Chaque saison, des joueurs de NFL mettent leurs noms sur le devant de la scène avec des progressions fulgurantes. Pour certains, elles sont anticipées, pour d’autres elles sortent parfois de nulle part. En règle générale, les plus grosses explosions ont lieu entre la saison rookie et la deuxième année, mais d’autres périodes sont propices. Il suffit d’un transfert dans la bonne équipe, ou d’un changement de coach et de système pour faire la différence.

C’est avec ses éléments en tête que nous avons cherché quel joueur avait le plus de chance de progresser dans chaque équipe. Voici nos candidats.


Arizona Cardinals – WR Marquise Brown

Durant la Draft 2022, les Cardinals ont un peu surpris leur monde en faisant signer Marquise Brown plutôt qu’en prenant un des WR de cette très bonne classe. La franchise a ainsi décidé de compenser le départ de Christian Kirk, en faisant venir un profil similaire et un receveur déjà accompli. Brown a en effet passé la barre des 1 000 yards en 2021, malgré une attaque orientée sur le jeu au sol. Et le petit bonus est qu’il connaît bien Kyler Murray, qui a été son quarterback à Oklahoma. Avec l’absence de DeAndre Hopkins pour les 6 premiers matchs de la saison régulière (suspension), Marquise Brown pourrait bien rapidement devenir la cible de choix du QB d’Arizona.


Atlanta Falcons – WR Drake London

Difficile de voir un joueur qui parviendra à faire comme le CB A.J Terrell l’année dernière, à savoir s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs à son poste. Kyle Pitts est un choix logique, mais le TE a déjà montré ses grandes qualités durant sa saison rookie, et on parlerait donc plus de confirmation que de réelle explosion. Plusieurs receveurs sont ainsi sur le coup, car il y a une place de numéro 1 à prendre du fait de la suspension de Calvin Ridley. Et je pense que le rookie Drake London va rapidement devenir l’option numéro 1 (ou 2 derrière Pitts) du côté d’Atlanta.


Baltimore Ravens – WR Rashod Bateman

J’ai hésité entre plusieurs joueurs pour les Ravens. J.K Dobbins, qui sera de retour de blessure, est un candidat sérieux pour rebondir fortement, et Odafe Oweh est un autre joueur à suivre après une saison rookie prometteuse. Mais celui qui remporte la mise est Rashod Bateman, qui a tout ce qu’il faut pour devenir le WR numéro 1 de Baltimore en 2022. Blessé lors du début de sa saison rookie, il avait ensuite montré ses qualités, et le départ de Marquise Brown lui ouvre la porte. Lamar Jackson devrait souvent s’appuyer sur lui.


Buffalo Bills – WR Gabriel Davis

Encore un receveur, position décidément en vogue. Gabriel Davis n’est pas un inconnu puisqu’il a déjà sorti quelques gros matchs, notamment lors des dernières playoffs avec par exemple 4 touchdowns face aux Chiefs. Mais ce qu’il manque au WR des Bills est de la régularité, aussi bien au niveau des performances que du temps de jeu. C’est évidemment lié, et il va avoir l’occasion de se montrer en 2022, car Buffalo a laissé partir Cole Beasley et Emmanuel Sanders. Il sera donc le clair numéro 2 à l’opposé de Stefon Diggs.


Carolina Panthers – CB Jaycee Horn

On n’a très peu vu Jaycee Horn durant sa saison rookie – il a manqué 14 matchs à cause d’un pied cassé – mais les quelques apparitions ont confirmé l’énorme potentiel du CB numéro 1 de la Draft 2021. Il devrait revenir à 100% après une inter-saison complète, et pourrait s’imposer comme l’une des jeunes stars défensives de la ligue.


Chicago Bears – TE Cole Kmet

Le QB Justin Fields semblait être un choix logique pour Chicago, mais je ne suis pas convaincu que 2022 soit l’année de son explosion. Les Bears ont un des pires groupes de WR de la ligue sur le papier et l’effectif ne semble pas prêt à être compétitif. Difficile dans ces conditions de voir le jeune quarterback briller régulièrement. En attendant de meilleurs jours, Cole Kmet pourrait devenir le meilleur ami de Fields, en proposant une cible fiable dans le jeu court. Le TE devrait ainsi être très occupé et développer une connexion qui peut faire mal dans le futur.


Cincinnati Bengals – EDGE Joseph Ossai

Excellente en 2021, la défense des Bengals a tout de même été sur le fil régulièrement, la faute notamment à un manque de profondeur sur plusieurs positions. C’était notamment le cas au niveau du pass-rush, où Trey Hendrickson a été un renfort exceptionnel, mais où seuls les deux titulaires (Hendrickson et Hubbard) ont eu un impact. En 2022, la solution pourrait venir d’un jeune joueur, qui s’était blessé au tout début de sa saison rookie. Joseph Ossai possède des qualités indéniables et devrait permettre plus de roulement sur la ligne défensive de Cincy.


Cleveland Browns – WR Donovan Peoples-Jones

J’ai un temps pensé au LB Jeremiah Owusu-Koramoah, avant de me convaincre que sa saison rookie avait été suffisamment réussie pour ne pas parler d’explosion. Du coup, le choix s’est porté sur Donovan Peoples-Jones. Le WR a sorti quelques très belles phases, hélas trop rares lors de son année rookie, notamment après le départ d’Odell Beckham Jr. Les choses ont pas mal changé à Cleveland, avec les arrivées de Deshaun Watson et Amari Cooper notamment. Deux plutôt bonnes nouvelles pour DPJ car le premier est un excellent QB (s’il peut jouer) et le second est un WR numéro 1 qui va attirer les défenseurs et laisser de la place aux autres options. Il pourrait donc s’épanouir comme WR numéro 2 dans cette nouvelle attaque aérienne.


Dallas Cowboys – RB Tony Pollard

Je ne dis pas que Tony Pollard va piquer la place d’Ezekiel Elliott, mais je pense que le RB va être un élément plus important de l’attaque de Dallas en 2022. On l’a vu la saison dernière, Pollard est une bonne alternative à Zeke, et il est capable de prendre le leadership sur le backfield si besoin. Une légère augmentation du nombre de courses n’est donc pas à exclure. De plus, il est un excellent receveur, et il pourrait être l’un des bénéficiaires du départ d’Amari Cooper. Je m’attends ainsi a le voir souvent aligné comme WR hybride et faire quelques dégâts.


Denver Broncos – WR Jerry Jeudy

Après une saison rookie très convaincante (856 yards – 3 TD), Jerry Jeudy a connu une deuxième année compliquée avec des blessures et des performances moyennes (467 yards – 0 TD). On peut également dire qu’il n’a pas été aidé par la situation au poste de quarterback, avec des difficultés pour Teddy Bridgewater comme pour Drew Lock. Et c’est dans ce secteur que les choses ont bougé, avec l’arrivée de Rusell Wilson durant l’intersaison. Et avec un « QB élite » au centre de l’attaque, cela peut tout changer. Si Jeudy revient au top, il peut enfin devenir l’arme dangereuse que l’on attendait.


Detroit Lions – CB Jeff Okudah

Le projet des Lions va mettre du temps mais il semble être sur une bonne voie. Pour continuer la progression, des jeunes joueurs à potentiel vont devoir s’imposer et devenir des cadres de l’équipe. C’est ce qui était attendu du CB Jeff Okudah lorsqu’il avait été sélectionné en 3ème position de la Draft 2020. Hélas, il n’a joué que 10 matchs en 2 ans, la faute à de nombreux pépins physiques. En forme cet été, il devrait participer aux camps d’entrainement à 100% et arriver au top pour la saison régulière pour enfin briller.

Jeff Okudah
Enfin une saison sans blessures pour Jeff Okudah ? (photo : Detroit Lions)

Green Bay Packers – WR Allen Lazard

La bombe de l’intersaison pour Green Bay a évidemment été le départ de Davante Adams, surement le meilleur WR de NFL actuellement. Et la question est maintenant de savoir qui peut compenser cette perte. Surement personne, mais Aaron Rodgers doit bien se trouver un nouveau WR numéro 1. Un des rares rescapés, Allen Lazard a été conservé et il semble être l’option la plus viable. Ses performances ont souvent été un peu décevantes, mais s’il devient un peu plus régulier et qu’il obtient la confiance de Rodgers, alors il peut exploser.


Houston Texans – WR Nico Collins

Pas évident de trouver un joueur au sein de cet effectif très médiocre des Texans. J’ai donc décidé de prendre un joueur qui m’a plu lors de saison rookie : Nico Collins. Bon et plutôt productif malgré un temps de jeu limité, il semble être armé pour devenir le WR numéro 2 aux côtés de Brandin Cooks, et pour aider le QB Davis Mills à progresser.


Indianapolis Colts – EDGE Kwity Paye

Même si ses stats n’ont rien eu d’exceptionnel durant sa saison rookie (4 sacks), Kwity Paye a prouvé qu’il pouvait avoir un impact comme pass-rusher et au sol. Les Colts ont recruté Yannick Ngakoue durant l’intersaison, mais cela ne devrait pas remettre le poste de Paye en cause. Au contraire, cela pourrait lui permettre d’avoir plus de brèches à exploiter et donc d’augmenter ses chiffres en finition. Le nouveau coordinateur Gus Bradley devrait miser sur Paye en 2022.


Jacksonville Jaguars – QB Trevor Lawrence

La réalité de la NFL n’a pas été facile pour Trevor Lawrence, qui a dû apprendre à perdre et à galérer lors de sa saison rookie. Désormais, il ne peut que progresser, avec l’objectif de prouver qu’il peut être l’un des meilleurs QB de la ligue d’ici quelques années. Pour l’aider, les Jaguars ont pris un nouveau coach qui a remporté le Super Bowl récemment, Doug Pederson, et ils ont renforcé l’effectif (WR Christian Kirk, OG Brandon Scherff…).


Kansas City Chiefs – WR Mecole Hardman

Lorsque les Chiefs ont pris Mecole Hardman à la Draft 2019, l’idée était d’avoir un remplaçant potentiel à Tyreek Hill, qui était menacé de suspension à l’époque. 3 ans plus tard, ce dernier a quitté Kansas City et Hardman voit cette mission revenir. Et elle n’est pas facile. Mais avec un plus gros temps de jeu et surtout un QB comme Patrick Mahomes, il a une chance de devenir une arme dangereuse, principalement grâce à sa vitesse évidemment.


Las Vegas Raiders – LB Divine Deablo

Depuis plusieurs saisons maintenant, les Raiders se cherchent au poste de linebacker. Les recrues n’ont jamais joué au niveau attendu et les joueurs draftés n’ont que trop rarement donné satisfaction. Du coup, la franchise a tenté des choses, comme celle de faire passer Divine Deablo de safety à linebacker. Une transition pas évidente au début mais qui a commencé à porter ses fruits sur la fin. Avec une inter-saison complète pour travailler ce nouveau poste, Deablo peut confirmer et s’imposer en 2022.


Los Angeles Chargers – CB Asante Samuel

Drafté au 2ème tour en 2021, Asante Samuel a rapidement eu un impact positif au sein de la défense des Chargers. Solide quand il était sur le terrain, il a hélas manqué plusieurs matchs à cause de blessures. Il sera à 100% pour le début de la prochaine saison, et il sera également encore mieux entouré. La franchise de L.A a en effet recruté l’un des meilleurs CB de la ligue, J.C Jackson, durant l’intersaison. Son arrivée va permettre à Samuel d’avoir moins de responsabilités en couverture, notamment face aux WR stars, et plus de liberté dans ses alignements (intérieur, extérieur). Ses qualités devraient ainsi être maximisées.


Los Angeles Rams – RB Cam Akers

Si les Rams ont remporté le dernier Super Bowl, ils ont tout de même connu quelques soucis durant la saison. L’un d’eux était un jeu au sol peu productif. La perte très tôt de Cam Akers, qui devait être le RB numéro 1, a été un coup dur, et il a été clair qu’aucun autre joueur n’avait ce profil. Sony Michel a fait le job, mais il a moins de potentiel et de dynamisme. Les Rams ne se sont d’ailleurs pas posés de question sur le futur puisque Michel est déjà parti. Cam Akers sera la clair leader sur le backfield en 2022, et il semble prêt pour une grosse saison.


Miami Dolphins – QB Tua Tagovailoa

Après une saison houleuse, lors de laquelle il a souvent été décrié, Tua Tagovailoa a finalement été conforté au poste de QB titulaire des Dolphins. La franchise semble donc croire en lui, et elle s’est donné les moyens pour qu’il soit dans de bonnes conditions. Miami a commencé par changer de coach, avec le départ du défensif Brian Flores et l’arrivée de Mike McDaniel et son esprit offensif. Ensuite, les Fins ont ajouté des renforts de poids pour entourer Tua, avec notamment l’un des WR les plus dangereux de la ligue (Tyreek Hill), et l’une des références au poste de Left Tackle (Terron Armstead). Le jeune quarterback a donc tout ce qu’il faut pour prouver qu’il peut être le « franchise QB » des Dolphins.


Minnesota Vikings – TE Irv Smith

J’ai un temps pensé à Christian Darrisaw, qui a été très convaincant sur le côté aveugle de Kirk Cousins lorsqu’il a joué, et qui devrait encore progresser en 2022. Mais le potentiel du TE Irv Smith m’intrigue encore plus. Ses qualités ont sauté aux yeux lorsqu’il a eu du temps de jeu, et sans une blessure, il aurait surement imposé son style pour être le TE numéro 1 en fin d’année. Un statut qu’il devrait assumer en 2022, au sein d’une attaque qui s’annonce plus créative avec Kevin O’Connell et qui manque d’une vraie 3ème option fiable derrière Justin Jefferson et Adam Thielen.


New England Patriots – EDGE Josh Uche

Durant la saison 2021, le pass-rush des Pats s’est trop suivant appuyé sur le même homme : Matt Judon, qui a terminé avec 12.5 sacks et un statut de Pro Bowler. Mais un ou des autre(s) joueur(s) doivent absolument exploser pour que cette défense soit plus performante. Et ce ne sera ni Kyle Van Noy, ni Chase Winovich, tout les deux partis. Si Ronnie Perkins peut être un candidat intéressant pour sa deuxième année dans l’élite, je miserai plus sur Josh Uche. Ce dernier n’a pas montré grand-chose pour le moment, mais il n’a pas non plus eu souvent sa chance. C’est donc le moment de le laisser s’exprimer.

Josh Uche
Josh Uche aura surement sa chance de briller en 2022 (photo : Bob DeChiara-USA TODAY Sports)

New Orleans Saints – LB Pete Werner

En prenant Pete Werner au second tour de la Draft 2021, les Saints préparaient l’avenir. Le jeune linebacker n’a que très peu joué pendant sa saison rookie, avec principalement des apparitions dans les équipes spéciales. Et sur ses quelques entrées en jeu, il a affiché une solidité remarquable au sol. En 2022, Werner devrait être aligné aux côtés de l’excellent Demario Davis, ce qui est un avantage pour performer. Une deuxième saison prolifique peut donc être de mise pour le produit d’Ohio State.


New York Giants – EDGE Azeez Ojulari

Très mal en point au niveau de leur pass-rush, les Giants ont ajouté des forces vives durant les deux dernières Drafts. En 2021, Azeez Ojulari a été pris au 2ème tour (une belle affaire), puis cette année, c’est Kayvon Thibodeaux qui a été sélectionné avec le 5ème choix. Ojulari a déjà montré de belles choses lors de son année rookie, avec un bon taux de pressions et quelques sacks, et il devrait largement augmenter ses stats en jouant aux côtés d’un joueur au potentiel de Thibodeaux. Ce duo est le futur de la défense des Giants, et il peut faire des dégâts dès cette saison.


New York Jets – QB Zach Wilson

Les candidats sont nombreux dans une équipe des Jets qui ne peut que progresser. Le WR Elijah Moore est celui qui m’a le plus longtemps intrigué, car les promesses entrevues durant sa saison rookie laissent espérer de très belles choses. Mais celui qui peut et qui doit faire un grand pas en avant est Zach Wilson. Le QB a beaucoup souffert sur la première partie de son année rookie, puis il a été plutôt bon après son retour de blessure. Et pour continuer sur cette pente ascendante, la franchise a pas mal renforcé l’effectif. Plus confiant et mieux entouré, Wilson semble armé pour faire un peu de bruit.


Philadelphia Eagles – QB Jalen Hurts

Durant toute la saison 2021, les avis étaient partagés sur Jalen Hurts. Certains étaient convaincus et voyaient un potentiel « franchise QB » en lui, alors que d’autres le trouvaient trop limité dans le jeu aérien. Il y a en effet eu des lacunes dans les airs, mais ses qualités athlétiques indéniables sont réellement intéressantes. Et à en juger sa prise de masse récente, il a prévu de faire encore plus mal. Mais c’est bien à la passe qu’il doit progresser, et pour cela les Eagles ont frappé fort en recrutant A.J Brown durant la Draft. Hurst pourra donc compter sur deux WR de très grand talent, avec DeVonta Smith et A.J Brown, et sur un excellent tight-end en Dallas Goedert. Les conditions sont donc réunies pour une amélioration dans ce secteur, et pour une grosse saison du QB de Philly.


Pittsburgh Steelers – TE Pat Freiermuth

Il est en général assez compliqué pour un TE rookie d’avoir un impact, mais la cuvée 2021 était particulièrement bonne. Car en plus de Kyle Pitts à Atlanta, un certaine Pat Freiermuth a vite brillé pour les Steelers (60 réceptions, 497 yards, 7 TD). Et ce malgré une attaque aérienne dans le dur. On ne sait pas encore qui sera le QB titulaire en 2022, Mitchell Trubisky ou Kenny Pickett, mais on peut être sûr que Freiermuth sera une cible de choix dans le jeu court.


San Francisco 49ers – QB Trey Lance

Ce choix est logique, car 2022 doit être l’année de Trey Lance à San Francisco. Jimmy Garoppolo est certes toujours là, mais la situation semble claire. Lors de sa saison rookie, Lance a joué 2 matchs et demi, avec quelques hauts et des bas. Il devra donc beaucoup progresser cette saison pour que les 49ers conservent leur statut de finalistes NFC. Kyle Shanahan a évidemment une idée derrière la tête depuis qu’il a décidé de le prendre en 3ème position de la Draft 2021, et on a hâte de voir ce que cela va donner.


Seattle Seahawks – LB Jordyn Brooks

Brooks n’est pas un inconnu complet car il a déjà eu du temps de jeu durant son année rookie. Ses performances ont été plutôt encourageantes, notamment en couverture. Apprendre aux côtés d’une légende comme Bobby Wagner a dû être très précieux, et maintenant, il doit prendre la relève. Pete Carroll a déjà déclaré qu’il attendait de Brooks qu’il prenne un rôle de leader, notamment en étant celui qui appelle les actions en défense. A lui d’être au rendez-vous.


Tampa Bay Buccaneers – Joe Tryon

En arrivant chez les champions en titre, Joe Tryon n’a pas eu un rôle évident. Il a en effet intégré un effectif qui est resté le même en 2021, et il a donc dû se contenter d’un statut de remplaçant toute l’année. Mais malgré ça, il a pu montrer ses qualités, avec notamment 4 sacks. Pour la prochaine saison, la situation s’annonce différente car Jason Pierre-Paul ne devrait pas être de retour au club. Tryon devrait donc démarrer à l’opposé de Shaquil Barrett, et profiter de nombreux 1 contre 1. Le nombre de sacks pourrait donc exploser pour lui.


Tennessee Titans – WR Treylon Burks

Le corps de receveurs des Titans a beaucoup changé en peu de temps. Lors de l’intersaison 2021, la franchise avait ajouté Julio Jones et Josh Reynolds, mais aucun des deux joueurs n’a brillé et ils sont déjà partis. Et cette année, A.J Brown a été transféré à Philadelphia durant la Draft, laissant cette attaque dans une situation bizarre. Les Titans ont rapidement réagi en recrutant Robert Woods, qui est un très bon receveur mais qui se remet d’une grosse blessure au genou. En attendant qu’il soit à 100% et même après comme deuxième option, il faut qu’un joueur prenne ses responsabilités. Nick Westbrook-Ikhine a terminé WR numéro 2 de l’équipe en 2021, mais je pense que Treylon Burks sera ce joueur. Il ne sera pas facile pour le rookie de s’imposer d’entrée, mais il finira par recevoir une bonne partie des passes qui allaient vers A.J Brown (110 en 2021).


Washington Commanders – CB Benjamin St Juste

Avec Kendall Fuller, William Jackson III et Benjamin St Juste, les Commanders possèdent un beau trio de cornerbacks. Pour le dernier, c’était un peu une surprise de le voir aussi souvent sur le terrain comme rookie, mais il a répondu présent avec des performances solides. Hélas, une blessure lui a coûté la deuxième partie de la saison. A l’aise à l’extérieur comme sur le slot, sa polyvalence sera précieuse pour la défense de Washington, qui doit faire beaucoup mieux qu’en 2021 et qui a les moyens d’être très forte.