Les grosses classes de WR deviennent habituelles, et de nombreux talents dignes du 1er tour seront encore au rendez-vous cette année. Il n’y a peut-être pas de profil aussi fort que Ja’Marr Chase, mais de nombreux prospects peuvent justifier une sélection haute. Et la profondeur est également bonne à cette position, si bien que d’excellents joueurs seront disponibles lors du 2ème jour.


Garrett Wilson

  • Ville de naissance : Columbus (Ohio)
  • Age : 21 ans
  • Lycée : Lake Travis
  • Université : Ohio State
  • Recrutement : 5 étoiles

Né à Columbus, dans l’Ohio, Garrett Wilson déménage avec sa famille au Texas à l’âge de 11 ans. Dans son lycée d’Austin, il devient une star et établit plusieurs records, comme ceux des réceptions (204), yards (3 559) et touchdowns (55). Prospect 5 étoiles, il est également excellent au basket, et reçoit des offres de Division I dans les deux sports. En football américain, il est vu comme le WR numéro 2 du pays et est logiquement très convoité. Il opte pour un retour à Columbus, et s’engage avec Ohio State.

Avec les Buckeyes, il obtient du temps de jeu immédiatement, notamment sur l’extérieur pour remplacer Terry McLaurin qui est parti en NFL. Ses qualités sont claires et il fait parler de lui avec un gros match face au rival Michigan (118 yards, 1 TD). En 2020, il est aligné sur le slot, et il signe notamment une série de 4 matchs consécutifs à plus de 100 yards, de quoi figurer dans l’équipe-type de la conférence Big Ten en fin de saison. Et c’est encore mieux en 2021, où il se transforme en prospect numéro 1 à la position de WR pour la Draft.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Ohio State13304325
2020Ohio State8437236
2021Ohio State11701 05812

Points forts

  • Ultra explosif. Yards après contact. Playmaker balle en main.
  • Superbes routes. Fluidité, mouvements éclairs pour se démarquer en un instant.
  • Mains sûres et envergure. Domine sur les réceptions contestées.

Points faibles

  • Soucis de concentration. Quelques réceptions mal sécurisées ou drops.
  • Manque physique face au « press-coverage ».

Résumé

Les qualités athlétiques naturelles de Garrett Wilson font de lui un joueur capable de créer le danger dès qu’il a la balle dans les mains. Il lui reste quelques détails à ajuster mais il devrait rapidement devenir le meilleur ami d’un quarterback, notamment en étant positionné sur le slot. WR numéro 1 en puissance, il est tout à fait possible qu’il sorte dès le top 10 le jour de la Draft.

Projection

  • 1er tour. Top 10.

Drake London

  • Ville de naissance : Moorpark (Californie)
  • Age : 20 ans
  • Lycée : Moorpark
  • Université : USC
  • Recrutement : 4 étoiles

Très fort dans deux sports, le foot US et le basket, Drake London fait des dégâts sur les parquets comme sur les terrains. Lors de sa dernière année lycée, il affiche 62 réceptions, 1 089 yards et 12 touchdowns, ainsi que 29.2 points, 11.9 rebonds et 3.8 passes. Prospect 4 étoiles, il reçoit 20 offres, principalement en provenance de la Pac-12, et il décide de rejoindre USC pour pouvoir continuer dans les deux sports.

Lors de sa première année chez les Trojans, il continue donc de jouer au football et au basket, mais la saison 2020 et la pandémie lui font changer sa vision des choses. London décide alors de se concentrer sur le foot US, où il semble avoir plus d’avenir. Il progresse très vite sur les 6 matchs de cette saison raccourcie. Puis en 2021, il prend le rôle de WR numéro 1 après le départ en NFL d’Amon-Ra St Brown, et il explose. En seulement 8 matchs avant de se blesser à la cheville, il totalise 1 084 yards. En fin de saison, il est élu Meilleur Joueur Offensif de la conférence Pac-12.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019USC8395675
2020USC6335023
2021USC8881 0847

Points forts

  • Ancien basketteur. Plus grand que la majorité des DB et souvent plus puissant aussi. Son périmètre de réception est énorme et il remporte beaucoup de duels.
  • Sait se rendre disponible grâce à de bonnes routes. Sait identifier les faiblesses en couverture.
  • Bon bloqueur sur les phases de courses. Compétiteur.

Points faibles

  • Vitesse de pointe moyenne. Ne va pas semer les CB en NFL.
  • Blessure à la cheville en 2021. Pas de tests lors du NFL Combine et de son Pro Day.

Résumé

Au lycée comme au niveau universitaire, Drake London avait souvent l’air d’être un adulte au milieu d’enfants, et il a dominé les débats par sa taille notamment. Une chose qu’il pourra encore faire en NFL. Il sera un phare pour un QB dans le jeu aérien avec sa capacité à dominer au point de réception. Il devrait s’installer sur l’extérieur comme rookie et possède un potentiel de Pro Bowler.

Projection

  • 1er tour. Top 15.

Jameson Williams

  • Ville de naissance : Saint Louis (Missouri)
  • Age : 21 ans
  • Lycée : Cardinal Ritter College Prep
  • Université : Alabama
  • Recrutement : 4 étoiles

Lors de sa carrière au lycée, à Saint Louis, Jameson Williams est un WR ultra productif. Il totalise ainsi 1 062 yards et 15 touchdowns lors de sa saison Junior, puis 1 626 yards et 22 touchdowns lors de son année Senior. En plus de ça, il remporte 2 titres régionaux en 300m haies et bat le record de l’état du Missouri. Prospect 4 étoiles à sa sortie, il décide de choisir Ohio State parmi de nombreuses offres d’universités prestigieuses.

Durant ses deux premières saisons universitaires, chez les Buckeyes, il est coincé au milieu de nombreux talents au poste de WR et est derrière Garrett Wilson et Chris Olave dans la hiérarchie. En conséquence, il a peu de temps de jeu. Williams décide alors de se transférer et il file à Alabama, où il va profiter des départs de DeVonta Smith et Jaylen Waddle pour s’imposer. Et c’est l’explosion. Il termine leader de la SEC en yards et affiche plus de 20 yards par réception en moyenne ! Dominant lors de la finale nationale contre Georgia, la meilleure défense du pays, il signe 7 réceptions pour 184 yards et 2 touchdowns, avant de se blesser sérieusement au genou.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Ohio State461121
2020Ohio State691542
2021Alabama15791 57215

Points forts

  • Vitesse de jeu. Explosivité et mouvements pour créer de la séparation dès le début de ses routes. Vitesse de pointe pour se démarquer dans la profondeur.
  • Playmaker. Capable de « big play » et de gagner des yards après contact.
  • Arme sur les retours de coups de pied (2 TD en 2021).

Points faibles

  • Joueur fin. Il aura peut-être du mal face au « press-coverage » ou comme bloqueur au sol.
  • Rupture des ligaments croisés en finale du championnat universitaire début janvier.

Résumé

Jameson Williams a été l’auteur d’une saison spectaculaire après son transfert à Alabama, incarnée par sa domination lors de la finale nationale. Sans sa blessure, il serait dans la course pour être le WR numéro 1 de cette Draft, et il reste un investissement plus que viable au 1er tour. Il est un joueur dangereux, capable de faire de gros dégâts avec sa vitesse au niveau supérieur, comme WR ou sur les retours.

Projection

  • 1er tour. Top 15.

Chris Olave

  • Ville de naissance : San Ysidro (California)
  • Age : 21 ans
  • Lycée : Mission Hills
  • Université : Ohio State
  • Recrutement : 3 étoiles

Originaire de Californie, Chris Olave brille en football américain et en athlétisme durant sa jeunesse. Sur les terrains, il affiche 93 réceptions, 1 764 yards et 26 touchdowns lors de sa dernière années. Et sur les pistes, il signe notamment un joli 10.8 secondes sur le 100 mètres. Malgré tout ça, il n’est noté que 3 étoiles et est vu comme le 68ème WR du pays… Cela n’empêche pas l’intérêt de nombreux programmes. Sa short-list se compose de UCLA et USC, deux universités Californienne, mais également d’Utah et d’Ohio State. Son choix est risqué du fait de la concurrence mais il opte pour les Buckeyes.

Pendant sa première saison, il fait partie des équipes-spéciales, et en 2019, il profite des départs de plusieurs WR pour la NFL pour se faire une place. Quelques mois plus tard, il termine leader de son équipe en yards (840) et touchdowns (12). Olave confirme l’année suivante et termine 2ème dans la conférence en yards et 3ème en touchdowns. Il signe notamment 5 matchs à plus de 100 yards et figure dans l’équipe-type de la Big Ten. Vu comme prêt pour la NFL, il décide quand même de revenir une dernière année à Ohio State et continue sur sa lancée.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018Ohio State7121973
2019Ohio State134884012
2020Ohio State7507297
2021Ohio State116593613

Points forts

  • Superbes routes. Technicien, QI foot élevé et belle vitesse. Il est dangereux de le laisser en 1 contre 1.
  • WR le plus « NFL ready » de cette classe.
  • Mains sûres. Bon focus et facilité. Peu de drops.

Points faibles

  • Pas le receveur le plus physique. Peu de yards après contact, parfois bougé sur les réceptions contestées.
  • Manque un peu de taille pour s’imposer à plein temps sur l’extérieur.

Résumé

Chris Olave semble être un choix sûr au poste de WR cette année, car il est le joueur le plus prêt pour la NFL et le meilleur technicien sur ses routes. Capable d’être aligné partout, il devrait être sur le terrain dès le 1er jour, et rapidement devenir un WR numéro 2 de qualité.

Projection

  • 1er tour. Top 20.

Treylon Burks

  • Ville de naissance : Warren (Arkansas)
  • Age : 22 ans
  • Lycée : Warren
  • Université : Arkansas
  • Recrutement : 4 étoiles

Au Lycée de sa ville d’origine de Warren, Treylon Burks est titulaire dans les équipes de foot US, de basket et de baseball. C’est dans le premier sport qu’il brille le plus, il est noté 4 étoiles, et il décide de s’engager avec l’université locale d’Arkansas avant même sa dernière année. « J’ai grandi ici en regardant les Razorbacks et j’ai toujours voulu jouer pour eux ». Blessé lors de sa dernière année au lycée, il fini sa première partie de carrière avec 3 404 yards et 43 touchdowns.

Treylon Burks - Draft NFL 2022
Treylon Burks s’est imposé comme une référence au poste de WR à Arkansas (photo : The Fantasy Footbalers)

Chez les Razorbacks, son impact est rapide, et il est utilisé partout au sein de l’attaque et sur les retours. En 2019, il termine leader de son équipe en yards mais ne marque pas de touchdown. Une anomalie corrigée dès le premier match de sa deuxième saison. Il va d’ailleurs exploser en 2020, avec notamment 4 matchs à plus de 100 yards en 9 journées. Lors de sa dernière année, Burks confirme et devient le 4ème WR de l’histoire d’Arkansas avec plus de 1 000 yards. Il est élu dans l’équipe-type de la conférence SEC.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Arkansas11294750
2020Arkansas9518207
2021Arkansas12661 10411

Points forts

  • Grand WR, physique. Difficile à bouger au point de réception et après sur les plaquages. Capacité pour aller chercher des yards après contact.
  • Rapide aussi. Menace dans la profondeur.
  • Grandes mains, sûres. Un aimant à ballons, il gagne les réceptions contestées et signe des réceptions spectaculaires.
  • Polyvalent. Aligné partout chez les Razorbacks (X, Slot, Backfield).

Points faibles

  • Quelques soucis de concentration. Trop de facilité. Quelques drops.
  • Arbre de routes limité. Peu de variété dans le système d’Arkansas.
  • Irrégulier comme bloqueur sur les phases au sol.

Résumé

Treylon Burks possède une combinaison unique de taille / puissance / vitesse. Il peut être aligné partout : sur le slot pour avoir la balle vite en main et pour faire parler son dynamisme, sur l’extérieur où il est une menace dans la profondeur, et même sur le backfield. Il devrait sortir au 1er tour et peut devenir rapidement une arme dans une attaque créative.

Projection

  • 1er tour

Jahan Dotson

  • Ville de naissance : Newark (New Jersey)
  • Age : 22 ans
  • Lycée : Nazareth Area
  • Université : Penn State
  • Recrutement : 4 étoiles

Originaire du New Jersey, Jahan Dotson fait ses années lycée en Pennsylvanie, et il brille dans plusieurs sports. Au basket, il affiche 16 points de moyenne sur ses 4 saisons ; en athlétisme, il remporte des titres régionaux en sprint et saut en longueur ; et évidemment en football américain, il établit des records en réceptions (187), yards (2 755) et touchdowns (40). Il fait ainsi parti des meilleurs prospects de Pennsylvanie au poste de WR. Un temps intéressé par UCLA, il choisit finalement Penn State.

Dès 2018, il a un petit rôle au sein de l’attaque, qui augmente l’année suivante. Progressivement, il montre ses qualités. Et en 2020, c’est l’explosion et il devient le WR numéro 1 des Nittany Lions et un véritable playmaker. De retour en 2021, il enchaîne les réceptions spectaculaires et quitte finalement son université comme l’un des meilleurs receveurs de son histoire.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018Penn State8132030
2019Penn State13274885
2020Penn State9528848
2021Penn State12911 18212

Points forts

  • Explosivité et vitesse. Soudaineté dans ses changements de direction, feintes. Belle vitesse de pointe. Dangereux balle en main et capable de gagner des yards après contact.
  • Contrôle du corps. Il paraît plus grand qu’il ne l’est vraiment quand il attrape la balle. Excellent timing et mains sûres.
  • Expérience positive sur les retours de coups de pied.

Points faibles

  • A priori par la taille pour un WR extérieur en NFL. Comment va-t-il tenir en « press-coverage » et sur les réceptions contestées ?

Résumé

Des questions sur sa taille et sur la transposition de son jeu au niveau NFL vont peut-être lui coûter quelques places le jour de la Draft. Mais Dotson joue plus grand qu’il ne l’est et il est un playmaker. Sa place sera surement sur le slot, avec la capacité d’être une menace dans le jeu vertical, et il peut avoir un impact dès sa première année.

Projection

  • 1er tour

Christian Watson

  • Ville de naissance : Tampa (Florida)
  • Age : 22 ans
  • Lycée : Henry B. Plant
  • Université : North Dakota State
  • Recrutement : 2 étoiles

Lors de sa jeunesse à Tampa, Christian Watson est plus remarqué par sa vitesse – il brille en athlétisme – que pas ses performances sur les terrains de football américain. Prospect 2 étoiles seulement, il ne reçoit de l’intérêt que de la part de programmes de FCS. Il décide alors de choisir la crème de la crème de ce niveau, et fait le long voyage entre le soleil et les palmiers de la Floride et les plaines gelées du Dakota du Nord.

A son arrivée chez les Bisons, son expérience est encore faible. Il ne joue pas lors de sa première année et fait quelques apparitions durant la seconde. Ce n’est qu’en 2019 qu’il s’impose comme le receveur favori d’un certains Trey Lance. L’année suivante, il termine encore leader de son équipe et ajoute un gros impact sur les retours (2 TD). Il est également élu dans l’équipe-type de la MVFC. Watson revient en 2021 pour une dernière année à North Dakota State et il est encore excellent. Il conserve l’accolade All-MVFC et remporte un 4ème titre FCS avec les Bisons.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2018North Dakota State891650
2019North Dakota State16347326
2020North Dakota State8184371
2021North Dakota State10438007

Points forts

  • Combinaison taille / Vitesse. Il peut faire la différence aux 3 niveaux du terrain et dominer au point de réception.
  • Physique, bon envergure et bonnes mains. Il gagne les réceptions contestées.
  • Excellent sur les retours de coups de pied.

Points faibles

  • Arbre de routes limité. Il bat les DB avec sa vitesse plus que sa technique.
  • Timing qui laisse parfois à désirer sur les passes longues.
  • Niveau de compétition de la FCS.

Résumé

Un combo taille / vitesse et des bonnes mains font de Christian Watson un prospect intéressant. Le gap de niveau entre la FCS et la NFL est une vraie interrogation, même s’il a encore de la marge de progression car son expérience est finalement encore réduite. Il devrait pouvoir montrer ses qualités sur les retours dans un premier temps et être une menace dans la profondeur.

Projection

  • 2ème tour

George Pickens

  • Ville de naissance : Hoover (Alabama)
  • Age : 21 ans
  • Lycée : Hoover
  • Université : Georgia
  • Recrutement : 5 étoiles

Pickens est rapidement devenu l’un des meilleurs prospects du pays au poste de WR, notamment en aidant son lycée de Hoover à remporter un titre régional. Noté 5 étoiles, il était dans le top 25 national toutes positions confondues. Convoité par tout le pays, il dit très tôt vouloir rejoindre Auburn. Mais l’année suivante, sa décision finale pour Georgia fait l’effet d’une bombe.

Chez les Bulldogs, il parvient à s’imposer rapidement, et sa première saison est excellente. Il termine ainsi leader de son équipe en yards (727) et touchdowns (8). Les attentes sont très hautes pour la saison 2020, mais Pickens n’est pas vraiment au niveau, pas aidé il est vrai par les soucis offensifs de Georgia. Puis l’année dernière, c’est le coup dur, avec une blessure au genou qui l’éloigne des terrains pendant la majeure partie de la saison. De retour pour les playoffs, il a eu du mal.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Georgia12497278
2020Georgia8365136
2021Georgia451070

Points forts

  • Receveur naturel. Mains ultra-sûres et capacité à produire des actions spectaculaires. Une réception n’est jamais impossible même si la passe est mauvaise.
  • Explosif. Capable de se défaire rapidement de son vis-à-vis en « press », et vitesse pour réduire la marge de sécurité des DB.

Points faibles

  • Rupture des ligaments croisés en 2021. Impact sur son explosivité ?
  • Discipline. Concerné par plusieurs incidents extra-sportifs.

Résumé

George Pickens est un prospect compliqué. Avant la saison 2020, il était considéré comme un futur choix très haut de Draft. Mais on ne l’a jamais revu au niveau de sa première saison à Georgia, avec des soucis de discipline et de blessures. Ces éléments peuvent faire peur aux franchises NFL, même s’il a un peu rassuré lors de NFL Combine. Il est l’incarnation d’un choix « high risk – high reward ».

Projection

  • 2ème tour

Skyy Moore

  • Ville de naissance : New Kensington (Pennsylvania)
  • Age : 21 ans
  • Lycée : Shady Side Academy
  • Université : Western Michigan
  • Recrutement : 3 étoiles

Dans son lycée de Pennsylvanie, Skyy Moore était tout sauf un WR. Il jouait au basket et au foot US, mais dans ce deuxième sport, il occupait le poste de QB en attaque et celui de DB en défense. Et il était bon, puisqu’il a notamment signé 2 saisons consécutives avec plus de 1 000 yards à la passe ET à la course. Mais il est petit pour un quarterback, et n’est noté que 3 étoiles du fait d’un soucis de projection aux niveaux suivants. Peu recruté, il part pour Western Michigan.

Chez les Broncos, la transition au poste de WR est immédiate et il n’a même pas besoin d’une période d’adaptation… Il est ainsi performant dès 2019, compte pour 25% de la production offensive de son équipe, et est élu dans l’équipe-type de conférence MAC. Il confirme lors de la saison suivante, raccourcie par le Covid, puis fait un autre pas en avant en 2021 en étant responsable de 40% de la production aérienne de Western Michigan.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Western Michigan13518023
2020Western Michigan5253883
2021Western Michigan12951 29210

Points forts

  • Une anguille électrique. Insaisissable. Il explose après le snap et ses mouvements sont dévastateurs. Capacité à gagner des yards après contact.
  • Mains sûres. Peu de ballons relâchés. Bon focus.
  • Ancien DB. Il connaît le jeu de l’autre côté.
  • N’hésite pas à aller au contact. Et il tient le choc.

Points faibles

  • Petit pour les standards d’un WR en NFL.
  • Beaucoup de RPO avec les Broncos. Arbre de routes peu développé.

Résumé

Skyy Moore n’a pas que des atouts dans sa poche, puisqu’il est petit, il est peu expérimenté au poste de WR, et il vient d’un programme modeste. Mais son explosivité et son envie peuvent faire la différence au niveau supérieur. Mettez-le sur le slot, utilisez-le sur des RPO, et il fera le maximum pour optimiser chaque action. Il peut être une arme dangereuse pour un coach créatif.

Projection

  • 2ème tour

John Metchie III

  • Ville de naissance : Taiwan
  • Age : 21 ans
  • Lycée : St James School
  • Université : Alabama
  • Recrutement : 4 étoiles

Né à Taiwan, John Metchie III a également vécu au Ghana et au Canada (dont il a la nationalité). C’est dans ce pays qu’il découvre le football américain, et il rejoint un peu plus tard un lycée « affilié » dans le Maryland. Il y devient une menace offensive, avec 2 500 yards dans les airs, 1 300 au sol et 42 touchdowns au total. Noté 4 étoiles, il reçoit plus de 20 offres à travers les USA. Son choix final se fait entre Alabama et Penn State, et il penche finalement du côté de la Crimson Tide.

Avant de rejoindre Tuscaloosa, l’université lui conseille de faire 1 an de préparation dans le New Jersey, ce qu’il fait. Quand il intègre l’effectif d’Alabama, il rejoint des joueurs comme Jerry Jeudy, Henry Ruggs, Devonta Smith et Jaylen Waddle. Il est donc difficile d’avoir du temps de jeu, mais il se montre quand il peut. En 2020, il a plus d’opportunités et il répond présent. Puis la confirmation arrive lors de sa dernière saison, avec des performances dominantes jusqu’à sa blessure lors de la finale de conférence SEC.

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Alabama44230
2020Alabama13559166
2021Alabama13961 1428

Points forts

  • Excellent « route-runner », comme beaucoup de WR qui sortent d’Alabama. Technique avancée, QI football et mouvements fluides.
  • Bonnes mains. Capable de réaliser des réceptions difficiles et spectaculaires.
  • Amélioration physique nette en 2021. Plus de plaquages cassés.

Points faibles

  • Rupture des ligaments croisés en fin de saison 2021.
  • Peut encore progresser physiquement pour être plus solide au contact.

Résumé

Sans sa blessure, il aurait été un autre WR pour le 1er tour de cette Draft, et il peut encore y sortir s’il montre des signes positifs de récupération lors du processus pré-Draft. Comme beaucoup de WR issus d’Alabama, John Metchie III est prêt pour la NFL, et il peut déjà s’installer sur le slot et être une option numéro 2 de qualité.

Projection

  • 2ème tour

David Bell

  • Ville de naissance : Indianapolis (Indiana)
  • Age : 21 ans
  • Lycée : Warren Central
  • Université : Purdue
  • Recrutement : 4 étoiles

Receveur prolifique au lycée Warren – 85 réceptions, 1 542 yards, 22 TD lors de sa dernière année – David Bell joue également au basket. Il est d’ailleurs champion régional dans les 2 sports. Prospect 4 étoiles, et l’un des meilleurs de l’Indiana, il reçoit sa première grosse offre de la part de l’université locale, avant que de nombreuses suivent. Il considère Ohio State mais s’engage avec Purdue.

Bell a un impact dès sa première année, en 2019, notamment quand il doit monter en compétence pour pallier la blessure du WR numéro 1 Rondale Moore. Bilan, il dépasse les 1 000 yards. Il confirme la saison suivante et est membre de l’équipe-type de la Big Ten. En 2021, il est le seul WR dangereux des Boilermakers et signe une campagne ultra-productive malgré l’attention accrue des défenses. All-American, il est également finaliste du trophée Biletnikoff (top WR du pays).

Stats au niveau universitaire

AnnéeUniversitéMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2019Purdue12861 0357
2020Purdue6536258
2021Purdue11931 2866

Points forts

  • Polyvalent. Capable de se démarquer n’importe où. Il explose post-snap et a une bonne vitesse de pointe.
  • Physique. Contrôle du corps pour assurer les réceptions. Envie d’aller chercher les yards supplémentaires.

Points faibles

  • Rapide mais pas suffisamment pour battre des CB NFL uniquement comme ça.
  • Besoin de progresser comme bloqueur.

Résumé

David Bell manque de traits « élite » pour concurrencer les profils citer plus tôt. Cependant, il possède des qualités certaines pour être un WR numéro 2 complet en NFL.

Projection

  • 2ème ou 3ème tour