Après une “week 0” qui a servi de mise en bouche, la saison régulière du championnat universitaire débutait réellement ce week-end. De grosses affiches étaient déjà au programme, et des favoris comme Georgia ou Ohio State ont répondu présents. Les débuts de plusieurs nouveaux coachs, comme à USC ou Oklahoma étaient également particulièrement attendus. Enfin, il y a eu la dose de folie hebdomadaire avec le retour du « Backyard Bowl » et un match lunaire entre North Carolina et Appalachian State.


Le champion en titre en impose

  • (3) Georgia (1-0) 49 – (11) Oregon (0-1) 3

Vainqueurs du titre national la saison dernière, les Bulldogs ont logiquement vu beaucoup de joueurs partir pour la NFL. Au total, un record de 15 « Dawgs » ont été sélectionnés durant la Draft, dont 5 sur le seul 1er tour. Malgré un bon recrutement, on pouvait ainsi s’interroger sur les capacités de Georgia à conserver le même niveau de performance.

Et bien nous avons été rapidement rassurés par cette équipe, qui n’a laissé aucune chance à Oregon lors de son premier match. Une rencontre déjà presque pliée à la mi-temps puisque Georgia menait déjà 28-3.

Désormais coachés par l’ancien coordinateur défensif des Bulldogs, Dan Lanning, les Ducks n’ont rien pu faire pour stopper la marche en avant de Georgia. Le QB Stetson Bennett a livré une excellente performance, avec 368 yards (25/31) et 2 touchdowns, et le jeu au sol a déroulé avec 5,3 yards par course en moyenne et 4 touchdowns au total.

Côté Oregon, les débuts du QB Bo Nix n’ont pas été faciles. L’ancien QB d’Auburn n’a jamais réussi à faire avancer son équipe et il termine avec seulement 173 yards et 2 interceptions. En résumé, les Bulldogs sont en place offensivement et défensivement.

Premier choc gagné pour Ohio State

  • (2) Ohio State (1-0) 21 – (5) Notre Dame (0-1) 10

C’était le plus gros choc de cette 1ère journée, entre 2 programmes classés dans le top 5 avant le début de la saison. Et ce sont les Buckeyes qui marquent les esprits les premiers et qui signent déjà un succès important en vue des playoffs.

On attend beaucoup de l’attaque d’Ohio State cette saison, et on a été un peu déçu sur ce premier match. Bien en place, la défense de Notre Dame a bien limité l’impact de C.J Stroud pendant une grande partie du match. En conséquence, les Fighting Irish étaient même devant 10-7 à la mi-temps. C’est finalement le jeu de courses qui a pris le pouvoir pour les Buckeyes, avec notamment 91 yards pour Treveyon Henderson et 84 yards et 1 touchdown pour Miyan Williams. Puis C.J Stroud a enfin trouvé des solutions en fin de rencontre pour mettre son équipe à l’abri. Le QB finit avec 223 yards et 2 touchdowns.

Si la performance offensive n’a pas pleinement convaincu, celle de la défense est très rassurante. Les Buckeyes ont été très bons dans ce secteur, n’allouant que 253 yards au total, avec notamment une belle solidité au sol.

Anthony Richardson et Florida s’offrent Utah

  • Florida (1-0) 29 – (7) Utah (0-1) 26

Après une nouvelle saison décevante, les Gators ont décidé de changer de coach et Billy Napier est arrivée à Gainesville. Son équipe n’a pas vraiment reçu les faveurs des pronostics avant le début de la saison régulière, mais le coach a parfaitement débuté avec une victoire face à un adversaire classé dans le top 10.

L’homme du match est clairement le QB de Florida, Anthony Richardson, qui a montré l’étendu de son talent. Il a ainsi lancé pour 168 yards et couru pour 106 de plus, marquant 3 touchdowns dans ce secteur. Entre des courses tranchantes et des feintes surprenantes, il a prouvé son potentiel. Il doit désormais être régulier, mais les Gators peuvent faire du bruit si cela se confirme.

En revanche, cette défaite est un camouflet pour Utah, qui arrivait avec de grandes ambitions cette année. Classés dans le top 10, les Utes étaient ainsi vu comme des candidats légitimes pour les playoffs, et autant dire que cela s’annonce désormais bien plus compliqué à envisager.

Débuts sereins pour USC et Oklahoma

  • (14) USC (1-0) 66 – Rice (0-1) 14
  • (9) Oklahoma (1-0) 45 – UTEP (0-1) 13

Après une intersaison agitée, de nombreux coachs faisaient leurs débuts ce week-end. Parmi eux, deux étaient particulièrement attendus : Brent Venables à Oklahoma et Lincoln Riley à USC.

Commençons par Riley et les Trojans, une équipe qui a changé beaucoup de choses lors des derniers mois. La « hype » est importante, et il ne fallait pas rater les débuts. Après un début de rencontre poussif face à Rice – 7-7 à l’issue du 1er quart-temps – USC a ensuite déroulé pour s’offrir un premier succès facile. La connexion Caleb Williams (249 yards) – Jordan Addison (54 yards) a déjà montré des promesses en s’illustrant sur 2 touchdowns. Et du fait des faux départs des autres programmes majeurs de la Pac-12 (Oregon et Utah), les Trojans font déjà office de favoris dans la conférence.

USC Trojans
Débuts réussis pour les Trojans de Lincoln Riley (photo : USC Trojans)

Du côté des Sooners, Brent Venables a donc pris la place de Lincoln Riley, et lui aussi a démarré avec une victoire confortable. Et grâce à un départ canon, avec 21 points en 8 minutes, ils n’ont jamais tremblé. Le nouveau QB d’Oklahoma, Dillon Gabriel, a lui aussi répondu présent avec 233 yards et 3 touchdowns.

Arkansas fait chuter Cincinnati

  • (19) Arkansas (1-0) 31 – (23) Cincinnati (0-1) 24

Autre affiche intéressante entre deux outsiders classés dans le top 25, ce match entre les Razorbacks et les Bearcats n’a pas déçu. Arkansas a plusieurs fois fait le break dans cette rencontre, menant ainsi 14-0 à la mi-temps puis 21-7 un peu plus tard. Mais Cincinnati n’a jamais abandonné et a réussi à revenir à 4 petits points dans le 3ème quart-temps. Les Razorbacks ont fini par s’imposer, infligeant ainsi la première défaite en saison régulière depuis le 7 décembre 2019 aux Bearcats.

A noter l’excellent match du QB d’Arkansas, K.J Jefferson, qui lance pour 223 yards et 3 touchdowns, et qui ajoute 62 yards et 1 autre touchdown au sol.

Le retour du Backyard Bowl

  • (17) Pittsburgh (1-0) 38 – West Virginia (0-1) 31

Il faut remonter à 1895 pour voir la genèse du Backyard Bowl, et une victoire 8-0 de West Virginia sur Pittsburgh. Depuis, un total de 105 matchs se sont joués entre les deux universités rivales, séparées seulement de 105 kilomètres. Mais cette rivalité, l’une des plus vieilles du pays, a été mise en pause en 2011 après les changements de conférences des deux programmes (AAC pour Pitt, Big 12 pour WVU). En 2015, les universités ont annoncé le retour du Backyard Bowl pour les saisons 2022 à 2025, puis il y a quelques mois, une autre série de 4 matchs à été validée pour 2029-2032.

Ce week-end, c’était donc le retour de cette rivalité, pour la 105ème fois l’histoire. Le match s’est avéré très serré en 1ère mi-temps, avec peu de points (10-10). Puis la rencontre s’est animée, et les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Finalement, Pittsburgh a eu le dernier mot, grâce à une pick-6.

Grâce à ce succès, les Panthers accentuent leur domination dans ce Backyard Bowl, avec 62 victoires contre 40 pour West Virginia (et 3 nuls).

Match fou entre North Carolina et Appalachian State

  • Appalachian State (0-1) 61 – North Carolina (2-0) 63

Ce que l’on aime également en College Football, c’est la folie de certains matchs. Et on a été servi dès la 1ère journée, avec une rencontre folle entre les Tar Heels et les Mountaineers.

North Carolina semblait en contrôle, menant de 20 points (41-21) au début du 4ème quart-temps. Puis la folie s’est emparée du Kidd Brewer Stadium de Boone. Appalachian State va ainsi rapidement marquer 2 touchdowns et les deux équipes se retrouvent finalement à égalité 49-49 à 4 minutes de la fin. Et ces 4 dernières minutes ont été encore plus folles… North Carolina reprend la main (56-49) à 2 minutes 50 de la fin, puis les Mountaineers répondent mais manquent la conversion à 2 ponts (56-55). Toujours agressifs, ils tentent un onside-kick, qui se termine en touchdown pour les Tar Heels (63-55). Mais il restait encore 19 secondes à jouer, suffisant pour un dernier touchdown d’Appalachian State… Hélas, la conversion à 2 Points échoue à quelques centimètres de l’en-but…

Au final, les Mountaineers ont gagné 338 yards et marqué 40 points dans le dernier quart-temps, mais ils ont quand même fini par perdre.


Les autres résultats importants

  • (1) Alabama (1-0) 55 – Utah State (1-1) 0
  • Georgia Tech (0-1) 10 – (4) Clemson (1-0) 41
  • (6) Texas A&M (1-0) 31 – Sam Houston (0-1) 0
  • (8) Michigan (1-0) 51 – Colorado State (0-1) 7
  • (10) Baylor (1-0) 69 – Albany (0-1) 10

Les meilleures performances de la Week 1

Passes

  1. Will Rogers (Mississippi State) : 38/49, 450 yards, 5 TD – 1 INT
  2. Stetson Bennett (Georgia) : 25/31, 368 yards, 2 TD
  3. Tanner Mordecai (SMU) : 23/32, 432 yards, 4 TD

Courses

  1. Anthony Grant (Nebraska) : 23 courses, 189 yards, 2 TD
  2. Frank Gore Jr (Southern Miss) : 32 courses, 178 yards, 2 TD
  3. Brealon Allen (Wisconsin) : 14 courses, 148 yards, 2 TD

Réceptions

  1. Ricky White (UNLV) : 8 réceptions, 8 réceptions, 182 yards, 2 TD
  2. Kris Thornton (James Madison) : 12 réceptions, 155 yards, 3 TD
  3. Jacob Cowing (Arizona) : 8 réceptions, 152 yards, 3 TD