Cette superbe 11ème journée de la saison s’est clôturé avec une nouvelle belle affiche, entre deux des meilleures défenses de NFL. Et c’est celle des Rams qui a eu le denier mot dans une rencontre qui a tenu ses promesses.  


Le film du match

 Q1Q2Q3Q4Total
Tampa Bay Buccaneers (7-4)0143724
Los Angeles Rams (7-3)7107327

1ère mi-temps

Les Rams gagnent le « toss » et donnent la balle à Tampa pour commencer. Antonio Brown s’offre une première réception mais Los Angeles force un punt avant la mi-terrain. L.A avance doucement, puis entre dans le camp adverse avec un gros gain de Cooper Kupp (37 yards), déjà très en vue. La première opportunité est la bonne et Robert Woods marque sur 3rd down (0-7).

Tom Brady se retrouve plusieurs fois sous pression en ce début de match, mais une pénalité (DPI) de Jalen Ramsey prolonge le drive des Bucs. Rob Gronkowski amène l’attaque en redzone puis Mike Evans se bat et arrache l’égalisation pour débuter le 2ème quart-temps (7-7). La défense de Tampa enchaîne avec un 3&out. Une nouvelle DPI ramène ensuite les Buccaneers en redzone, et Leonard Fournette conclut de près, au sol (14-7).

Los Angeles tente de répondre avec son duo de WR. Une réception de Robert Woods amène au milieu du terrain, et Cooper Kupp enchaîne avec ses 7 et 8ème réceptions du match. Ce bon drive se termine par un touchdown du rookie Van Jefferson, son premier en NFL (14-14). Pour les Bucs, Antonio Brown est très occupé sur le drive suivant, mais Tom Brady passe tout prêt d’une interception. Les Rams terminent fort, avec notamment une « big play » de Woods (35 yards) qui permet à Matt Gay de passer un field-goal juste avant la pause (14-17).

2ème mi-temps

Le 3ème quart-temps débute fort pour Tampa, avec une interception de Jason Pierre-Paul. Les Bucs égalisent d’entrée avec un field-goal de Ryan Succop (17-17). Les Rams repartent et s’enfoncent dans le camp adverse avec des 1st downs de Woods et Akers. La défense des Buccaneers ressert ensuite les rangs et Gay manque son field-goal. Juste derrière, Tom Brady n’appuie pas assez une passe, qui est interceptée par Jordan Fuller. Cette fois, les Rams en profitent rapidement pour marquer (17-24), avec Cam Akers (1er TD en NFL également).

Tampa Bay a du mal à avancer dans ce 3ème quart-temps. Brady tente une passe longue mais Antonio Brown ne peut la contrôler. Ils rendent le ballon rapidement, mais le récupère immédiatement après une passe trop longue de Jared Goff. Mais une nouvelle fois, les Bucs sont contraints à un 3&out.

Les défenses ont donc pris le dessus et Tampa démarre le 4ème quart-temps avec une nouvelle récupération rapide. Mais ils n’en font rien et l’échange de punts continue. Au milieu du terrain sur leur possession suivante, les Bucs tentent un 4th down mais il n’est pas converti. Dans la foulée, la défense fait encore son job avec une interception de Jordan Whitehead. Cette fois, les Floridiens avancent, au sol avec Leonard Fournette, puis entrent en redzone avec une réception de Mike Evans. C’est Chris Godwin qui conclut de manière acrobatique pour égaliser (24-24).

Les Rams réagissent, avec notamment deux passes pour Woods et une autre pour Kupp, qui amènent l’attaque sur les 25 yards adverses. L.A passe un field-goal pour reprendre l’avantage (24-27). Il reste alors 2 minutes 30 à jouer. Pourtant dans une situation qu’il affectionne, Brady appuie trop une passe et se fait intercepter par Jordan Fuller pour la deuxième fois. Los Angeles mange ensuite le chrono pour s’assurer la victoire.


Une défense solide et des moments brillants

On était plutôt habitué à voir l’équipe de Sean McVay inspirée et prolifique offensivement. Cette saison, c’est bien sa défense qui impressionne le plus. Hier encore, elle a été très solide pour limiter l’impact de l’attaque de Tampa. Tom Brady n’a jamais semblé trouver le rythme et lance 2 interceptions, et les Bucs ne gagnent que 251 yards offensifs au total sur la rencontre. De retour de blessure, le rookie Jordan Fuller s’offre les 2 interceptions.

Jordan Fuller
Retour tonitruant pour le rookie Jordan Fuller (#32), qui signe 2 interceptions (photo : USATSI)

En attaque, il y a eu des passages poussifs, mais également quelques drives brillants. Jared Goff a alterné le bon et le moins et lance pour 376 yards, 3 touchdowns mais également 2 interceptions. Il a pu compter sur son duo de WR pour faire la différence, puisque Cooper Kupp et Robert Woods ont été excellents. Le premier attrape 11 passes pour 145 yards, et le second affiche 12 réceptions pour 130 yards et 1 touchdown. Par moment, l’attaque de 2018 semblait avoir été retrouvée.

Des Bucs trop irréguliers

SI la défense de Tampa a globalement fait le job, l’attaque continue de souffler le chaud et le froid. Cette nuit, Tom Brady n’était pas dans sa meilleure forme et cela s’est clairement noté sur ses deux interceptions, avec des passes complétement manquées. On pensait que le QB allait nous sortir un nouveau drive victorieux en fin de rencontre, mais il a lancé sa 2ème interception. Malgré un casting impressionnant, l’attaque des Bucs n’a pas réussi à trouver le rythme. L’inefficacité du jeu au sol n’a pas aidé.


Les stats de la rencontre

Tampa Bay BuccaneersLos Angeles Rams
Passing Passing 
Tom Brady26/48, 216 yds, 2 TD – 2 INTJared Goff39/51, 376 yds, 3 TD – 2 INT
Rushing Rushing 
Ronald Jones10 car, 24 ydsMalcolm Brown3 car, 20 yds
Receiving Receiving 
Antonio Brown8 réc, 57 ydsCooper Kupp11 réc, 145 yds
Chris Godwin7 réc, 53 yds, 1 TDRobert Woods12 réc, 130 yds, 1 TD

Leaders Fantasy

(**format PPR)

  • Robert Woods : 30.6 points Fantasy
  • Cooper Kupp : 25.5 points
  • Jared Goff : 25.0 points
  • Chris Godwin : 18.3 points
  • Mike Evans : 15.9 points
  • Tom Brady : 14.6 points
  • Antonio Brown : 13.8 points

Les prochains rendez-vous

Les Rams (7-3) reprennent la tête dans la NFC West, à la faveur d’un meilleur bilan que Seattle dans la conférence NFC. Deux matchs à l’intérieur de leur division pourront confirmer cette position dans les deux prochaines semaines, face aux 49ers puis chez les Cardinals.

Pour Tampa, l’écart se creuse un peu avec les Saints dans la NFC South et le prochain match est un nouveau gros test, face à Kansas City. Ensuite, les Bucs accueilleront les Vikings et se déplaceront à Atlanta.