Pour la 5ème fois de son histoire, la ville de Tampa va accueillir le Super Bowl. L’occasion d’en connaître un peu plus sur une ville qui a eu du mal à se développer avec de connaître un bel essor. Un peu à l’image de ses équipes sportives…


Dates importantes de l’histoire de la ville

  • 1528 : Le conquistador Espagnol Panfilo de Narvaez découvre la région de Tampa. Son expédition est secourue l’année suivante par Hernando de Soto. Les Espagnols signent un traité de paix avec les indigènes mais abandonnent finalement rapidement la région.
  • 1763 : La Grande Bretagne acquière la Floride et renomme la baie : Hillsborough Bay.
  • 1824 : L’armée américain installe le Fort Brooke peu de temps après que le Territoire de Florida ait intégré les Etats-Unis.
  • 1845 : Tampa fait partie d’un nouvel état américain : la Floride.
  • 1849 : Le Village de Tampa est fondé, il compte 185 habitants, puis devient une Ville en 1855.
  • 1861 : La ville fait partie des Etats Unis Confédérés. Les Sudistes sont battus par les Nordistes lors de la bataille du Fort Brooke en 1863.
Fort Brooke Tampa
Illustration du Fort Brooke par Gray & James
  • 1873 : Epidémie de fièvre jaune. La présence des moustiques et de maladies limitent le développement de Tampa. La population ne dépasse pas 800 personnes.
  • 1884 : Gavino Gutierrez, un ingénieur hispano-américain visite la région de Tampa avec l’objectif de développer la culture de la Goyave. Une activité finalement impossible. Mais alors qu’il rentrait à New York, Gutierrez s’arrête chez un ami producteur de Cigares à Key West et le convainc de s’installer à Tampa. Vicente Martinez-Ybor accepte, l’arrivée du chemin de fer en 1889 aide, et la ville connaît un développement rapide. En 1920, la ville compte plus de 50 000 habitants, puis plus de 100 000 dès 1930.
  • 1921 et 1935 : Deux ouragans causent de gros dégâts dans la ville.
  • 1956 : L’université de Floride du Sud est créée à Tampa.

Tampa aujourd’hui

Aujourd’hui, le petit village de Tampa est devenu une grande métropole. Avec plus de 385 000 habitants, elle est la troisième ville de Floride après Jacksonville et Miami. L’agglomération de Tampa – St Petersburg accueille 2.7 millions d’habitants au total.

Comme beaucoup de villes de Floride, Tampa est une destination prisée des retraités et des touristes. Le tourisme est d’ailleurs le troisième employeur de la région. Le port de la ville est le 7ème plus important des Etats-Unis, et est donc une plaque tournante de l’économie locale, régionale et nationale. La société Verizon, la base aérienne militaire de MacDill et l’Université de Floride du Sud font parti des principaux employeurs de la région. Les fabriques de cigares sont toujours présentes.


Le sport à Tampa

La région de Tampa abrite plusieurs équipes sportives dans les ligues majeures. Les Buccaneers jouent en NFL, les Lightning jouent en NHL, et les Rays jouent en MLB. Au niveau universitaire, les USF Bulls font partie de la Division I. Plusieurs autres équipes évoluent dans des ligues mineures.

Football Américain – Tampa Bay Buccaneers

Dans l’actualité car ils vont jouer le Super Bowl dimanche, les Buccaneers ont rejoint la NFL en 1976. Les débuts ont été difficiles, avec notamment 26 défaites consécutives lors des 2 premières saisons. Les Bucs remporteront leur division et un premier match en playoffs en 1979, et ils répéteront la performance en 1981. S’en suit un retour dans l’ombre, avec 14 saisons consécutives avec un bilan négatif entre 1983 et 1996.

Il faut attendre l’arrivé de la famille Glazer à Tampa, au milieu des années 90, pour que le succès arrive. Le coach Tony Dungy crée une excellente équipe qui joue le titre lors de nombreuses saisons, mais le salut vient lors de la saison 2002 avec Jon Gruden. Les Buccaneers battent les Raiders lors du Super Bowl XXXVII. Ce titre reste le seul dans l’histoire de la franchise, qui n’était pas retournée en finale jusqu’à cette année.

Baseball – Tampa Bay Rays

Franchise assez récente car créée en 1998, les Devil Rays ont eux aussi connu des débuts compliqués, avec notamment 9 des 10 premières saisons à la dernière place de leur division. Les choses changent en 2008 lorsque l’équipe joue les playoffs pour la première fois de son histoire, et va jusqu’aux World Series, où elle sera battue par les Philadelphia Phillies. Depuis, la franchise est retournée 5 fois en playoffs, et a participé aux World Series lors de la dernière saison en 2020, avec une défaite face aux Los Angeles Dodgers.

Hockey sur glace – Tampa Bay Lightning

Pourtant une franchise assez jeune, les Lightning ont le plus gros palmarès de la ville. L’équipe de hockey de Tampa a en effet remporté deux Stanley Cup, en 2003-2004 puis en 2019-2020. Les Lightning ont participé à 3 finales.

Tampa Bay Lightning
Les Lightning avec la Stanley Cup en 2020 (photo : ESPN)

Université – South Florida Bulls

L’université de Floride du Sud ou USF est membre de l’American Athletic Conference (AAC), qui évolue dans la Division I. Elle possède actuellement 17 sports, huit pour les hommes et 9 pour les femmes. Le palmarès est plutôt léger, avec la majorité des titres en natation (15).

10 joueurs passés par USF sont aujourd’hui en NFL, dont 2 qui joueront le Super Bowl dimanche. Il s’agit d’Austin Reiter, lineman offensif des Chiefs, et de Jason Pierre-Paul, défenseur des Buccaneers.


Tampa et le Super Bowl

Si l’équipe locale a remporté le Super Bowl une fois, la ville a accueilli l’évènement à plusieurs reprises. Tampa a en effet été hôte de la finale NFL à 5 reprises, seules les villes de Miami (11), New Orleans (10) et Los Angeles (7) font mieux.

Super Bowl XVIII

Le premier Super Bowl accueillit par Tampa l’a été lors de la saison 1983-1984, au sein du Tampa Stadium. Il opposait les Washington Redskins au Los Angeles Raiders. Emmené par le MVP du match, le RB Marcus Allen (191 yards, 2 TD), les Raiders ont largement dominé la franchise de la capitale (38-9).

Super Bowl XXV

Lors de la saison 1990-1991, le Super Bowl est de retour au Tampa Stadium. Cette finale est fameuse pour le coup de pied manqué (« wide right ») du kicker des Bills, qui permet aux Giants d’être champions. Coachés par Bill Parcells et un certain Bill Bellichick (coordinateur offensif), les New Yorkais s’imposent 20-19 et remportent leur 2ème Super Bowl. Le RB Ottis Anderson (102 yards, 1 TD) est élu MVP du match. Pour Buffalo, cette défaite est la première d’une série de 4 consécutive au Super Bowl…

Super Bowl XXXV

Le troisième Super Bowl joué à Tampa, et le premier dans le Raymond James Stadium, a lieu lors de la saison 2000-2001. Dans le sillage d’un Ray Lewis déchaîné (MVP), les Baltimore Ravens battent largement les New York Giants (34-7).

Raymond James Stadium Tampa
Entrée du Raymond James Stadium pour le Super Bowl XXXV (photo : Wikimédia)

Super Bowl XLIII

Lors de la saison 2008-2009, le Raymond James Stadium est le théâtre d’un des plus beaux Super Bowl de l’histoire, entre les Steelers et les Cardinals. Au bout du suspense, Pittsburgh l’emporte 27-23 et devient la première équipe à gagner 6 trophées Lombardi. Santonio Holmes, qui attrape le touchdown de la victoire, est élu MVP.

Super Bowl LV

Plus de 10 ans après le Super Bowl XLIII, le Raymond James Stadium de Tampa va de nouveau accueillir la finale NFL. Et pour la première fois dans l’histoire de ce sport, l’équipe locale sera présente. Les Buccaneers tenteront donc d’être les premiers à remporter le titre à domicile. Du fait de l’épidémie de Covid-19, seuls 22 000 fans seront présents dans le stade, ce qui marquera la plus faible affluence pour un Super Bowl.


Le Raymond James Stadium

Lorsque Malcolm Glazer est devenu propriétaire des Buccaneers, il a demandé un nouveau stade pour remplacer le vieillissant Tampa Stadium. Les travaux ont débuté en 1996 et le stade a été inauguré en 1998. La société Raymond James Financial a acquis les droits de naming pour le stade et des extensions ont été signées jusqu’en 2028.

Le premier match joué dans le stade a eu lieu le 20 septembre 1998, avec une victoire des Buccaneers face aux Bears (27-15).

D’une capacité de 65 618 places, il peut être agrandi dans certaines configurations. Le record d’affluence est de 74 512 personnes, lors de la finale du championnat du football universitaire en 2017.

Le stade est facilement reconnaissable grâce notamment au bateau pirate présent dans son enceinte. A chaque fois que les Bucs marquent des points, les canons se font entendre. En 2016, le stade a subit un petit lifting, avec notamment le changement des systèmes de vidéo et de son.

A lire également : Guide du Super Bowl LV

Soutenez Foot-US sur Tipeee