Des gros scores en pagaille pour cette 3ème journée, où les favoris ont assis leur domination. Samedi, les écarts ont été importants avec 3 « shutout » et un minimum de 48 points pour les vainqueurs. Dimanche, le spectacle était encore au rendez-vous, avec notamment trois équipes à plus de 40 points.


Les résultats de la 3ème journée

Résultats D1 J3

Conférence A

Le Flash trop fort pour les Spartiates

Cette affiche entre les deux équipes invaincues de la conférence A était attendue, mais le Flash a rapidement affirmé sa suprématie, comme lors de chaque rencontre depuis le début de la saison.

L’équipe de La Courneuve a parfaitement été lancée par sa défense cette fois, grâce à une pick-6 sur la première possession des Spartiates. L’attaque fait ensuite le break avant la fin du 1er quart-temps, sur une « screen pass » qui termine en long touchdown. Le rouleau compresseur Flash accélère encore sur le 2ème quart-temps, avec d’abord un Safety, puis avec deux touchdowns sur lesquels les receveurs battent la défense d’Amiens dans la profondeur. A la pause, le match est déjà plié (0-43).

Le deuxième partie de la rencontre permet au Flash de faire tourner, et à Leo Cremades d’avoir du temps de jeu. Le jeune quarterback français prend parfaitement le relais de Conor Miller (255 yards, 3 TD) et signe une passe de touchdown sur son premier drive. La Courneuve ajoute deux autre touchdowns, au sol, pour porter le score à 63-0 au coup de sifflet final.

Dominant offensivement et défensivement, et disposant d’une belle profondeur de banc, le Flash confirme son statut d’équipe à battre dans la conférence A… et en D1 Élite. Le coach des Spartiates, Steeve Guersent, a admis la supériorité de La Courneuve, et il espère que son équipe aura évolué lors du match retour.

Première réussie à Thonon pour les Black Panthers

Après deux déplacements en Ile de France pour ouvrir la saison, les Black Panthers retrouvaient enfin leur stade Moynat. Et la fête a été complète avec un bel engouement autour de la rencontre et une grosse victoire de Thonon.

Les Black Panthers n’ont pas mis longtemps à prendre la main face aux promus Vikings, et le match était plié à la mi-temps (41-0). En gestion ensuite, l’équipe de Larry Legault a ajouté des points tout en gardant son adversaire à 0 point. Le score final de 53-0 en faveur des locaux témoigne d’une domination nette et sans partage. Brett Hunchak lance pour 117 et 3 touchdowns en seulement 9 passes tentées, avant de céder sa place à Ahmed Haji Fowsi. Élu MVP du match, le RB Nicolas Khandar gagne 102 yards en 7 courses et il s’offre un triplé.

Largement dominés par le Flash en ouverture de la saison, les Black Panthers avaient retrouvé des couleurs à Saint Ouen il y a deux semaines. Ce large succès va apporter de la confiance et une dynamique positive. Pour les Vikings, la marche D1 continue d’être un peu haute.

Des Cougars sur courant alternatif

Devant leur public, les Cougars entrent très bien dans le match, avec un premier drive de toute beauté. Le QB Brody Hahn sort toute la palette, avec une mobilité précieuse et plusieurs belles passes, notamment sur le premier touchdown. Sa capacité à gagner du temps avec ses jambes ouvre le jeu et permet au club de Saint Ouen l’Aumône de faire le break en fin de premier quart-temps, sur une course courte. Inefficaces offensivement, les Molosses rendent ensuite deux fois la balle (dont 1 interception), et à chaque fois, les Cougars les punissent avec un touchdown. A la mi-temps, il n’y a pas photo (27-0).

Mais le visage des Cougars va changer après la pause, avec une équipe qui devient indisciplinée et moins efficace. La défense d’Asnières en profite pour faire quelques stops, mais heureusement pour les locaux, leur attaque reste trop peu dangereuse. Les Molosses parviennent tout de même à réduire l’écart, avec deux touchdowns convertis à 2 points, mais trop tardivement (27-16).

Les Cougars s’en sortent mais auraient pu payer cher le relâchement face à une équipe plus forte. Hélas pour Asnières, les soucis du début de saison se confirment.


Conférence B

Les Blue Stars continuent d’impressionner

En possession de la balle pour débuter, les Centaures ne se facilitent pas la vie en perdant un fumble rapidement, conséquence d’un blitz maitrisé et d’un sack de la défense de Marseille. Derrière, l’attaque des Blue Stars ne met pas longtemps à se mettre dans le rythme et ouvre le score sur une course de Florian Angelini. Le jeu au sol des visiteurs fonctionne très bien sur le début de rencontre, et le RB double la mise un peu plus tard. Grenoble ne prend pas un éclat en début de match, mais le manque d’efficacité dans le camp adverse les empêche de concrétiser. Grâce à un nouveau touchdown au sol, de Luka Jaune cette fois, les Blue Stars creusent l’écart avant la mi-temps (20-0).

Les Marseillais vont appuyer sur l’accélérateur au retour des vestiaires, avec 3 touchdowns dans le troisième quart-temps. Les équipes spéciales s’illustrent, avec notamment des dégagement particuliers, hauts et courts, qui gênent les Centaures. Et un ancien de Grenoble, Khefil Osseni, s’offre un touchdown sur un retour de punt pour porter le score à 41-0. Un dernier touchdown pour la route et les Blue Stars s’imposent facilement (48-0) pour leur troisième succès en autant de match.

Malgré l’absence de plusieurs titulaires, dont le quarterback Kaleb Scott, les Marseillais ont montré qu’ils étaient bel et bien l’équipe à battre dans la conférence sud. Le QB remplaçant, Peter Seghir, a fait le job (114 yards, 2 TD), et le jeu au sol des Blue Stars a très bien fonctionné (218 yards au total). Du côté de la défense, Eddy Abdullah a encore eu un gros impact, avec 10,5 plaquages, 1 sack et 2 fumbles provoqués.

Blue Stars vs Centaures
Les Centaures n’ont pas eu de réponse face aux Blue Stars (photo : Diane Event Photography)

Les Argonautes suivent le rythme

La tendance du début de saison se confirme pour les Argos, qui sont prolifiques offensivement, et qui réussissent à pallier quelques déficiences défensives en marquant plus que les adversaires.

Ce week-end, pour la première à domicile cette saison, les Argonautes ont pris les devants dans le 1er quart-temps (6-0) et ils n’ont plus regardé derrière. Les Hurricanes sont certes restés dans le coup pendant une grande partie de la rencontre, mais Aix était en tête à la fin de chaque quart-temps. Le score final (53-41) a une nouvelle fois montré la force de frappe du club provençal, qui reste invaincu après 3 journées.

Le QB Michael Pina continue d’être bon, et ajoute 380 yards et 4 touchdowns sur cette rencontre. Pedro Rosa reste son WR favori (125 yards, 2 TD), et deux autres joueurs frôlent les 100 yards dans les airs. Au sol, Corentin Ducatillon est lui aussi en pleine forme, et il a terminé avec 142 yards et un doublé ce week-end.

Pour les Hurricanes, c’est une troisième défaite de rang, même si le ressenti sur le terrain s’améliore, notamment offensivement. Le QB Joachim Torrelli a fait parler son côté « dual threat », avec 214 yards et 3 touchdowns (1 interception) dans les airs et 47 yards et 2 touchdowns de plus au sol. Le RB Scotty Sonetii (138 yards, 1 TD), et le WR Quentin Gramage (103 yards, 1 TD) ont également été en vue.

Les Grizzlys dominent les Ours

Ce duel de plantigrades a rapidement tourné en faveur des Grizzlys, qui ont construit leur victoire dans un premier quart-temps très réussi. L’entrée en matière est ainsi parfaite pour le club Catalan, qui marque un touchdown sur sa première possession. La défense est solide, l’attaque efficace et au début du 2ème quart-temps, le score est déjà de 21-0 pour les visiteurs. Les Ours réagissent enfin, avec un long touchdown de Joshua Rinaldo, qui fait la différence dans le dos de la défense. Mais les Grizzlys répondent immédiatement, avec là aussi une longue passe (6-27). La défense de Toulouse alloue d’ailleurs trop de gros gains, et se prend une nouvelle « bombe » avant la mi-temps (6-34).

Les Ours privent leur adversaire du ballon dans le 3ème quart-temps, mais ils mettent beaucoup de temps pour réussir à marquer. Et derrière, la défense n’arrive toujours pas à stopper les Grizzlys. Le club de Perpignan ajoute deux autres touchdown et s’offre une belle victoire à l’extérieur (13-48).

Le jeu aérien des Grizzlys continue d’être particulièrement convaincant. Le QB Jacob Purichia signe un très gros match, avec 437 yards et plus de touchdowns (6) que de passes manquées (4). Et si Idriss Ramky a encore été présent (155 yards, 1 TD), c’est Sean Boswell qui a le plus brillé, avec 188 yards et 5 touchdowns. En défense, les 2 sacks de Zaire Ugapo ont notamment fait du bien.


Les plus grosses performances de la J3

Passes

  1. Jacob Purichia (Grizzlys) : 22/26, 437 yards, 6 TD
  2. Michael Pina (Argonautes) : 31/44, 380 yards, 4 TD
  3. Conor Miller (Flash) : 8/15, 255 yards, 3 TD

Courses

  1. Corentin Ducatillon (Argonautes) : 17 courses, 142 yards, 2 TD
  2. Nicolas Khandar (Black Panthers) : 7 courses, 102 yards, 3 TD
  3. Luka Jaune (Blue Stars) : 12 courses, 92 yards, 2 TD

Réceptions

  1. Sean Boswell (Grizzlys) : 9 réceptions, 188 yards, 5 TD
  2. Stephane Fortes (Flash) : 6 réceptions, 153 yards, 3 TD
  3. Pedro Rosa (Argonautes) : 8 réceptions, 125 yards, 2 TD

Défense

  1. Eddy Abdullah (Blue Stars) : 10,5 plaquages, 1 sack, 2 fumbles provoqués
  2. Wadjihe Said (Flash) : 3,5 plaquages, 1 interception, 1 TD
  3. Rachid Takjerad (Cougars) : 1 plaquage, 2 interceptions