Quel plaisir de retrouver la NFL le dimanche soir. Et que vous ayez regardé seulement le match de votre équipe préférée, ou Redzone pour suivre un maximum d’actions, vous avez déjà dû vibrer lors de cette 1ère journée. De nombreux matchs ont été très disputés, avec des écarts minimes, 2 prolongations, et même un match nul.

Certaines équipes comme Kansas City ou Minnesota ont montré de très belles choses, d’autres comme San Francisco ou Cincinnati ont eu du mal. Debrief des 14 affiches jouées hier.


Cincinnati Bengals (0-1) 20 – Pittsburgh Steelers (1-0) 23

  • Il aura finalement fallu une prolongation et 5 pertes de balle forcées, mais la défense de Pittsburgh a fait la différence sur ce match. T.J Watt s’est rapidement illustré avec 1 sack et des TFL, Alex Highsmith s’en est inspiré avec un triplé de sacks, et Minkah Fitzpatrick a été omniprésent avec une pick-6 et un coup de pied crucial contré en fin de temps réglementaire. Au total, la défense des Steelers a intercepté Joe Burrow à 4 reprises et a ajouté un fumble forcé sur le QB de Cincinnati.
  • Le gros bémol pour Pittsburgh sont les sorties sur blessures de deux joueurs clés. En attaque, Najee Harris a quitté le terrain en boitant, visiblement touché au pied. Et en défense, T.J Watt a dû sortir en souffrant des pectoraux. La franchise craint une blessure assez sérieuse pour le Meilleur Défenseur de NFL en titre, ce qui serait un très gros coup dur.
  • Du côté des Bengals, la saison pouvait difficilement plus mal commencer. La première mi-temps des champions AFC a en effet été une catastrophe, avec seulement 3 points marqués, mais surtout 4 pertes de balle de la part de Joe Burrow. Au total, le QB a rendu 5 fois la balle à son adversaire, et il a subi 7 sacks. Mais malgré ça, et la perte de Tee Higgins sur blessure, sa connexion avec Ja’Marr Chase (10 réceptions, 129 yards, 1 TD) est repartie de l’avant et Cincinnati aurait pu l’emporter. Hélas, la transformation du dernier touchdown est contrée par Minkah Fitzpatrick. Burrow termine avec 338 yards, 2 touchdowns et 4 interceptions.

Carolina Panthers (0-1) 24 – Cleveland Browns (1-0) 26

  • Les retrouvailles entre Baker Mayfield et les Browns faisaient évidemment partie des évènements de cette 1ère journée, et le QB a bien failli prendre une petite revanche. Il a d’abord eu du mal à entrer dans son match, avec une première mi-temps insipide offensivement de la part de Carolina. Mais Mayfield est revenu motivé et inspiré après la pause, et les Panthers sont revenu grâce notamment un beau touchdown de 75 yards de Robbie Anderson. Le comeback a été complété, mais Cleveland a réussi à avoir le dernier mot sur un field-goal. Mayfield termine avec 235 yards, 1 touchdown et 1 interception. Christian McCaffrey n’a pas fait un grand match mais a marqué.
  • Du côté des Browns, Deshaun Watson changera peut-être la donne quand il pourra jouer, mais pour le moment, le style de cette attaque reste le même. Jacoby Brissett n’a pas été formidable (147 yards, 1 TD) mais il n’a pas fait de grosses erreurs, et c’est le jeu au sol qui a porté l’équipe. Nick Chubb gagne 141 yards en 22 courses, et Kareem Hunt marque 2 touchdowns au total. L’efficacité a été moins bonne en deuxième mi-temps, et c’est un field-goal de 58 yards de Cade York qui a finalement libéré les Browns.
  • Petits stats étonnante : Cleveland n’avait plus gagné son premier match de la saison depuis 2004…

Atlanta Falcons (0-1) 26 – New Orleans Saints (1-0) 27

  • Matt Ryan est parti mais Atlanta peine toujours à conserver l’avantage au score. Un air de déjà-vu donc pour les fans des Falcons, qui ont vu leur équipe se faire rattraper dans le 4ème quart-temps, alors qu’ils avaient 16 points d’avance. L’attaque des Saints a ainsi réussi à marquer sur 3 possessions consécutives, avec d’abord 2 touchdowns puis un field-goal victorieux de 51 yards de Wil Lutz.
  • D’abord très discret (56 yards sur les 3 premiers quart-temps), Jameis Winston a pris feu en fin de match pour aller chercher le comeback. Le QB a ainsi réussi 16 de ses 19 passes dans la dernière période, pour un total de 213 yards et 2 touchdowns. L’attaque de New Orleans a aussi eu le bonheur de retrouver Michael Thomas, qui termine avec 5 réceptions, 57 yards et 2 touchdowns. La recrue Jarvis Landry a également brillé (7 réceptions, 114 yards).
  • Pour ses débuts avec les Falcons, Marcus Mariota n’a pas démérité. Il affiche ainsi 215 yards dans les airs, et surtout 72 yards et 1 touchdown au sol. Mais son fumble dans le 3ème quart-temps s’est finalement avéré très couteux. Le meilleur joueur pour Atlanta a été Cordarrelle Patterson, qui a signé 120 yards et 1 touchdown au sol.

Tennessee Titans (0-1) 20 – New York Giants (1-0) 21

  • Timides en première mi-temps, et menés 13-0, les Giants se sont ensuite réveillés pour aller chercher une belle victoire. L’effet du nouveau coach Brian Daboll s’est senti, avec une attaque qui a pris vie et un style agressif qui a finalement payé – avec une conversion à 2 points réussie qui a été synonyme de succès. Daniel Jones (188 yards, 2 TD – 1 INT), qui est particulièrement scruté, n’a pas été parfait, mais il a réussi quelques actions clés.
  • Pourtant en contrôle sans dominer les débats en 1ère mi-temps, les Titans ont calé ensuite. L’attaque n’a plus produit grand-chose après la pause, avec 4 punts et 1 field-goald manqué sur 6 possessions. Ryan Tannehill (266 yards, 2 TD) n’a pas été mauvais, la défense a été plutôt intéressante (5 sacks), mais Tennessee n’a pas réussi à faire la différence.
  • Ce match opposait deux excellent running-backs, qui ont eu des soucis de blessures lors des dernières saisons. Côté Giants, Saquon Barkley a manqué beaucoup de matchs depuis son arrivée en NFL. Côté Titans, Derrick Henry a loupé la moitié de la dernière saison. Et ça fait plaisir de retrouver Barkley à ce niveau. Le RB des G-Men a porté son équipe, avec 164 yards et 1 touchdown au sol. C’est lui qui a lancé l’offensive au retour des vestiaires avec une course de 68 yards qui débouche sur le premier touchdown New Yorkais, et il a conclu le travail en marquant les 2 points de la victoire. Dans son style caractéristique, Derrick Henry n’a pas fait son meilleur match mais il a terminé avec 82 yards.
Saquon Barkley vs Titans
Un grand Saquon Barkley a guidé les Giants vers la victoire à Nashville (photo : NFL)

Detroit Lions (0-1) 35 – Philadelphia Eagles (1-0) 38

  • Recruté pendant l’intersaison pour booster le jeu aérien des Eagles, A.J Brown a déjà marqué les esprits. Ce qui était vrai avec les Titans l’est toujours, à savoir qu’il est « toujours démarqué », et le WR a signé 10 réceptions pour 155 yards pour ses débuts avec sa nouvelle franchise. La connexion avec Jalen Hurts est déjà excellente.
  • Mais comme l’année dernière, Philadelphia a fait la différence grâce à un jeu au sol dominant. Au total, les Eagles gagnent 216 yards dans ce secteur, dont plus de 90 pour Miles Sanders et pour Jalen Hurts. 4 joueurs différents ont marqué.
  • On l’a répété pendant la pré-saison, les Lions ne seront pas champions cette année mais ils vont embêter beaucoup d’équipes. Et l’équipe de Dan Campbell l’a bien montré sur ce premier match, où elle n’a rien lâchée. Menés de 17 points dans le 3ème quart-temps, ils ont ainsi réussi à revenir à 3 petits points. D’Andre Swift a été excellent, avec notamment 144 yards et 1 touchdown au sol, et Amon-Ra St Brown a aussi été bon (8 réceptions, 64 yards, 1 TD). La défense de Detroit a encore du chemin à faire, mais c’est encourageant.

Arizona Cardinals (0-1) 21 – Kansas City Chiefs (1-0) 44

  • Les départ de Tyreek Hill et d’autres WR ont logiquement crée des interrogations sur l’attaque de Kansas City cette saison. Et bien, les fans peuvent être rassurés après la démonstration d’hier. Patrick Mahomes est toujours là et le QB est déjà en grande forme. Il a ainsi marché sur le défense des Cardinals, avec 360 yards (30/39) et 5 touchdowns. Le TE Travis Kelce (8 réceptions, 121 yards, 1 TD) a déjà commencé les travaux, le RB Clyde Edwards-Helaire marque un doublé dans les airs, et JuJu Smith-Schuster (79 yards) a réussi son intégration.
  • Ça été bien plus poussif du côté de l’attaque d’Arizona, qui a manqué de rythme dans les airs et qui n’a carrément pas existé au sol. Kyler Murray n’a pas démérité, avec 193 yards et 2 touchdowns, mais il a souvent été mis sous pression et a manqué de solutions. L’attente du retour de DeAndre Hopkins va être longue.
  • Le pass-rush des Chiefs était trop limité la saison dernière, et les premiers signes sont positifs dans ce secteur. Chris Jones continue de faire ce qu’il sait faire de mieux, à savoir vivre dans le backfield adverse, mais c’est l’apport du rookie George Karlaftis qui a fait du bien.  

Los Angeles Chargers (1-0) 24 – Las Vegas Raiders (0-1) 19

  • On en a longuement parlé durant l’intersaison, les Chargers se sont positionnés comme des prétendants au Super Bowl grâce à leur gros recrutement, notamment en défense. Des questions pouvaient être posées sur le niveau de Khalil Mack, et bien le pass-rusher a répondu avec un triplé de sacks pour sa première avec les Bolts. Sans l’autre grosse recrue, J.C Jackson (blessé), cette défense a bien limité l’impact offensif des Raiders, avec notamment 3 interceptions et 6 sacks.
  • Offensivement, Justin Herbert a repris là où il avait arrêté. Déjà au point, il a été très propre et lance pour 279 yards (26/34) et 3 touchdowns. Ses classiques bombes ont offert la dose hebdomadaire d’effet « wow ». A ce niveau, le jeune QB devrait être parmi les candidats pour le trophée de MVP.
  • On pouvait s’y attendre, la ligne offensive de Las Vegas a subi et cela pourrait être souvent le cas cette saison. Un problème qui ralenti l’attaque. Au rang des points positifs pour les Raiders, on a tout de même eu un bel aperçu de ce que peut donner la connexion Derek Carr – Davante Adams. Les anciens pote de l’université de Fresno State ont vite retrouvé leurs automatismes, avec 10 réceptions, 141 yards et 1 beau touchdown. Mais ça n’a pas suffi.

Minnesota Vikings (1-0) 23 – Green Bay Packers (0-1) 7

  • Débuts rêvés pour le nouveau coach Kevin O’Connell, qui signe non seulement une victoire contre le rival Green Bay pour son premier match, mais surtout avec la manière et un beau plan de jeu. Offensivement, les choses se sont très bien passées, avec un Kirk Cousins en forme (277 yards, 2 TD) et un Justin Jefferson impossible à arrêter (9 réceptions, 184 yards, 2 TD). Le WR star des Vikings a d’ailleurs reçu des louanges de la part d’Aaron Rodgers après le match, car le QB a simplement déclaré qu’il était « le meilleur joueur actuellement ».  
  • Après une fin d’histoire un peu amère chez les Packers, Za’Darius Smith retrouvait déjà son ancienne équipe, et il était particulièrement motivé. Il s’est rapidement illustré avec 1 sack, et son énergie a déteint sur ses coéquipiers. En grande difficulté l’année dernière, la défense de Minnesota a mis à mal Aaron Rodgers et l’attaque rivale.
  • Comme la saison passée, les Packers démarrent en se faisant largement surclasser. Tout rentrera peut-être dans l’ordre encore cette fois encore, mais il faudra faire beaucoup mieux dans de nombreuses zones. La réception manquée du WR rookie Christian Watson, qui avait un touchdown tout fait, a donné le ton. La ligne offensive, qui devait faire sans les deux OT titulaires, a logiquement souffert. Bilan Aaron Rodgers (195 yards, 1 interception) a galéré et Green Bay s’est finalement retrouvé derrière 17-0 à la pause.

Dallas Cowboys (0-1) 3 – Tampa Bay Buccaneers (1-0) 19

  • Le retour de Tom Brady, retraité pendant quelques jours cet été, faisait logiquement les gros titres. Et le QB a plutôt bien débuté sa saison, avec un match globalement maîtrisé (212 yards, 1 TD – 1 INT) à défaut d’être dominant. Le traditionnel touchdown pour Mike Evans est là, le retour de blessure de Chris Godwin s’est bien passé, est l’intégration de Julio Jones semble être bonne. Mais le meilleur joueur offensif des Bucs sur ce match a été Leonard Fournette, qui affiche 127 yards en 21 courses. A un moment du match, le RB avait gagné autant de yards que l’intégralité de l’attaque de Dallas…
  • Car il faut dire que la performance de la défense de Tampa Bay a été excellente, à tous les niveaux. Devant, Shaquil Barrett continue d’être pénible. Au milieu, Devin White est sur tous les fronts. Et derrière, Antoine Winfield Jr confirme son statut de jeune star montante. Promu coach, Todd Bowles connaît très bien sa défense, et cela s’est vu hier.
  • Débuts difficiles pour Dallas, qui ont non seulement été largement dominés dans tous les secteurs, mais qui ont également perdu Dak Prescott. Touché à la main, il va devoir se faire opérer et il devrait manquer plusieurs matchs. Avant de sortir, le QB avait beaucoup souffert. Constamment sous pression, il a manqué de précision et affichait seulement 134 yards et 1 interception. Son remplaçant, Cooper Rush, a subi le même sort.
Mike Evans touchdown vs Dallas
Mike Evans avec un touchdown spectaculaire à une main (photo : RDS)

Washington Commanders (1-0) 28 – Jacksonville Jaguars (0-1) 22

  • Les Commanders ont décidé de tenter le coup avec Carson Wentz, et ils ont déjà eu un aperçu de ce que sera leur saison. Une sorte de montagne russe. Les deux premières possessions ont ainsi été excellentes, et ont mis Washington en bonne position dans ce match. Mais l’attaque a ensuite patiné, et Wentz a bien failli tout foutre en l’air avec une interception dans le 4ème quart-temps. Il s’est finalement repris pour mener son équipe à la victoire. Au final, le QB lance pour 313 yards, 4 touchdowns et 2 interceptions.
  • Depuis quelques saisons maintenant, la franchise de la capitale peine à trouver un WR numéro 2 compétent à l’opposé de l’excellent Terry McLaurin. Ce dernier a d’ailleurs encore été au rendez-vous hier, avec 58 yards et 1 touchdown. Mais il n’a pas été seul. Le rookie Jahan Dotson a crée la sensation, avec 2 superbes touchdowns dont celui de la victoire. Curtis Samuel a également été pas mal occupé, et le RB Antonio Gibson a bien aidé. Prometteur pour le jeu aérien de Washington.
  • Pour sa première à la tête des Jaguars, le coach Doug Pederson a pu voir le travail qu’il reste à accomplir. Son équipe n’a pas démérité, revenant même dans le match en deuxième mi-temps, mais les erreurs ont finalement coûté cher, à l’image de l’interception lancée par Trevor Lawrence en fin de rencontre. Au rang des satisfactions, le RB Travis Etienne a montré de belles choses, et le numéro 1 de la Draft Travon Walker a eu un bel impact en défense (1 sack, 1 interception).

Chicago Bears (1-0) 19 – San Francisco 49ers (0-1) 10

  • Sous le déluge de Chicago, les Bears ont eu beaucoup de mal à rentrer dans leur saison. La première mi-temps de l’équipe locale a ainsi été complètement ratée, avec 0 point marqué et une panne offensive inquiétante pour Justin Fields et ses coéquipiers. Mais tout s’est décanté après la pause, et un touchdown de 51 yards de Dante Pettis. Ensuite, la défense a fait le boulot – avec notamment une interception clé d’Eddie Jackson – et Justin Fields a réussi à inverser la tendance. Le jeune QB termine avec 121 yards, 2 touchdowns et 1 interception, et remporte son duel face à Trey Lance.
  • Le nouveau QB des 49ers débute donc par une défaite et un match pas facile. Il a réussi quelques belles passes et signé quelques courses intéressantes, mais il a manqué beaucoup d’actions et son interception a fait très mal. Il faudra qu’il réussisse plus de 50% de ses passes dans le futur (13/28 pour 164 yards hier). En première mi-temps, la défense des San Francisco a gommé les petites erreurs, mais elle a disparu après la pause. Devant 10-0 après 2 quart-temps, les Niners ont ainsi pris un vilain 19-0 ensuite.

Miami Dolphins (1-0) 20 – New England Patriots (0-1) 7

  • On attendait avec impatience de voir l’attaque de Miami avec Tyreek Hill, et le résultat est plutôt très encourageant. Le WR n’a pas du tout le même rôle qu’à Kansas City, où la profondeur était reine, mais sa vitesse permet de transformer des passes courtes en bons gains. Il termine son premier match en Florida avec 8 réceptions et 94 yards. La vitesse est d’ailleurs le mot d’ordre pour cette attaque des Dolphins, et le touchdown de Jaylen Waddle l’a prouvé. Le QB Tua Tagovailoa termine cette rencontre avec 270 yards et 1 touchdown.
  • Mais la différence s’est faite en défense sur ce match, avec une très belle performance de la part de Miami. Les Fins ont ainsi forcé 3 pertes de balle, dont deux en 1ère mi-temps qui amènent 10 points et qui ont permis de prendre le contrôle. Melvin Ingram, arrivé durant l’intersaison, s’est notamment offert un touchdown en récupérant un fumble.
  • Les soucis offensifs observés durant la pré-saison se sont confirmés pour New England. Les choses ont mal démarré, avec une interception rapide lancée par Mac Jones. Puis le QB a ensuite perdu un fumble qui a donc terminé en touchdown pour Miami. Menés 17-0 à la mi-temps, les Pats n’ont jamais réussi à réagir.

New York Jets (0-1) 9 – Baltimore Ravens (1-0) 24

  • Quelques heures après des informations qui indiquaient que Lamar Jackson avait refusé une proposition de plus de 250 millions de dollars pour prolonger avec les Ravens, le QB a sorti un beau match à New York. Sans avoir besoin d’utiliser ses jambes, il a réussi quelques très belles passes et termine avec 213 yards, 3 touchdowns et 1 interception. Le duo de jeunes WR composé de Devin Duvernay (54 yards, 2 TD) et Rashod Bateman (59 yards, 1 TD) semble taillé pour aider Mark Andrews (52 yards). En revanche, le jeu au sol d’habitude si fort des Ravens n’a pas pesé.
  • Opposé à son ancienne équipe, Joe Flacco n’a pas réussi à créer la surprise. Il a beaucoup tenté (59 passes au total pour 307 yards), mais l’attaque des Jets n’a jamais réussi à être efficace dans les moments importants. La première mi-temps a été particulièrement compliquée, avec de nombreux punts et 1 interception.

Houston Texans (0-0-1) 20 – Indianapolis Colts (0-0-1) 20

  • Premier match nul de la saison, dès la week 1. Les Colts et les Texans ont eu l’occasion de l’emporter en prolongation, mais le kicker d’Indianapolis a manqué un field-goal de 42 yards et Houston l’a joué sûr sur la fin. Le résultat est finalement un peu décevant pour les Texans, qui ont mené 20-3 dans le 4ème quart-temps…
  • Pour sa première avec les Colts, Matt Ryan n’a pas été formidable. L’attaque a ainsi laissé des points en route, avec notamment deux incursions en redzone infructueuses (stop sur 4th down et interception). Mais le QB a déjà montré une belle alchimie avec Michael Pittman (9 réceptions, 121 yards, 1 TD), et le RB Jonathan Taylor a repris sur la lignée de 2021 (161 yards, 1 TD au sol).
  • Même s’ils n’ont pas réussi à finir le travail, les Texans ont montré des choses encourageantes des deux côtés du terrain. La défense a dominé en première mi-temps et signé plusieurs stops clés sur le match. Et en attaque, le QB Davis Mills a été bon, avec 240 yards, dont 82 pour Brandin Cooks, et 2 touchdowns pour le TE O.J Howard.