Si l’histoire des Saints débute en 1967, les fans ont dû attendre assez longtemps pour vibrer. Le succès a en effet mis du temps à arriver. Grâce à plusieurs grands joueurs, les prémices se font sentir dès la fin des années 90, mais il faut attendre le milieu des années 2000 pour la franchise s’impose parmi les prétendants réguliers au Super Bowl. Le Super Bowl remporté en 2009 a concrétise le travail, et depuis, New Orleans reste un cador.

Attaque

Quarterbacks

Titulaire : Drew Brees

Remplaçants : Archie Manning, Bobby Hebert

Autre QB toujours actif à faire partie des meilleurs de l’histoire, Drew Brees possède de très nombreux records NFL. Il est notamment numéro 1 dans l’histoire en yards, avec 77 416, et en touchdowns, avec 547. Aucun joueur ne possède un meilleur taux de réussite de ses passes en carrière (67.6), et il détient également le record de saisons à plus de 5 000 yards (5).

13 fois Pro Bowler, il n’a jamais réussi à remporter un trophée de MVP. Il a tout de même été 2 fois Meilleur Joueur Offensif, et MVP du Super Bowl lors de la victoire des Saints en 2009-2010. Drew Brees est peut-être le meilleur pur passeur de l’histoire de la NFL.

Le bilan d’Archie Manning (35-91) témoigne d’une période compliquée en termes de résultats et de gestion pour les Saints. Le QB n’était pas irréprochable, avec notamment pas mal de sacks pris et d’interceptions, mais il aurait surement eu une encore plus grande carrière s’il avait été mieux entouré.

Running-backs

Titulaire : Deuce McAllister

Remplaçants : Dalton Hilliard, George Rogers, Mark Ingram

Les Saints ont eu plusieurs excellents RB dans leur histoire, et la hiérarchie est ainsi très resserrée. Deux joueurs sont au-dessus des 6 000 yards, Deuce McAllister (6 096) et Mark Ingram (6 007), et 6 autres affichent entre 3 000 et 4 500 yards. En ce qui concerne les touchdowns, Ingram est numéro 1 avec 50, soit une petite unité de plus que McAllister.

Deuce McAllister est le RB titulaire de cette équipe-type car il a su allier production et longévité. Référence de franchise donc avec ses 6 096 yards au sol, il les a gagnés en seulement 97 matchs. Auteur de 4 saisons à plus de 1 000 yards en 8 ans de carrière, il aurait pu faire encore mieux si les blessures ne l’avaient pas ralenti.

Une suspension puis un départ ont terni l’aventure de Mark Ingram à New Orleans. Dommage car le RB était lancé pour devenir la référence au poste dans l’histoire de la franchise. Plutôt un RB de complément durant sa carrière, Dalton Hilliard a réussi à sortir une grosse saison en 1989 (1 262 yards et 13 TD) quand il a eu sa chance. Quant à George Rogers, il n’a passé que 4 ans à New Orleans, mais a réussi à amasser 4 267 yards. Sa saison rookie en 1981 est notamment exceptionnelle, puisqu’il détient toujours le record de yards sur une saison pour les Saints avec 1 674.

Receveurs

Titulaires : Marques Colston, Joe Horn, Eric Martin

Remplaçants : Michael Thomas, Danny Abramowicz

Loin d’être vu comme une star, Marques Colston a d’ailleurs toujours été sous-évalué (aucun Pro Bowl). Mais le WR, drafté au 7ème tour de la Draft 2006 à la sortie d’une petite université, a défié les pronostics pour devenir un des joueurs les plus réguliers à sa position. Cible numéro 1 pour Drew Brees pendant de longues saisons, il passe la barre des 1 000 yards à 6 reprises dont lors de sa saison rookie. Le Super Bowl remporté en 2009 est sa seule récompense, ce qui fait de lui un des WR les plus sous-cotés de l’histoire récente du fait de ses 711 réceptions, 9759 yards et 72 touchdowns.

Histoire des Saints - Marques Colston
Une carrière sous-cotée pour Marques Colston (photo : Sport Techie)

Parti lors de l’arrivée de Sean Payton à New Orleans, Joe Horn a produit quelques saisons de qualité pour la franchise. Actuellement numéro 3 des Saints avec 7 622 yards et 50 touchdowns, il a réussi à s’imposer dans l’équipe après plusieurs années compliquées où il a dû passer par la CFL notamment. En Louisiane, il a réussi 27 matchs à plus de 100 yards et participé à 4 Pro Bowls.

Avant Colston, le WR de référence était Eric Martin, qui a fait office de leader dans le jeu aérien durant des temps difficiles à la fin des années 80 et au début des années 90. Ses chiffres de 532 réceptions, 7 854 yards et 48 touchdowns sont longtemps restés des références chez les Saints.

Il était tentant de mettre Michael Thomas titulaire, mais un peu plus de longévité au sein de la franchise est souhaité avant de dépasser des joueurs très importants. Le WR sorti au 2ème tour de la Draft 2016 est parti sur des bases incroyables, avec déjà 470 réceptions, 5 512 yards et 32 touchdowns en seulement 63 matchs. En 2019, il a battu le record de réceptions sur une saison (149) et été élu Meilleur Joueur Offensif de NFL.

Tight-ends

Titulaire : Jimmy Graham

Remplaçants : Henry Childs, Hoby Brenner

S’il était resté plus longtemps au club, Jimmy Graham aurait pu laisser une trace encore plus importante. Car lors de ses 5 saisons avec les Saints, il a été un des TE les plus dominants de NFL et une menace constante dans le jeu aérien de l’équipe. 3 fois Pro Bowler avec New Orleans, Graham termine 3 fois avec plus de 10 touchdowns et 4 fois avec plus de 880 yards. Des désaccords avec la direction ont conduit à son transfert en 2014, privant la franchise d’un TE prolifique pendant quelques saisons de plus.

Avant les jours prolifiques de Jimmy Graham, deux autre tight-ends ont été performants à une époque où ils étaient beaucoup moins utilisés dans le jeu aérien. Jimmy Graham est la référence avec 4 752 yards et 51 touchdowns, mais Hobby Brenner (3 849 yards, 21 TD) et Henry Childs (3 224 yards, 27 TD) ont été des joueurs importants dans les années 80 pour le premier et 70 pour le second.

Ligne offensive

Titulaires : Willie Roaf, Jim Dombrowski, Joel Hilgenberg, Jahri Evans, Stan Brock

Remplaçants : Terron Armstead, John Hill, Jerry Fontenot, Zach Strief, Jon Stinchcomb

Seul Hall of Famer offensif des Saints, Willie Roaf est ainsi l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la franchise. Titulaire dès sa saison rookie en 1993, il commence à être Pro Bowler l’année suivante et le sera pendant 7 ans de suite. Left Tackle dominant, il a ensuite servi de mentor pour Terron Armstead, l’actuel LT de New Orleans.

L’autre très grand lineman de la franchise est le Guard Jahri Evans, qui a le CV pour rejoindre Roaf à Canton. Pris au 4ème tour de la Draft 2006, il va pourtant démarrer d’entrée pour les Saints. A partir de 2009, l’année de la victoire au Super Bowl, il s’impose comme l’un des meilleurs OG de la ligue grâce à ses qualités en protection et ses blocks au sol. Evans est Pro Bowler chaque année entre 2009 et 2014 et All-Pro à 4 reprises.

Dans les années 80, Stan Brock n’était pas une star mais il a été un Tackle sûr et régulier pendant de très longues saisons. Extrêmement solide en protection sur les phases aérienne, son travail n’a jamais été récompensés par une sélection au Pro Bowl. Il aurait pourtant mérité quelques apparitions durant ses 16 saisons NFL, dont 13 à New Orleans.

Du fait de sa longévité, Brock a notamment évolué aux côtés de nombreux linemen, et notamment le Guard Jim Dombrowski qui a passé 10 ans chez les Saints entre 1986 et 1996. Pris au 1er tour de la Draft 1986, il est resté toute sa carrière fidèle à la franchise.

A la même période, le Centre Joel Hilgenberg a également été une pièce importante de la ligne offensive pendant de nombreuses années. Après quelques saisons comme remplaçant aux poste de Guards et Centre, il s’imposera finalement à cette dernière position.

Défense

Ligne défensive

Titulaires : La’Roi Glover, Cameron Jordan, Wayne Martin

Remplaçants : Derland Moore, Will Smith, Jim Wilks

Seuls deux Defensive Tackles ont réellement eu un impact fort pour la franchise : La’Roi Glover et Derland Moore. Le second a porté plus longtemps les couleurs des Saints (12 ans entre 1973 et 1985), mais le premier a eu un impact plus fort lors de son passage. Arrivé en 1997 à New Orleans, Glover est un pass-rusher prolifique. En 1998 il s’offre 10 sacks puis mène la ligue avec 17 en 2000. Cette année-là, il obtient sa première sélection au Pro Bowl. Au total avec les Saints, il réussi 50 sacks en 79 matchs. Cependant, il rejoint les Cowboys au début de sa meilleure période et sera 4 fois Pro Bowler à Dallas.

Un des meilleurs pass-rusher de l’histoire de la franchise, Wayne Martin a fait des dégâts dans les années 90. Sa seule sélection au Pro Bowl paraît étonnante, car il était un défenseur régulier et plutôt prolifique. Lors de 5 saisons différentes, il termine avec plus de 10 sacks. Au total, il a en a réussi 82.5 en 11 ans de carrière, ce qui le place à la 3ème position pour la franchise.

Martin s’est récemment fait dépasser par Cameron Jordan, qui est actuellement l’un des pass-rushers les plus redoutés de NFL. Leader défensif de la franchise, il compte déjà 5 Pro Bowls et 87 sacks à son actif. Particulièrement dominant depuis 3 ans, il a signé 40.5 sacks lors des 3 dernières saisons. S’il continue à ce rythme, sa carrière sera digne d’un Hall of Famer.

Sur le banc, d’autres bons pass-rushers sont présents. Will Smith pointe à la 5ème place dans l’histoire de la franchise avec 67.5 sacks et Jim Wilks est dans le top 10 avec 45.5.

Linebackers

Titulaires : Rickey Jackson, Sam Mills, Vaughan Johnson, Pat Swilling

Remplaçants : Scott Shanle, Joe Federspiel, Jonathan Vilma, Mark Fields

Pour le corps de linebacker, le choix a été rapidement fait car il était impossible de ne pas aligner le fameuse « Dome Patrol », constituée des linebackers extérieurs Rickey Jackson et Pat Swilling et des linebackers intérieurs Vaughan Johnson et Sam Mills. Cette patrouille intimidante a fait les beaux jours de la franchise entre 1987 et 1994, une période qui a vu les Saints figurer parmi les meilleures défenses de NFL. L’équipe se qualifie également pour la première fois de son histoire en playoffs en 1987 et reproduit la performance lors de 3 autres saisons. En 1992, le quatuor marque l’histoire de la NFL avec une participation de chaque joueur au Pro Bowl.

Le leader de cette escouade et le plus grand défenseur de l’histoire des Saints est Rickey Jackson, qui est d’ailleurs Hall of Famer depuis 2010. Leader de franchise en sacks (115), en fumbles forcés (38), il a également signé 1 104 plaquages en 195 matchs. 6 fois Pro Bowler, le seul regret est surement de l’avoir vu remporté un Super Bowl avec les 49ers en fin de carrière et pas avec New Orleans.

Histoire des Saints - Rickey Jackson
Rickey Jackson, leader de la Dome Patrol et légende des Saints (photo : gnosports)

A l’opposé de Jackson, Pat Swilling n’est pas mal non plus. Après un début de carrière tranquille, il explose à partir de 1989 et devient un défenseur redoutable. Il signe plus de 10 sacks lors 4 saisons de rang, dont 17 en 1991, année où il est élu Meilleur Défenseur de NFL. Pro Bowler à 5 reprises, il est numéro 4 dans la hiérarchie des Saints en sacks (76.5).

Le chemin vers la NFL n’a pas été évident pour Sam Mills, qui a dû passer par la CFL et USFL avant que Jim Mora ne lui donne sa chance chez les Saints. Le coach a d’ailleurs déclaré que Mills était « le meilleur joueur qu’il avait coaché »… Il est alors devenu un plaqueur régulier (934 plaquages) et un pion essentiel de la défense de New Orleans. Il participe à 4 Pro Bowls sous les couleurs des Saints.

Son associé à l’intérieur, Vaughan Johnson, a également fait un petit tour en USFL avant de débarquer en NFL et d’intégrer la « Dome Patrol ». Pro Bowler à 4 reprises, il a totalisé 664 plaquages avec les Saints.

Cornerbacks

Titulaires : Dave Waymer, Johnnie Poe

Remplaçants : Toi Cook, Vince Buck

Le poste de CB n’est pas aussi fourni que celui de LB, et un joueur domine largement les débats. Numéro 1 dans l’histoire de la franchise avec 37 interceptions, Dave Waymer a été un formidable joueur de couverture dans les années 80. Régulier et prolifique lors de plusieurs saisons (9 interceptions en 1986), il n’est pourtant qu’une seule fois Pro Bowler. En fin de carrière, Waymer glisse aux postes de Safety et quitte la franchise après 10 saisons.

Derrière lui, deux joueurs avaient quelques arguments à faire valoir pour l’autre poste de titulaire. Johnnie Poe et Toi Cook ont joué presque le même nombre de matchs (100 et 101) et ils ont également des stats très proches (17 et 16 interceptions respectivement).

Safeties

Titulaires : Tom Myers, Sammy Knight

Remplaçants : Roman Harper, Gene Atkins

Juste derrière Dave Waymer, le Safety Tom Myers affiche 36 interceptions pour les Saints en 10 ans de carrière. Souvent précieux pour profiter des erreurs adverses, il sort ses meilleures saisons en 1978 et 1979 avec 6 et 7 interceptions. Cette dernière année, il participe au Pro Bowl.

Sammy Knight n’a passé que la moitié de sa carrière à New Orleans, mais il a eu le temps de s’offrir 28 interceptions, soit le 3ème meilleur total de la franchise. Playmaker de la défense des Saints à la fin des années 90 et au début des années 2000, il était en concurrence avec Gene Atkins (21 interceptions) et Roman Harper.

Harper, qui est un joueur un peu spécial à la position car il n’a pas fait des dégâts en couverture (seulement 7 interceptions) mais grâce à ses qualités de plaqueur et de blitzeur. Il affiche en effet 685 plaquages, 17 sacks et 15 fumbles depuis le second niveau de la défense.

Coachs

Principal : Sean Payton

Assistants : Jim Mora

Le succès étant récent à New Orleans, le coach actuel est celui qui a le CV le plus fourni avec la franchise. Arrivé en 2006, Sean Payton est le seul coach qui a atteint et remporté le Super Bowl avec l’équipe, c’était en 2009. Sur les 13 apparitions en playoffs des Saints, Payton en compte 8. Il est également le coach qui a dirigé et remporté le plus de matchs (208 et 131 respectivement), et avec 63% de victoires son bilan est inégalé.

Avant lui, la référence était Jim Mora, qui a été à la tête de l’équipe entre 1986 et 1996. Seul autre coach au-dessus des 50% de victoires, il affiche 93 victoires en 167 matchs. Même si les Saints n’ont pas remporté un seul match de playoffs avec lui, ils ont connu leurs premiers matchs à ce niveau de la compétition. Mora est également le premier à avoir remporté un titre de division avec la franchise. Pour beaucoup, il a préparé les bases pour le succès actuel.

Sources : Pro Football Reference, Saints Wire (USA Today), Who Dat Dish (Fansided), Bleacher Report, Clutchpoints

Retrouvez également l’équipe-type des Colts