La position de tight-end est bien moins recherchée que d’autres et la transition en NFL y est particulièrement difficile. Mais la présence de Kyle Pitts change la donne. Plus qu’un simple TE, il est l’un des prospects les plus excitants de cette Draft 2021. Derrière, deux autres joueurs peuvent sortir lors du 2ème jour.


Kyle Pitts

  • Université : Florida
  • Prospect 4 étoiles

Quarterback dans sa jeunesse, Kyle Pitts découvre le poste de Tight-end lors d’un camp d’été. Cette position deviendra la sienne pour le futur. Au lycée d’Abington, en Pennsylvanie, il jouait également Defensive End. Du fait de sa taille notamment, de nombreuses universités étaient intrigué par ce prospect, et Pitts a reçu plus de 20 propositions. En 2017, il choisit de rejoindre Florida.

Remplaçant lors de sa première année avec les Gators, il devient titulaire en 2019. Il s’impose assez rapidement comme l’un des meilleurs TE du pays, et est élu dans l’équipe-type de la conférence SEC. Mais c’est l’année dernière que Pitts a complétement explosé. Au sein d’une attaque explosive de Florida, il est devenu une cible de choix pour Kyle Trask et a dominé. Il marque ainsi 12 touchdowns en seulement 8 matchs, et est de nouveau nommé dans l’équipe-type de la SEC.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéConférenceMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018FloridaSEC33731
2019FloridaSEC13546495
2020FloridaSEC84377012

Points positifs

  • Formidable receveur, il est capable de créer de la séparation comme un receveur.
  • Plus grand que les Safeties et les Cornerbacks, plus physique que les Linebackers, Pitts est un « mismatch » à tous les niveaux du terrain.
  • Arme très dangereuse en redzone.
  • Grosse capacité à gagner des yards après contact.
  • Amélioration comme bloqueur sur les phases au sol en 2020.

Points négatifs

  • Le vrai seul point négatif est que Pitts est un Tight-end et que cette position est moins valorisée que d’autres.

Si Kyle Pitts était listé comme un WR et non pas un TE, il serait quand même prévu au 1er tour. Les franchises de NFL doivent donc le voir comme un arme offensive et n’ont pas à hésiter. A ce point du processus pré-Draft, il est vu comme le 2ème meilleur prospect derrière Trevor Lawrence par de nombreuses équipes.

Projection : 1er tour / Top 10


Pat Freiermuth

  • Université : Penn State
  • Prospect 4 étoiles

Également bon joueur de basketball, Pat Freiermuth se sert de sa taille pour également briller comme Tight-end et Linebacker au sein de l’équipe de football américain du lycée Brooks, dans le Massachussetts. Durant sa carrière au lycée, il gagne 1 531 yards et marque 24 touchdowns. Repéré par de nombreux programmes universitaires, il reçoit de nombreuses offres. Son choix se porte finalement sur Penn State en 2018.

Lancé rapidement par les Nittany Lions, il obtient même quelques titularisations dès sa première année et marque 8 touchdowns. Ses qualités de receveur se confirment en 2019 et en 2020, même si sa dernière saison s’arrête prématurément à cause d’une blessure.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéConférenceMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018Penn StateBig Ten12263688
2019Penn StateBig Ten13435077
2020Penn StateBig Ten4233101

Points positifs

  • Ultra puissant, il prend le dessus sur ses adversaires grâce à sa force et remporte ses duels dans les situations contestées.
  • Son arbre de routes est déjà assez étoffé.
  • Freiermuth s’avère être un bon bloqueur.

Points négatifs

  • Pas très rapide, il ne fera pas la différence avec des Defensive Backs avec sa vitesse.
  • Quelques petits soucis de drops occasionnels.

Parfois surnommé « Baby Gronk », Pat Freiermuth est un tight-end capable d’apporter sa puissance dans le jeu aérien et capable de tenir le choc comme bloqueur. Il peut apporter une présence de choix au milieu du terrain.

Projection : 2ème tour


Brevin Jordan

  • Université : Miami
  • Prospect 4 étoiles

Fils de Darrell Jordan, qui a un peu joué en NFL pendant 6 saisons entre 1988 et 1994, Brevin Jordan était vu comme le meilleur prospect du pays au poste de Tight-end en 2018. Lors de sa dernière année au lycée de Bishop Gorman, à Las Vegas, il affiche 63 réceptions, 1 111 yards et 13 touchdowns. Logiquement, il reçoit beaucoup d’offres, 31 au total, et décide de rejoindre l’université de Miami.

Physiquement proche d’un Running-back lorsqu’il arrive sur le campus des Hurricanes, Jordan est d’ailleurs utilisé dans un rôle hybride, entre le tight-end et le running-back, dans le jeu aérien. Il a pris un peu de masse durant ses années universitaires, mais a toujours l’air d’un (gros) RB. Il a été un joueur efficace pour Miami et a été sélectionné dans les équipes-types de la conférence ACC lors de chacune de ses trois saisons (1ère équipe en 2019, 2ème équipe en 2018 et 2020).

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéConférenceMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018MiamiACC9322874
2019MiamiACC9354952
2020MiamiACC8385767

Points positifs

  • Très rapide, Brevin Jordan est capable de gagner ses duels par sa vitesse.
  • Physiquement proche d’un RB, il possède également des qualités de joueur de backfield. Avec Miami, il excellait pour casser les plaquages et gagner des yards après contact.

Points négatifs

  • Assez « light » pour un TE en NFL, même s’il a pris de la masse. Pourra-t-il tenir le choc sur les réceptions contestées au niveau supérieur ?
  • Très peu développé et utilisé comme bloqueur.

Dans le bon système, qui lui permettra d’exploiter sa vitesse, Brevin Jordan peut être une arme dangereuse en NFL. La vrai question est de savoir s’il a les qualités physiques pour occuper un poste traditionnel de Tight-end.

Projection : 3ème ou 4ème tour


Hunter Long

  • Université : Boston College
  • Prospect 3 étoiles

Né dans le New Hampshire, Hunter Long rejoint la Deerfield Academy dans le Massachussetts. Au lycée, il joue tight-end en attaque et defensive end en défense. Lors de sa dernière saison, il signe ainsi 508 yards et 2 touchdowns d’un côté, et 7 sacks de l’autre. Recruté comme TE, il est avant tout courtisé par les programmes locaux, comme Boston College, UMass et UConn.

Le problème avec les tight-ends est qu’ils sont souvent peu utilisés au niveau universitaire. C’est le cas au début pour Long avec les Eagles, mais cela va changer à partir de 2019. Il devient alors l’option numéro 1 de l’attaque et l’un des TE les plus productifs du pays.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéConférenceMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018Boston CollegeACC441032
2019Boston CollegeACC11285092
2020Boston CollegeACC11576855

Points positifs

  • TE équilibré et complet, Long est un bon compromis entre vitesse et puissance.
  • Productif avec Boston College, il a montré ses qualités dans diverses situations, et notamment sur les ballons contestés.
  • Caractère positif pour un vestiaire. Gros bosseur.

Points négatifs

  • Un peu moins athlétique que le TE moyen de NFL.
  • Bloqueur encore en développement.
  • Arbre de routes encore limité.

Même s’il doit encore progresser techniquement et comme bloqueur, Hunter Long est déjà un TE complet qui peut s’imposer comme un numéro 2 de qualité. Après quelques saisons dans l’élite, il n’aura pas le profil d’une star mais le potentiel pour prétendre un rôle de titulaire.

Projection : 4ème tour


Tommy Tremble

  • Université : Notre Dame
  • Prospect 3 étoiles

Tommy Tremble a le football américain dans le sang car son père y a joué. Greg Tremble est un ancien Safety, qui est passé par l’université de Georgia et qui a joué brièvement en NFL en 1995. Juste le temps de remporter un Super Bowl avec Dallas… De son côté, Tommy Tremble joue tight-end, et il a préféré rejoindre Notre Dame plutôt que Georgia ou d’autres programmes.

Sur la touche lors de sa première année en 2018, il obtient du temps de jeu au sein de l’attaque des Fighting Irish. Utilisé dans différentes formations et divers rôles, il s’illustre notamment sur ses qualités de bloqueur.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéConférenceMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Notre DameIndependant9161834
2020Notre DameACC10192180

Points positifs

  • Formidable bloqueur. En 2020, il n’y avait pas de TE meilleur que lui sur les phases au sol.
  • Tremble est un joueur assez explosif et rapide.

Points négatifs

  • Peu utilisé dans le jeu de passes par Notre Dame. Plutôt un TE2, sa production a été limitée.
  • Ses mains ne sont pas les plus sûres. Quelques soucis de ballons relâchées.

La position de Fullback n’est plus à la mode en NFL, et ce serait en fait un rôle idéal pour Tommy Tremble. S’il tombe dans une équipe qui utilise encore ce poste dans ces alignements offensifs, il peut étonner. Sinon, ses qualités de bloqueur et ses efforts seront utiles dans un rôle de travailleur de l’ombre.

Projection : 4ème tour


Autres TE à suivre :

  • Kenny Yeboah (Ole Miss)
  • Tre’ McKitty (Georgia)
  • Tony Poljan (Virginia)