Entre la course pour les playoffs qui s’intensifie et des situation inédites liées au Covid-19, la 12ème journée a été particulièrement animée. Si les Chiefs, Saints et Packers ont confirmé leurs statuts de favoris, les Titans et les Giants ont pris la tête de leurs divisions. Et des franchises comme New England et San Francisco ont montré qu’elles n’avaient pas dit leurs derniers mots.


Tampa Bay Buccaneers (7-5) 24 – Kansas City Chiefs (10-1) 27

  • Ce n’est plus un secret, la connexion Patrick Mahomes – Tyreek Hill est l’une des plus dangereuse de la ligue. Hier, elle a même été insolente dans le premier quart-temps du match. La défense de Tampa n’a pas eu de réponse pour contrer la vitesse du « Guépard », qui attrape 7 passes pour 203 yards et 2 touchdowns dans le 1er quart-temps uniquement. En fin de rencontre, le WR affiche 13 réceptions pour 269 yards et 3 touchdowns. De son côté, Patrick Mahomes lance pour 462 yards et 3 touchdowns.
  • Ça été le cas plusieurs fois lors des dernières victoires des Chiefs, ils ont du mal à tuer les matchs. Rapidement devant 17-0, ils se sont un peu endormis et ont laissé les Bucs revenir en deuxième mi-temps. L’attaque a connu un petit passage à vide, mais la défense a su prendre le relais en interceptant Tom Brady à deux reprises.
  • L’impression de déjà vu est également présente pour Tampa, qui a encore une fois mis du temps à se lancer. Tom Brady et ses WR n’étaient pas dans le rythme en début de match, et le temps que la défense s’ajuste à Tyreek Hill, l’écart était déjà de deux possessions. Mais les Bucs ont eu le mérite de s’accrocher et de revenir. La défense a resserré les rangs, Tom Brady (345 yards) a lancé 3 touchdowns, dont 2 pour Mike Evans, mais il a également été intercepté deux fois.

Indianapolis Colts (7-4) 26 – Tennessee Titans (8-3) 45

  • Le roi Henry a encore frappé. Pour la 8ème fois de rang, le RB des Titans gagne plus de 100 yards au sol, et il est le premier à réalisé cette performance face aux Colts depuis très longtemps. Dominant, il gagne 178 yards et marque un triplé en première mi-temps hier. Derrick Henry mène la NFL avec 1 257 yards au sol, et il en a profité pour passer la barre des 5 000 yards en carrière.
  • Les « playmakers » des Titans étaient en forme hier, puisque A.J Brown (98 yards) a également brillé. Le WR a d’abord fait parler sa vitesse, en grillant toute la défense d’Indianapolis sur son premier touchdown. Puis en fin de match, il scelle la victoire de son équipe en retournant en touchdown la tentative d’onside kick d’Indianapolis. Grâce à ses stars offensives, Tennessee prend sa revanche sur les Colts et occupe seule la première place de l’AFC South.
  • Privé de Jonathan Taylor en attaque et DeForest Buckner en défense, les Colts ont souffert pour avancer au sol (56 yards) et pour défendre au sol. Philip Rivers a dû prendre ses responsabilités mais a été moyen avec 295 yards, 2 touchdowns et 1 interception. Entré en jeu régulièrement pour des phases courtes, Jacoby Brissett marque deux fois sur des courses.

Cincinnati Bengals (2-8-1) 17 – New York Giants (4-7) 19

  • Profitant de jouer dans la NFC East, les Giants ont pris provisoirement la première place de la division avec leur 4ème victoire de la saison. Et s’ils en sont là, c’est avant tout grâce à leur défense. Encore excellente hier, elle a tenu bon après la sortie sur blessure de Daniel Jones et sur la tentative de comeback des Bengals. Cincinnati a eu l’occasion de l’emporter mais un sack/fumble sur Brandon Allen permet à New York de conserver la victoire.
  • Pour leur premier match de la saison sans Joe Burrow, les Bengals ont souffert offensivement. Brandon Allen lance pour 136 yards et 1 touchdown, avec deux pertes de balle. Au total, Cincinnati ne gagne que 155 yards offensif. La grosse action pour les Bengals vient du touchdown de 103 yards de Brandon Wilson sur un retour de kickoff.

New England Patriots (5-6) 20 – Arizona Cardinals (6-5) 17

  • Une attaque poussive, une défense qui a tenu bon dans les moments clés et des équipes-spéciales performantes, voila le résumé du match d’hier pour New England. Cam Newton a encore eu du mal dans le jeu avec seulement 84 yards et 2 interceptions. Mais le jeu au sol des Pats a été un peu mieux, avec notamment 2 touchdowns pour James White. La défense a fait le boulot à la fin de chaque mi-temps, pour ne pas encaisser de points avant la pause, puis pour limiter Arizona à 3 points après le 2ème interception sur Newton. Des petits détails qui permettent à Nick Folk de donner la victoire aux Pats sur le buzzer.
  • Séduisants en début de match, les Cardinals ont terminé ce match avec plus de yards, plus de temps de possession et plus de pertes de balle forcées. Et pourtant ils ont perdu. Un field-goal manqué de Zane Gonzalez pèse lourd évidemment, mais les Cardinals n’ont tout simplement pas su profiter des opportunités. Bien contenu, Kyler Murray lance pour 170 yards et court pour 31 de plus, avec 1 interception et aucun touchdown. C’est Kenyan Drake qui marque les deux touchdowns de son équipe, au sol.
  • Cette victoire est très importante pour New England dans la course aux playoffs. L’espoir reste permis, alors qu’une défaite aurait rendu la tâche très difficile.

Los Angeles Rams (7-4) 20 – San Francisco 49ers (5-6) 23

  • Même si des joueurs importants comme Jimmy Garoppolo ou George Kittle restent absent, les 49ers ont pu compter sur de nouveaux retours cette semaine. Le RB Raheem Mostert a rapidement retrouvé ses sensations en marquant dès le premier quart-temps, tout comme le CB Richard Sherman qui s’offre une interception dans ce même quart-temps. La présence de Deebo Samuel fait également la différence pour l’attaque de San Francisco. Le WR a été omniprésent et termine avec 11 réceptions pour 133 yards.
  • La défense de San Francisco a joué un gros rôle dans ce match. Elle intercepte deux fois Jared Goff, avec Richard Sherman d’abord, puis avec une pick-6 du rookie Javon Kinlaw ensuite. En deuxième mi-temps, l’attaque des Rams ne converti pas un seul 3rd down et doit punter sur ses 4 dernières possessions. Cela permet à Robbie Gould de passer deux field-goals dont celui de la victoire.
Javon Kinlaw
Javon Kinlaw célèbre sa première interception en NFL, une pick-6 (photo : WLTX)

  • Difficile de gagner en NFL lorsqu’on perd 4 fois le ballon. Trois pertes de balle viennent de Jared Goff (2 interceptions, 1 fumble), qui n’a jamais réussi à trouver du rythme et/ou du temps sur ce match. Et si les Rams ont eu l’occasion de revenir, c’est avant tout grâce à leur star défensive Aaron Donald. En fin de 3ème quart-temps, le DT force un fumble de Raheem Mostert, et Troy Hill récupère la balle pour marquer. Sur la série suivante, Donald sack Nick Mullens sur 3rd down, et Cam Akers donne l’avantage aux Rams dans la foulée.

Green Bay Packers (8-3) 41 – Chicago Bears (5-6) 25

  • Après un bon premier drive des Bears, le match a complètement basculé du côté de Green Bay. Face à l’une des meilleures défenses de NFL, Aaron Rodgers a encore été brillant, lançant pour 211 yards (21/29) et 4 touchdowns. Davante Adams continue lui d’être dominant, avec 61 yards et 1 touchdown. Le WR a marqué lors des 6 derniers matchs. Au final, les Packers marquent 41 points et confirment leur mainmise sur la division NFC North.
  • De retour au centre de l’attaque de Chicago, Mitchell Trubisky n’a rien fait pour prouver que Matt Nagy avait eu tort de le remplacer. Le QB lance certes pour 242 yards et 3 touchdowns, mais il a également commis beaucoup d’erreurs. Il lance ainsi 2 interceptions, et perd 1 fumble qui termine en touchdown de Preston Smith. Et cette fois, l’attaque n’a pu être soutenue par la défense… La chute continue pour Chicago.

Jacksonville Jaguars (1-10) 25 – Cleveland Browns (8-3) 27

  • Enfin à l’écart du temps déplorable de Cleveland, les Browns ont pu retrouver un peu d’allant en attaque. Le jeu au sol a de nouveau été dominant, avec 207 yards au total, 144 (+1 TD) pour Nick Chubb et 62 pour Kareem Hunt. La différence a été le jeu aérien retrouvé, puisque Baker Mayfield lance pour 258 yards et 2 touchdowns, s’appuyant régulièrement sur Jarvis Landry. Le WR attrape 8 ballons pour 143 yards et 1 touchdown.
  • Les Jaguars alignaient leur 3ème quarterback cette saison, et Mike Glennon n’a pas été mauvais (235 yards, 2 TD). Mais encore une fois, ce sont les performances du RB James Robinson qui ont marqué. Le rookie non-drafté poursuit sa grosse saison avec 128 yards et 1 touchdown au sol, ainsi que 31 yards dans les airs.
  • Jacksonville a eu l’occasion d’égaliser en fin de match, mais la défense de Cleveland a tenu bon sur la tentative de conversion à 2 points. Cette victoire assure aux Browns un bilan au moins à l’équilibre, une première depuis 2007. Pour les Jaguars, la défaite n’est finalement peut-être pas une mauvaise chose, car l’objectif est désormais la Draft 2021 et sa belle cuvée de QB.

Buffalo Bills (8-3) 27 – Los Angeles Chargers (3-8) 17

  • Le quatrième quart-temps de ce match a été à la fois intéressant et très bordélique. Les Bills se sont tiré une balle dans le pied en perdant la balle sur trois possessions consécutives, mais la défense a fait le boulot pour limiter les dégâts. Les Chargers ne marquent que 3 points suite aux récupérations, et l’interception de Tre’Davious White permet à Buffalo de repartir de l’avant. En tout de fin de rencontre, alors que les Chargers tentaient de revenir, la gestion du chronomètre par Anthony Lynn et son staff s’est avérée plutôt douteuse…
  • Grâce notamment à Joey Bosa en feu (3 sacks) et à des lignes secondaires sérieuses, les Chargers ont bien limité l’impact de Josh Allen dans le jeu aérien (157 yards, 1 TD, 1 INT). Les Bills ont été plus à l’aise au sol (172 yards). Au final, malgré une performance très brouillonne, ils s’imposent pour la 8ème fois cette saison.
  • Justin Herbert a lancé pour 316 yards et 1 touchdown sur ce match, mais la défense des Bills a tout de même fait du bon travail pour le ralentir. Pour son retour, Austin Ekeler gagne 129 yards au total, dont 84 dans les airs.

Minnesota Vikings (5-6) 28 – Carolina Panthers (4-8) 27

  • Fin de match folle à Minneapolis hier. Devant de 3 points à un peu plus de 2 minutes de la fin, Carolina doit se dégager. Chad Beebe contrôle mal le ballon et les Panthers marquent rapidement 3 points de plus. Il reste 1 minute 50 au chrono. Kirk Cousins remonte rapidement le terrain et Beebe marque un touchdown qui lui permet de se faire pardonner et qui donne l’avantage aux Vikings. Mais ce n’était pas fini car Teddy Bridgewater parvient à gagner du terrain pour que Joey Slye tente un field-goal de 54 yards. Hélas, le kicker manque son coup de pied…
Chad Beebe
Après son erreur, Chad Beebe donne la victoire à son équipe (photo : Minnesota Vikings)
  • Autre moment fou du match, en début de 3ème quart-temps, avec deux pertes de balle coup sur coup des Vikings. Le Safety rookie de Carolina, Jeremy Chinn marque deux touchdowns défensifs, sur deux fumbles récupérés, sur deux actions consécutives. D’un score de 10-7 en faveur de Minnesota, on passe alors à un score de 21-10 pour les Panthers. Avec ce coup d’éclat, Chinn marque encore des points pour le trophée de Meilleur Rookie Défensif.
  • Le retour de Teddy Bridgewater à Minnesota n’a pas été fabuleux. Le QB a eu du mal à se mettre dedans, avec de nombreuses passes manquées et 1 interception dans l’en-but. Ça été un peu mieux en deuxième mi-temps, mais il termine avec un peu plus de 50% de passes réussies, pour 267 yards (1 TD, 1 INT). Il a tout de même réussi a amener son équipe en position de gagner en fin de rencontre.

Atlanta Falcons (4-7) 43 – Las Vegas Raiders (6-5) 6

  • Et si Raheem Morris restait coach la saison prochaine ? Si les résultats continuent comme ça, la question se posera surement au sein de la direction des Falcons. Car après avoir débuté la saison par 5 défaites, Atlanta a remporté 4 de ses 6 matchs suivants. Et hier, le succès est plus que convaincant, face à une équipe en course pour les playoffs.
  • Pourtant privée de Julio Jones et Todd Gurley, l’attaque d’Atlanta s’est montrée plutôt performante. Mais c’est la défense, la pire de NFL avant cette rencontre, qui a surpris. Elle signe 5 sacks et force 4 pertes de balle de Derek Carr, dont 1 pick-6, limite Josh Jacobs à 27 yards au sol, et n’encaisse pas un seul touchdown.
  • Match à oublier pour Carr et les Raiders, puisque c’est le pire match de la saison pour le QB et la plus grosse défaite de l’équipe sous Jon Gruden. Excellent depuis le début de saison, Derek Carr a vécu un cauchemar hier, en perdant 4 fois la balle (3 fumbles et 1 pick-6). Nathan Peterman a même terminé le match pour Las Vegas.

New York Jets (0-11) 3 – Miami Dolphins (7-4) 20

  • Entré en jeu la semaine dernière, Ryan Fitzpatrick était titulaire hier pour remplacer Tua Tagovailoa (blessé). Le QB lance pour 257 yards et 2 touchdowns, s’appuyant souvent sur DeVante Parker (8 réceptions, 119 yards) et régulièrement sur ses tight-ends (2 TD). La défense de Miami réalise un nouveau beau match, et n’a encaissé que 3 points en 2 matchs contre les Jets cette saison. Avec un bilan de 7-4, les Dolphins sont clairement en course pour les playoffs, et ils peuvent toujours remporter la division AFC East.
  • De retour au centre de l’attaque des Jets, Sam Darnold n’a pas brillé. Le QB lance pour 197 yards et 2 interceptions. Si le score n’est pas plus sévère, c’est uniquement grâce à un bel effort de la défense.

Denver Broncos (4-7) 3 – New Orleans Saints (9-2) 31

  • A quoi pouvions-nous nous attendre ? Privés de Quarterback, car tous sur la liste Covid-19, les Broncos ont de l’appelé un WR de leur équipe réserve, qui avait joué QB au niveau universitaire. Mais c’est la NFL et pas Disney, donc le pauvre Kendall Hinton n’était pas à sa place. Il ne réussi pas une seule passe en première mi-temps, en réussit une seule (sur 9) sur l’ensemble du match, et lance 2 interceptions. La défense des Broncos a tout tenté pour limiter la casse, mais a terminé usée par sa présence répétée sur le terrain.
  • Taysom Hill était de nouveau titulaire pour les Saints, et lui non plus n’a pas brillé dans le jeu aérien. Il n’affiche en effet que 78 yards et 1 interception. Ça été bien meilleur au sol pour New Orleans, avec 229 yards au total. Latavius Murray s’offre un gros match, avec 124 yards et 2 touchdowns, Alvin Kamara ajoute 54 yards et Taysom Hill marque un doublé.