Match très décevant et globalement dominé par les défenses cette nuit en ouverture de la 10ème journée. Grâce à quelques « big plays » et à une défense retrouvée, les Dolphins ont surpris des Ravens en panne d’inspiration.


Le film du match

 Q1Q2Q3Q4Score Final
Miami Dolphins (3-7)0601622
Baltimore Ravens (6-3)300710

Baltimore cherche à installer rapidement son au jeu sol dans ce match, mais une pénalité contraint l’attaque à se contenter d’un field-goald sur ce bon drive initial (0-3). Le schéma se répète un peu plus tard, avec le même résultat, sauf que cette fois, Justin Tucker manque sa tentative de 48 yards. Du côté de Miami, le départ est très poussif, et rapidement les Ravens se joignent à la galère et les deux équipes échangent plusieurs 3&out entre la fin du 1er quart-temps et le début de 2ème.

Les Dolphins trouvent enfin un peu de rythme dans le 2ème quart-temps, avec un 1st down de Jaylen Waddle et une belle réception acrobatique de 21 yards du TE Adam Shaheen. L’attaque entre en redzone et égalise (3-3). Aucune réaction n’est visible chez les Ravens, qui n’avancent pas et qui bloquent sur 3rd down (0/6 en 1ère mi-temps). Sur la dernière possession de la première mi-temps, une réception de 52 yards d’Isaiah Ford permet à Miami de prendre l’avantage à la pause grâce à un field-goal (6-3). Après 2 quart-temps, les deux équipes affichent 9 points pour 8 punts…

Les défenses gardent la main en début de 3ème quart-temps, et le fait majeur est la sortie de Jacoby Brissett sur blessure. Tua Tagovailoa fait alors son entrée, mais son impact est d’abord très léger. Il faut attendre la fin du quart-temps pour voir une « big play » qui réveille Miami, une réception de 45 yards de Jaylen Waddle qui ramène son équipe en zone dangereuse. Mais les Ravens tiennent bon sur leur ligne et les Fins doivent se contenter d’un nouveau field-goal (9-3).

Vient alors le tournant de ce match. Sur un réception, Sammy Watkins perd le ballon, qui est récupéré par Xavien Howard. Bien aidé par les blocks de ses coéquipiers, le CB des Dolphins marque un touchdown (15-3). Pour réagir, Baltimore est aidé par plusieurs pénalités contre Miami, qui font gagner une trentaine de yards. Le WR rookie Rashod Bateman se montre et Mark Andrews marque sur la première entrée de son équipe en redzone (15-10). Mais les Fins réagissent rapidement, avec une nouvelle « big play », une bombe de Tua Tagovailoa pour Albert Wilson (64 yards). Le QB termine ensuite le boulot sur un « sneak ». (22-10). Lamar Jackson s’offre un baroud d’honneur mais se fait intercepter dans l’en-but.


Des attaques en panne d’inspiration

On peut dire que les défenses ont fait des gros matchs cette nuit, mais il faut surtout mettre en avant les performances plus que moyennes des deux attaques.

Pas dans le rythme, les Ravens n’ont jamais réussi à enchaîner. Plusieurs fois, les snaps ont été très long à venir et plusieurs pénalités pour « delay of game » ont été sifflées. Lamar Jackson a régulièrement été sous pression, ses jambes n’ont pas fait la différence, et les WR ont relâchés quelques ballons. Même le jeu au sol, normalement la force de cette équipe, n’a jamais pu s’installer.

Dolphins vs Ravens
Les défenses ont remporté leurs duels hier (photo : AFP)

Pour Miami, le choix de titulariser Jacoby Brissett n’a pas forcément été payant, car le QB a été très peu efficace pendant plus de 2 quart-temps. Touché au genou, il a cédé sa place à Tua Tagovailoa, qui était lui-même blessé au doigt et préservé. Son entrée n’a pas été transcendante, mais il a fini par trouver quelques solutions qui ont fait du bien.

Autre gros problème des deux attaques, l’efficacité sur 3rd down. Avec un score cumulé de 5/27, Baltimore et Miami ont très souvent calé dans ces moments importants, empêchant les possessions de durer.

Des « big plays » salvatrices

Pour faire la différence dans un match aussi fermé et brouillon, les Dolphins ont profité de quelques erreurs de la défense de Baltimore, qui a tendance à allouer trop de « big plays » cette saison. A deux reprises sur ce match, les lignes secondaires des Ravens sont passées complètement à côté. Sur la réception de 52 yards d’Isaiah Ford, juste avant la mi-temps, le WR s’est retrouvé seul après une mésentente entre un cornerback et un safety. Sur la seconde, une réception de 64 yards d’Isaiah Ford qui débouche sur le TD de Tagovailoa, la couverture a tout simplement explosé.

Les « big plays » ont bien aidé une attaque trop souvent stagnante de Miami. Car sur 3 grosses réceptions (on rajoute celle de 45 yards de Jaylen Waddle à la fin du 3ème quart-temps), les Fins ont gagné 161 de leurs 374 yards offensifs…

Autre action clé, en défense cette fois, le touchdown de Xavien Howard après un fumble forcé sur Sammy Watkins. C’est surement le tournant du match, qui a permis de faire bouger un score constitué uniquement de field-goal avant ça.


Les stats de la rencontre

Miami DolphinsBaltimore Ravens
Passing Passing 
Tua Tagovailoa8/13, 158 yardsLamar Jackson26/43, 238 yards, 1 TD – 1 INT
Jacoby Brissett11/23, 156 yards  
Rushing Rushing 
Myles Gaskin14 courses, 31 yardsLamar Jackson9 courses, 39 yards
Receiving Receiving 
Albert Wilson4 réceptions, 87 yardsRashod Bateman6 réceptions, 80 yards
Isaiah Ford4 réceptions, 84 yardsMark Andrews6 réceptions, 63 yards, 1 TD

Leaders Fantasy

(**format PPR)

  • Mark Andrews : 18.3 points Fantasy
  • Lamar Jackson : 16.3 points
  • Albert Wilson : 14.6 points
  • Rashod Bateman : 14 points
  • Isaiah Ford : 12.4 points
  • Tua Tagovailoa : 12.3 points

Les prochains rendez-vous

Troisième victoire de la saison et deuxième de rang pour Miami. Les Dolphins tenteront d’enchaîner lors des prochaines semaines, avec un déplacement chez les Jets et les réceptions des Panthers et des Giants avant leur Bye Week.

Battus pour la troisième fois de la saison, les Ravens devront se reprendre pour tenir le rythme dans une division relevée. Et le calendrier ne va pas être facile jusqu’en fin de saison, avec notamment 2 fois les Browns, 2 fois les Steelers, et des chocs contre les Packers et les Rams également. Avant tout ça, un déplacement à Chicago est au programme de la Week 11.