Le chaos continue en NFL, avec un nouveau dimanche bien rempli en surprises. Les Bills ont perdu la 1ère place dans l’AFC East, les Packers ont perdu chez un rival et les Titans se sont fait refroidir par les Texans… Et le match passionnant entre les Steelers et les Chargers a conclu cette journée encore folle.


Minnesota Vikings (5-5) 34 – Green Bay Packers (8-3) 31

  • Ce choc entre rivaux de la division NFC North n’a pas déçu, et les Vikings ont réussi à équilibrer leur bilan pour s’inviter dans l’image des playoffs. Et pourtant, les fans de Minnesota ont encore dû passer une fin de match stressante, puisque leur équipe a bien failli se faire rejoindre. Plusieurs fois devant de 13 points, les Vikings se font égaliser après une bombe d’Aaron Rodgers pour Marquez Valdes-Scantling. Et sur la possession suivante, Kirk Cousins passe tout près d’une interception, avant de finalement mener son équipe en position pour marquer le field-goal de la victoire.
  • Cette rencontre nous a offert un fabuleux duel entre deux receveurs. Pour Minnesota, Justin Jefferson a constamment réussi à se libérer et il termine avec 8 réceptions pour 169 yards et 2 touchdowns. Le jeune WR des Vikings confirme qu’il fait déjà parti de l’élite. Un petit groupe dont fait partie Davante Adams depuis plusieurs saison déjà. Et hier, la star de Green Bay n’a pas déçu, notamment en deuxième mi-temps, et affiche 7 réceptions pour 115 yards et 2 touchdowns. Les deux joueurs ont rendu la vie plus facile à leurs Quarterbacks, qui se sont livrés un beau combat. Kirk Cousins finit avec 341 yards et 3 touchdowns, tandis qu’Aaron Rodgers lance pour 385 yards et 4 touchdowns.
  • Dans un match comme ça, serré et qui ne se joue à rien, la moindre erreur est payée cash. Moins bien en début de match, les Packers ont su revenir, mais ils ont commis quelques erreurs comme un field-goal manqué et des pénalités (92 yards perdus).

Buffalo Bills (6-4) 15 – Indianapolis Colts (6-5) 41

  • Quel soirée pour Jonathan Taylor, qui a marché sur Buffalo et s’est offert un record de franchise. Face à l’une des meilleures défenses de NFL, le RB des Colts n’a pas flanché, au contraire, en totalisant plus de 200 yards (dont 185 au sol) et en marquant 5 touchdowns (4 au sol, 1 dans les airs). Taylor a tout fait, avec des longues courses pour faire avancer son équipe et des actions plus courtes pour finir le travail.
  • Les Bills n’ont ainsi jamais trouvé la solution pour contenir Jonathan Taylor, et globalement, c’était un match sans pour eux. Josh Allen a donné la tendance avec une interception sur la première possession, puis un fumble d’Isaiah McKenzie sur un retour de punt a permis à Indianapolis d’avoir rapidement une avance confortable. Les deux coups de pied manqués par Tyler Bass n’ont ensuite rien arrangé. Pour revenir à Allen, il n’a jamais complétement trouvé son rythme et termine avec 209 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions.
  • Ce résultat a de grosses conséquences sur le classement dans la conférence AFC. De retour à l’équilibre après ce premier vrai succès face à un adversaire de calibre playoffs, les Colts se relancent définitivement. Pour Buffalo, la défaite permet à New England de prendre la 1ère place dans la division AFC East.

Kansas City Chiefs (7-4) 19 – Dallas Cowboys (7-3) 9

  • On attendait logiquement un match explosif entre deux des meilleures attaques de la ligue, mais ce sont plutôt les défenses qui se sont illustrées. Et celle de Kansas City, qui confirme son net regain de forme, est sortie victorieuse. Avec un Chris Jones particulièrement déchaîné (3.5 sacks), les Chiefs ont constamment mis la pression sur Dak Prescott et ont limité les Cowboys à 276 yards offensifs. Sur les 4 victoires consécutives de Kansas City, la défense a alloué moins de 20 points. La défense de Dallas aussi doit être mise en avant, puisqu’elle a bien contenu Patrick Mahomes (260 yards, 0 touchdown, 1 interception).
  • Si le match de l’attaque de Kansas City n’est pas génial, il a été suffisamment bon au début pour faire la différence. Plus efficaces, les Chiefs ont marqué sur leurs 3 premières possessions, puis ils ont ensuite tenu bon. Ça n’a pas été le cas de celle des Cowboys, qui n’ont jamais réussi à trouver du rythme. La ligne offensive a été dominée toute la soirée, l’absence d’Amari Cooper était un coup dur, et la sortie sur blessure de CeeDee Lamb n’a pas aidé. Au final, Dak Prescott (216 yards, 2 interceptions, 5 sacks) voudra vite oublier cette rencontre.

Tennessee Titans (8-3) 13 – Houston Texans (2-8) 22

  • Comment suivre les Titans, qui restaient sur 6 victoires de rang (dont 5 face à des équipes en playoffs en 2020), mais qui ont désormais perdu face aux Jets et aux Texans cette saison… Sous la pluie battante de Nashville hier, l’attaque de Tennessee a livré une performance horrible. A commencer par Ryan Tannehill (323 yards, 1 TD), qui lance 4 interceptions pour la première fois de sa carrière. L’absence de Derrick Henry se fait de plus en plus sentir…
  • En difficulté la semaine dernière pour son retour de blessure, Tyrod Taylor a été très bon hier. Les stats ne sont pas impressionnantes (107 yards dans les airs, 28 au sol), mais son efficacité a été précieuse, avec notamment un doublé au sol. Le QB de Houston a parfaitement profité des récupérations de sa défense.
Titans vs Texans
Sale soirée pour Ryan Tannehill et les Titans (photo : AP)

Los Angeles Chargers (6-4) 41 – Pittsburgh Steelers (5-4-1) 37

  • Match complètement fou entre les Chargers et les Steelers en prime-time hier. Largement devant, avec une avance de 17 points à un moment du match, les Bolts ont pourtant vu les Steelers revenir dans un 4ème quart-temps de folie, où 41 points ont été marqués. Mais la franchise de Los Angeles a réussi à avoir le dernier mot.
  • Moins bien lors des dernières semaines, Justin Herbert a répondu présent dans un match explosif et tendu. Le jeune QB des Chargers termine avec 382 yards et 3 touchdowns (1 INT) dans les airs, et il est également leader du match avec 90 yards au sol. Son bras et sa maturité ont été parfaitement visibles en fin de match, lorsqu’il a mené son équipe à la victoire, avec ce touchdown victorieux de 53 yards pour Mike Williams. Autre joueur des Bolts en pleine forme, Austin Ekeler gagne 50 yards au sol, 65 au sol, et il marque 2 touchdowns dans chaque secteur.
  • Privés de nombreux cadres en défenses (T.J Watt, Minkah Fitzpatrick, Joe Haden), les Steelers ont souffert et ont alloué 533 yards sur ce match. Cela a donc conduit l’attaque à en faire beaucoup plus pour pouvoir espérer gagner. Et après un départ poussif, Big Ben s’est chauffé pour donner une chance à son équipe. Le QB de Pittsburgh lance pour 273 yards et 3 touchdowns.

Philadelphia Eagles (5-6) 40 – New Orleans Saints (5-5) 29

  • Première victoire à domicile cette saison pour les Eagles, qui continuent d’asseoir leur jeu au sol dominant. Hier, face à la meilleure défense de NFL dans ce secteur, Philly totalise 242 yards, soit le 4ème match de suite avec plus de 200 yards. Inspiré, le QB Jalen Hurts affiche 69 yards et 3 touchdowns. De retour de blessure, Miles Sanders gagne 94 yards. Jordan Howard ajoute 63 yards, et Boston Scott 16. Grâce à cette nouvelle identité offensive, basée sur un jeu au sol puissant qui permet une grosse possession de balle, les Eagles se sont relancés dans la course aux playoffs.
  • Privés d’Alvin Kamara et des deux OT titulaires (Terron Armstead et Ryan Ramczyk), les Saints ont eu beaucoup de mal à créer du jeu en attaque. Les deux interceptions lancées par Trevor Siemian (214 yards, 3 TD, 2 INT) en 1ère mi-temps ont mis New Orleans dans le trou, et cette fois, la défense n’a pas pu aider.

Carolina Panthers (5-6) 21 – Washington Football Team (4-6) 27

  • Une semaine après son retour en NFL, Cam Newton retrouvait le Bank of America Stadium et il était déjà titulaire pour les Panthers. Sa présence a fait du bien à l’attaque, notamment en début de match, mais hélas, il n’a pas réussi à aller chercher la victoire sur la fin. Newton affiche 189 yards et 2 touchdowns à la passe, ainsi que 46 yards et 1 autre touchdown au sol.
  • Lui aussi de retour en Caroline du Nord, Ron Rivera est venu remporter une belle victoire chez son ancien club. Et son QB Taylor Heinicke, lui aussi un ancien des Panthers, s’est montré très propre sur ce match. Face à la meilleure défense dans les airs de NFL, il réussi 16 de ses 22 passes, pour 206 yards et 3 touchdowns. Le jeu au sol a également été efficace (190 yards), et la défense a tenu bon sur la fin pour assurer une deuxième belle victoire de rang.

Las Vegas Raiders (5-5) 13 – Cincinnati Bengals (6-4) 32

  • En chute libre défensivement avant leur « bye week », les Bengals ont du bien travaillé car ils ont été très bons dans ce secteur hier. Cincinnati n’alloue que 280 yards et force 2 pertes de balle. Et en attaque, les Bengals ont exploité les faiblesses des Raiders au sol, en envoyant Joe Mixon au charbon souvent. Le RB a parfaitement répondu, avec 123 yards et 2 touchdowns en 30 courses. Joe Burrow, n’a pas eu a forcé et termine lui avec 148 yards et 1 touchdown.
  • 3ème défaite de suite pour Las Vegas, qui a pourtant pu compter sur une bonne partie de sa défense. Mais l’attaque n’a pas réussi à en profiter, avec 2 pertes de balle, aucun 3rd down converti pendant 3 quart-temps et demi, et des pénalités. Le jeu au sol n’a pas vraiment aidé Derek Carr, qui termine avec 215 yards, 1 touchdown et 1 interception.

Seattle Seahawks (3-7) 13 – Arizona Cardinals (9-2) 23

  • Les premières nouvelles, avant le match, n’étaient pas très positives pour Arizona, puisque Kyler Murray et DeAndre Hopkins ont de nouveau été annoncés absents. Mais après le match compliqué de la semaine dernière, Colt McCoy et l’attaque diminuée des Cardinals a bien rebondi. Le QB a été excellent, avec 328 yards et 2 touchdowns, les deux pour le TE Zach Ertz (88 yards). James Conner (62 yards au sol) s’est lui offert son 13ème touchdown de la saison.
  • Déjà dans le dur la semaine dernière face à Green Bay, l’attaque des Seahawks n’a pas été beaucoup plus performante hier. Encore loin de son meilleur niveau, Russell Wilson lance pour 207 yards. Et bien muselé par la défense d’Arizona, D.K Metcalf (31 yards) n’a pas pesé. Ce nouveau revers, le 7ème de la saison, éloigne encore un peu plus Seattle des playoffs.
Colt McCoy
Excellent match de Colt McCoy, qui assure globalement en l’absence de Kyler Murray (photo : Getty)

Chicago Bears (3-7) 13 – Baltimore Ravens (7-3) 16

  • Malade et incertain, Lamar Jackson n’a finalement pas pu jouer ce match, tout comme Marquise Brown (blessé). C’est donc Tyler Huntley qui était titulaire pour la première fois de sa carrière. Très moyen pendant une grande partie du match, le QB a réussi l’action qu’il fallait pour sortir victorieux. Il trouve en effet Sammy Watkins pour une réception de 29 yards, qui permet ensuite à Devonta Freeman de marquer le touchdown décisif pour Baltimore. Huntley termine avec 219 yards et 1 interception dans les airs, et 40 yards au sol.
  • Les Bears ont bien cru pouvoir accrocher une victoire dans ce match, mais les soucis offensifs ont fini par couter chers. Avant de sortir sur blessure, Justin Fields a souvent été sous pression et il n’a pas réussi à prendre à défaut la défense aérienne permissive des Ravens. Andy Dalton et Darnell Mooney ont eu une action explosive, un touchdown de 60 yards, mais pas grand-chose d’autre à signaler pour Chicago.

Jacksonville Jaguars (2-8) 10 – San Francisco 49ers (5-5) 30

  • Moins d’une semaine après la belle victoire face aux Rams, les Niners ont décidé d’appliquer le même plan de jeu à Jacksonville. Et cela a fonctionné. Pour le deuxième match de suite, San Francisco a ainsi porté la balle plus de 40 fois, avec un succès plutôt modéré. Mais ils ont également régulièrement confié la balle à Deebo Samuel, surement le joueur le plus explosif de la ligue en ce moment. Et le WR s’est encore illustré avec 94 yards au total, dont un touchdown de 25 yards sur une course. Jimmy Garoppolo a lui été propre, avec 176 yards et 2 touchdowns, pour Brandon Aiyuk et George Kittle.
  • Match encore compliqué pour Trevor Lawrence et l’attaque de Jacksonville. Les Jaguars ne gagnent que 200 yards au total, et le QB affiche seulement 158 yards, sans touchdown ni perte de balle. L’absence de progression du rookie commence à poser problème, mais le souci est bien sûr général pour cette attaque, qui doit peut-être changer son plan de jeu.

Cleveland Browns (6-5) 13 – Detroit Lions (0-9-1) 10

  • Baker Mayfield est blesse, on le sait, et il n’est clairement pas dans le coup. Encore en grande difficulté hier (176 yards, 1 TD, 2 INT), il semble en perte de confiance et manque même des passes faciles. Heureusement pour Cleveland, Nick Chubb était de retour, et il a mené la charge au sol, avec 130 yards. Mayfield a peut-être besoin d’une pause, aussi bien pour son physique que pour son mental, et les Browns devraient penser à titulariser Case Keenum pendant quelques temps.
  • On l’avait prévu, ce match allait surement être une bataille entre les backfields, et c’est ce qu’il s’est passé. D’Andre Swift a parfaitement répondu à Nick Chubb, avec une prestation électrique (136 yards et 1 touchdown en 14 courses). Hélas, le jeu aérien, déjà très moyen avec Jared Goff, a été carrément catastrophique avec Tim Boyle (77 yards, 2 INT).

New York Jets (2-8) 17 – Miami Dolphins (4-7) 24

  • Aucun quarterback n’est autant scruté que Tua Tagovailoa actuellement. Et il a parfaitement répondu hier, avec un match très solide. En s’appuyant sur les fameux RPO, et avec quelques passes dans la profondeur, il totalise 273 yards et 2 touchdowns pour 1 interception, le tout avec plus de 81% de passes réussies. Le jeu au sol a également plutôt bien aidé sur ce coup, avec notamment 89 yards de Myles Gaskin.
  • Avec Joe Flacco titulaire et correct (291 yards, 2 TD), les Jets se sont accrochés mais ont été trop justes. Encore une fois, les rookies ont montré de belles choses, à commencer par Elijah Moore, qui s’affirme chaque semaine. Le WR attrape 8 passes pour 141 yards et 1 touchdown. Avant de sortir sur blessure (cheville), le RB Michael Carter était très efficace au sol (63 yards en 9 courses).