Entre la saga Deshaun Watson à Houston et les rumeurs qui agitent Russell Wilson et les Seahawks, cette intersaison pourrait déboucher sur un énorme transfert. Un « blockbuster » comme ils disent outre-Atlantique. Les contreparties pour récupérer l’un des deux Quarterbacks seraient surement sans précédent.

Pour le moment, tout cela n’est que fantasme, et rien ne dit que les deux joueurs bougeront. En attendant un dénouement, nous souhaitions vous montrer quelques transferts qui ont marqué l’histoire de la NFL, par leurs ampleurs et/ou par leurs conséquences.


Le plus gros trade de l’histoire

Herschel Walker (1989)

A ce jour, le plus gros transfert en termes de joueurs et de choix de Draft date toujours de la fin des années 80. Pas moins de 18 joueurs et choix de Draft ont en effet échangé lors du fameux transfert d’Herschel Walker.

Lors de la saison 1988, le Running-back joue sa 3ème saison en NFL avec Dallas. Pro Bowler pour la deuxième année de rang, il termine avec plus de 2 000 yards au total (1 514 au sol et 505 dans les airs). Après la saison, les Vikings manifestent un intérêt pour Walker, pensant que le RB est la pièce manquante pour aller chercher un Super Bowl. Dans le même temps, les Cowboys sont toujours en construction et se disent qu’ils peuvent récupérer des choix de Draft et des joueurs pour continuer de progresser. Les deux franchises vont alors se mettre d’accord pour un transfert hors-normes.

Minnesota reçoit :

  • RB Herschel Walker
  • Choix aux 3ème et 10ème tours de la Draft 1990
  • Choix au 3ème tour de la Draft 1991

Dallas reçoit :

  • 4 joueurs
  • Choix aux 1er, 2ème et 6ème tours de la Draft 1990
  • Choix aux 1eret 2ème de la Draft 1991
  • Choix aux 1er, 2ème et 3ème tours de la Draft 1992

Grâce à cette moisson historique, les Dallas Cowboys vont pouvoir se forger un effectif de champion, et cela va permettre de lancer la Dynastie des années 90, avec 3 victoires au Super Bowl en 4 ans. Le 1er choix récupéré leur permet notamment de prendre le RB Emmitt Smith, devenu une des légendes du club.

Dans le même temps, cela se passer moins bien pour Herschel Walker dans le Minnesota. Le RB ne restera qu’un peut plus de 2 saisons chez les Vikings, avec une participation aux Playoffs pour la franchise.


Green Bay hypothèque son futur pour un Quarterback

John Hadl (1974)

Nous sommes en 1974, et les Packers voient qu’il leur manque un petit quelque chose pour être réellement compétitifs. Et pour le coach de l’époque, c’est un Quarterback expérimenté. Dan Devine jette alors son dévolu sur John Hadl, qui reste sur une très belle saison avec les Rams. A 34 ans, il vient en effet d’être nommé Joueur de l’année dans la conférence NFC.

Green Bay reçoit :

  • QB John Hadl

Los Angeles reçoit :

  • Choix aux 1er, 2ème et 3ème tour de la Draft 1975
  • Choix aux 1er et 2ème tour de la Draft 1976

Les Packers ont donc donné beaucoup pour un joueur assez vieux et cette décision s’est avérée être un gros échec. John Hadl n’aura joué que lors 22 matchs avec Green Bay, n’en remportant que 7. Dès la saison 1976, il quitte la franchise.

De leur côté, les Rams ne perdent pas en compétitivité et ils profitent des choix de Draft acquis pour étoffer leur effectif. Cela aboutira à une participation au Super Bowl XIV lors de la saison 1979-1980.


Une légende sur le départ

Joe Montana (1993)

Parfois, des franchise sont des problèmes de riches et possèdent deux Quarterbacks de légende dans leur effectif au même moment. C’est ce qui s’est passé avec les 49ers au début des années 90. Joe Montana, alors légende vivante de la franchise, est blessé depuis 2 saisons à cause de soucis récurrents au coude. Pendant ce temps, un certains Steve Young est titulaire et il s’installe avec des performances excellentes. Lorsque Montana est apte à rejouer en 1993, il n’est logiquement pas prêt à être remplaçant. Le QB demande alors à être transféré, et San Francisco trouve finalement un accord avec Kansas City. 

Kansas City reçoit :

  • QB Joe Montana
  • Choix au 3ème tour de la Draft 1994

San Francisco reçoit :

  • Choix au 1er tour de la Draft 1993

Le retour ne semble pas énorme pour les Niners, mais Joe Montana avait 37 ans à ce moment et il était clairement sur la fin de sa carrière. Avec le choix de Draft récupéré, San Francisco a sélectionné le DT Dana Stubblefield, qui a été Pro Bowler à 3 reprises.

Joe Montana avait lui encore 2 belles saisons dans les jambes (et les bras). Il remporte 17 de ses 25 matchs de saison régulière avec Kansas City, et participe deux fois aux Playoffs. En 1993, les Chiefs vont jusqu’en finale de conférence AFC. Et en 1994, il s’offre une victoire « clin d’œil » sur Steve Young et les 49ers.


Le meilleur Running-back de NFL est mécontent

Eric Dickerson (1987)

Marquée par une grève qui a réduit la saison, l’année 1987 est également fameuse pour le transfert d’Eric Dickerson. Chez les Rams depuis 1983, le RB marche sur la NFL, avec notamment une saison à plus de 2 000 yards et 3 saison à plus de 1 800. Estimant qu’il était sous-payé, il a demandé une revalorisation de contrat à sa franchise, qui n’a pas répondu à la hauteur de ses attentes. Mécontent, il a demandé à partir.

Son transfert est en fait une histoire en 2 étapes, avec 3 équipes concernées. Tout d’abord, Indianapolis récupère des choix de Draft en transférant le linebacker rookie (pris au 1er tour en 1987) Cornelius Bennett. Des choix qui termineront dans l’accord pour Dickerson.

Etape 1

Buffalo reçoit :

  • LB Cornelius Bennett

Indianapolis reçoit :

  • Choix au 1er tour de la Draft 1988
  • Choix aux 1er et 2ème tour de la Drafgt 1989

Etape 2

Indianapolis reçoit :

  • RB Eric Dickerson

Los Angeles reçoit :

  • Les 3 choix acquis par Indianapolis en provenance de Buffalo
  • Choix des Colts aux 1er et 2ème tour de la Draft 1988
  • Choix des Colts au 2ème tour de la Draft 1989
  • 2 joueurs

Lors de ses deux premières saisons à Indianapolis, Eric Dickerson continue d’être un RB prolifique. Il mène notamment la NFL en 1988, avec 1 659 yards. Mais la suite de sa carrière est plus compliquée à cause de blessures, et il ne reviendra plus à son meilleur niveau.

Sans leur RB star, les Rams resteront tout de même assez compétitifs, participant aux playoffs lors des 2 saisons qui ont suivi le transfert.

Et de son côté, Cornelius Bennett est devenu un défenseur clé des Bills, et il a participé au 4 Super Bowls consécutifs entre 1990 et 1993.


Mauvaise première impression

Brett Favre (1992)

Drafté au 2ème tour de la Draft 1991, Brett Favre va connaître une année rookie compliquée à Atlanta. Il ne voit que très peu le terrain, et lorsqu’il a l’occasion de lancer la balle, cela ne se passe pas comme prévu. Sa première passe en NFL termine en pick-6, et il n’en réussit pas une seule sur 4 tentées. Franchement pas impressionnés par le jeune QB, les Falcons décident de s’en séparer rapidement.

Green Bay reçoit :

  • QB Brett Favre

Atlanta reçoit :

  • Choix au 1er tour de la Draft 1992

Comme quoi, des débuts difficile d’un QB rookie ne veut pas tout dire. Car à la suite de ce transfert, Brett Favre va exploser, être le titulaire pendant 16 saisons, jouer 2 Super Bowls, en remporter 1, et battre de nombreux records.

Brett Favre transfert
Brett Favre a connu plusieurs transferts durant sa brillante et prolifique carrière (photo : Getty)

Brett Favre sera de nouveau transféré sur la fin de sa carrière. Début 2008, le QB annonce qu’il prend sa retraite. Les Packers en profitent pour lancer Aaron Rodgers. Mais coup de théâtre au mois de juillet de la même année, car Favre revient sur sa décision et veut continuer avec Green Bay. La situation devient un peu bizarre dans le grand Nord et le QB est finalement transféré chez les Jets contre un choix au 4ème tour de la Draft. Favre ne terminera même pas la saison à New York, et jouera finalement 2 ans de plus chez les Vikings…grands rivaux des Packers.


Transfert massif pour un défenseur

Khalil Mack (2018)

On l’a vu lors des précédents transferts, les joueurs concernés jouent en général en attaque. Mais quelques défenseurs ont également fait partie d’accords importants. Récemment, Khalil Mack a marqué les esprits. En 2018, alors qu’il était surement le Meilleur Défenseur de NFL, le pass-rusher n’a pas reçu l’offre de contrat qu’il attendait. On ne saura peut-être jamais si les Raiders ne voulaient pas ou s’ils ne pouvaient pas.

Chicago reçoit :

  • LB Khalil Mack

Oakland reçoit :

  • Choix aux 1er et 6ème tour de la Draft 2019
  • Choix aux 1er et 3ème tour de la Draft 2020

Toujours parmi l’élite de la NFL, Khalil Mack a permis à la défense de Chicago de faire partie des références, même s’il est un peu moins dominant récemment. Dans le même temps, les Raiders lui cherchent toujours un remplaçant, et leur pass-rush est inefficace depuis son départ.


Choix de destination _ Partie 1

John Elway (1983)

A partir de ce transfert, nous entrons dans les « trade » qui ont lieu lors de la Draft, moment clé de l’intersaison NFL et période d’agitation maximum.

En 1983, John Elway est ce que l’on appelle aujourd’hui un prospect générationnel, et il est largement favori pour être le 1er choix. Il est ainsi sélectionné par les Baltimore Colts, sauf que le QB n’a pas envie de jouer pour cette franchise… Faisons court car le bras de fer n’est pas le sujet ici, mais Baltimore a dû se restreindre à accepter un transfert avec les Broncos.

Denver reçoit :

  • QB John Elway

Baltimore reçoit :

  • QB Mark Hermann
  • OL Chris Hinton
  • Choix au 1er tour de la Draft 1984

Evidemment, les Broncos ont fait la bonne affaire dans cette histoire. John Elway a mené la franchise vers les sommets, puisqu’il a joué 5 Super Bowls et en a remporté 2. Avec le QB Hall of Famer, Denver a connu la meilleure période de son histoire.

Au contraire, cette histoire a plombé les Baltimore Colts. La franchise a connu une saison très moyenne, et on ne sait pas si ça a joué, mais elle a déménagé à Indianapolis à l’issue de la saison (il y avait aussi des soucis juridiques avec la ville).


Choix de destination _ Partie 2

Eli Manning (2004)

Dans le même esprit, en 2004, Eli Manning est sélectionné avec le 1er choix de la Draft 2004 par les Chargers. Sauf que le Quarterback ne voulait pas jouer pour San Diego mais pour les Giants. Les deux franchises se sont mises d’accord et Manning a eu ce qu’il voulait.

New York reçoit :

  • QB Eli Manning

San Diego reçoit :

  • QB Philip Rivers
  • Choix au 3ème tour de la Draft 2004
  • Choix aux 1er et 5ème tour de la Draft 2005

Contrairement à l’histoire John Elway, ce transfert n’a pas été négatif pour les Chargers. Récupérer Philip Rivers était un bon lot de consolation, car le récent retraité a connu une très belle carrière avec la franchise. Certes, il n’a pas remporté de Super Bowl, mais il longtemps fait partie de l’élite à sa position. Manning a globalement été un joueur moins performant que Rivers en saison régulière, mais il a les titres. Il en compte même 2, acquis à chaque fois contre les Patriots de Tom Brady. La légende d’Eli Manning réside surtout dans ces 2 épopées brillantes.


Coup de maître

Jerry Rice (1985)

Lorsque la Draft 1985 a lieu, les 49ers arrivent avec le statut de champions de Super Bowl. Mais ils décident de ne pas se reposer sur leurs lauriers, et ils ont un joueur dans leur viseur. Le problème est que pour l’avoir, ils ont besoin d’une position plus haute lors du 1er tour. San Francisco monte alors un trade avec les Patriots pour aller chercher un certains Jerry Rice.

San Francisco reçoit :

  • 16ème choix de la Draft 1985
  • Choix au 3ème tour de la Draft 1985

New England reçoit :

  • 28ème choix de la Draft 1985
  • Choix aux 2ème et 3ème tour de la Draft 1985

Cette décision est un coup de maître de la part d’une franchise qui connaissait déjà le succès et qui va faire en sorte que ça continue. Avec ce 16ème choix, ils vont donc sélectionner Jerry Rice, qui va devenir le plus grand receveur de l’histoire. 3 fois vainqueur du Super Bowl avec les 49ers, 13 fois sélectionné au Pro Bowl et Hall of Famer, Rice possède des records qui paraissent imbattables (1 549 réceptions, 22 895 yards, 197 touchdowns).


All-in

Ricky Williams (1999)

Ce dernier transfert est assez étonnant. Lors de la Draft 1999, les Saints veulent absolument prendre le vainqueur du Trophée Heisman : le RB des Texas Longhorns, Ricky Williams. Pour pouvoir réaliser son souhait, la franchise ne va pas hésiter à « sacrifier » tous ses choix de l’année.

New Orleans reçoit :

  • 5ème choix de la Draft 1999

Washington reçoit :

  • 7 choix lors de la Draft 1999
  • Choix aux 1er et 3ème tour de la Draft 2000

Les Saints ont surement regretté d’avoir donné autant pour Ricky Williams. Car même s’il n’a pas été mauvais lors de ses 3 saisons en Louisiane (2 saisons à plus de 1 000 yards), il n’a pas eu l’impact attendu. New Orleans parviendra tout de même à récupérer 2 choix au 1er tour de la Draft 2002 en le transférant chez les Dolphins.

Pour Washington, le choix au 1er tour acquis a servi à grimper pour prendre le futur Hall of Famer Champ Bailey. Un joueur brillant pendant 5 ans dans la capitale, et qui va se retrouver au cœur d’un des échanges de joueurs les plus mythiques de l’histoire. En 2004, Washington envoie Bailey à Denver contre le RB Clinton Portis. Les deux joueurs seront excellents dans leurs nouvelles franchises.