Patriots AFC
NFL

NFL – Le point pour chaque équipe à la mi-saison (AFC)

La majorité des équipes de NFL ont joué 8 matchs, ce qui marque la moitié de la saison. Il est donc l’heure de faire un bilan pour chaque équipe, en analysant également les meilleurs joueurs et les plus décevants.

Dans l’AFC, le niveau global est plutôt décevant, et seules quelques équipes semblent capables de menacer les Patriots en playoffs. La conférence compte également l’équipe la plus décevante de cette première partie de saison, Cleveland, et deux équipes toujours sans victoire.

AFC East

New England Patriots (8-0)

Les champions en titre n’ont toujours pas perdu cette saison, et même si le calendrier était plutôt clément, la domination est impressionnante. Des adversaires plus coriaces se profilent, mais la route vers les playoffs est déjà toute tracées. Portés par une défense stratosphérique, les Pats ont marqué 260 points et n’ont en encaissé que 61. Quelques stats résument la forteresse New England ; 7.6 points alloués par match ou 19 interceptions contre 2 touchdowns concédés. Offensivement, Tom Brady & co n’ont pas besoin de forcer. Ainsi, sans être brillants, ils sont suffisamment efficaces pour capitaliser sur les récupérations de la défense. Le jeu au sol est performant car varié et Tom Brady est toujours là.

  • Meilleur joueur offensif : Tom Brady (QB)

A 42 ans, Tom Brady continue de jouer à un excellent niveau. Moins spectaculaire et moins omniprésent qu’avant, il mise sur sa science du jeu et son expérience pour faire la différence. Toujours précis, il sait mieux que quiconque hausser son niveau de jeu dans les moments clés des matchs.

  • Joueur offensif le plus décevant : Marshall Newhouse (OT)

Les Pats ont un souci au poste de TE, où aucun joueur n’arrive à avoir un réel impact, mais c’était envisagé après le départ de Rob Gronkowski. L’autre souci récurrent vient du poste de Left Tackle, où Marshall Newhouse est souvent battu. Il a déjà concédé 21 pressions et 5 sacks, ce qui n’est jamais une bonne chose avec un QB vieillissant et peu mobile comme Brady.

  • Meilleur joueur défensif : Stephon Gilmore (CB)

Beaucoup de joueurs méritent d’être cités ici, comme Kyle Van Noy ou Devin McCourty par exemple. Mais Stephon Gilmore est surement le meilleur cornerback de la ligue actuellement et il ne laisse rien passer. Auteur de 3 interceptions et 7 passes déviées, il n’a pas alloué le moindre touchdown pour le moment. Gilmore est dans la conversation pour le trophée de Meilleur Défenseur.

  • Joueur défensif le plus décevant : Patrick Chung (S)

Difficile de trouver un défenseur décevant dans cette équipe, mais Patrick Chung est peut-être le moins en vue. Après un gros début de saison, il reste sur quelques matchs plus délicats, notamment sur les phases au sol.

  • Plus grosse surprise : Jamie Collins (LB)

Lui aussi aurait pu être cité dans la catégorie du meilleur défenseur, et ce n’était pas gagné. Après une expérience ratée à Cleveland, Collins a décidé de revenir chez les Pats, et il a retrouvé son meilleur niveau comme par magie. Son impact est formidable avec 7 sacks, 3 interceptions et 2 fumbles forcés déjà.

Buffalo Bills (5-2)

Grâce à un calendrier plutôt facile et à une défense très solide, les Bills sont en bonne position pour accrocher une place en playoffs. Buffalo reste une équipe moribonde en attaque, à l’image de son QB, Josh Allen, qui est toujours très peu constant.

  • Meilleur joueur offensif : John Brown (WR)

L’arrivé de John Brown a fait du bien au jeu aérien des Bills, et le receveur est rapidement le meilleur ami de Josh Allen dans la profondeur. Sa vitesse fait régulièrement la différence, et il affiche 527 yards et 2 touchdowns cette saison.

  • Joueur offensif le plus décevant : Jon Feliciano (OG)

Des efforts ont été fait pour renforcer la ligne offensive, zone critique en 2018. Il y a du mieux, mais c’est loin d’être parfait. Jon Feliciano et le rookie Cody Ford souffrent notamment. Si c’est compréhensible pour ce dernier, c’est plus embêtant pour Feliciano, qui a alloué 5 pressions dont 2 sacks, ainsi que concédé 2 pénalités, lors des 2 derniers matchs.

  • Meilleur joueur défensif : Tre’Davious White (CB)

La défense aérienne de Buffalo est excellente, avec notamment l’un des meilleurs duos de Safety de la ligue (Hyde, Poyer). Mais la star derrière c’est Tre’Davious White, qui est l’un des top CB de NFL. Il compte 3 interceptions cette saison, et il n’a pas encore concédé de touchdown. Les QB adverses affichent un rating de 44.9 seulement lorsqu’ils lancent vers White.

  • Joueur défensif le plus décevant : Matt Milano (LB)

Première partie de saison compliqué pour le linebacker des Bills, qui manque trop de plaquages et qui est souvent battu en couverture.

  • Plus grosse surprise : Frank Gore (RB)

Ça ne devrait plus être une surprise, mais Frank Gore est toujours là, à engranger les yards au sol. Profitant de la blessure du départ de LeSean McCoy et de la blessure du rookie Devin Singletary pendant quelques matchs, il a pris ses responsabilités. Il est actuellement leader de l’équipe avec 422 yards et 2 touchdowns au sol, avec une moyenne de 4.4 yards par course.

New York Jets (1-6)

La seule victoire, obtenue face à Dallas, fait figure d’anomalie pour une équipe dans le dur. Offensivement peu inspirés, dans le sillage d’un Sam Darnold en grande difficulté, les Jets paient peut-être des choix douteux plus haut.

  • Meilleur joueur offensif : Le’Veon Bell (RB)

Difficile d’exister au sein de cette attaque des Jets. Le’Veon Bell se bat pour gagner des yards derrière une ligne offensive très médiocre, et malgré ça il n’affiche que 3.2 yards par course en moyenne. Mais le RB est de loin le joueur le plus dangereux en attaque. Il compte 349 yards et 1 TD.

  • Joueur offensif le plus décevant : Sam Darnold (QB)

Entre une mononucléose, des performances très moyennes, et des fantômes, Sam Darnold connaît une saison cauchemardesque. Le QB des Jets affiche 817 yards, 5 touchdowns et 8 interceptions en 4 matchs joués.

  • Meilleur joueur défensif : Jamal Adams (S)

Adams a failli partir avant la fin du match des transferts, ce qui n’est pas étonnant car le Safety est le meilleur joueur défensif de la franchise New Yorkaise, et donc celui qui aurait rapporté le plus. Son impact est senti sur toutes les phases.

  • Joueur défensif le plus décevant : Daryl Roberts (CB)

Plusieurs joueurs sont décevants en défense aussi, à commencer par Roberts qui souffre en couverture. Ce qui n’est pas génial pour un cornerback. Le CB a déjà concédé 37 réceptions et 3 touchdowns cette saison.

  • Plus grosse surprise : Folorunso Fatukasi (DL)

Le DL est l’une des bonnes trouvailles de ces dernière semaines, et il reste sur un superbe match ce week-end. Pour sa deuxième saison en NFL, Fatukasi est en train de gagner sa place, notamment du fait de sa solidité dans le jeu au sol.

Miami Dolphins (0-7)

Jamais une équipe n’avait aussi ostensiblement « tanké ». Les Dolphins regardent déjà vers la Draft, et ils amassent les choix en transférant de nombreux joueurs. Pas étonnant d’avoir une des pires équipes de l’histoire sur le terrain.

  • Meilleur joueur offensif : DeVante Parker (WR)

Difficile de trouver des joueurs performants dans cette équipe, mais il y a du talent au poste de receveurs. Preston Williams et surtout DeVante Parker sont des joueurs qui pourraient briller dans un contexte plus favorable. Parker compte 343 yards et 3 touchdowns.

  • Joueur offensif le plus décevant : Josh Rosen (QB)

Recruté pour pas cher durant la dernière Draft, Josh Rosen a eu sa seconde chance à Miami. Certes le contexte n’est pas favorable et le casting très faible, mais il n’a rien fait pour montrer qu’il pouvait être une solution dans le futur. Sur ses quelques apparitions, il a lancé pour 567 yards, 1 touchdown et 5 interceptions.

  • Meilleur joueur défensif : John Jenkins (DL)

C’est également un casse-tête pour trouver un défenseur performant et régulier. John Jenkins montre de belles choses sur la ligne défensive, en étant solide au sol et intéressant en pass-rush.

  • Joueur défensif le plus décevant : Xavien Howard (CB)

Meilleur défenseur de cette équipe sur le papier, Howard souffre comme tous le monde et il a été souvent dépassé cette saison. Il a déjà concédé 3 touchdowns cette saison. Il sort d’un bon match, avec 1 interception, contre Pittsburgh, mais il s’est blessé.

  • Plus grosse surprise : Ryan Fitzpatrick (QB)

Loin de moi l’idée de dire que Fitzpatrick fait une bonne saison, mais le QB est encore là à tenter de faire ce qu’il peut pour éviter le ridicule. Etant donné le contexte, il ne s’en sort pas si mal avec ses 907 yards, 5 touchdowns et 7 interceptions, et quelques moments « FitzMagic ».


AFC North

Lamar Jackson Ravens AFC
Lamar Jackson face aux Steelers (Justin Berl/Getty Images)

Baltimore Ravens (5-2)

En faisant le choix de miser sur Lamar Jackson la saison dernière, les Ravens ont construit l’une des attaques les plus intéressantes de NFL et ils se sont donné l’opportunité de retrouver les playoffs. Baltimore domine assez largement l’AFC North et se place en prétendant sérieux dans la conférence.

  • Meilleur joueur offensif : Lamar Jackson (QB)

Loué pour ses qualités au sol, Jackson prouve cette saison qu’il est également capable de briller dans les airs. Car avec 1 650 yards, 11 touchdowns et 5 interceptions, il ne fait pas tâche. Et évidemment, le QB continue d’être insaisissable au sol, avec déjà 576 yards et 3 touchdowns. Le record de Michael Vick (1 039 en 2006) est en danger.

  • Joueur offensif le plus décevant : Bradley Bozeman (OL)

Peu de joueurs déçoivent dans cette attaque, mais le Left Guard Bradley Bozeman n’est pas irréprochable. Il a en effet déjà concédé 15 pressions, 4 sacks et 4 pénalités.

  • Meilleur joueur défensif : Earl Thomas (S)

Si l’attaque est performante, la défense est un peu décevante dans sa globalité. Arrivée cette année, Earl Thomas fait parler son expérience et son leadership derrière. Il est notamment très sérieux en couverture.

  • Joueur défensif le plus décevant : Patrick Onwuasor (LB)

Il devait être le successeur de C.J Mosley au milieu de la défense de Baltimore, mais son impact n’est clairement pas le même. En difficulté sur toutes les phases du jeu, il n’a pas joué les deux derniers matchs du fait d’une blessure.

  • Plus grosse surprise : Mark Andrews (TE)

On attendait l’explosion du tight-end et elle a bien lieu. Mark Andrews est leader des Ravens avec 449 yards et 3 touchdowns en 7 matchs. Attention aux fumbles quand même.

Pittsburgh Steelers (3-4)

La blessure de Ben Roethlisberger dès la 2ème journée a été un coup dur pour une équipe qui avait déjà perdu pas mal de talent en attaque. Mais les Steelers restent plutôt compétitifs avec leur QB numéro 3 et une défense qui retrouve une identité.

  • Meilleur joueur offensif : James Conner (RB)

Poussif en début de saison, James Conner retrouve son efficacité. Il reste sur un gros match face à Miami et affiche 380 yards et 4 touchdowns au sol, ainsi que 236 yards et 2 touchdowns dans les airs.

  • Joueur offensif le plus décevant : Vance McDonald (TE)

Encourageant l’année dernière, Vance McDonald devait prendre un rôle encore plus important cette saison dans cette attaque. Mais le TE est très discret et ne compte que 146 yards et 2 touchdowns en 6 matchs joués.

  • Meilleur joueur défensif : T.J Watt (ED)

Ça se jouait entre T.J Watt et Cameron Heyward ici. Mais plus polyvalent, le premier a un impact globalement plus fort. Watt est leader de son équipe en pressions (37), sacks (7) et fumbles forcés (3).

  • Joueur défensif le plus décevant : Joe Haden (CB)

Le recrutement du linebacker Mark Barron n’est actuellement pas payant, et Joe Haden est en difficulté sur les lignes arrières. Ce n’est pas catastrophique, mais le CB a du mal à stopper les attaquants adverses.

  • Plus grosse surprise : Mason Rudolph (QB)

Le LB rookie Devin Bush peut également être cité car son impact a fait beaucoup de bien à la défense de Pittsburgh. Mais la plus grosse surprise est de voir cette équipe rester compétitive avec son QB numéro 3 à la barre. Bien aidé par un système de jeu adapté, Mason Rudolph fait le job. Il affiche 897 yards, 9 touchdowns et 3 interceptions en 5 matchs.

Cleveland Browns (2-5)

La hype Browns a vécu. La franchise de Cleveland est l’équipe la plus décevante de l’AFC et peut-être même de NFL à la mi-saison. Le bilan est moins bon que la saison dernière à la même époque, la faute notamment à une attaque qui peine à trouver son rythme. Freddie Kitchens semble sous-qualifié et Baker Mayfield enchaîne les erreurs.

  • Meilleur joueur offensif : Nick Chubb (RB)

Si un joueur fait son boulot en attaque, c’est Nick Chubb. Le RB affiche 738 yards et 6 touchdowns en 7 matchs, et c’est souvent lui qui fait avancer l’équipe. Attention aux soucis de fumbles dernièrement (2 perdus contre New England).

  • Joueur offensif le plus décevant : Baker Mayfield (QB)

Très prometteur lors de sa saison rookie, Baker Mayfield était amené à faire de grande chose avec Odell Beckham Jr. Mais le QB semble régresser et OBJ est très discret. En 7 matchs, Mayfield a lancé pour 1 690 yards, mais il compte deux fois plus d’interceptions que de touchdowns (12 – 6).

  • Meilleur joueur défensif : Myles Garrett (ED)

Match après match, Myles Garrett confirme qu’il est un joueur spécial. Co-leader de NFL avec 10 sacks, il est un candidat sérieux pour le trophée de meilleur défenseur en fin de saison.

  • Joueur défensif le plus décevant : T.J Carrie (CB)

Touchés par des blessures sur les lignes secondaires, les Browns ont dû bricoler et T.J Carrie a eu beaucoup de temps de jeu. Hélas le CB ne répond pas vraiment présent, avec 30 réceptions et 3 touchdowns concédés.

  • Plus grosse surprise : Greedy Williams (CB)

Titulaire d’entrée, le rookie a montré de très belles choses avant de se blesser. Il devrait former un beau duo de CB avec Denzel Ward lors des prochaines saisons.

Cincinnati Bengals (0-8)

Le changement est douloureux à Cincinnati, qui connaît sa première saison en 17 ans sans Marvin Lewis à sa tête. Sous Zac Taylor, les Bengals n’ont pas encore remporté le moindre match, et ils concurrencent sérieusement Miami comme pire équipe de la NFL. La ligne offensive est une horreur et Andy Dalton fait n’importe quoi.

  • Meilleur joueur offensif : Tyler Boyd (WR)

Pas évident de trouver un joueur qui sort du lot, même s’il y a de l’espoir dans le corps de receveurs. Auden Tate surprend et Tyler Boyd assume correctement son statut de numéro 1 en l’absence d’A.J Green. Même s’il ne compte qu’un seul touchdown, Boyd affiche 536 yards.

  • Joueur offensif le plus décevant : Andy Dalton (QB)

La ligne offensive dans son ensemble mériterait d’apparaître ici, mais l’actualité fait que le QB doit être cité. Sujet aux pertes de balle, Andy Dalton a été mis sur le banc après une nouvelle sortie décevant à Londres. Il compte en effet 8 interceptions pour 9 touchdowns cette saison. Son futur à Cincinnati semble très flou.

  • Meilleur joueur défensif : Geno Atkins (DL)

Quelque soit la situation, Geno Atkins continue de faire son boulot. Leader de son équipe en pressions (30) et sacks (3), il est irréprochable encore une fois.

  • Joueur défensif le plus décevant : Jessie Bates (S)

Le fameux « sophomore slump ». Excellent lors de sa saison rookie, Jessie Bates souffre cette année. Il a déjà alloué plus de yards que la saison dernière, et les QB adverses ont un rating de 137.5 lorsqu’ils lancent dans sa direction (contre 59.9 en 2018).

  • Plus grosse surprise : Sam Hubbard (ED)

Si Carlos Dunlap a encore de beaux restes, les Bengals ont déjà son remplaçant dans l’équipe. Sam Hubbard est très bon, se montrant solide sur les phases au sol et impactant en pass-rush. Il est leader de son équipe en stops défensifs, et co-leader avec 3 sacks.


AFC South

Jacoby Brissett Colts AFC
Jacoby Brissett lors du succès face à Houston (Thomas J. Russo-USA TODAY Sports)

Indianapolis Colts (5-2)

L’annonce surprise de la retraite d’Andrew Luck avant le début de saison avait été un coup dur pour les Colts, qui avaient ainsi revu leurs ambitions à la baisse. Mais Jacoby Brissett a redonné espoir à Indianapolis en jouant très bien, et les Colts sont dans le coup pour les playoffs.

  • Meilleur joueur offensif : Quenton Nelson (OG)

On le voit souvent martyriser des défenseurs adverses, preuve de sa domination. Quenton Nelson est l’un des meilleurs linemen offensifs de la NFL depuis son arrivée en 2018, et il le confirme pour sa deuxième saison. Il n’a pas encore alloué le moindre sack sur on QB après 7 matchs.

  • Joueur offensif le plus décevant : Mark Glowinski (OG)

Au contraire, son pendant à droite est plus en difficulté. Glowinski a déjà concédé 20 pressions (dont 2 sacks) et 4 pénalités cette saison. Il est le maillon faible de la ligne offensive des Colts.

  • Meilleur joueur défensif : Justin Houston (ED)

Indianapolis mise sur un effectif complet pour être solide, et il est ainsi difficile de ressortir un joueur. L’apport de Justin Houston a tout de même fait beaucoup de bien au pass-rush des Colts. L’ex-joueur des Chiefs mène l’équipe avec 31 pressions et 5 sacks.

  • Joueur défensif le plus décevant : Anthony Walker (LB)

Début de saison compliqué pour le linebacker Anthony Wilson, qui ne s’illustre sur aucune phase. Il manque beaucoup de plaquages, alloue trop de réceptions et concède des touchdowns.

  • Plus grosse surprise : Jacoby Brissett (QB)

Qui d’autres ? Ce n’est pas évident de passer après Andrew Luck, qui était un QB très talentueux, et qui lui-même avait pris la relève après la légende Peyton Manning. Mais le très calme Jacoby Brissett ne s’affole pas et joue son jeu, avec brio. En 7 matchs, il affiche 1 590 yards, 14 touchdowns et 3 interceptions.

Houston Texans (5-3)

Même s’ils sont derrière les Colts pour le moment, les Texans font partie des bonnes équipes de la conférence AFC, grâce à un effectif qui a du talent des deux côtés du terrain. La blessure de J.J Watt fait mal à un pass-rush déjà diminué après le départ de Jadeveon Clowney.

  • Meilleur joueur offensif : Deshaun Watson (QB)

Souvent excellent, parfois magique, Deshaun Watson est en périphérie de la conversation pour le trophée de MVP. Le QB de Houston compte 2 231 yards à la passe et 21 touchdowns au total (16 dans les airs, 5 au sol) pour 5 interceptions.

  • Joueur offensif le plus décevant : Keke Coutee (WR)

Il devait devenir l’option numéro 3 des Texans, mais Keke Coutee peine à se faire une place. Discret lorsqu’il est sur le terrain, sa relation avec Watson n’est pas géniale. Il aurait pu avoir plus de temps de jeu lorsque Will Fuller s’est blessé, mais Houston a recruté Kenny Stills à la place.

  • Meilleur joueur défensif : D.J Reader (DL)

L’impact de J.J Watt était encore énorme (52 pressions, 5 sacks) avant sa blessure, et le leader défensif de Houston va clairement manquer. Mais le début de saison de D.J Reader est à saluer aussi. Un des meilleurs défenseurs de la ligue au sol, il montre également une belle progression en pass-rush (17 pressions, 3 sacks).

  • Joueur défensif le plus décevant : Lonnie Johnson (CB)

Les soucis sur les lignes secondaires forcent Houston à faire jouer des jeunes joueurs. Le rookie Lonnie Johnson souffre considérablement, et a déjà alloué 6 touchdowns.

  • Plus grosse surprise : Laremy Tunsil (OT)

L’un des gros points positifs de cette première partie de saison est l’amélioration considérable de la ligne offensive et de la protection de Deshaun Watson. L’arrivé de Laremy Tunsil pour s’occuper du côté aveugle du QB a fait beaucoup de bien.

Jacksonville Jaguars (4-4)

Jusqu’où ira la « Minshew Mania » ? Le QB rookie joue tellement bien que l’on se demande si Jacksonville ne doit pas le laisser titulaire lorsque Nick Foles sera de retour. Car les Jaguars peuvent toujours viser les playoffs.

  • Meilleur joueur offensif : D.J Chark (WR)

Malgré deux nouveaux QB, dont un rookie, D.J Chark a décidé d’exploser cette saison. Le receveur est devenu un joueur très dangereux et il affiche déjà 660 yards et 6 touchdowns. Il est aujourd’hui le clair WR numéro 1 des Jaguars.

  • Joueur offensif le plus décevant : Cam Robinson (OT)

Jacksonville n’a pas la ligne offensive la plus solide de la ligue, et ça commence avec Cam Robinson, qui a déjà alloué 22 pressions, 3 sacks et 7 pénalités. Ce n’est jamais une bonne chose lorsque le Left Tackle joue mal, surtout avec un QB rookie.

  • Meilleur joueur défensif : Calais Campbell (DT)

Nouvelle grosse saison pour un des défenseurs les plus réguliers de ces dernières saisons. Calais Campbell mène largement son équipe avec 42 pressions au total, et il est numéro 2 avec 4 sacks. Le rookie Josh Allen profite bien de son travail pour se montrer (8 sacks).

  • Joueur défensif le plus décevant : Myles Jack (LB)

Première partie de saison difficile pour Myles Jack, qui souffre dans toutes les phases du jeu. Responsable de trop de plaquages manqués, il est également un point faible en couverture avec notamment 3 touchdowns concédés.

  • Plus grosse surprise : Gardner Minshew (QB)

Lorsque les Jaguars ont décidé de mettre fin à l’ère Blake Bortles, c’est Nick Foles qui est arrivé en sauveur dans le nord de la Florida. Mais ce dernier s’est blessé d’entrée, et c’est un rookie qui fait tourner les têtes depuis. Gardner Minshew a créé une véritable hype autour de lui, de par son personnage atypique, mais également du fait de ses belles performances. En 8 matchs, il affiche 1 976 yards, 13 touchdowns et 2 interceptions.

Tennessee Titans (4-4)

Le bilan de Tennessee ressemble au niveau de jeu de l’équipe, moyen et peu intéressant. La défense fait le job pour garder l’équipe dans les matchs, mais l’attaque a du mal à aller de l’avant. Et les Titans tentent de rebooster l’équipe en titularisant Ryan Tannehill…ce qui peut fonctionner 1 mois.

  • Meilleur joueur offensif : Derrick Henry (RB)

Le RB puissant doit se battre pour aller chercher les yards (3.8 YPA), mais il est le joueur le plus intéressant sur le front de l’attaque des Titans. Il affiche actuellement 580 yards et 5 touchdowns.

  • Joueur offensif le plus décevant : Marcus Mariota (QB)

Les stats de Marcus Mariota ne font pas peur sur le papier (1 179 yards, 7 TD, 2 INT), mais le manque de dynamisme de l’attaque est clair. Le QB a d’ailleurs été mis sur le banc, au profit de Ryan Tannehill, ce qui signifie que son temps dans le Tennessee est surement terminé.

  • Meilleur joueur défensif : Jurrell Casey (DL)

La variation du pass-rush des Titans est assez intéressante, avec plusieurs pass-rusher compétents et des blitz qui viennent de derrière. Mais le taulier reste Jurrell Casey à l’intérieur de la ligne défensive. Formidable défenseur au sol, il participe également beaucoup au pass-rush (20 pressions, 2 sacks).

  • Joueur défensif le plus décevant : Kenny Vaccaro (S)

Il n’y a pas de joueurs réellement mauvais au sein de la défense des Titans, mais certains sont plus en difficulté. C’est le cas de Kenny Vaccaro, qui concède pas mal d’actions négatives, comme des plaquages manqués ou au taux de réceptions trop élevé.

  • Plus grosse surprise : Harold Landry (ED)

Un joueur est en train de s’imposer sur le front-seven de Tennessee. Solide sur les phases au sol, Harold Landry confirme également ses qualités de pass-rusher. Il est actuellement leader de son équipe avec 22 pressions et 5 sacks.


AFC West

Patrick Mahomes Chiefs AFC
Patrick Mahomes fera son retour ce week-end (Chiefs.com)

Kansas City Chiefs (5-3)

Même si Matt Moore a été correct en remplacement de Patrick Mahomes, les Chiefs doivent être rassuré que la blessure de leur QB star ne soit pas trop grave. Kansas City reste l’une des équipes les plus dangereuses de l’AFC.

  • Meilleur joueur offensif : Patrick Mahomes (QB)

Touché au genou, Patrick Mahomes ne manquera finalement pas beaucoup de matchs. Ce qui est une excellente nouvelle pour tous le monde car le MVP en titre est toujours aussi fort. Il affiche 2 180 yards, 15 touchdowns et seulement 1 interception.

  • Joueur offensif le plus décevant : Damien Williams (RB)

Après une saison 2018 encourageante, il devait être le RB numéro 1 des Chiefs cette saison, mais Damien Williams a perdu sa place. Il faut dire qu’il est peu efficace lorsqu’il est sur le terrain, avec seulement 100 yards et une moyenne faiblarde de 2.1 yards par course.

  • Meilleur joueur défensif : Emmanuel Ogbah (ED)

Chris Jones aurait été le choix s’il n’avait pas été absent depuis la 5ème journée, mais en son absence, Emmanuel Ogbah s’impose comme une option intéressante. Il est actuellement co-leader de l’équipe avec 23 pressions, et n’est qu’à un petit sack (5) de son record personnel.

  • Joueur défensif le plus décevant : Anthony Hitchens (LB)

Les soucis de linebackers sont les mêmes que l’année dernière, avec des joueurs qui manquent d’impact sur les phases au sol et qui sont des véritables handicaps en couverture.

  • Plus grosse surprise : LeSean McCoy (RB)

Arrivé cette saison, Shady a rapidement pris ses aises sur le backfield des Chiefs. Il est aujourd’hui le titulaire, et mène largement son équipe avec 362 yards, 2 touchdowns et une moyenne de 5.2 yards par course.

Oakland Raiders (3-4)

Pour la deuxième saison de Jon Gruden, les Raiders sont toujours en reconstruction et l’inter-saison a été agitée avec le cas Antonio Brown notamment. Malgré ça, l’équipe se montre compétitive et fait honneur à ses fans pour sa dernière saison à Oakland.

  • Meilleur joueur offensif : Josh Jacobs (RB)

Le RB est le favori pour le trophée de meilleur rookie offensif. Puissant et agile, il boost l’attaque des Raiders et permet à Derek Carr d’être plus à l’aise. Après ses 7 premiers matchs en NFL, il totalise 620 yards et 4 touchdowns au sol.

  • Joueur offensif le plus décevant : Ryan Grant (WR)

Recruté durant l’intersaison, Ryan Grant n’aura pas fait long feu à Oakland. Il n’est jamais parvenu à s’imposer, et a été coupé avec seulement 4 réceptions et 14 yards au compteur.

  • Meilleur joueur défensif : P.J Hall (DT)

Ça tourne beaucoup dans la défense des Raiders, et j’ai eu du mal à sortir un joueur. Johnathan Hankins et Erik Harris font de bonnes saisons, mais j’apprécie la solidité de P.J Hall devant. Les Raiders sont dans le top 10 des défenses au sol, et Hall brille dans ce secteur récemment.

  • Joueur défensif le plus décevant : Lamarcus Joyner (S)

Recrutement non payant sur ce coup, car Lamarcus Joyner n’est que l’ombre du joueur que l’on a vu jouer chez les Rams. En 7 matchs, il a déjà concédé 2 touchdowns et 7 pénalités.

  • Plus grosse surprise : Darren Waller (TE)

Propulsé numéro 1 après le départ de Jared Cook, Darren Waller a honoré la confiance de ses dirigeants. Il est en effet le receveur le plus en vue des Raiders, et mène Oakland avec 496 yards. Il a également marqué 3 touchdowns.

Los Angeles Chargers (3-5)

Minés par les blessures, les Chargers ont perdu beaucoup de talent et cela se ressent dans les résultats. Une amélioration est possible avec des retours, mais ils ont déjà beaucoup de retard.

  • Meilleur joueur offensif : Austin Ekeler (RB)

Privés de Melvin Gordon, qui boudait pour avoir un nouveau contrat, les Chargers ont décidé de faire confiance à Austin Ekeler. Et ils ont eu raison, car le RB est leader de l’équipe au sol (251 yards, 3 TD) et second dans les airs (507 yards, 5 TD).

  • Joueur offensif le plus décevant : Melvin Gordon (RB)

Hélas, Gordon a fait son retour et les Chargers lui confient la balle de nouveau, à tort. Un retour catastrophique marqué par de l’inefficacité (2.5 yards par course en moyenne) et des fumbles.  

  • Meilleur joueur défensif : Joey Bosa (ED)

Joey Bosa confirme son statut de star avec une première partie de saison dominante. Largement leader de son équipe, il affiche 37 pressions et 8 sacks.

  • Joueur défensif le plus décevant : Thomas Davis (LB)

Si le linebacker apporte surement son expérience dans le vestiaire, son impact sur le terrain n’est pas formidable pour le moment. L’ex-joueur des Panthers connaît surement son plus mauvais début de saison.

  • Plus grosse surprise : Uchenna Nwosu (ED)

Plus souvent utilisé du fait de la blessure de Melvin Ingram, Nwosu confirme les bonnes choses qu’il avait montré lors de sa saison rookie. Solide au sol, il est également capable de mettre le bazar en pass-rush.

Denver Broncos (2-6)

Ce qui caractérise Denver sur cette première partie de saison, c’est le manque d’entrain de l’attaque. Et lorsque Joe Flacco, le QB qui aime le moins le risque, le pointe du doigt en conférence de presse, c’est que ça devient grave.

  • Meilleur joueur offensif : Courtland Sutton (WR)

Même avant le départ d’Emmanuel Sanders, il était en train de devenir le receveur le plus dangereux des Broncos. Malgré une attaque peu prolifique, il affiche 636 yards et 3 touchdowns.

  • Joueur offensif le plus décevant : Elijah Wilkinson (OL)

Le Right Tackle des Broncos connaît une première partie de saison délicate, lors de laquelle il ne protège pas réellement son QB. Responsable de 22 pressions déjà, il a alloué un total de 9 sacks.

  • Meilleur joueur défensif : Justin Simmons (S)

Excellent début de saison pour Simmons, notamment en couverture. Le Safety de Denver n’alloue qu’un petit peu plus de 50% des passes lancées vers lui, et il compte 2 interceptions et 7 passes déviées.

  • Joueur défensif le plus décevant : Will Parks (S)

C’est beaucoup plus compliqué pour son acolyte Will Parks, qui ne s’illustre pas vraiment. Il a d’ailleurs perdu sa place au poste de Safety, remplacé par Kareem Jackson. Testé comme CB, il ne donne pas non plus satisfaction.

  • Plus grosse surprise : Alexander Johnson (LB)

Non drafté en 2018 et sur le terrain depuis quelques matchs seulement, le linebacker se montre à son avantage en étant performant sur toutes les phases défensives.

** Pour le bilan des équipes de la NFC c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *