La NFL a repris ses droits et le premier dimanche nous a réservé des beaux matchs et des surprises. La victoire la plus impressionnante et surement celle des Cardinals à Tennessee, celle des Steelers face aux Bills est également marquante, et l’humiliation prise par les Packers face aux Saints nous a pris de court.

De nombreux rookies ont fait leurs débuts, et 5 quarterbacks ont gouté aux joutes de l’élite, avec des résultats plus ou moins convaincants. Des bombes de Russell Wilson aux 5 sacks de Chandler Jones, nous faisons le recap de cette Week 1.


Kansas City Chiefs (1-0) 33 – Cleveland Browns (0-1) 29

  • Patrick Mahomes reste invaincu au mois de septembre, avec cette 11ème victoire en 11 matchs. Dans cette rencontre accrochée avec les Browns, il a une nouvelle fois déployé sa palette de passes et il a également été précieux par sa mobilité. Le QB affiche ainsi 337 yards et 3 touchdowns dans les airs, et il marque également une fois au sol. Comme souvent, il s’est appuyé sur ses receveurs stars. Tyreek Hill a dominé, avec 11 réceptions pour 197 yards et 1 touchdown, et le TE Travis Kelce termine avec 76 yards et un doublé.
  • Comme lors de la demi-finale de conférence AFC en janvier dernier, Cleveland n’est pas passé loin. Les Browns ont même longtemps été devant, mais plusieurs erreurs en 2ème mi-temps ont coûté cher, dont un punt mal négocié et une interception de Baker Mayfield. Dommage, car avant ça, le QB avait été excellent (321 yards). Le jeu au sol des Browns a de nouveau montré sa force, avec 83 yards et 2 touchdowns pour Nick Chubb, et des touchdowns aussi pour Nick Chubb et Jarvis Landry.
  • Aucune des deux défenses n’a réellement été à la fête sur ce match, et il faudra mieux faire dans les prochains matchs pour ne pas avoir à compenser en marquant beaucoup de points. Privés de Frank Clark et Tyrann Mathieu, les Chiefs ont tout de même pu compter sur quelques actions de classes de Chris Jones (2 sacks).

Buffalo Bills (0-1) 16 – Pittsburgh Steelers (1-0) 23

  • Moins solide en fin de saison dernière et découpée en playoffs par ces mêmes Bills, la défense de Pittsburgh a retrouvé des couleurs. Hier, c’est elle qui a d’abord permis aux Steelers de rester dans le match en première période, lorsque l’attaque était en difficulté. Puis sur le deuxième partie de la rencontre, elle a directement mené à 17 points lors du comeback. Les équipes spéciales se sont distinguées en marquant un touchdown sur un punt contré, et la défense a stoppé deux fois Buffalo sur 4th down. Récemment prolongé, T.J Watt a fêté ça en s’offrant 2 sacks, et Cameron Heyward a également été très présent.
  • Avec seulement 54 yards et aucun point marqué en première mi-temps, les Steelers ont eu du mal à trouver leur rythme en attaque. Dans un style assez conservateur, fait de passes courtes et de jeu au sol, Pittsburgh a corrigé le tir ensuite et a ainsi marqué 23 points consécutifs pour prendre le contrôle du match. Big Ben termine avec 188 yards et 1 touchdown, pour Diontae Johnson. Le RB rookie Najee Harris débute sa carrière NFL avec 45 yards.
  • Vu comme l’un des favoris pour le trophée de MVP, Josh Allen a connu des difficultés sur ce premier match de la saison. Constamment gêné par la pression de la défense des Steelers, il a été peu précis. Même chose sur les passes longues qu’il a tenté. Le QB lance pour 270 yards et 1 touchdown, et il perd 1 fumble. Avec 9 réceptions pour 69 yards, Stefon Diggs a été présent mais pas dominant.

New Orleans Saints (1-0) 38 – Green Bay Packers (0-1) 3

  • On ne l’avait pas vu venir mais les Saints ont littéralement pulvérisé les Packers. Bien plus solides sur chaque ligne, ils ont constamment mis la pression sur Aaron Rodgers et ont été très bien organisé derrière, et la ligne offensive a bien protégé Jameis Winston et ouvert des boulevard à Alvin Kamara (83 yards au sol, 1 TD dans les airs) et aux autres RB.
  • Nommé titulaire des Saints durant l’intersaison, Jameis Winston nous a fait comprendre pourquoi lors de ce premier match très propre. Le QB n’a pas été dans le style qu’on lui connaît, et ce jeu plus sûr lui a bien réussi. Il affiche ainsi 148 yards (14/20) et 5 touchdowns. Sean Payton avait parfaitement préparé son match.
  • Reprise cauchemardesque pour le MVP en titre… Abandonné par sa ligne offensive, Aaron Rodgers a constamment été mis sous pression et il n’a jamais réussi à trouver ses receveurs. Privée de David Bakhtiari et avec 2 rookies, l’OL des Packers a pris l’eau. Le QB n’affiche que 133 yards et il lance 2 interceptions, un fait rare pour lui. Il a même terminé le match sur le banc une fois le match définitivement plié.

Indianapolis Colts (0-1) 16 – Seattle Seahawks (1-0) 28

  • Première sortie réussie pour l’attaque des Seahawks sous Shane Waldron (le Coordinateur Offensif). Face à une des meilleures défense de NFL de 2020, Russell Wilson a été très propre, alternant entre bombes dans la profondeur et passes parfaitement placées. Il termine avec seulement 5 passes manquées (18/23), 254 yards et 4 touchdowns. Les autres leaders offensifs de Seattle ont également brillé, avec Tyler Lockett dans la profondeur (100 yards, 2 TD), D.K Metcalf dans les zones plus contestées (60 yards, 1 TD), et Chris Carson au sol (91 yards).
  • Match très encourageant également pour la ligne défensive des Seahawks, qui souvent mis sous pression Carson Wentz. Plusieurs joueurs se sont succédé et cette défense termine avec 3 sacks et 10 QB hits. C’est une avancée très positive pour une zone faible de cette équipe en 2020.
  • En parlant de Carson Wentz, il est apparu en bonne forme et a été globalement propre à défaut d’être exceptionnel. Le nouveau QB des Colts n’a pas commis de grosses erreurs et termine avec 251 yards et 2 touchdowns pour Zach Pascal. Le manque de solutions au poste de WR est un peu inquiétante (les deux leaders en yards dans les airs sont des RB), et la ligne offensive n’a pas fait un bon match.  
  • La défense d’Indianapolis a livré une rencontre un peu bizarre. D’abord dominée en première mi-temps, elle a alloué des longs touchdowns et 257 yards. Puis elle s’est reprise ensuite, et a retrouvé un niveau proche de celui de 2020, en mettant la pression plus souvent sur Wilson, en forçant une perte de balle et des punts.

Tennessee Titans (0-1) 13 – Arizona Cardinals (1-0) 38

  • Quelle demonstration des Cardinals, aussi bien offensivement que défensivement. Et c’est dans ce dernier secteur que la sensation est la plus belle pour l’équipe. On savait que le duo de pass-rushers pouvait causer des problèmes, et on a eu un aperçu alléchant hier. La présence de J.J Watt s’est rapidement faite sentir, et Chandler Jones a signé son retour avec une performance monstrueuse. Le défenseur d’Arizona s’est ainsi offert 5 sacks, dont 3 dans le premier quart-temps.
  • En attaque, les Cardinals ont fait parler leur variété. Kyler Murray a évidemment été le fer de lance, avec un match de qualité dans les airs (289 yards, 4 TD) et au sol (20 yards, 1 TD). Même son interception ne vient pas entacher une copie aboutie. DeAndre Hopkins et Christian Kirk ont été les principaux bénéficiaires dans le jeu de passes, avec respectivement 83 et 70 yards, et un 2 touchdowns chacun.
Kyler Murray
Kyler Murray a éte excellent face aux Titans (photo : Getty)
  • Dès le début de match, les plans des Titans ont été mis à mal car Derrick Henry n’a pas réussi à trouver des brèches. Le RB n’affichait ainsi que 8 yards à la pause (58 au final), et l’avantage au score des Cards a forcé Tennessee à lancer plus souvent la balle. La ligne offensive n’a pas eu de réponse pour Chandler Jones et le LT Taylor Lewan a même fini sur le banc. Cela a mis sous pression Ryan Tannehill (212 yards, 2 TD), qui perd 3 ballons (2 fumbles, 1 INT). Les Titans vont vite devoir oublier cette défaite cinglante.

Los Angeles Rams (1-0) 34 – Chicago Bears (0-1) 14

  • La première de Matthew Stafford au SoFi Stadium a été une belle réussite. A l’aise dans sa nouvelle équipe, le QB a montré ce que pouvait être l’attaque aérienne des Rams avec lui. L’alchimie avec les receveurs semble déjà être bonne, et l’explosivité est de mise avec de touchdowns de plus de 50 yards. Pour son premier match sous les couleurs des Rams, Stafford termine avec 321 yards (20/26) et 3 touchdowns.
  • Autre point de satisfaction, la défense semble n’avoir rien perdu par rapport à l’année dernière. Les départs se feront peut-être sentir face à des adversaires plus coriaces, mais les stars comme Aaron Donald et Jalen Ramsey sont toujours là et font des différences. Finalement, le seul petit bémol est un jeu au sol poussif.
  • Titulaire comme prévu au centre de l’attaque, Andy Dalton n’a pas été catastrophique, avec 206 yards et 1 interception. Mais c’est bien Justin Fields qui a donné la meilleure impression, alors qu’il n’est rentré que sur quelques actions. Le QB rookie a notamment marqué son premier touchdown en NFL, sur une course, et cela suffit à voir qu’il apporte beaucoup plus que Dalton. En revanche, même si Fields devient tôt ou tard titulaire, la défense inquiète. Plusieurs actions, dont les deux longs touchdowns, sont inacceptables à ce niveau.   

New England Patriots (0-1) 16 – Miami Dolphins (1-0) 17

  • Ce match nous offrait un duel entre jeunes quarterbacks issus de l’université d’Alabama, et il a plutôt tenu ses promesses. Si Tua Tagovailoa sort avec la victoire, Mac Jones n’a pas démérité pour son premier match en NFL. Le QB de Miami a livré une prestation encourageante, avec 202 yards et 1 touchdowns, mais tout de même une mauvaise interception qui aurait pu coûter le match à son équipe. Quand au rookie des Pats, il s’est montré à l’aise et calme, a réussi de nombreuses passes de qualité (281 yards) et il a marqué son premier touchdown dans l’élite.
  • Si l’interception lancée par Tagovailoa a failli coûter cher à Miami, le fumble de Damien Harris a empêché New England d’aller chercher cette victoire. Le RB, qui a réussi un bon match avant ça (100 yards), perd le ballon alors que son équipe était aux portes de l’en-but des Dolphins à un peu plus de 3 minutes de la fin… Au total, les Pats ont laissé échapper la balle à 4 reprises et ils ont perdu 2 fois la possession, c’est trop.

Washington Football Team (0-1) 16 – Los Angeles Chargers (1-0) 20

  • Le manque d’efficacité aurait pu coûter cher aux Chargers, qui ont perdu 2 fois la balle alors qu’ils étaient en position de marquer, mais cette équipe est différente avec Justin Herbert. Sur la lancée de sa saison rookie, le QB a montré son gros bras puis du calme et de la gestion en fin de rencontre pour assurer la victoire. Il y a quelques saisons, les Bolts auraient perdu d’une façon ou d’une autre. Herbert affiche 337 yards, 1 touchdown et 1 interception.
  • Titulaire pour Washington, Ryan Fitzpatrick a connu une mise en action poussive et il est rapidement sorti sur blessure. L’entrée de Taylor Heinicke a finalement fait du bien à l’équipe, et le QB finit avec une feuille de stats honorable (122 yards, 1 TD). Mais la franchise de la capitale a commis trop d’erreurs, la plus grosse étant un fumble du RB Antonio Gibson juste devant son en-but. Juste derrière, les Chargers ont pris l’avantage…
  • Excellents en défense l’année dernière, WFT n’a pas été au même niveau hier. La pression a été trop limitée de la part du front-seven, et il y a trop peu de stops sur 3rd down (14/18 pour L.A). On attend beaucoup mieux de Chase Young et ses amis.

Cincinnati Bengals (1-0) 27 – Minnesota Vikings (0-1) 24

  • Une histoire de kickers et les premières prolongations de la saison. Un field-goal de 53 yards de Greg Joseph permet à Minnesota d’arracher la prolongation. Et c’est finalement un coup de pied de 33 yards d’Evan McPhearson qui donne la victoire à Cincinnati.
  • Ce premier match n’a pas répondu à toutes les questions pour les Bengals, mais elle a donné de nombreux motifs de satisfaction. Le premier est le bon retour de Joe Burrow après sa grosse blessure au genou. Le QB est apparu calme et confiant et il a réussi plusieurs superbes passes. Avec 261 yards (20/27) et 2 touchdowns, il a été très propre. Le deuxième bon point est la performance du WR rookie Ja’Marr Chase, qui a connu des soucis de « drops » durant la pré-saison. Mais tout est déjà oublié puisqu’il a passé les 100 yards pour son premier match de NFL et s’est offert un beau touchdown de 50 yards. La troisième bonne note est pour le jeu au sol, en grande difficulté en 2020. Joe Mixon a retrouvé des couleurs et termine avec 127 yards et 1 touchdown. Enfin, la quatrième zone de satisfaction est la défense, qui a semblé déjà bien plus solide que l’année dernière.
  • Si Kirk Cousins affiche une ligne belle ligne de stats (351 yards, 2 TD), elle semble un peu gonflée par rapport à la réalité sur le terrain. Le QB n’a pas semblé toujours très à l’aise, peu aidé par une ligne offensive très poreuse. De plus, ses receveurs lui ont souvent fait grimper ses yards avec des passes courtes qu’ils ont transformé en jolis gains. Même Dalvin Cook (61 yards, 1 TD, 1 fumble), n’a pas été formidable.
  • Les pénalités ont également miné le match des Vikings, qui ont été sanctionné à 12 reprises pour une perte totale de 112 yards…

Atlanta Falcons (0-1) 6 – Philadelphia Eagles (1-0) 32

  • Débuts encourageants pour le duo Nick Sirianni – Jalen Hurts. Le jeune QB a semblé très à l’aise dans le système du nouveau coach, et il fait un match complet et sans erreurs. Hurts lance pour 264 yards et 3 touchdowns et ajoute 62 yards au sol. Les rookies DeVonta Smith (71 yards) et Kenneth Gainwell (43 yards) ont tous les deux marqué, Miles Sanders a été présent et Jalen Reagor et Dallas Goedert y sont aussi allés de leur touchdown. La jeunesse est prometteuse à Philly.
Jalen Hurts
Débuts réussis pour Jalen Hurts et les Eagles (photo : AP, Brynn Anderson)
  • Cette rencontre s’est également jouée sur la solidité des lignes des Eagles. A la rue l’année dernière, la ligne offensive a été très bonne hier, boostée par les retours de Jason Kelce, Brandon Brooks et Lane Johnson. En défense, les portes se sont fermées à partir du 2ème quart-temps.
  • Ce n’est pas les débuts envisagés par Arthur Smith à Atlanta. Les Falcons ont plutôt bien démarré le match, avec deux longs drives qui ont terminé avec des points (2 field-goals), puis plus rien. L’attaque a patiné et la défense a confirmé ses lacunes. Matt Ryan ne lance que pour 164 yards, et Atlanta a pris 99 yards en pénalités.

Detroit Lions (0-1) 33 – San Francisco (1-0) 41

  • Pendant 3 quart-temps, les 49ers ont été en parfait contrôle de ce match. Mais alors qu’ils menaient 41-17, la défense s’est relâchée et ils ont bien failli se prendre un énorme comeback. Car après un onside kick réussi et un fumble récupéré, Detroit a eu une balle pour égaliser…
  • Si on met de côté de 4ème quart-temps étonnant, on a eu un avant-goût de ce que peuvent être les Niners cette saison. L’équipe a récupéré ses nombreux joueurs blessés et l’explosivité est notable. Deebo Samuel a crevé l’écran (189 yards, 1 TD), Trent Sherfield s’est montré (78 yards), et le backfield s’est trouvé un nouveau candidat en Elijah Mitchell (104 yards, 1 TD) après la sortie sur blessure de Raheem Mostert.
  • Conservé titulaire par Kyle Shanahan, le QB Jimmy Garoppolo a montré pourquoi. Très sérieux et appliqué, il lance pour 314 yards (17/25) et 1 touchdown. Le rookie Trey Lance a tout de même eu l’opportunité de faire ses premiers pas, et il a marqué un touchdown sur sa première passe en NFL.
  • Malgré la défaite, le nouveau coach des Lions (Dan Campbell) peut être content du mental et de la combattive de ses hommes. Autre motif de satisfaction, Jared Goff a été bon pour sa première sous les couleurs de Detroit. Il affiche 338 yards, 3 touchdowns et 1 interception, s’appuyant souvent sur le TE T.J Hockenson (97 yards, 1 TD) et ses RB.

Carolina Panthers (1-0) 19 – New York Jets (0-1) 14

  • Les Panthers ont livré un match un peu bizarre, sur courant alternatif. Le début de rencontre a été très poussif, puis l’équipe s’est réveillé dans le 2ème quart-temps avec une attaque explosive et une défense opportuniste. Puis plus grand-chose en deuxième mi-temps, où les Jets se sont dangereusement rapprochés au score.
  • Pour sa première avec les Panthers, et face à son ancienne équipe, Sam Darnold n’a pas trop mal. Il lance pour 279 yards, marque 2 touchdown et perd 1 fumble. Mais la star offensive reste Christian McCaffrey, de retour après sa blessure, et qui a terminé leader de son équipe au sol (98 yards) et dans les airs (9 réceptions, 89 yards).
  • Comme on pouvait s’y attendre, Zach Wilson a connu un premier match NFL mouvementé. Le QB rookie a été mal protégé (6 sacks) et cela pourrait encore se corser avec la blessure de Mekhi Becton. Et il n’a pas pu compter sur grand monde au sein de l’attaque, hors Corey Davis (97 yards, 2 TD). Son interception est une erreur de rookie, mais à part ça il a montré du cœur et s’en est sorti avec les honneurs (258 yards, 2 TD, 1 INT).

New York Giants (0-1) 13 – Denver Broncos (1-0) 27

  • Pour son premier matchs avec les Broncos, Teddy Bridgewater a montré pourquoi il avait gagné la bataille face à Drew Lock. Efficace, comme on sait qu’il peut l’être, il a également réussi plusieurs passes dans la profondeur. Il affiche 264 yards, 2 touchdowns et aucune perte de balle. Et même si Jerry Jeudy s’est blessé à la cheville, le jeune corps de receveurs est prometteur pour la suite.
  • Deux joueurs importants signaient leurs retours de blessure. Côté Broncos, c’est le pass-rusher Von Miller qui retrouvait sa place, et il a fait sentir sa présence en signant 2 sacks. Il conforte son statut de leader actif dans ce secteur avec 108 unités. Pour les Giants, c’est le RB Saquon Barkley qui revenait. Limité (seulement 10 courses pour 26 yards), il a clairement manqué de jus, et il lui faudra surement quelques matchs pour retrouver ses jambes.
  • On le sait, Daniel Jones joue son futur à New York cette saison. Et autant dire qu’il n’a pas forcément marqué des points sur ce premier match. Il affiche certes 267 yards et 1 touchdown, ce qui honorable, mais il a encore perdu un ballon clé. Jones perd un fumble sur une course en deuxième mi-temps, alors que les G-Men tentaient de réduire l’écart de 10 points. C’est le 30ème fumble en carrière déjà…

Houston Texans (1-0) 37 – Jacksonville Jaguars (0-1) 21

  • Les yeux étaient logiquement rivés sur Trevor Lawrence, le 1er choix de la dernière Draft. Et pour sa première en NFL, le QB a vécu quelque chose de nouveau : une défaite. Lawrence était en effet invaincu en saison régulière dans sa carrière (38-0 au lycée, 31-0 avec Clemson)… Face à Houston, il a montré du bon avec quelques jolis lancers (332 yards) et ses 3 premiers touchdowns, mais il est également apparu souvent mal à l’aise et a commis des erreurs (3 interceptions). Au global, l’attaque des Jaguars a semblé un peu perdu sur ce match, et il y a du travail pour Urban Meyer et son staff.
  • On n’attendait pas grand-chose des Texans et ils ont été surprenant en cette première journée. Titulaire à la place de Deshaun Watson, Tyrod Taylor a fait ce qu’il savait faire. Sûr et encore mobile, le QB a été convaincant avec 291 yards et 2 touchdowns dans les airs et 40 yards de plus au sol. Brandin Cooks a été disponible et totalise 132 yards. Le backfield a 3 têtes a également été productif, avec 85 yards et 1 touchdown pour Mark Ingram, 1 touchdown au sol pour Phillip Lindsay, et 1 dans les airs pour David Johnson.