Comme un air de déjà vu… 3 des 4 équipes qui se sont qualifiées pour les finales de conférence étaient déjà présentes l’année dernière. La finale de la conférence AFC opposera de nouveau les Chiefs et les Bengals, tandis que celle de la conférence NFC se jouera entre les 49ers et les Eagles. La franchise de Philadelphia est donc le nouvel invité, et remplace le champion en titre (L.A Rams).


AFC

Kansas City Chiefs 27 – Jacksonville Jaguars 20

 Q1Q2Q3Q4Score final
Chiefs7103727
Jaguars7301020
  • Globalement en contrôle sur le début de match, les Chiefs se sont un peu crispés après la blessure à la cheville de Patrick Mahomes. Contraint de rentrer brièvement aux vestiaires, le QB est finalement revenu, mais il n’était clairement plus à 100%. Cela a permis aux Jaguars de s’accrocher et de rester moins de 10 points d’écart pendant tout le match. Heureusement pour Kansas City, Mahomes a réussi à faire ce qu’il fallait et la défense a haussé le ton pour assurer la victoire.
  • Sur le début de rencontre, Patrick Mahomes (195 yards, 2 TD) nous a offert une panoplie très variée de son jeu, avec des passes magiques et des actions prolongées grâce à sa mobilité. Mais sa blessure à la cheville en fin de 1er quart-temps a changé la physionomie du match. Car si son bras n’a pas été impacté, sa mobilité l’a clairement été et donc les menaces en dehors de la « pocket » qui vont avec. Le style de jeu a été beaucoup plus direct ensuite. Il ne faut pas oublier de féliciter Chad Henne, qui a mené un superbe drive de 98 yards en son absence, et qui a rappelé l’importance d’un bon backup.
  • Avec Mahomes diminué, d’autres joueurs ont dû prendre leurs responsabilité. Travis Kelce a été dominant, avec 14 réceptions, 98 yards et 2 touchdowns, mais ce n’est pas une surprise. Les bonnes nouvelles sont venues du jeu au sol, et d’un Isiah Pacheco très impactant (95 yards en 12 courses), et de la défense qui semble de nouveau hausser son niveau de jeu en playoffs. Mais le statut de Patrick Mahomes restera le point d’attention majeur pendant toute la semaine.
  • Après leur épique comeback de la semaine dernière face aux Chargers, les Jaguars n’ont pas réussi à rééditer l’exploit, mais ils ont encore prouvé leurs qualités. Trevor Lawrence (217 yards, 1 TD – 1 INT) s’est montré bon dans le jeu court au début, mais il a mis du temps à trouver de la profondeur face à des lignes secondaires de Kansas City bien organisée. L’inexpérience de cette équipe à ce niveau s’est finalement faite sentir sur la fin, avec 2 pertes de balle qui ont coûté cher, un fumble de Jamal Agnew d’abord, puis 1 interception sur Lawrence ensuite. La première saison de Doug Pederson reste néanmoins un grand succès et le futur s’annonce prometteur dans le comté de Duval.

Buffalo Bills 10 – Cincinnati Bengals 27

 Q1Q2Q3Q4Score final
Bills073010
Bengals1437327
  • Dès la première possession du match, qui s’est conclue par un touchdown de Ja’Marr Chase sur une passe de Joe Burrow évidemment, les Bengals ont annoncé la couleur. Ils ont ensuite doublé la mise sur leur drive suivant, puis ont géré leur avance en signant un match complet. Les Bills ont cru rester dans le coup entre la fin du 2ème quart-temps et le début du 3ème, avec 10 points marqués, puis Cincinnati a de nouveau accéléré pour creuser l’écart définitif. La défense a ensuite fait le job pour assurer un succès clair et net.
  • « Demandez vos remboursement ». Voici les mots de Joe Burrow à l’issu du match, visiblement agacé par les prévision d’une finale de conférence AFC entre les Chiefs et les Bills sur terrain neutre. En remportant ce match, et en se qualifiant de nouveau pour la finale de conférence, les Bengals ont prouvé qu’ils étaient bel et bien les principaux concurrents pour Kansas City dans l’AFC.
  • Le calme et le flegme de Burrow ont encore été visibles sous la neige de Buffalo, et il a sorti un superbe match, tout en contrôle et en assurance. Notamment excellent en début de rencontre, il a rapidement lancé 2 passes de touchdown qui ont imprimé le ton. Il termine avec 242 yards et 2 touchdowns, en distribuant bien le jeu. 3 joueurs terminent avec 5 réceptions, dont Ja’Marr Chase et Hayden Hurst qui ont marqué. A noter également l’excellent match du jeu au sol de Cincinnati, ce qui n’a pas vraiment été le cas sur la fin de la saison régulière. Au total, les Bengals ont gagné 172 yards dans ce secteur, avec notamment 105 yards et 1 touchdown de Joe Mixon.
  • Encore une saison où les Bills avaient de grandes ambitions, mais encore une saison où ils n’arrivent pas à aller au bout. Buffalo n’a pas choisi le meilleur moment pour faire un match moyen, des deux côtés du terrain. Josh Allen (265 yards et 1 interception dans les airs, 26 yards et 1 touchdown au sol) n’a pas été mauvais, mais son entourage a déçu. Stefon Diggs (4 réceptions, 35 yards) n’a pas eu l’impact habituel, et il a fini très frustré, le jeu au sol n’a pas pesé, et la défense a souffert derrière pour contenir le jeu aérien de Cincy. Les Bills resteront dans les favoris la saison prochaine, mais Sean McDermott doit trouver ce qu’il manque pour franchir ce(s) dernier(s) pallier(s).
Bills vs Bengals
Les Bengals confirment qu’ils font partie de l’élite de l’AFC (photo : AP)

NFC

Philadelphia Eagles 38 – New York Giants 7

 Q1Q2Q3Q4Score final
Eagles141401038
Giants00707
  • Il n’y a pas eu match entre les deux rivaux de la NFC East cette fois. Chauds d’entrée, les Eagles ont marqué des touchdowns sur leurs deux premiers drives, et sur 4 des 5 possessions en 1ère mi-temps. Dans le même temps, les Giants ont punté 3 fois et lancé 1 interception… Du coup, l’avantage était déjà de 28 points à la pause. Philly a ensuite géré en 2ème mi-temps, et retrouvera la finale de conférence NFC pour la première fois depuis la saison du Super Bowl gagné.
  • Clairement pas à 100% lors de son retour il y a 2 semaines, Jalen Hurts a rassuré tout le monde ce week-end. Avec son QB en forme, Philadelphia a déroulé offensivement et plié le match rapidement. Hurts affiche 154 yards dans les airs, 34 au sol, et 3 touchdowns au total, et l’efficacité globale de l’attaque a été retrouvé. Le jeu au sol a ainsi dominé des Giants sans réponse, avec 268 yards et 3 touchdowns au total.
  • Dominants partout, les Eagles ont notamment fait la loi sur les 2 lignes. La ligne offensive était un mur infranchissable pour les pass-rushers des Giants (4 pressions et 1 sack seulement), et elle a fait un énorme travail au sol pour ouvrir des boulevards. Quant à la ligne défensive, elle a continué sur son rythme de la saison régulière, avec de nombreuses pressions (13) et 5 sacks sur Daniel Jones.
  • La saison de la franchise New Yorkaise reste une réussite car ils n’étaient déjà pas attendu en playoffs. Mais ce week-end, on a pu constater le travail qui reste à faire pour figurer dans l’élite, et les lacunes globales de l’effectif se sont ressenties. Excellent la semaine précédente face aux Vikings, Daniel Jones a souffert (135 yards, 1 INT), et le manque de WR numéro 1 a fait défaut. Les Eagles ont parfaitement contenu Saquon Barkley en 1ère mi-temps (7 yards au sol) et personne n’était capable de créer le danger pour les G-Men.

San Francisco 49ers 19 – Dallas Cowboys 12

 Q1Q2Q3Q4Score final
49ers3601019
Cowboys063312
  • Une fois encore, la défense des 49ers s’est illustrée et a permis la victoire. Face à une attaque prolifique comme Dallas, les Niners ont encaissé moins de 300 yards, ils ont forcé 2 interceptions de Dak Prescott, ils ont souvent mis la pression sur le QB (17 fois) et ils ont su stopper les Cowboys dans le moments clés (5/15 sur 3rd down). La défense de DeMeco Ryans n’est pas la plus intimidante de NFL pour rien, et c’est elle qui donne une chance à San Francisco de remporter le Super Bowl.
  • Brock Purdy reste invaincu, mais le QB rookie des 49ers n’a pas été l’élément différenciant hier. Souvent gêné par la bonne défense de Dallas, il a eu du mal à trouver son rythme en 1ère mi-temps. Ça a été un peu plus fluide après la pause, mais Kyle Shanahan s’est surtout appuyé sur son jeu au sol pour installer son attaque. Christian McCaffrey et Elijah Mitchell se sont partagés le travail et ont usé les Cowboys. Purdy termine avec 214 yards, sans perdre de balle, et il s’est souvent appuyé sur son TE George Kittle (95 yards).
  • Excellent la semaine dernière à Tampa, Dak Prescott (206 yards, 1 TD) va retrouver ses détracteurs après un match très moyen. Le QB a eu du mal face à la défense de San Francisco, lançant notamment 2 interceptions. Son bilan en playoffs est désormais de 2 victoires pour 4 défaites. Il a clairement sa part de responsabilités, mais il n’a pas forcément été aidé par un jeu au sol peu efficace. La sortie sur blessure de Tony Pollard n’a évidemment rien arrangé. Dommage, car défensivement, Dallas s’est montrée au niveau et a répondu coup pour coup à celle de San Francisco.