Une fois n’est pas coutume, deux matchs étaient programmés en clôture de la journée de NFL ce lundi. Les Giants accueillaient d’abord les Steelers, puis les Titans rendaient visite aux Broncos. Les deux équipes favorites s’en sont sorties, avec plus ou moins de difficultés. Résumés.


New York Giants (0-1) 16 – Pittsburgh Steelers (1-0) 26

  • Oui, Ben Roethlisberger n’est plus aussi fringuant qu’il y a quelques saisons, mais sa présence permet aux Steelers d’être des concurrents sérieux dans l’AFC. Le retour de blessure du QB, prêt d’un an après sa dernière apparition, a fait du bien à l’attaque de Pittsburgh. Une fois la rouille du début de match partie, Big Ben a retrouvé le rythme. Il termine avec 229 yards et 3 touchdowns, et quelques très bons moments à l’image du superbe drive juste avant la mi-temps. JuJu Smith Schuster (69 yards), auteur de 2 touchdowns, doit lui aussi revivre.
  • Excellente l’année dernière, la défense de Pittsburgh semble être repartie sur les mêmes bases. Le ton a été donné après l’erreur de Diontae Johnson sur la réception d’un punt, lorsque les Steelers ont forcé un field-goal. Ensuite, le pass-rush dominant a fait parler de lui et provoqué directement deux interceptions (T.J Watt et Cameron Heyward). Encore plus impressionnant, cette défense a contenu Saquon Barkley, qui n’a gagné que 6 petits yards en 15 courses. Même Ben Roethlisberger a fini avec plus de yards au sol.
  • Si la performance défensive des Giants a globalement été encourageante, celle de l’attaque a été plus frustrante. Daniel Jones (279 yards, 2 TD, 2 INT) a parfaitement incarné ce sentiment, avec des séquences brillantes et des erreurs. Certes, le jeune QB a été mis sous pression pendant tous le match, mais les 2 interceptions font mal. La première permet à Pittsburgh de revenir alors que New York avait une balle de break. Et la seconde arrive après un long drive qui ne rapporte finalement rien. Les soucis de ligne offensive devront être corrigés, car ni Jones, ni Barkley n’arriveront à quoi que ce soit dans ces conditions.
  • Pittsburgh a perdu le RB James Conner durant le match, sorti sur une blessure à la cheville en première mi-temps. La franchise se veut pour le moment rassurante sur un retour rapide. En son absence, c’est Benny Snell qui s’est illustré, en gagnant 113 yards en 19 courses.

Denver Broncos (0-1) 14 – Tennessee Titans (1-0) 16

  • Quelle soirée pour Stephen Gostkowski ! Fraichement ajouté à l’effectif des Titans, le kicker était titulaire hier. Et pendant l’intégralité du match, il n’a pas passé un coup de pied. L’ancien kicker des Pats a en effet manqué 3 field-goals et 1 transformation, laissant ainsi filer 10 points pour Tennessee dans l’histoire. Mais lorsqu’il a dû frapper le field-goal de la victoire en fin de rencontre, c’est enfin passé. Pas sûr que ça empêche la franchise de le virer, mais la victoire est le plus important.
  • Offensivement, les deux leaders des Titans ont plutôt répondu présents. Derrick Henry a comme souvent été la locomotive, et il termine avec 116 yards au sol. Quant à Ryan Tannehill, rien de flamboyant, mais il a su réaliser les actions importantes quand il le fallait, et affiche 249 yards et 2 touchdowns en fin de match.
  • Une certaine hype entourait la jeune attaque des Broncos avant la saison, et les premiers résultats sont plutôt encourageants. Drew Lock (216 yards, 1 TD) n’a pas été parfait, avec notamment quelques choix douteux lorsqu’il était sous pression, mais il a également réussi quelques très belles choses. Noah Fant (81 yards, 1 TD) semble pouvoir être son meilleur ami, et le rookie Jerry Jeudy (4 réceptions, 56 yards) a globalement assuré en l’absence de Courtland Sutton. Sur le backfield, la situation reste floue. La recrue Melvin Gordon (78 yards, 1 TD, 1 fumble) n’a pas été efficace pendant une grande partie du match, et Philip Lindsay est sorti sur blessure.

Les résumés des matchs de dimanche sont à retrouver par là