de ces deux premières confrontations, la belle devrait encore être serrée entre deux équipes qui sont très proches.

La principale interrogation est la présence ou non du QB Jared Goff. Opéré du pouce il y a deux semaines, il a manqué le dernier match de la saison régulière et est incertain pour dimanche. En son absence, John Wolford a été lancé par Sean McVay, montrant des qualités de mobilité intéressantes mais un bras limité. Si Goff ne peut pas jouer, difficile de faire confiance à un joueur aussi peu expérimenté en playoffs. Mais même si Goff peut jouer, la confiance n’est pas énorme. Plus souvent décevant que bon, il n’arrive toujours pas à s’imposer comme le leader offensif de cette équipe.

Quelque soit le QB aligné pour les Rams, il devra prendre ses responsabilités. Car si la défense de Los Angeles fait son boulot et limite l’impact offensif de Seattle, il faudra quand même marquer des points. Lors des deux premiers matchs entre les rivaux, les Rams ont gêné Russell Wilson et sa cible préférée D.K Metcalf. La ligne offensive de Seattle devrait encore souffrir face à Aaron Donald et compagnie, et Jalen Ramsey peut une nouvelle fois contenir le WR numéro 1 des Hawks.


Washington Football Team vs Tampa Bay Buccaneers

  • Dimanche 10 janvier, à 2h15 du matin
  • FedEx Field, Landover, Maryland

Comparaison des équipes

Washington Football Team Tampa Bay Buccaneers
30èmeAttaque (globale)7ème
24èmeAttaque dans les airs4ème
26èmeAttaque au sol28ème
2èmeDéfense (globale)6ème
1erDéfense dans les airs23ème
14èmeDéfense au sol1er

Si Washington est qualifiée pour les playoffs avec un bilan de 7-9, c’est du fait d’une division NFC East honteuse cette saison. Et si la franchise de la capitale l’a remporté, c’est avant tout grâce à sa défense. Une des plus solides de la ligue, elle s’appuie notamment sur une ligne défensive jeune et redoutable. Montez Sweat a passé un cap en 2020 et Chase Young a justifié son statut de numéro 2 de la Draft. Et le travail de la DL profite aux lignes secondaires, expliquant qu’aucune équipe de NFL n’alloue moins de yards dans les airs que D.C. En attaque, les yards et les points sont plus compliqués à venir… L’histoire autour du retour incroyable d’Alex Smith est magnifique, et le QB fait un bon travail de « manager », mais cette équipe manque clairement d’armes. Même chose au sol, où le rookie Antonio Gibson a tout de même fait du bien.

En partant pour Tampa Bay, Tom Brady a pris le risque de quitter sa franchise de toujours et son coach Bill Belichick. Force est de constater que le QB en sort encore plus grand, puisqu’il emmène sa nouvelle équipe en playoffs, tandis que les Pats n’y participent pas… Après un départ (logiquement) un peu poussif, Brady a progressivement trouvé ses marques en s’appuyant sur les nombreuses armes à sa disposition. Mike Evans et Chris Godwin formaient déjà un des meilleurs duos de WR, et Antonio Brown et Rob Gronkowski sont venus étoffer les rangs. Très prolifique depuis plusieurs semaines, cette attaque arrive en playoffs très en forme. La défense n’est pas mal non plus, et même la référence en NFL au sol. Il y a un peu plus de lacunes dans les airs, que certaines équipes peuvent exploiter.

Tom Brady
Tom Brady entre en mode Playoffs et vise un nouveau Super Bowl (photo : Fox)

Leaders statistiques

Washington Football Team Tampa Bay Buccaneers
Alex Smith : 1 582Yards à la passeTom Brady : 4 633
Antonio Gibson : 795Yards au solRonald Jones : 978
Terry McLaurin : 1 118Yards dans les airsMike Evans : 1 006
Montez Sweat : 9SacksJason Pierre-Paul : 9.5
Jon Bostic : 118PlaquagesDevin White : 140
Kendall Fuller : 4InterceptionsCarlton Davis : 4

La défense de Washington peut-elle ralentir Tom Brady ?

Sur le papier, l’écart semble clair entre les deux équipes, et Washington n’aurait jamais été en playoffs si un titre de division ne garantissait pas une place (ce qui est un autre débat). Mais maintenant qu’ils y sont, les joueur de la Capitale ont des atouts pour jouer les trouble-fête. On voit mal Alex Smith tenir le rythme avec Tom Brady, surtout que les casting ne sont pas vraiment les mêmes. Du coup, la défense devra faire tout son possible pour limiter un maximum son adversaire. On le sait, le meilleur moyen est de mettre la pression sur Tom Brady, et Chase Young a affiché ses ambitions. Il faut maintenant assumer sur le terrain.

Car on sait tous que Tom Brady en playoffs est une légende. Habitué plus qu’aucun autre joueur à ces matchs spéciaux, il saura mettre son expérience au service ce son équipe. Et si sa ligne offensive continue de bien le protéger, il continuera à découper les défenses adverses. L’absence possible de Mike Evans est un coup dur, car il est l’une des cibles préférées de Brady en redzone, mais cette attaque a beaucoup de ressources.


New Orleans Saints vs Chicago Bears

  • Dimanche 10 janvier, à 22h40
  • Mercedes-Benz Superdome, New Orleans, Louisiana

Comparaison des équipes

New Orleans Saints Chicago Bears
12èmeAttaque (globale)26ème
20èmeAttaque dans les airs22ème
6èmeAttaque au sol25ème
4èmeDéfense (globale)11ème
7èmeDéfense dans les airs11ème
4èmeDéfense au sol15ème

Equipe bien gérée et bien construite, New Orleans a surement l’effectif le plus complet de NFL. Certes Drew Brees n’est plus tout jeune, et il joue peut-être ses derniers matchs, mais il est toujours capable de guider une attaque prolifique et de découper des défenses. Et lorsque le QB est moins bien, Alvin Kamara peut prendre le relais et marquer 6 touchdowns en un match. Ce qui a fait la différence sur la deuxième partie de saison est le retour d’une défense très solide. Que ce soit au sol ou dans les airs, New Orleans a resserré les rangs pour terminer dans le top 10 dans chaque catégorie.

Drew Brees
Dernières Playoffs pour Drew Brees ? (photo : Yahoo)

Saison très bizarre pour les Bears, qui ont commencé très fort avant de connaître un gros passage à vide. Après les trois quarts de la saison, Chicago était hors de l’image des playoffs et toujours dans le flou avec ses Quarterbacks. Le retour (forcé) de Mitchell Trubisky a finalement relancé l’équipe, qui a réussi à se qualifier in-extremis. La fin de saison, avec un Trubisky plutôt bon et un David Montgomery qui a explosé, est-elle un mirage ou une véritable tendance ? En défense, cela reste solide mais on est pas au niveau de la grande défense de Chicago d’il y a quelques années.

Leaders statistiques

New Orleans Saints Chicago Bears
Drew Brees : 2 942Yards à la passeMitchell Trubisky : 2 055
Alvin Kamara : 932Yards au solDavid Montgomery : 1 070
Alvin Kamara : 756Yards dans les airsAllen Robinson : 1 250
Trey Hendrickson : 13.5SacksKhalil Mack : 9
Demario Davis : 119PlaquagesRoquan Smith : 139
Janoris Jenkins : 3InterceptionsTashaun Gipson : 2

Les Bears ont-ils le niveau pour les Playoffs ?

Pour se qualifier, les Bears ont eu besoin d’aide et d’une défaite de deux défaites des Cardinals sur les deux dernières journées. Le mérite leur revient pour leur belle fin de saison, mais le dernier match a rappelé les lacunes de cette équipe. Pour la deuxième fois de l’année, les Bears ont en effet été largement dominé par le rival Green Bay. On peut donc logiquement se poser la question des chances de Chicago face à des adversaires de ce calibre en playoffs, notamment New Orleans.

Face à une défense comme celle des Saints, les Bears peuvent retomber dans leurs travers. Cameron Jordan et Trey Hendrickson sont capables de le mettre sous pression régulièrement, le forçant à commettre des erreurs. Et si Chicago décide de confier la balle à David Montgomery, qui est chaud en ce moment, Demario Davis et ses amis font partie des meilleurs de la ligue dans ce secteur. Et avec une attaque bien contenue, Chicago peut prendre progressivement du retard. Et si Trubisky doit courir après le score, ce n’est clairement pas son point fort.

Attention tout de même à l’état de l’attaque des Saints, qui pourraient être privés de plusieurs joueurs clés. Alvin Kamara est toujours sur la liste Covid-19 et on ne sait pas s’il pourra être activé avant la rencontre. De plus, Michael Thomas peut reprendre l’entrainement, mais pas sur du tout qu’il soit apte à jouer dès ce week-end. Sans deux armes majeures, cette attaque pourrait être un peu ralentie.