Du fait des reports liés au Covid-19, deux matchs étaient au programme de ce lundi. La soirée débutait avec un match aux allures de playoffs entre deux prétendants de l’AFC, et les Raiders ont sauvé leur saison à Cleveland. Puis, les Vikings ont également remporté un succès clés dans l’optique des playoffs à Chicago.


Cleveland Browns (7-7) 14 – Las Vegas Raiders (7-7) 16

  • Derek Carr a déjà montré qu’il aimait la pression de fin de match et qu’il était particulièrement motivé sur les drives décisifs. Mais hier, il a bien failli ne pas avoir cette occasion. Car après avoir vu les Browns prendre les commandes dans le 4ème quart-temps, le QB des Raiders s’est peut-être vu trop beau en tentant une longue passe, qui a été interceptée par Greedy Williams. Heureusement, sa défense a fait le job et lui a redonné une chance, qu’il a saisi en emmenant son équipe en position pour l’emporter. En l’espace de 3 minutes, Carr a failli jeter la saison de Las Vegas à la poubelle puis il l’a sauvé. Il termine ce match avec 236 yards, 1 touchdown et 1 interception.
  • La situation était compliquée pour Cleveland, qui devait faire sans 18 joueurs dont plusieurs titulaires. Des membres du staff, dont le coach Kevin Stefanski étaient également absents du fait des protocoles Covid-19. C’est ainsi le 3ème QB, Nick Mullens, qui était titulaire pour les Browns. L’ancien des 49ers n’a pas démérité, avec un match correct sans prendre de risque. Pas toujours aidé par ses WR, auteurs de quelques « drops », il a trouvé un peu de rythme en deuxième partie de match pour faire passer Cleveland devant dans le 4ème quart-temps. Il termine la rencontre avec 147 yards et 1 touchdown. Nick Chubb aussi s’est montré dans le 2ème quart-temps, mais difficile de comprendre pourquoi les Browns ne l’ont pas utilisé plus avant, alors que ce match était fait pour lui. Le RB affiche 91 yards et 1 touchdown.
  • On ne parle pas beaucoup des kickers, mais Daniel Carlson mérite quelques lignes. Le joueur des Raiders réussit une saison remarquable, et il a confirmé hier dans un match clé. Il réussit ses 3 fields-goals du jour, ainsi que son unique transformation, et il n’a pas tremblé en fin de match. Après le dernier drive mené par Derek Carr, le kicker a la responsabilité de frapper un field-goal de 48 yards, qui peut garder les Raiders en vie. Carlson a fait preuve de sang froid en réussissant à marquer 2 fois, car les Browns ont pris un temps-morts pour le déstabiliser. Sur la saison, Daniel Carlson affiche 91.2% de réussite sur field-goal (31/34).
  • Si ce résultat permet à Las Vegas de rester dans le coup pour les playoffs, il resserre également le classement dans une conférence AFC indécise. Les Browns ratent une belle occasion de frapper fort, car ils auraient pris la 1ère place de l’AFC North en cas de succès, et tombent à la 12ème place de la conférence du fait de la défaite. Les dernières semaines de la saison régulière s’annoncent folles.

Chicago Bears (4-10) 9 – Minnesota Vikings (7-7) 17

  • Ce match entre rivaux de la NFC North s’est rapidement transformé en bataille de tranchée, avec des défenses qui ont pris le dessus. Ce n’est pas vraiment une surprise de voir l’attaque de Chicago en galère, mais la défense des Vikings n’est pas toujours formidable. Hier, elle a fait le job pour contenir Justin Fields, forcer des erreurs et limiter les points (le touchdown de Chicago est marqué sur la dernière action du match). D.J Wonnum s’est particulièrement illustré pour les Vikings, avec 3 sacks. Du côté de Chicago, c’est une belle performance de limiter la 3ème attaque de NFL à seulement 193 yards. Le pass-rush a notamment été bon, avec 2 sacks pour Akiem Hicks et 2 autres pour Robert Quinn.
  • Offensivement, les choses ont donc été plus compliquées pour les deux équipes. Cela faisait longtemps que le jeu de passes des Vikings n’avait été si pauvre, et Kirk Cousins n’affiche que 87 yards en fin de rencontre, avec tout de même 2 touchdowns. Le WR Justin Jefferson a été plutôt bien contenu (47 yards, 1 TD), et Dalvin Cook a dû batailler pour gagner ses 89 yards (28 courses, 3.2 YPA). On a beaucoup plus l’habitude de voir l’attaque des Bears galérer, et ça a encore été très douloureux hier. Sur 7 possessions qui sont arrivées dans le camp de Minnesota, cette attaque affiche 2 fumbles perdus, 3 4th downs non convertis et 1 field-goal manqué.
  • Loin des Packers, qui ont remporté la division NFC North ce week-end, les Vikings ne peuvent que viser une wild-card pour aller en playoffs. Grâce à cette victoire, moche mais précieuse, ils se replacent provisoirement à la 7ème place dans la conférence NFC, soit la dernière qualificative. Il faudra faire mieux lors des prochains matchs pour conserver cette position.