Place aux playoffs et à l’un des meilleurs week-end de l’année, celui des Wild-Cards. Et cette saison, il y a deux matchs de plus car le format à changer avec un 7ème qualifié dans chaque conférence. Nous aurons donc 3 matchs par jour. Préparez-vous à vibrer et à peu dormir. Pour vous faire entrer doucement dans ces playoffs, nous vous présentons chaque affiche avec notamment quelques stats et une question clé.


Buffalo Bills vs Indianapolis Colts

  • Samedi 9 janvier, à 19h05
  • Bills Stadium, Orchard Park, New York

Comparaison des équipes

Buffalo Bills Indianapolis Colts
2èmeAttaque (globale)10ème
3èmeAttaque dans les airs14ème
20èmeAttaque au sol11ème
14èmeDéfense (globale)8ème
13èmeDéfense dans les airs19ème
17èmeDéfense au sol2ème

Les Bills arrivent en playoffs avec une attaque en pleine forme, particulièrement dans les airs. Josh Allen et Stefon Diggs dominent les défenses adverses, et ils n’ont même pas besoin d’un jeu au sol performant pour les accompagner. Car Buffalo n’a pas vraiment trouvé son numéro 1 sur le backfield, et alterne entre Devin Singletary et le rookie Zack Moss. Défensivement, le pass-rush manque un peu de tranchant et d’un vrai joueur capable de mettre la pression avec régularité, mais les Bills possèdent des joueurs solides derrière, comme Tre’Davious White ou Jordan Poyer.

Le pari Philip Rivers est plutôt un succès pour Indianapolis, et le QB s’est montré efficace sur la deuxième partie de saison. L’émergence de Jonathan Taylor au sol a beaucoup aidé cette attaque à devenir plus équilibrée. Le RB rookie reste sur quelques très gros match et arrive en playoffs en pleine confiance. Le retour en forme de T.Y Hilton a également fait du bien aux Colts, même si on aimerait voir une autre option régulière s’imposer. La défense, même si elle a été un peu moins solide sur la deuxième partie de la saison, reste une force. Lorsque DeForest Buckner et Darius Leonard sont présents sur le terrain, le danger est réel à tout moment.

Leaders statistiques

Buffalo Bills Indianapolis Colts
Josh Allen : 4 544Yards à la passePhilip Rivers : 4 169
Devin Singletary : 687Yards au solJonathan Taylor : 1 169
Stefon Diggs : 1 535Yards dans les airsT.Y Hilton : 762
Mario Addison : 5SacksDeForest Buckner : 9.5
Jordan Poyer : 124PlaquagesDarius Leonard : 132
Tre’Davious White : 3InterceptionsKenny Moore II : 4

Les Colts peuvent-ils ralentir Josh Allen et l’attaque de Buffalo ?

Aaron Rodgers sera surement élu MVP, et Patrick Mahomes n’est pas loin derrière, mais le Quarterback le plus chaud actuellement en NFL s’appelle Josh Allen. Auteur d’une saison exceptionnelle, l’une des plus prolifiques de l’histoire des Bills, le QB arrive en Playoffs avec une grande confiance. Dangereux pas sa puissance de bras et sa mobilité, il peut faire payer une défense de différentes façons. De plus, sa connexion avec Stefon Diggs est formidable. Le recrutement du WR est l’un des grands coups de la dernière intersaison. Le dernier match de la saison régulière a confirmé la forme actuelle des Bills, qui ont passé 56 points à une très bonne défense de Miami.

La question est donc de savoir si les Colts, qui ont eux aussi une défense très solide, vont subir le même sort… Pour ralentir l’attaque de Buffalo, l’objectif pour Indianapolis sera d’empêcher Josh Allen d’être à l’aise et d’avoir le temps de jouer dans la profondeur. DeForest Buckner, excellente recrue de la franchise, sera ce premier rempart et il devra régulièrement remporter ses duels pour mettre la pression sur le QB, sachant qu’Allen peut s’en sortir avec sa mobilité. C’est ici que la deuxième lame doit intervenir, avec par exemple l’excellent et intense Darius Leonard. Car si Josh Allen a le temps de chercher Stefon Diggs ou d’autres receveurs, les lignes secondaires des Colts auront du mal à s’en sortir.

Le pire scénario pour Indianapolis serait d’être obligé de se lancer dans un duel offensif avec Buffalo. Et à ce petit jeu, on a du mal à voir Philip Rivers suivre le rythme de Josh Allen.


Tennessee Titans vs Baltimore Ravens

  • Dimanche 10 janvier, à 19h05
  • Nissan Stadium, Nashville, Tennessee

Comparaison des équipes

Tennessee Titans Baltimore Ravens
3èmeAttaque (globale)19ème
23èmeAttaque dans les airs32ème
2èmeAttaque au sol1er
28èmeDéfense (globale)7ème
28èmeDéfense dans les airs9ème
19èmeDéfense au sol8ème

Croyez-le ou pas, mais depuis qu’il est titulaire des Titans, Ryan Tannehill a des stats très proches de celles de Patrick Mahomes avec les Chiefs (sur la même période)… La « seconde carrière » de Tannehill est brillante, et il semble surtout avoir trouvé la place idéale. Car la star de l’attaque de Tennessee est le running-back Derrick Henry, qui vient tout juste de terminer la saison avec plus de 2 000 yards au sol. La présence du mammouth sur le backfield permet à Ryan Tannehill de profiter des espaces et de gérer les matchs. L’émergence d’A.J Brown lui apporte également une superbe option dans le jeu aérien. Ainsi, les Titans ne sont pas très prolifiques dans ce secteur, mais diablement efficaces. C’est une autre histoire en défense, une véritable faiblesse. Le pass-rush est inexistant, et cela met en difficulté l’ensemble de l’équipe.

Une seule équipe est meilleure au sol que Tennessee, il s’agit de Baltimore. Toujours emmenés par Lamar Jackson, qui est devenu le 1er QB avec plus de 1 000 yards au sol lors de 2 saisons différentes, les Ravens peuvent aussi varier les plaisirs avec le rookie J.K Dobbins ou le puissant Gud Edwards. Après une première partie de saison poussive, l’attaque de Baltimore a retrouvé son style et son efficacité. Elle a ainsi passé 404 yards au sol à Cincinnati lors de la dernière journée… Dans ces conditions, pas besoin d’un jeu de passes très prolifique. Les Ravens peuvent également s’appuyer sur une défense solide, qui compte des joueurs de classe expérimentés sur chaque ligne (Calais Campbell, Yannick Ngakoue, Marcus Peters…). Dans le top 10 au sol comme dans les airs, elle ne cède pas grand-chose.

Leaders statistiques

Tennessee Titans Baltimore Ravens
Ryan Tannehill : 3 819Yards à la passeLamar Jackson : 2 757
Derrick Henry : 2 027Yards au solLamar Jackson : 1 005
A.J Brown : 1 075Yards dans les airsMarquise Brown : 769
Harold Landry : 5.5SacksYannick Ngakoue : 8
Kevin Byard : 111PlaquagesPatrick Queen : 106
Malcolm Butler : 4InterceptionsMarcus Peters : 4

Une revanche pour Lamar Jackson et les Ravens ?

L’année dernière, les Ravens étaient la meilleure équipe de NFL en saison régulière avec 14 victoires. Mais pour leur entrée en lice en playoffs, ils ont chuté face aux Titans (28-12). Dans ce match, Derrick Henry avait gagné 195 yards au sol. Lors de la 11ème journée, Tennessee l’avait de nouveau emporté à Baltimore, 30-24 après prolongations… Baltimore veut donc inverser la tendance et prendre sa revanche après la sortie prématurée de l’année dernière.

Lamar Jackson
Lamar Jackson veut prendre sa revanche et faire taire les critiques (photo : Baltimore Ravens)

Pour aller gagner à Nashville, Lamar Jackson devra faire mieux que lors de ses premiers matchs de playoffs. Le MVP en titre connaît un début de carrière brillant, mais le succès dans ces matchs clés manque. De retour en forme depuis plusieurs semaines maintenant, il devrait avoir des opportunités au sol comme dans les airs face à une défense qui présente des failles. Pour battre les Titans cette année, il faut marquer des points.

L’autre mission pour Baltimore sera de stopper ou du moins de limiter l’impact de Derrick Henry. Les Ravens ne peuvent pas se faire marcher dessus comme lors du précédent match de playoffs entre les deux équipes. En contenant le RB, ils forceront Ryan Tannehill à prendre plus de risques, et potentiellement à commettre des erreurs. Il y a un an, le QB n’avait eu besoin de lancer que pour 88 yards.


Pittsburgh Steelers vs Cleveland Browns

  • Lundi 11 janvier, à 2h15 du matin
  • Heinz Field, Pittsburgh, Pennsylvania

Comparaison des équipes

Pittsburgh Steelers Cleveland Browns
25èmeAttaque (globale)16ème
16èmeAttaque dans les airs27ème
32èmeAttaque au sol3ème
3èmeDéfense (globale)17ème
3èmeDéfense dans les airs21ème
11èmeDéfense au sol9ème

Comme la saison dernière, les Steelers se sont appuyés sur leur superbe défense, l’une des meilleures de NFL. Le front-seven fait partie des plus intimidants de la ligue, avec des pass-rushers féroces comme T.J Watt ou Cameron Heyward. Leur présence et le nombre élevé de pressions qu’ils engendrent permet aux autres joueurs de récupérer les miettes. La défense est la force de Pittsburgh, et ce sera encore vrai en playoffs. Offensivement, c’est plus flou, car l’attaque a régulièrement été en panne durant la saison. Ben Roethlisberger, qui n’a jamais été très mobile, ne l’est plus du tout. Si ses receveurs ne parviennent pas à se démarquer, il a du mal à gagner du temps. Malgré tout, il peut compter sur un corps de WR très bien fourni, avec JuJu Smith-Schuster, Diontae Johnson et le rookie Chase Claypool. L’autre gros problème, récurrent, a été le manque de soutien de la part du jeu au sol, qui pointe à la dernière place de NFL.

A l’inverse, Cleveland fait des dégâts avec un jeu au sol très efficace, et un monstre à deux tête. Nick Chubb est le leader sur le backfield et l’un des meilleurs RB de la ligue, et Kareem Hunt serait le numéro 1 dans beaucoup d’autres équipes. Lorsque les Browns parviennent à asseoir leur domination au sol, Baker Mayfield est moins sous pression et il peut développer son jeu. Auteur d’une bonne saison, il a notamment réduit son nombre d’erreurs. Soyons clair, la défense de Cleveland n’a pas été très bonne pendant la saison. Les absences ont eu un impact, notamment celle de Denzel Ward derrière, mais cette équipe alloue trop de yards et de points et ne force pas assez de pertes de balle. Il manque d’autres joueurs d’impact pour épauler Myles Garrett.

Leaders statistiques

Pittsburgh Steelers Cleveland Browns
Ben Roethlisberger : 3 803Yards à la passeBaker Mayfield : 3 563
James Conner : 721Yards au solNick Chubb : 1 067
Diontae Johnson : 923Yards dans les airsJarvis Landry : 840
T.J Watt : 15SacksMyles Garrett : 12
Avery Williamson : 111PlaquagesB.J Goodson : 91
Minkah Fitzpatrick : 4InterceptionsB.J Goodson : 2

Que reste-t-il dans le réservoir de Big Ben ?

Les deux équipes se sont affrontées dimanche dernier pour le compte de la 17ème journée, et les Browns l’ont emporté 24-22 pour valider leur qualification en playoffs. Une première pour la franchise en 18 ans ! Cependant, les Steelers avaient mis au repos plusieurs joueurs clés, comme Ben Roethlisberger ou T.J Watt. Et plusieurs joueurs de Cleveland étaient sur la liste Covid. Ce nouveau duel sera donc bien différent.  

T.J Watt
T.J Watt et les stars des Steelers seront présents cette fois (photo : Still Curtain)

La principale question est de savoir quelle version de Ben Roethlisberger nous aurons dimanche. A 38 ans, et de retour d’une grosse blessure, le QB a d’abord surpris par son bon retour, avant de faire son âge plus tard dans la saison. Plutôt bon lors de la victoire face à Indianapolis il y a 2 semaines, il a peut-être retrouvé quelques couleurs. Car avec Big Ben moins bien, c’est toute l’attaque qui a connu une baisse de régime. Le jeu au sol, souvent inefficace, n’aide pas. Dans tous les cas, Roethlisberger a globalement montré que bien protégé, il était encore capable de découper une défense. Mais s’il est mis sous pression, son absence de mobilité est mise en évidence et le jeu de passes capote.

On connaît donc la mission pour les Browns, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Car mis à part Myles Garrett (12 sacks), aucun joueur ne s’est montré régulier dans cet exercice du pass-rush. Olivier Vernon termine plutôt bien la saison et peut éviter que la ligne offensive de Pittsburgh se concentre sur Myles Garrett. L’autre objectif pour Cleveland est de tenter de contrôler le match avec son jeu au sol et d’éviter de donner trop de munitions à l’attaque des Steelers. Ce sera un challenge face à cette défense, mais avec Chubb et Hunt, n’importe quelle défense peut souffrir. A noter que l’absence du coach Kevin Stefansky, positif au Covid-19, est un coup dur pour les Browns.