Entre la Draft et le début de la saison régulière, en septembre comme prévu on l’espère, nous vous proposons de découvrir plus en détail les 32 joueurs sélectionnés lors du 1er tour de la dernière Draft. A travers une rapide biographie et un retour sur les années universitaires, vous en saurez davantage sur les potentielles futures stars de la NFL.

Pour ce premier profil, nous dévoilons le destin hors du commun de Javon Kinlaw, ancien SDF qui a retrouvé l’espoir grâce au football.

Carte d’identité

  • Nom : Javon Kinlaw
  • Age : 22 ans
  • Ville de naissance : Charleston, South Carolina
  • Université : South Carolina
  • Poste : DT
  • Draft : Tour 1, Choix 14 : San Francisco 49ers

Sans domicile fixe

En 1995, la mère de Javon Kinlaw décide de quitter Trinidad et Tobago pour tenter sa chance aux Etats-Unis, dans la région de Washington. Hélas, tout ne se passe pas comme prévu et la famille se retrouve à la rue. Heureusement pour eux, la bonté d’anciens voisins permet à Javon Kinlaw, sa mère et un de ses frères et trouver refuge dans leur sous-sol. Malgré le travail et les efforts de la mère pendant de longue année, la petite famille n’a jamais pu avoir un lieu à elle. C’est ainsi que la décision a été prise d’envoyer Javon Kinlaw en Carolina du Sud en 2013, chez son père, afin qu’il ait plus de stabilité, ce qui n’a pas vraiment été le cas du fait d’un père alcoolique et violent et d’une « belle-mère » qui ne souhaitait pas sa présence…

Le football comme exutoire

A ce moment, Javon Kinlaw est déjà très grand et ses qualité athlétiques se traduisent sur les terrains de football avec son lycée de Goose Creek. Les qualités de battant et de ténacité que la vie lui avait appris se retrouvaient sur le terrain. A l’issue de sa première saison au lycée, il avait déjà fait parler de lui jusqu’à l’université de South Carolina du fait de ses performances sur la ligne défensive. Steve Spurrier, le coach des Gamecocks voulait lui offrir une bourse. Cependant, les résultats scolaires de Kinlaw n’étaient pas à la hauteur de ses résultats sportifs, et les offres des grandes universités se sont ensuite faites plus rares. Se sentant soutenu et à l’aise uniquement lorsqu’il jouait au football, il avait mis de côté le reste où il se sentait jugé négativement.

Javon Kinlaw Goose Creek
Javon Kinlaw sous les couleurs de son lycée de Goose Creek (photo : Post and Courier)

Les coachs du lycée l’ont soutenu et les Gamecocks sont revenus avec un plan en 2015, lorsque Will Muschamp était coach. Conscient du potentiel du garçon, il voulait lui donner toutes les chances de réussir sur le terrain mais également en dehors. Après avoir rencontré le coach, Javon Kinlaw accepte de finir la saison à Gosse Creek puis de partir pour un programme spécial au Jones County Junior College à Ellisville dans le Mississippi.

Une seconde chance

Juste avant de partir pour le Mississippi, Javon Kinlaw participe au « Shrine Bowl of the Carolinas », un évènement qui regroupe les meilleurs joueurs de l’état au niveau lycée. Avant ce match, une visite à l’hôpital pour enfants de Greenville va avoir un impact importante sur Kinlaw. En voyant les enfants malades, il réalise que sa condition pourrait être pire et cela met les choses en perspective dans sa vie.

Sa transformation va alors débuter et son séjour à Ellisville va accélérer le processus. Un de ses coachs va l’aider à avoir les notes requises pour rejoindre la 1ère division, tout en le faisant travailler techniquement à son poste de Defensive Lineman. D’un natural réticent, il a progressivement fait confiance à l’encadrement du Jones County Junior College et cela a été payant. Ses notes sont bonnes et sur le terrain il est très bon puisqu’il est élu meilleur Lineman Défensif de sa division. Il reçoit alors des propositions de bourses d’Alabama et South Carolina après la saison. Fidèle à son engagement pour les Gamecocks, Javon Kinlaw rejoint Columbia. 

Retour à la maison

Un peu trop lourd à son arrivé en FBS, il perd du poids et arrive en forme pour le début de saison. Il joue lors des 13 matchs dès sa première saison à South Carolina et signe 20 plaquages et 3 passes déviées). L’année suivante, il est titulaire lors de 12 rencontres et hausse son niveau de jeu. Auteur de 38 plaquages, 4.5 sacks et 5 passes déviées, il est nommé co-MVP défensif des Gamecocks. Sa dernière saison universitaire est la plus aboutie et il domine plusieurs matchs par sa présence sur la ligne. Ses stats : 35 plaquages, 6 sacks) ne racontent pas toute l’histoire. En 2019, il figure ainsi dans la 1ère équipe-type du pays.

Javon Kinlaw South Carolina
Javon Kinlaw a voulu briller pour l’université qui l’a toujours soutenu (photo : CBS Sports)

Il se présente à la Draft avec une idée en tête, voir sa mère dans une maison à elle. « Cela fait 25 ans que ma mère n’habite pas chez elle. C’est tout ce que je veux. Maintenant que j’ai une opportunité, je veux avoir quelque part que l’on pourra appeler chez nous ».

Que va-t-il apporter aux 49ers ?

« Avec le 14ème choix du 1er tour de la Draft 2020, les San Francisco 49ers sélectionnent : Javon Kinlaw, Defensive Tackle, South Carolina ». Avec le choix récupéré lors du transfert de DeForest Buckner à Indianapolis, les Niners n’ont pas traîné pour trouver un remplaçant, et il s’agit de Javon Kinlaw. Deuxième meilleur prospect à la position derrière Derrick Brown, il va apporter sa puissance et son allonge à sa nouvelle équipe. Les 49ers vont pouvoir l’intégrer à une ligne défensive déjà dominante, et le voir apporter au sol comme en pass-rush depuis l’intérieur. Il est le parfait remplaçant de Buckner.

Sources : NFL.com, ESPN, Greenville News, Sports-Reference, Gamecock Online

Découvrez également notre nouvelle rubrique sur l’histoire de la NFL