Alors que l’on arrive bientôt dans la dernière partie de la saison, certains chocs deviennent presque décisifs en vue des playoffs. Dans la NFC, les 49ers ont confirmé leur statut de favoris en dominant largement les Packers, mais les Saints et les Seahawks sont également allés chercher des victoires. Dans l’AFC, les Patriots assure une 17ème saison consécutive avec au moins 10 victoires (record NFL). Résumés des matchs NFL de dimanche.

San Francisco 49ers (10-1) 37 – Green Bay Packers (8-3) 8

  • Le choc de la NFC a très rapidement tourné en faveur de San Francisco. Sur la première possession, la défense des 49ers force un fumble d’Aaron Rogers et capitalise rapidement pour marquer un touchdown. Green Bay ne s’en remettra pas. Le QB des Packers a passé sa soirée sous pression (5 sacks), et il n’a jamais eu le temps de trouver ses receveurs, qui ont de toute façon été très bien couvert toute la rencontre. Rodgers ne lance que pour 104 yards (1 TD) et Green Bay affiche un calamiteux 1/15 sur 3rd down.
  • SI la défense des Niners continue d’être redoutable, l’attaque prouve encore son efficacité. Le jeu au sol reste efficace pour trouver des brèches, et Jimmy Garoppolo arrive à trouver régulièrement des receveurs démarqués, comme George Kittle (129 yards, 1 TD) et Deebo Samuel (50 yards, 1 TD) hier. Le QB rend une copie très propre avec 253 yards (14/20) et 2 touchdowns.
  • Si cette victoire prouve que San Francisco fait bien partie de l’élite dans la conférence NFC, il reste encore du chemin à parcourir pour conforter cette première place. Car Seattle reste en embuscade dans la division NFC West, et New Orleans a remporté son 9ème match de la saison ce week-end. Les Niners seront de nouveau testés dans les semaines à venir, avec des nouveaux chocs face aux Ravens et aux Saints justement.

New England Patriots (10-1) 13 – Dallas Cowboys (6-5) 9

  • Autre grosse affiche de cette 12ème journée, celle-ci a été plutôt moyenne mais les conditions ont joué un rôle important. Et entre une pluie battante, du vent, et une défense des Patriots redoutable, s’en était trop pour Dallas. Tom Brady avait déclaré la semaine dernière que « la force de son équipe est la défense et les équipes spéciales », et bien ce match ne va pas lui donner tort. New England a démarré fort en contrant un punt, qui leur permet de marquer le seul touchdown du match. Ensuite, la meilleure attaque de NFL n’a jamais réussi à se mettre dans le rythme. Dak Prescott affiche 212 yards (19/33) et 1 interception, et Amari Cooper (0 réception, 0 yard) a été dans l’ombre de Stephon Gilmore (1 interception). Seul Ezekiel Elliott a été assez efficace au sol (86 yards).
  • Ça n’a pas été glorieux du côté de l’attaque des Pats non plus, qui devait faire sans Mohamed Sanu et Phillip Dorsett. Tom Brady a alors dû s’appuyer sur Julian Edelman (93 yards) et sur 2 rookies qui ont montré quelques belles choses (74 yards pour Jacobi Meyers, 1 touchdown pour N’Keal Harry). Brady termine lui avec moins de 50% de passes réussies (17/37), 190 yards et 1 touchdown, mais il reste invaincu en carrière face aux Cowboys (5-0).

New Orleans Saints (9-2) 34 – Carolina Panthers (5-6) 31

  • Alors que les Saints avaient parfaitement débuté le match et pris une avance confortable, ils ont laissé les Panthers revenir. Carolina a même eu l’occasion de prendre l’avantage en fin de rencontre, mais Joey Slye manque un field-goal de 28 yards… Le kicker n’était pas dans un bon jour puisqu’il a également loupé 2 transformations. Et lorsque Drew Brees a remonté le terrain pour offrir un chance à son kicker, Wil Lutz n’a pas tremblé et a donné la victoire à New Orleans.
  • En parlant du QB des Saints, il a été globalement excellent sur ce match. Son interception permet de relancer Carolina, mais à part ça il a été précis et efficace et termine avec 311 yards et 3 touchdowns. Michael Thomas continue sa domination et affiche 10 réceptions et 101 yards.
  • Pour les Panthers, Kyle Allen s’est bien repris après une période compliquée. Il lance pour 256 yards et 3 touchdowns, et ne perd pas la balle. D.J Moore a profité de l’absence de Marshon Lattimore chez les Saints pour s’offrir un gros match (6 réceptions, 126 yards, 2 TD), et Christian McCaffrey totalise 133 yards et 2 touchdowns.

Philadelphia Eagles (5-6) 9 – Seattle Seahawks (9-2) 17

  • Dans des conditions humides et venteuses, les défenses ont pris le dessus sur les attaques. Même Russell Wilson, candidat pour le trophée de MVP, a eu du mal à développer son jeu (13/25, 200 yards, 1 TD, 1 INT). Tyler Lockett était de retour mais a été discret, D.K Metcalf a laissé échapper quelques réceptions, et Chris Carson avait les mains qui glissait. Le seul joueur à tirer son épingle du jeu est le RB Rashaad Penny, qui gagne 129 yards au sol, dont un superbe touchdown de 58 yards.
  • Pour Carson Wentz, ça n’a pas été évident non plus, surtout qu’il devait composer avec une attaque décimée. Les Eagles étaient en effet sans Alshon Jeffery, Nelson Agholor, Jordan Howard et Lane Johnson. Le QB termine avec 256 yards, 1 touchdown et 4 pertes de balle (2 interceptions, 2 fumbles).
  • Si les deux défenses ont montré leurs qualités sur ce match, c’est la ligne défensive de Seattle qui sort gagnante. Malgré l’absence de Jadeveon Clowney, blessé, les Seahawks ont dominé et ont constamment mis Carson Wentz en difficulté. Ezekiel Ansah s’est montré à son avantage avec 1.5 sacks.
Résumés des matchs NFL - Eagles Seahawks
Carson Wentz et les Eagles ont désormais un bilan négatif (Ron Chenoy-USA TODAY Sports)

Buffalo Bills (8-3) 20 – Denver Broncos (3-8) 3

  • Les Bills continuent leur avancée vers les playoffs, avec une nouvelle victoire qui porte la marque de leur défense. Buffalo a étouffé Denver, n’allouant que 134 yards et 3 petits points. Cette défense a brillé à tous les niveaux, avec par exemple un Shaq Lawson très remuant devant (2 sacks), et un Tre’Davious White toujours aussi solide derrière (1 interception).
  • Déjà une des moins bonnes attaque de NFL, les Broncos n’ont pas existé dans ce match à sens unique. Brandon Allen ne réussit que 10 passes (sur 25) pour 82 yards et 1 interception. Courtland Sutton, si bon jusqu’ici, n’attrape qu’une seule passe pour 27 yards.
  • Frank Gore est un peu plus entré dans l’histoire de ce sport lors de cette rencontre, en montant sur le podium dans la catégorie Yards au sol dans l’histoire. Avec désormais 15 289 yards, Gore dépasse Barry Sanders et n’a plus que Walter Payton et Emmitt Smith au-dessus de lui. Dans le même temps, le rookie Devin Singletary continue de montrer son potentiel avec 106 yards.

New York Jets (4-7) 34 – Oakland Raiders (6-5) 3

  • Qui l’eut cru, les Jets sont en feu, et ils ont trouvé un chiffre porte-bonheur. En effet, la franchise New Yorkaise a marqué 34 points lors des trois derniers matchs, tous remportés. Si les Giants et les Redskins n’étaient pas des adversaires redoutables, les Raiders sont en course pour une place en playoffs dans l’AFC. A l’image de son équipe, Sam Darnold est excellent depuis 3 matchs. Sur celui-ci, il lance pour 315 yards et 2 touchdowns, sans perdre de balle.
  • Il faut également donner du crédit à la défense de Gregg Williams, qui a parfaitement contenu l’attaque d’Oakland. Le plus grand danger était le RB Josh Jacobs, qui arrivait avec une moyenne de plus de 92 yards par match. Mais les Jets ont confirmé leur solidité dans ce secteur en le limitant à 34 yards, son plus faible total de la saison. Ça n’a pas été beaucoup mieux pour Derek Carr, qui affiche 127 yards et 1 interception avant de finir le match sur le banc une fois que la défaite était actée.

Cincinnati Bengals (0-11) – Pittsburgh Steelers (6-5)

  • Les Bengals ont bien failli remporter leur premier match de la saison, mais ils ont finalement perdu pour la 11ème fois en 11 matchs, une première dans l’histoire de la franchise. C’est également la 10ème défaite de rang face à Pittsburgh.
  • Dix jours après son match mauvais et mouvementé à Cleveland, Mason Rudolph a de nouveau été en grande difficulté. Mike Tomlin a d’ailleurs décidé de le sortir en début de 3ème quart-temps, pour rebooster son attaque. Et ça a marché car Devlin Hodges trouve James Washington pour un touchdown de 79 yards sur sa deuxième passe. Une action qui suffit aux Steelers pour aller chercher la victoire.
  • Toujours solide, la défense de Pittsburgh a fait le job face à une attaque limitée. Les Steelers ont réussi plusieurs actions décisive, comme un fumble forcé par Devin Bush et récupéré par Minkah Fitzpatrick alors que Cincinnati menaçait de marquer, ou un autre fumble sur un sack de Bud Dupree pour sceller la victoire. Ryan Finley a souffert au centre de l’attaque des Bengals, et termine avec moins de 50% de passes réussies (12/26) pour 192 yards et 1 touchdown.

Cleveland Browns (5-6) 41 – Miami Dolphins (2-9) 24

  • La fin de l’histoire entre Jarvis Landry et Miami avait été houleuse, et le receveur a fait payer son ancienne équipe sur le terrain. Cible numéro 1 de Baker Mayfield (327 yards, 3 TD – 1 INT), il attrape 10 passes pour 148 yards et 2 touchdowns qu’il a particulièrement bien célébré. Odell Beckham (84 yards) a également retrouvé le chemin de l’en-but, pour la première fois depuis la 2ème journée.
  • Les Browns n’ont pas dit leur dernier mot dans la course aux playoffs de l’AFC, et ils vont profiter du calendrier le plus facile de NFL sur la fin de saison. Il faudra voir l’impact de l’absence de Myles Garrett face à des attaques un peu plus dangereuses, et Cleveland doit absolument être plus discipliné (encore 7 pénalités hier).
  • Pour Miami, pas grand-chose à dire si ce n’est un Ryan Fitzpatrick qui n’arrête jamais, pour le meilleur et pour le pire. Le QB lance pour 214 yards, court pour 45 de plus, marque 3 fois et perd 2 balles.
Résumés des matchs NFL - Browns Dolphins
Odell Beckham et Jarvis Landry se sont amusés face à Miami (AP)

Chicago Bears (5-6) 19 – New York Giants (2-9) 14

  • Malgré un duel face à une défense moyenne des Giants, l’attaque de Chicago a encore été décevante. Mitchell Trubisky était titulaire, malgré une blessure à la hanche, qui s’est d’ailleurs ressentie après quelques contacts. Le QB a de nouveau fait des choix questionnables (2 interceptions), mais il tout de même réussi quelques belles choses avec notamment 2 touchdowns (1 dans les airs, 1 au sol). Il termine avec 278 yards à la passe, dont 131 (et le touchdown) pour Allen Robinson. C’est le premier match à plus de 100 yards cette saison pour le receveur de Chicago.
  • De même, l’attaque des Giants continue d’être peu efficace, mais c’était à prévoir face à la grosse défense de Chicago. Daniel Jones ne lance que pour 150 yards, mais ses deux touchdowns ont eu le mérite de donner une chance à son équipe de revenir. Le QB perd également un nouveau fumble. En ce qui concerne Saquon Barkley, il ne parvient pas à retrouver son meilleur niveau depuis son retour de blessure. Il affiche 59 yards en 17 courses.

Tennessee Titans (6-5) 42 – Jacksonville Jaguars (4-7) 20

  • Les Titans ne lâche rien dans l’AFC South et Ryan Tannehill leur donne une chance en jouant peut-être le meilleur football de sa carrière. Le QB ne rate que 4 passes (sur 18) pour 259 yards et 2 touchdowns, et il ajoute 40 yards et 2 autres touchdowns au sol. Il a bien été aidé par Derrick Henry, qui gagne 159 yards au sol, et marque un doublé. Comem chaque saison, le RB monte en puissance à l’arrivée de l’hiver.
  • Dans le match en première mi-temps (4 points de retard), les Jaguars ont craqué après la pause, dans un match où ils ont été dominé. Nick Foles n’a pas fait de merveilles, 272 yards, 0 touchdown et 0 perte de balle. Le joueur le plus efficace a été Leonard Fournette, qui gagne 97 yards au sol et marque 2 fois.

Atlanta Falcons (3-8) 22 – Tampa Bay Buccaneers (4-7) 35

  • Aussi surprenants que dominants lors des deux derniers matchs en défense, les Falcons n’ont pas eu de réponses pour un homme hier. Chris Godwin s’est régalé dans le dos des défenseurs et totalise 184 yards et 2 touchdowns en 7 réceptions. En se concentrant peut être trop sur Mike Evans, limité à 4 réceptions et 50 yards, Atlanta a ouvert la porte à son coéquipier.
  • En ce qui concerne Jameis Winston, les montagnes russes étaient évidemment de sortie. Le QB a ainsi lancé une interception sur sa première passe du match, mais a réagi quelques minutes plus tard avec une merveille de passe pour un touchdown de 71 yards de Godwin. Au final, le QB des Bucs réussit un sixième match consécutif à plus de 300 yards, avec 3 touchdowns à la clé, mais il lance également ses 17 et 18ème interceptions de la saison.
  • Alors qu’on attendait un beau duel entre deux passeurs prolifiques, Matt Ryan s’est montré décevant sur ce match. Le QB d’Atlanta ne réussit que 50% de ses passes (23/46), pour 271 yards et 1 interception. Le jeu au sol des Falcons a également butté sur les solides défenseurs de Tampa.

Washington Redskins (2-9) 19 – Detroit Lions (3-7-1) 16

  • Les quelques fans qui étaient venu voir ce match entre deux équipes dans le dur ont eu le mérite d’assister à la première victoire des Redskins à domicile depuis le 21 octobre 2018…
  • Cette rencontre a permis à Washington d’entrevoir quelques promesses avec ses jeunes joueurs. Le QB Dwayne Haskins n’a pas été génial (13/29, 156 yards, 1 INT), mais il a eu le mérite de remonter le terrain en fin de match pour permettre à Dustin Hopkins de frapper le field-goal victorieux. Le WR Terry McLaurin continue sa belle saison rookie, avec 5 réceptions pour 72 yards. Et Steven Sims s’est illustré en marquant un touchdown de 91 yards sur un retour de kickoff.
  • Si les Lions ont pensé aux playoffs en début de saison, ce n’est plus du tout le cas après une 7ème défaite en 8 matchs. Jeff Driskel n’a pas été très bon, affichant 207 yards, 1 touchdown et 3 interceptions.

Jeudi, les Texans avaient repris la tête de l’AFC South