Il ne reste plus que 3 matchs avant la fin de la saison régulière. Il ne reste donc plus beaucoup de temps pour se montrer à son avantage dans la courses aux différents trophées NFL. Voici la situation après 14 journées.


MVP : Un duel Mahomes – Rodgers

  1. Patrick Mahomes (QB – Kansas City Chiefs)
  2. Aaron Rodgers (QB – Green Bay Packers)
  3. Josh Allen (QB – Buffalo Bills)
  4. Russell Wilson (QB – Seattle Seahawks)
  5. Derrick Henry (RB – Tennessee Titans)

Pendant 10 journées, Russell Wilson semblait intouchable et était le clair favori pour le trophée de MVP. Mais depuis cette défaite face aux Rams, le QB de Seattle a connu une baisse sensible de production et il s’est fait rejoindre. Si bien qu’après 14 journées, il n’est peut-être même plus dans le tiercé de tête. Josh Allen, qui est de retour en très grande forme avec les Bills, ou Derrick Henry, qui marche sur ses adversaires, ont rejoint Wilson au rang des désormais outsiders.

Car à quelques semaines de la fin de la saison régulière, le trophée de MVP semble désormais se jouer entre deux Quarterbacks : Patrick Mahomes et Aaron Rodgers. Avant le dernier match, le QB des Chiefs était en avance sur son concurrent des Packers, mais il a lancé 3 interceptions face à Miami. Excellent dans le même temps, Rodgers a fait son retard. Pour tenter de départager les deux hommes, tentons d’analyser quelques points forts et points faibles.

Trouver des différences n’est pas aisé car les deux QB sont excellents et très proches en termes de stats. Mais si l’on parle régularité, Aaron Rodgers est un tout petit peu devant. Le QB de Green Bay fait (légèrement) mieux que Mahomes dans la majorité des catégories statistiques, sauf en yards. D’ailleurs Rodgers n’a été mauvais que lors d’un seul match cette saison, face à Tampa Bay (160 yards, 0 T, 2 INT). De son côté, Patrick Mahomes a connu plusieurs matchs « moyens » mais aucune performance vraiment désastreuse. En fait, une contre-performance pour le QB de Kansas City tourne autour de 230 yards et 2 touchdowns… En résumé, Rodgers est plus régulier, mais son seul mauvais match a plus marqué les esprits.

Ce match face aux Bucs peut hanter Rodgers, car un point de comparaison disponible est la performance de chaque QB face à ce même adversaire. Et Mahomes a un clair avantage ici puisqu’il a découpé Tampa avec 462 yards et 3 touchdowns. Un autre gros match, face à Baltimore (385 yards, 4 TD) boost le CV de Mahomes.

Pour le moment, la course est trop serrée pour déclarer un favori, et le calendrier final peut faire la différence. Aaron Rodgers affrontera les Panthers, les Titans et les Bears lors des 3 derniers matchs, tandis que Patrick Mahomes sera opposé aux Saints, Falcons et Chargers. Les deux QB ont donc encore une grosse défense à gérer. Et s’ils ne parviennent pas à se séparer, nous aurons peut-être des co-MVP pour la première fois depuis 2003 (Steve McNair – Peyton Manning).


DPOY : Xavien Howard peut-il succéder à Stephon Gilmore ?

  1. Aaron Donald (DT – Los Angeles Rams)
  2. T.J Watt (OLB – Pittsburgh Steelers)
  3. Xavien Howard (CB – Miami Dolphins)

La saison dernière, le CB des Patriots Stephon Gilmore avait réussi à battre les pass-rushers pour remporter le trophée de Meilleur Défenseur de NFL. Cette année, un autre Cornerback de la division AFC East pourrait l’imiter. Xavien Howard brille chaque semaine avec les Dolphins et il mérite d’être considéré.

Ce week-end, Howard a signé sa 9ème interception de la saison, de manière spectaculaire et sur Patrick Mahomes. Il est actuellement leader de NFL dans ce secteur, tout comme au niveau du passer rating alloué aux QB adverses (45.3 d’après PFF). Il a concédé un peu plus de touchdowns que Gilmore (4 contre 1), mais globalement, ses stats sont dans les mêmes eaux.

Pour le moment, les favoris pour remporter ce trophée de DPOY sont toujours des pass-rushers. Les quelques matchs manqués par Myles Garrett à cause du Covid-19 ont fait perdre du terrain au défenseur de Cleveland, et il aura du mal à remonter la pente, même avec une grosse fin de saison. Cela nous laisse ainsi un duel entre Aaron Donald et T.J Watt, l’intérieur contre l’extérieur. Les deux joueurs sont les pass-rushers les plus dominants de NFL actuellement, et Aaron Donald mène la charge avec 75 pressions (68 pour Watt) et 12.5 sacks (12 pour Watt).


Meilleurs Rookies : Des courses encore ouvertes

OROY

  1. Justin Herbert (QB – Los Angeles Chargers)
  2. Justin Jefferson (WR – Minnesota Vikings)
  3. James Robinson (RB – Jacksonville Jaguars)
  4. Antonio Gibson (RB – Washington Football Team)
  5. Chase Claypool (WR – Pittsburgh Steelers)

La blessure de Joe Burrow a relancé cette course, qui semble se jouer entre deux joueurs : un QB et un WR. Pour certains, ce que fait Justin Jefferson mérite un trophée, mais Justin Herbert est sur des bases records et il est un Quarterback.

Depuis qu’il est devenu titulaire des Chargers, Herbert a montré qu’il était prêt pour le haut niveau, et il a souvent impressionné. Il affiche actuellement près de 289 yards par matchs en moyenne et 25 touchdowns pour 10 interceptions. Encore 3 passes de touchdown et il battra le record pour un QB rookie de Baker Mayfield. Ses performances ne se sont pas traduites par beaucoup de victoires, mais les Chargers peuvent être rassurés sur leur QB du futur.

Justin Herbert
Justin Herbert devrait finir sa saison rookie avec quelques records (photo : Jayne Kamin-Oncea-USA TODAY Sports)

Plusieurs WR rookie montrent de très belles choses cette année, comme Chase Claypool, CeeDee Lamb ou encore Tee Higgins. Mais aucun n’est au niveau de Justin Jefferson, qui avait déjà passé la barre des 1 000 yards lors de la Week 13. Le WR s’est rapidement imposé comme le remplaçant de Stefon Diggs pour Minnesota, et il a la possibilité de terminer avec plus de yards que Randy Moss lors de sa légendaire saison rookie avec les Vikings (1 313 yards, 17 TD en 1998).

DROY

  1. Chase Young (DE – Washington Football Team)
  2. Jeremy Chinn (S – Carolina Panthers)
  3. Antoine Winfield (S – Tampa Bay Buccaneers)
  4. Patrick Queen (LB – Baltimore Ravens)
  5. Julian Blackmon (S – Indianapolis Colts)

Malgré quelques matchs manqués à cause d’une blessure, Chase Young est le clair favori pour remporter le trophée de Meilleur Rookie Défensif. Lors du dernier match face à San Francisco, le numéro 2 de la dernière Draft a sorti l’un de ses meilleurs matchs, avec notamment son premier touchdown en NFL. On commence à voir le talent générationnel annoncé. Young est actuellement leader parmi les rookies en sacks (5.5) et second en pressions (25).

Le seul joueur qui semble pouvoir le titiller est Jeremy Chinn, qui sort une fabuleuse saison pour les Panthers. Sélectionné à la fin du 2ème tour, il a rapidement eu un rôle clé au sein de la jeune défense de Carolina, et il s’est imposé comme un joueur important et polyvalent. Aucun rookie n’a plus de plaquages que lui (94), même s’il en manque trop. Chinn affiche également des très belles stats en couverture et 2 touchdowns sur des fumbles.


Comeback Player of the Year

  1. Alex Smith (QB – Washington Football Team)
  2. Ben Roethlisberger (QB – Pittsburgh Steelers)

L’histoire du retour d’Alex Smith est tellement incroyable qu’elle mérite à elle toute seule ce trophée. Avant même de rejouer un snap, le simple fait de le revoir dans un effectif de NFL était tout simplement stupéfiant. Car après sa terrible blessure à la jambe et 17 opérations, ses chances n’étaient pas élevées. Puis lors de la 10ème journée, il a fait son retour comme titulaire pour Washington, rendant son histoire encore plus extraordinaire. Et pour couronner le tout, il est actuellement au centre d’une équipe en course pour le titre de division, et a battu la dernière équipe invaincue (Pittsburgh).

L’autre candidat est d’ailleurs le QB des Steelers, qui faisait son retour après une saison blanche. Big Ben a son style, parfois de tracteur, mais il reste un joueur terriblement efficace. En 13 matchs, Roethlisberger affiche 3 292 yards et 29 touchdowns (pour 9 interception), et est le QB d’une équipe avec un bilan de 11-2. Au niveau des stats, il n’y a pas photo, mais l’histoire d’Alex Smith est trop forte pour être ignorée.


Coach of the Year

  1. Brian Flores (Miami Dolphins)
  2. Ron Rivera (Washington Football Team)
  3. Kevin Stefanski (Cleveland Browns)
  4. Mike Tomlin (Pittsburgh Steelers)

Jusqu’à la Week 12, les Steelers affichaient un bilan parfait et Mike Tomlin était le favori pour remporter le trophée de Meilleur Coach de NFL. Il est toujours en tête dans certains organismes, mais d’autres coachs sont bien positionnés pour rafler la mise.

Arrivé l’année dernière dans une équipe de Miami où il fallait tout reprendre, Brian Flores est en position de qualifier la franchise pour les playoffs dès sa deuxième saison, avec un QB rookie au centre de son attaque. Les progrès de la défense sont notables, particulièrement pour une équipe qui a encaissé un nombre record de points en 2019. Flores montre des qualités indéniables de leadership et il a parfaitement gérer la situation avec Tua Tagovailoa. Le lancer après la « bye week » aurait pu être un fiasco, mais l’affaire avait visiblement été bien préparée.

Arrivé durant une intersaison très mouvementée à Washington, Ron Rivera aurait pu subir la spirale négative autour de la franchise. Et en début de saison, on pensait que c’était le cas. Mais peut-être inspirés par le retour d’Alex Smith et bien coachés, les joueurs de Washington se sont mis à gagner. La franchise de la capitale est actuellement en tête de la division NFC East. Déjà vainqueur de ce trophée en 2013 et 2015 avec Carolina, Ron Rivera peut s’en offrir un troisième. Ce serait une belle récompense pour Rivera, qui a également dû soigner un cancer cette année.

Un an après l’expérience ratée avec Freddie Kitchens, les Browns ont trouvé leur homme. Malgré des blessures importantes durant la saison, Kevin Stefanski a réussi à garder son équipe dans le rythme. Ça n’a pas toujours été très beau, mais Cleveland est en bonne position pour aller en playoffs. Le coach a également eu un effet positif sur Baker Mayfield. Sa cote progresse régulièrement depuis quelques semaines.