Annoncés favoris pour le Super Bowl LVII, les Bills ont confirmé dès le match d’ouverture en battant largement les champions en titre. Malgré 4 pertes de balle, l’attaque a marché sur les Rams dans le sillage d’un excellent Josh Allen. Et la défense de Buffalo s’est montrée très solide grâce notamment à 2 sacks d’un certains Von Miller.

C’est désormais officiel, la saison 2022-2023 de NFL est lancée !


Le film du match

 Q1Q2Q3Q4Score Final
Rams (0-1)73 71431
Bills (1-0)010 0010

Les Bills ont eu la balle pour démarrer ce premier match de la saison, et on peut dire qu’ils ont rapidement montré leur puissance. Sur la première action, Josh Allen trouve Stefon Diggs, puis la variation du jeu offensif permet d’enchaîner efficacement. Et c’est finalement Gabriel Davis qui conclut et qui marque le premier touchdown de la saison, à l’issue d’un drive très convaincant (0-7). Au contraire, les Rams peinent à entrer dans leur match. Cooper Kupp signe tout de même sa première réception de la saison, mais un sack de … Von Miller force le punt. Derrière, Aaron Donald lui répond mais la défense de Los Angeles n’arrive pas à stopper Josh Allen, qui réussit ses 10 premières passes. Mais elle reçoit un peu d’aide sur la 11ème, qui est mal sécurisée par le WR des Bills et qui devient une interception.

Hélas, cela ne lance pas l’attaque, qui se dégage de nouveau pour débuter le 2ème quart-temps. Heureusement, Buffalo commet une nouvelle erreur, avec un fumble du RB rookie James Cook sur sa première touche. Mais cette fois, la défense des Bills répond avec une interception sur Matthew Stafford. La conséquence est un field-goal de Tyler Bass de 41 yards (0-10). La franchise de L.A se réveille enfin et signe un bon drive, avec notamment un Cooper Kupp très actif. Au sol, Darrell Henderson fait une différence et amène son équipe en redzone, où Kupp signe un superbe touchdown en fond d’en-but (7-10). Décidemment peu précautionneux avec le ballon, les Bills rendent une nouvelle fois la possession à leur adversaire, sur une belle interception de Troy Hill. Les Rams ont une bonne position de départ mais son bien contenus. Matt Gay parvient tout de même à égaliser juste avant la mi-temps, sur un coup de pied de 57 yards (10-10).

Los Angeles ne profite pas de la possession au retour des vestiaires, et laisse Buffalo reprendre le contrôle du match. Des courses de Josh Allen et Devin Singletary font progresser l’attaque, et le QB trouve Isaiah McKenzie à l’intérieur pour le touchdown (10-17). En face, le duo Stafford – Kupp fait toujours quelques dégâts, mais l’attaque doit punter après un nouveau sack de Von Miller.

Malgré une position de départ compliquée, les Bills s’en sortent. Et ils démarrent le 4ème quart-temps avec une bombe de Josh Allen pour Gabriel Davis dans le dos de la défense. Dans la foulée, le quarterback finit le travail avec ses jambes (10-24). Les Rams tentent de répondre et avancent dans un premier temps, mais une passe trop appuyée de Matthew Stafford termine dans les bras de Matt Milano. La punition est rapide, avec une nouvelle bombe d’Allen, pour Diggs cette fois, qui finit dans l’en-but et qui creuse l’écart (10-31). Les défenses vont ensuite échanger les récupérations de balle, avec une autre interception des Bills et un fumble forcé sur Zack Moss par les Rams. Los Angeles revient en redzone en fin de rencontre, avec un beau gain de Cooper Kupp, mais la défense de Buffalo tient bon et ne laisse pas plus de points aux champions en titre.


Les Bills font déjà peur. Josh Allen en grande forme.

Pour la majorité des observateurs, et pour nous aussi, les Bills sont les favoris pour le Super Bowl LVII. Et la franchise de Buffalo avait une occasion parfaite pour s’affirmer rapidement, avec un choc dès le match d’ouverture à Los Angeles, face aux champions en titre.

Et autant dire qu’ils ont répondu présents, même s’il y a encore des choses à corriger. Le premier drive a tout de suite annoncé la couleur, avec une attaque variée et efficace. Josh Allen a imprimé le rythme, le duo de WR composé de Stefon Diggs et Gabriel Davis s’est montré très dangereux, et Devin Singletary a été bon.

En ce qui concerne Josh Allen, il n’a certes pas été parfait, mais il a confirmé qu’il était bel et bien un des favoris pour le trophée de MVP cette année. Passes courtes, bombes dans la profondeur, courses pour aller chercher des 1st down ou marquer, il sait tout faire et est très difficile à contenir. Car malgré 2 interceptions, les Rams ont subi. D’ailleurs, la première interception est à mettre sur le compte d’une réception mal assurée du receveur, et la seconde est une superbe lecture de Troy Hill. A ce niveau, Allen est dans l’élite, Allen peut être MVP, et Allen peut emmener son équipe au bout.

Il faut également regarder du côté de la défense, qui a sorti une performance très solide. L’addition de Von Miller a vite payé, puisque le pass-rusher s’est offert 2 sacks face à son ancienne équipe. Et les lignes secondaires ont tenu, avec des prestations très encourageantes des rookies Kaiir Elam et Christian Benford. Mis à part Cooper Kupp, qui est parvenu à trouver des espaces, aucun joueur des Rams n’a réussi à briller.

Von Miller
L’impact de Von Miller s’est déjà fait sentir au sein de la défense des Bills (photo : Getty)

Faut-il s’inquiéter de la performance des Rams ?

Il n’est évidemment pas idéal de se faire largement dominer à domicile lors du match d’ouverture, encore plus lorsque l’on est le champion en titre. Mais ce n’est que la premier match de la saison et les Rams ont le temps de se rattraper. L’histoire devrait ainsi être différente dans 10 jours face à Atlanta.

Si la défense de L.A n’a pas réussi à stopper Josh Allen et l’attaque des Bills, c’est plutôt l’attaque qui interroge après ce premier match. Matthew Stafford a connu des débuts compliqués, le jeu au sol n’a pas fonctionné, et Cooper Kupp était trop seul dans la jeu aérien.

En ce qui concerne le QB, qui a dévoilé s’être fait opérer de l’épaule durant l’intersaison, on peut se demander s’il est vraiment à 100% comme il le dit, et certaines passes ont trahis des mouvements suspects. La situation est à suivre. Au niveau du backfield, il a été étonnant de voir Darrell Henderson Jr démarrer, et Cam Akers n’a quasiment pas eu de temps de jeu. Le joueur s’annonce pourtant en forme, il faudra donc voir si c’est une simple précaution de la part des Rams. Enfin, l’absence d’Odell Beckham Jr s’est ressentie cette nuit. Allen Robinson n’a pas eu d’impact pour son premier match, Tyler Higbee était à côté de la plaque, et seul Cooper Kupp a fait son boulot.


Les stats de la rencontre

Los Angeles RamsBuffalo Bills
Passing Passing 
Matthew Stafford29/41, 240 yards, 1 TD – 3 INTJosh Allen26/31, 297 yards, 3 TD – 2 INT
Rushing Rushing 
Darrell Henderson13 car, 47 yardsJosh Allen10 car, 56 yards, 1 TD
Receiving Receiving 
Cooper Kupp13 réceptions, 128 yards, 1 TDStefon Diggs8 réceptions, 122 yards, 1 TD
Tyler Higbee5 réceptions, 39 yardsGabriel Davis4 réceptions, 88 yards, 1 TD

Les prochains rendez-vous

Pour la première fois en-dessous des 50% de victoires depuis l’arrivée du coach Sean McVay, les Rams voudront réagir dans 10 jours face à Atlanta, qui semble être l’une des équipes les plus faibles du championnat.

Du côté de Buffalo, l’ambiance sera surement chaude pour le premier match à domicile et la réception des Titans lors du Monday Night Football.