Retour sur les matchs d’hier, avec quelques rencontres spectaculaires et des résultats surprenants. La deuxième partie de soirée nous a réservé des affiches très serrées, avec comme point culminant, un duel palpitant entre Lamar Jackson et Patrick Mahomes.


Philadelphia Eagles (1-1) 11 – San Francisco 49ers (2-0) 17

  • Match fermé, globalement maitrisé par les défenses à Philadelphie. Les deux lignes défensives ont été particulièrement actives, mettant la pression régulièrement sur les quarterbacks. Pour San Francisco, Nick Bosa signe 2 sacks, et Javon Kinlaw s’illustre en contrant un field-goal. Pas de sacks pour les Eagles, mais un bon nombre d’actions qui ont mis Jimmy Garoppolo en difficulté.
  • Ce match s’est peut-être joué dans le 2ème quart-temps, sur deux drives « gagnés » par les Niners. Sur une rare action longue distance réussie dans ce match, Philly pense trouver la solution avec une réception de 91 yards de Quez Watkins. Mais la défense de San Francisco annule ce gros gain en stoppant les Eagles sur 4th down. Et sur le drive suivant, Jimmy Garoppolo réussit un 7/7 et les 49ers marquent le premier touchdown du match après un drive de 97 yards.
  • Match encore encourageant pour Jalen Hurts, malgré la défaite. Le jeune QB de Philadelphia n’a pas eu peur de tenter sa chance dans la profondeur, avec hélas peu de succès. Puis en deuxième mi-temps, il a fait quelques différences avec ses jambes. Au final, il affiche 190 yards dans les airs, et 82 yards et 1 touchdown au sol.

Pittsburgh Steelers (1-1) 17 – Las Vegas Raiders (2-0) 26

  • Faut-il commencer à prendre les Raiders au sérieux ? La nouvelle franchise de Las Vegas remporte son deuxième match de la saison, grâce notamment à un Derek Carr encore en feu. Le QB lance pour 382 yards et 2 touchdowns, portant son total à 817 yards en 2 matchs, un record de franchise. Darren Waller (65 yards) a encore été présent, et Henry Ruggs (113 yards) a (enfin) montré ce que l’on attend de lui sur un beau touchdown de 61 yards dans le 4ème quart-temps.
  • La défense de Vegas est également en bonne forme. Comme la semaine dernière contre Baltimore, le pass-rush s’est montré efficace et c’est Solomon Thomas qui s’est illustré avec une paire de sacks. Solides, les Raiders ont limité l’attaque de Pittsburgh à moins de 300 yards offensifs.
  • Encore plutôt très solides défensivement pendant une grande partie du match, les Steelers ont tout de même eu un peu plus de mal après les sorties sur blessure de plusieurs joueurs cadres (T.J Watt, Joe Haden, Devin Bush, Tyson Alualu…). Et offensivement, cette équipe a toujours du mal à trouver son rythme. Souvent sous pression, Ben Roethlisberger (295 yards, 1 TD – 1 INT) a été mis en difficulté, et le jeu au sol reste peu efficace. Malgré un touchdown sur une réception et superbe raffut qui va tourner en boucle sur les réseaux sociaux, Najee Harris ne gagne que 38 yards avec ses jambes. Un des problèmes est la ligne offensive, qui peine à stabiliser cette attaque.

Carolina Panthers (2-0) 26 – New Orleans Saints (1-1) 7

  • Assez convaincants face au Jets lors de la 1ère journée, les Panthers ont confirmé face à un adversaire à priori plus fort. C’est notamment le cas de la défense, qui comme la semaine passée, a régulièrement réussi à mettre la pression sur le QB adverse. Le trio Haason Reddick (1.5 sacks), Brian Burns (1 sack), et Morgan Fox (0.5 sack) a notamment mené la vie à dure à Jameis Winston. La défense de Carolina a ainsi limité les Saints à 128 yards offensifs.
  • Encore un bon match pour Sam Darnold, qui lance pour 305 yards, 2 touchdowns et 1 interception hier. Face aux Saints, il a bien distribué le jeu et a notamment trouvé D.J Moore (79 yards) et Brandon Zylstra (44 yards) sur ses touchdowns. La présence de Christian McCaffrey lui rend aussi la vie plus facile. Le RB a sorti un match « classique », avec 72 yards et 1 touchdown au sol et 65 yards de plus dans les airs.
  • Il y a une semaine, New Orleans a passé 38 points à Green Bay, avec 5 touchdowns de Jameis Winston, et la défense avait limité Aaron Rodgers à 133 yards. Hier, la même équipe n’a marqué que 7 petits points, avec 2 interceptions de Winston (111 yards), et a souffert pour contenir Sam Darnold… Les absences en défenses ont évidemment pesé, et les montagnes russes de Jameis Winston ont débuté.

Arizona Cardinals (2-0) 34 – Minnesota Vikings (0-2) 33

  • Les matchs des Cardinals valent le détour ! Et l’une des raisons majeures est la présence de Kyler Murray. Pour la deuxième semaine de suite, le QB a été électrique, avec 400 yards à la passe et 4 touchdowns au total (3 dans les airs, 1 au sol). Il a également lancé 2 interceptions, dont une pick-6, mais son énergie et sa capacité à prolonger les actions avec ses jambes sont incroyables. Si DeAndre Hopkins et A.J Green ont tous les deux marqués, c’est le WR rookie Rondale Moore qui s’est révélé avec 114 yards et 1 long touchdown.
  • Si on pouvait critiquer la performance des Vikings lors du premier match, notamment en défense, on a moins de choses à dire sur celui-ci. La défense a montré plus de cœur, derrière un Danielle Hunter omniprésent (3 sacks). Le LB Nick Vigil s’est également montré à son avantage, avec notamment une pick-6. Offensivement, Kirk Cousins a été très propre (244 yards, 3 TD), et Dalvin Cook s’est démené (131 yards).
  • Cette rencontre palpitante s’est finalement jouée sur les coups de pied. Minnesota a eu l’occasion de remporter le match à la fin. L’attaque avait le boulot pour gagner suffisamment de terrain, et Greg Joseph n’avait qu’à passer son field-goal de 37 yards… Hélas, ça n’a pas été le cas, et le kicker avait déjà manqué une transformation un peu plus tôt. En face, Matt Prater a montré qu’il avait toujours le pied le plus puissant de la ligue, en passant un field-goal de 62 yards juste avant la mi-temps.

Indianapolis Colts (0-2) 24 – Los Angeles Rams (2-0) 27

  • Une semaine après avoir réussi son entrée en lice avec les Rams, Matthew Stafford a été un peu moins bon face aux Colts. Le QB s’est montré moins précis (19/30, 278 yards) et il a lancé sa première interception de la saison. Mais il s’est trouvé un receveur numéro 1 en Cooper Kupp. Déjà très en vue lors du premier match, le WR attrape 9 passes pour 163 yards et 2 touchdowns.
  • Défensivement, les Rams ont également été moins solides que dimanche dernier. Ils ont ainsi eu plus de mal à arrêter les drives d’Indianapolis, même s’ils ont plusieurs stopper l’avancée de l’attaque adverse dans des moments clés. Et les stars sont montés au créneau dans ce moments, avec des pressions clés d’Aaron Donald ou une interception décisive de Jalen Ramsey en fin de match.
  • Très mal partis dans cette rencontre, les Colts ont fini par payer leur manque d’efficacité en redzone, avec notamment 2 possessions qui se terminent avec 0 points. Indy s’est ensuite bien battu pour revenir, mais la sortie sur blessure de Carson Wentz a fait mal. Entré à sa place, Jacob Eason se fait rapidement intercepter et scelle le sort du match. Wentz termine avec 247 yards, 1 touchdown et 1 interception. Le WR Michael Pittman a brillé, avec 8 réceptions pour 123 yards.
Cooper Kupp
Cooper Kupp s’impose comme le WR numéro 1 des Rams avec Matthew Stafford (photo : Andy Lyons, Getty)

Tampa Bay Buccaneers (2-0) 48 – Atlanta Falcons (0-2) 25

  • On ne sait pas si c’est l’air de la Floride, mais Tom Brady comme Rob Gronkowski ont l’air de rajeunir. Dix jours après avoir débuté sa saison par 4 touchdowns face à Dallas, Brady a enchaîné avec 5 passes de touchdowns (et 276 yards) hier contre Atlanta. Le QB a désormais lancé plus de 4 touchdowns lors de ses 4 derniers matchs… Même chose pour Rob Gronkowski, qui en est à trois doublé de rang depuis le Super Bowl de février dernier. A noter que Mike Evans marque également deux fois hier.
  • La défense de Tampa est également au point. Le duo de DT a fait des dégâts considérables. Ndamukong Suh (1 sack) et Vita Vea ont constamment pénétré l’intérieur de la ligne d’Atlanta. Et lorsque les Falcons sont revenus au score, la défense a haussé le ton pour assurer la victoire. Mike Edwards a été le joueur sous les projecteurs, en s’offrant 2 pick-6 dans le 4ème quart-temps.
  • Humilié par Philadelphia la semaine dernière, les Falcons ont été moins mauvais mais encore loin du compte. Encore abandonné par sa ligne offensive, Matt Ryan a fait ce qu’il a pu (300 yards, 2 TD) mais il lance 3 interceptions. Le duo Calvin Ridley – Kyle Pitts est plein de potentiel, mais le jeu au sol n’aide pas Ryan et le jeu aérien.

Jacksonville Jaguars (0-2) 13 – Denver Broncos (2-0) 23

  • Oui le calendrier est facile, mais les Broncos font le job. Excellent pour son premier match avec Denver, Teddy Bridgewater a confirmé avec une deuxième sortie de qualité. Le QB lance pour 328 yards et 2 touchdowns hier. Et en l’absence de Jerry Jeudy, blessé pour plusieurs semaines, Bridgewater a trouvé une autre cible de choix en Courtland Sutton (9 réceptions, 159 yards). Tim Patrick et Noah Fant ont tous les deux marqué. Denver a de la profondeur en attaque.
  • Comme la semaine dernière, l’attaque de Jacksonville n’a pas fonctionné. Urban Meyer semble mettre trop de pressions sur les épaules de Trevor Lawrence, qui doit trop souvent forcer les choses. En conséquence, le QB rookie montré de temps en temps ses qualités, mais il commet également beaucoup d’erreurs. Hier, il ne réussit que 14 passes sur 33, pour 118 yards, 1 touchdown et 2 interceptions. Pour le moment, le plan de jeu de Jacksonville ne correspond pas aux qualités de l’équipe.

New York Jets (0-2) 6 – New England Patriots (1-1) 25

  • Débuts catastrophiques au MetLife Stadium pour Zach Wilson. Le QB rookie des Jets a ainsi lancé des interceptions sur ses deux premières passes à domicile, et a terminé la journée avec 4 interceptions. A un point du match, Wilson affichait 4 passes réussies pour 4 interceptions… J.C Jackson s’offre 2 des interceptions, qui ont permis à New England de marquer 16 points sur les drives qui ont suivi.
  • En attaque, les Pats ont été propre. Mac Jones n’a pas eu à forcer les choses et termine avec 186 yards. Le jeu au sol s’est montré plutôt efficace, avec Damien Harris en fer de lance (62 yards, 1 touchdown). Polyvalent, James White a été précieux (20 yards, 1 TD au sol, 45 yards dans les airs).

Baltimore Ravens (1-1) 36 – Kansas City Chiefs (1-1) 35

  • Les choses avaient mal débuté pour Lamar Jackson et les Ravens. Le QB lance 2 interceptions dans le 1er quart-temps, dont une pick-6, qui ont permis à Kansas City de prendre les commandes du match. Puis Jackson s’est repris, avec une énorme deuxième mi-temps. Il marque ainsi 3 touchdowns, 1 à la passe et 2 au sol, et permet aux Ravens de réussir un comeback de 11 points. Lamar Jackson termine avec 239 yards dans les airs et 107 au sol et bat Patrick Mahomes pour la première fois en 4 duels. C’est le 9ème match à plus de 100 yards dans les deux secteurs pour le QB, un record depuis 1950.
  • Première défaite au mois de septembre pour Patrick Mahomes… Le QB des Chiefs a fait son match, avec 343 yards, 3 touchdowns et 1 interception, en s’appuyant souvent sur Travis Kelce (109 yards, 1 TD). Et avec Tyreek Hill bien pris par Marlon Humphrey (3 réceptions, 14 yards), Mahomes a cherché d’autres cibles, comme Byron Pringle ou Mecole Hardman.
  • Quand on est coach, il faut faire des choix fort, et parfois très risqué. Et c’est ce que John Harbaugh a fait hier. Alors que Baltimore avait un point d’avance à un peu plus d’1 minute de la fin, l’attaque est confrontée à un 4th down dans son camp (43 yards). Harbaugh décide alors de laisser son attaque sur le terrain pour gagner le petit yards restant et éviter de rendre la balle à Mahomes. Lamar Jackson s’en charge et assure la victoire des Ravens.
  • Un petit mot sur Odafe Oweh, qui réussit un début de carrière tonitruant avec Baltimore. Le pass-rusher rookie s’est montré décisif en forçant et récupérant un fumble de Clyde Edwards-Helaire en fin de rencontre. Oweh avait déjà été en vue lors du premier match, avec son premier sack en NFL.

Seattle Seahawks (1-1) 30 – Tennessee Titans (1-1) 33

  • Embarrassés par les Cardinals lors de la Week 1, les Titans devaient se reprendre à Seattle. Ça n’a pas toujours été joli, et ils ont presque toujours couru après le score, mais ils ont réussi à aller chercher une victoire important sur un terrain hostile. Tennessee a compté jusqu’à 14 points de retard au début du 4ème quart-temps, avant que 2 touchdowns de Derrick Henry permettent d’aller chercher une prolongation. Et dans cette période supplémentaire, c’est le kicker Randy Bullock qui donne la victoire avec un field-goal de 36 yards.
  • Très discret lors du premier match, Derrick Henry a progressivement retrouvé son rythme. Il a notamment dominé en deuxième mi-temps, en s’offrant un triplé qui a permis à son équipe de revenir dans la rencontre. Il termine avec 182 yards au sol, dont un superbe touchdown de 60 yards, et ajoute 55 yards dans les airs. Le roi Henry est de retour.
  • Les Seahawks ne peuvent s’en vouloir qu’à eux-mêmes. Excellent en première mi-temps, et longtemps en contrôle de ce match, ils ont été trop passifs sur le deuxième partie du match. La transformation manquée par le kicker pèse finalement assez lourd également. Ce résultat annule un gros match de Russell Wilson, qui lance pour 343 yards et 2 touchdowns de plus de 60 yards, pour Tyler Lockett évidemment (8 réceptions, 178 yards) et Freddie Swain.
Derrick Henry
Derrick Henry a lancé sa saison hier, avec 237 yards et 3 TD au total (photo : CBS Sports)

Los Angeles Chargers (1-1) 17 – Dallas Cowboys (1-1) 20

  • En difficulté la semaine dernière, Greg Zuerlein s’est bien repris. Le kicker de Dallas offre la victoire à son équipe en passant un field-goal de 56 yards. Un long coup de pied qui sauve un peu Mike McCarthy, coupable d’une gestion douteuse du chronomètre en fin de match.
  • Ce match entre deux équipes très proches en niveau a été intéressant. Côté Dallas, Dak Prescott lance pour 237 yards et 1 interception, et il a été très bien aidé par son backfield. Tony Pollard gagne 109 yards, Ezekiell Elliott ajoute 71 yards et les deux RB marquent 1 touchdown. Pour les Chargers, Justin Herbert a encore réussit des passes exceptionnelles et finit avec 338 yards et 1 touchdown, mais il lance aussi 2 interceptions dont 1 dans l’en-but des Cowboys qui fait mal. 

Miami Dolphins (1-1) 0 – Buffalo Bills (1-1) 35

  • On attendait un rebond de la part de Buffalo, et on a été servi avec un « shutout ». L’attaque marque 35 points sans réellement être exceptionnelle, à l’image d’un Josh Allen qui affiche 179 yards et 2 touchdowns pour 1 interception. Le backfield des Bills s’est montré efficace, avec 143 yards au total, dont un joli touchdown de 46 yards de Devin Singletary.
  • Incapable de protéger ses quarterbacks, la ligne offensive de Miami a coûté cher dans ce match. Tua Tagovailoa se prend ainsi 2 sacks sur les 3 premiers snaps de la rencontre, et il a quitté le terrain très rapidement sur blessure. Son remplaçant, Jacoby Brissett, a connu les mêmes soucis. Souvent mis sous pression, il lance pour 169 yards en 40 passes, avec 1 interception. Côté défense des Bills, le rookie Gregory Rousseau s’illustre avec 2 des 6 sacks de son équipe.

Cleveland Browns (1-1) 31 – Houston Texans (1-1) 21

  • Pour sortir vainqueurs de ce match, les Browns ont encore une fois joué sur leurs forces. Baker Mayfield a sorti un match de qualité (19/21, 213 yards, 1 TD – 1 INT), mais c’est bien le jeu au sol qui a fait la différence. Réguliers et efficaces, les RB de Cleveland ont progressivement usé la défense de Houston. Nick Chubb mène la charge avec 95 yards et 1 touchdown en seulement 11 courses, et Kareem Hunt ajoute 51 yards.
  • Encore trop gentils défensivement, les Browns ont eu du mal à se mettre à l’abri. Houston s’est très bien accroché, notamment grâce à la performance du QB Tyrod Taylor. Face à son ancien club, il a été brillant avec 125 yards dans les airs, 15 au sol et 2 touchdowns au total. Mais Taylor a dû quitter ses coéquipiers à la mi-temps à cause d’une blessure et cela a changé les choses. Le rookie Davis Mills a pris le relais, et sans être mauvais (102 yards, 1 TD), il a lancé une interception qui a fait mal.

Chicago Bears (1-1) 20 – Cincinnati Bengals (1-1) 17

  • Est-ce l’heure de Justin Fields à Chicago ? Andy Dalton était de nouveau titulaire, et il a bien débuté le match avec 56 yards et 1 touchdown. Mais il s’est blessé juste avant la mi-temps. Et c’est donc le QB rookie qui a pris le relais, et qui a offert à ses fans une performance de…rookie. Ses qualités ont été claire sur certaines actions, et notamment son explosivité et sa mobilité, mais il a également commis des erreurs dont une interception qui aurait pu coûter cher en fin de match. Au final, il affiche 60 yards dans les airs et 31 yards au sol.
  • En face, Joe Burrow a également souffert pour Cincinnati. Souvent mis sous pressions, il a eu des difficultés pendant tout le match, mais une séquence assez horrible a plombé les Bengals dans le 4ème quart-temps, avec 3 interceptions sur 3 passes consécutives… Burrow lance ensuite 2 passes de touchdown pour Tee Higgins et Ja’Marr Chase, mais c’est insuffisant pour compenser.
  • Dans ce match où aucune des deux attaques n’a gagné plus de 250 yards, la défense des Bears a fait la différence. Le pass-rush a dominé en signant 4 sacks sur Burrow, et une multitude de pressions. Particulièrement impactant, le Linebacker Roquan Smith s’est illustré avec une pick-6.