Des performances XXL, des comebacks, des blessures et du spectacle sur la majorité des terrains, ce deuxième dimanche de NFL nous a offert du spectacle. Retour sur les 12 affiches d’hier.


Baltimore Ravens (1-1) 38 – Miami Dolphins (2-0) 42

  • Quel match ! Un retour de plus de 100 yards pour lancer les hostilités, des quarterbacks qui font le show, des duos de receveurs qui dominent, et un scénario fou qui aboutit à un comeback de 21 points des Dolphins. L’AFC s’est trouvé deux équipes fun à regarder ce week-end, et surtout deux franchises compétitives qui visent les playoffs.
  • Après une première mi-temps compliquée, et notamment 2 interceptions, Tua Tagovailoa s’est repris et a surement fait taire quelque critique. Le QB a enchaîné les belles passes, il a lancé 3 touchdowns dans le 4ème quart-temps, et s’est offert un comeback signature. Au final, il affiche 469 yards et 6 touchdowns. Et Tua a pu compter sur ses receveurs, et notamment le duo insaisissable composé de Tyreek Hill (190 yards, 2 TD) – Jaylen Waddle (171 yards, 2 TD).
  • En face, Lamar Jackson a sorti une nouvelle prestation XXL pour Baltimore. Le quarterback a ainsi lancé pour 318 yards et 3 touchdowns, et il a également mené la charge au sol avec 119 yards dont un touchdown de 79. Et la bonne nouvelle est que les Ravens semblent eux aussi avoir un duo prometteur au poste de WR. Rashod Bateman et Devin Duvernay ont tous les deux fini à plus de 100 yards et ils ont marqué. Duvernay s’est également illustré sur son retour de kickoff de 103 yards.

New Orleans Saints (1-1) 10 – Tampa Bay Buccaneers (2-0) 20

  • Un match de NFL peut tourner de différentes manières, et hier, c’est une embrouille qui a servi de moment charnière. Alors que Tom Brady et Marshon Lattimore s’échangeaient des amabilités, les choses ont dégénéré et le résultat a été des exclusions du CB de New Orleans et de Mike Evans. Le match était alors à égalité (3-3), mais tout a basculé en faveur des Bucs derrière. Jameis Winston a notamment lancé 3 interceptions, dont une pick-6, et Tampa a fait le break en quelques minutes.
  • A force de voir Tom Brady jouer, nous le connaissons par cœur, et il était assez facile de remarquer son agacement voire son mécontentement à l’issue de la première mi-temps produite par les Bucs offensivement. Il aura d’ailleurs fallu attendre l’ultime quart-temps et l’embrouille avec Lattimore pour que tout se libère et que le QB trouve enfin la faille. Brady termine la rencontre avec 190 yards, 1 touchdown, et enfin une victoire en saison régulière sur les Saints. Rapides et techniques, les deux WR peuvent transformer n’importe quelle réception en home-run.

New York Giants (2-0) 19 – Carolina Panthers (0-2) 16

  • Le beau attendra, mais il faut retenir que les Giants démarrent la saison par 2 victoires, ce qui n’était plus arrivé depuis 2016. L’ère Brian Daboll débute sur de bonnes bases. Au contraire, les progrès se font attendre chez des Panthers qui enchaînent les performances médiocres.
  • Ce match s’est principalement joué au pied, puisque la majorité des points sont venus de field-goals. Et à ce petit jeu, Graham Gano a eu le dernier mot, avec notamment 2 tentatives réussies de plus de 50 yards en fin de rencontre. Côté Panthers, Eddy Pineiro a lui aussi affiché 100%.
  • L’autre zone de différence a été la capacité des G-Men a forcé des pertes de balle. La première a mis dans l’ambiance tout de suite, avec un fumble dès le retour de kickoff.

Las Vegas Raiders (0-2) 23 – Arizona Cardinals (1-1) 29

  • Les Raiders doivent encore se demander comment ils ont fait pour perdre ce match, sachant qu’ils menaient 20-0 à la pause et encore 23-7 à l’entame du 4ème quart-temps… Après une première mi-temps maitrisée, Las Vegas a baissé en intensité des deux côtés du terrain. L’attaque s’est montrée plus conservatrice et moins tranchante, et la défense n’a pas assez mis de pression sur Kyler Murray. Et en prolongations, les Raiders n’avaient qu’un field-goal à marquer pour remporter le match, et ils ont perdu la balle pour le perdre… Bilan, une 2ème défaite de rang qui fait déjà mal.
  • Dans le dur à l’image de son équipe sur la première mi-temps, avec notamment 1 interception, Kyler Murray s’est ensuite transformé en magicien pour aller chercher un comeback incroyable. Le QB nous a ainsi gratifié de nombreuses actions de génie, à la passe comme au sol. Il a notamment réussi à conserver la balle pendant 20 secondes pour aller chercher une conversion à 2 points avec ses jambes, sachant qu’il avait trouvé Marquise Brown entre 2 défenseurs pour un superbe touchdown juste avant. Puis sur la dernière action du temps réglementaire, il a de nouveau échappé à la défense des Raiders pour marquer le touchdown, avant de trouver un trou de souris pour envoyer la balle à A.J Green et arracher la prolongation.
Kyler Murray vs Raiders
Insaisissable, Kyler Murray a guidé les Cardinals vers le comeback (photo : NFL)

Dallas Cowboys (1-1) 20 – Cincinnati Bengals (0-2) 17

  • Titulaire du fait de la blessure de Dak Prescott, Cooper Rush a livré une première performance globalement solide. Le QB numéro 2 termine avec 235 yards et 1 touchdown, sans commettre de grosse erreur. Sa connexion avec le WR Noah Brown (91 yards, 1 TD) est intéressante. Rush a également montré du calme et de la gestion pour mener le drive final, qui a abouti sur le field-goal victorieux de 50 yards de Brett Maher.
  • Grosse performance de la défense de Dallas, qui a constamment mis la pression sur Joe Burrow (6 sacks) et qui a été très disciplinée. Micah Parsons continue d’être une menace pour les attaques adverses, avec notamment 2 sacks. Trevon Diggs a également tenu le choc face à Ja’Marr Chase.
  • Déjà 13 sacks subis en 2 matchs par Joe Burrow, qui continue de souffrir d’une mauvaise protection. Ce problème ralenti l’attaque et met clairement le quarterback en danger. En conséquence, Joe Burrow galère en ce début de saison, l’attaque au global est poussive et les Bengals ont déjà perdu 2 fois.

Los Angeles Rams (1-1) 31 – Atlanta Falcons (0-2) 27

  • On connait tous l’histoire des Falcons qui mènent 28-3 et qui se font rejoindre par les Pats… Et bien ils ont bien failli réussir un comeback en étant mené 28-3 par les Rams hier. Largement dominés en première mi-temps, ils ont pris 3 touchdowns après des erreurs (1 interception) ou des ratés (field-goal). Mais en deuxième mi-temps, ils ont forcé des erreurs de L.A et marqué un touchdown sur un punt bloqué pour revenir. Hélas, une interception de Jalen Ramsey a mis fin aux espoirs de comeback.
  • Les Rams ont donc bien failli être du mauvais côté de l’histoire, et ils n’auraient pu s’en prendre qu’à eux même. Les trop nombreuses erreurs ont failli leur couter cher. Matthew Stafford (272 yards, 3 TD) a lancé 2 interceptions, un punt bloqué a donné le touchdown de l’espoir aux Falcons, et un fumble de Cooper Kupp aurait pu permettre à Atlanta de passer devant…
  • Pour Atlanta, ce match a été l’occasion de voir le potentiel de Drake London. Le receveur sélectionné au 1er tour de la dernière Draft a été très bon, avec 8 réceptions, 86 yards, 1 touchdown et 1 conversion à 2 points. Marcus Mariota (196 yards, 2 TD – 2 INT) a un WR numéro 1.  

Cleveland Browns (1-1) 30 – New York Jets (1-1) 31

  • Fin de match folle à Cleveland, qui n’aurait jamais dû perdre ce match. Car après une première mi-temps équilibrée (14-14), les Browns pensaient avoir fait le plus dur avec 2 touchdowns de Nick Chubb dans le 4ème quart-temps qui ont porté le scoré à 30-17. Puis tout s’est inversé en moins d’1 minute 30… Joe Flacco a d’abord trouvé un Corey Davis étrangement seul dans la profondeur, les Jets ont ensuite récupéré leur onside kick, puis le QB a cette fois envoyé Garrett Wilson dans l’en-but pour la victoire.
  • Habitué des joutes face aux Browns lorsqu’il jouait à Baltimore, Joe Flacco remporte ainsi sa 18ème victoire en 21 matchs contre Cleveland. Il a été excellent hier avec 307 yards et 4 touchdowns, dont 133 yards et 2 touchdowns dans les deux dernières minutes. Les rookies offensifs de New York se sont montrés. Garrett Wilson a brillé avec 102 yards et un doublé, tandis que le RB Breece Hall a mené son équipe au sol (50 yards) et a marqué dans les airs.
  • Match frustrant pour les Browns, qui n’ont pas été mauvais mais qui ont perdu le fil défensivement sur la fin. Cette défense, qui a alloué 402 yards hier, a d’ailleurs tendance à encaisser trop de longs gains. Dommage car Jacoby Brissett avait été plutôt bon (229 yards, 1 TD – 1 INT), et le jeu au sol avait encore dominé puisque Nick Chubb (87 yards) a notamment signé un triplé.

Green Bay Packers (1-1) 27 – Chicago Bears (1-1) 10

  • Aaron Rodgers continue de dominer les Bears et les Packers lancent leur saison avec une victoire convaincante. Le QB n’a pas eu à forcer son talent et termine avec seulement 6 passes loupées (19/25), pour 234 yards et 2 touchdowns. Il a notamment trouvé Sammy Watkins (93 yards) plusieurs fois dans la profondeur.
  • Beau duel de running-backs hier entre Aaron Jones et David Montgomery. Malgré l’émergence d’A.J Dillon (61 yards), Jones continue d’être un joueur clé pour l’attaque de Green Bay. Et quand il domine, les Packers gagnent en général. Avec 132 yards au sol, 38 dans les airs et 2 touchdowns au total, c’est exactement ce qu’il a fait hier. Pour Montgomery (122 yards), pas mal de yards sont venus tard, mais il a le mérite de donner de la vie à une attaque souvent apathique.
  • Car si les Bears ont une défense qui peut poser des problèmes, l’attaque manque clairement de punch. Hormis un premier drive convaincant, elle n’a presque rien produit ensuite en dehors de quelques courses de leur RB. La ligne de stats finale de Justin Field n’est pas glorieuse, avec seulement 70 yards et 1 interception.

San Francisco 49ers (1-1) 27 – Seattle Seahawks (1-1) 7

  • Heureusement que les 49ers n’ont pas transféré Jimmy Garoppolo… Car le coup dur de la soirée pour San Francisco est la blessure sérieuse de Trey Lance, victime d’une cheville cassée, et qui ne rejouera pas de la saison. Dans le rythme et visiblement content de retrouver le terrain, Jimmy G a été bon et a permis aux Niners de faire le break avant la mi-temps.
  • Performance dominante de la part de la défense de San Francisco, qui n’a pas alloué un seul point (le touchdown de Seattle a été marqué après un field-goal contré). Nick Bosa a mené la charge devant avec 2 sacks et Tashaun Gipson a signé une interception après un bon travail d’un encore excellent Talanoa Hufanga.
  • Convaincant lundi dernier face aux Broncos, les Seahawks ont été nettement moins inspirés face au rival de la NFC West. Geno Smith n’a pas démérité mais n’a que très rarement trouvé des solutions (197 yards, 1 INT), et le jeu au sol était aux abonnés absents. Les seuls points de Seattle sont venus d’un field-goal contré, pas dans le jeu.
Trey Lance blessure
Saison terminée pour Trey Lance, blessé à la cheville (photo : AP)

Pittsburgh Steelers (1-1) 14 – New England Patriots (1-1) 17

  • Du mieux pour New England hier, et sur toutes les phases. Encore irrégulier, Mac Jones (252 yards, 1 TD – 1 INT) a montré une belle alchimie avec ses receveurs (110 yards et 1 TD pour Nelson Agholor, 95 yards pour Jakobi Meyers). Le jeu au sol s’est avéré efficace, avec 71 yards et 1 touchdown pour Damien Harris et 47 yards pour Rhamondre Stevenson. Et la défense a bien gêné Mitchell Trubisky et Najee Harris.
  • En parlant de Trubisky, on ne peut pas dire que sa performance a été inspirante et rassurante. Spécialiste de la passe (très) courte, il a terminé avec 168 yards en 33 passes tentées. Les fans de Pittsburgh commencent déjà à demander Kenny Pickett…
  • Les Steelers ont également senti l’absence de T.J Watt, blessé. Car si la défense a plutôt signé un match solide, il a manqué des stops décisifs, choses que le Meilleur Défenseur de NFL en titre sait faire.

Detroit Lions (1-1) 36 – Washington Commanders (1-1) 27

  • Les promesses offensives des Lions se confirment, avec deux matchs à plus de 35 points pour démarrer la saison. Comme souvent, Amon-Ra St Brown a été la star de cette équipe, avec non seulement 116 yards et 2 touchdowns dans les airs, mais également 68 yards au sol. D’Andre Swift (56 yards au sol, 1 touchdown sur une réception) a bien aidé, et Jared Goff termine avec 256 yards et 4 touchdowns.
  • Plus dans le dur défensivement face à Philadelphia la semaine dernière, les Lions ont affiché des progrès, particulièrement dans une première mi-temps dominée. Le rookie Aidan Hutchinson en a profité pour montrer son talent, avec 3 sacks et une présence sur le safety concédée par Carson Wentz.
  • Retard d’allumage pour Washington, qui a eu beaucoup de mal en première mi-temps. Bilan, le score est monté à 22-0 en faveur de Detroit et le comeback n’a pas été possible malgré une meilleure fin de rencontre. Le match de Wentz (337 yards, 3 TD – 1 INT) est à l’image de celui de l’équipe, à savoir imprécis et poussif d’abord, puis plaisant et efficace ensuite.

Jacksonville Jaguars (1-1) 24 – Indianapolis Colts (0-1-1) 0

  • Les Jaguars aiment décidemment jouer face aux Colts, et ils ont signé hier un superbe match. Offensivement, Trevor Lawrence a sorti l’une de ses meilleures performances, avec seulement 5 passes manquées (25/30) pour 235 yards. A l’aise et précis, il a notamment trouvé Christian Kirk (78 yards) sur ses 2 passes de touchdowns.
  • Mais c’est surtout défensivement que Jacksonville a fait la différence. Emmenée par un pass-rush bouillant, elle a ainsi signé 5 sacks et forcée 3 interceptions de Matt Ryan. Et pour la première fois depuis 2018, les Jaguars terminent un match sans encaisser de point.
  • 8ème défaite consécutive à Jacksonville pour des Colts hors sujet. Catastrophiques en attaque, Indianapolis affiche 5 pertes de balles et 5 punts en 10 possessions… Matt Ryan (195 yards) a pris beaucoup de coup et lancé 3 interceptions, Jonathan Taylor (54 yards) a été bien muselé et l’absence de Michael Pittman a révélé les lacunes du corps de receveurs.

Denver Broncos (1-1) 16 – Houston Texans (0-1-1) 9

  • Déjà peu inspiré lundi dernier pour ses débuts, Nathaniel Hackett a encore été dans le dur hier. Le nouveau coach des Broncos semble souvent perdu et son équipe en pâti, avec un chronomètre mal géré, des appels d’actions brouillons et de nombreuses pénalités. Les difficultés sont également réelles pour Russell Wilson (219 yards, 1 TD – 1 INT), qui n’a réussi que 45% de ses passes et qui a eu du mal à faire avancer l’attaque. Heureusement, la défense a fait son job en stoppant le dernier drive des Texans.
  • Finalement, la seule satisfaction offensive pour Denver est le jeu au sol, qui a été plutôt performant hier. Javonte Williams a été le plus en vue, avec 75 yards en 15 courses, dont plusieurs gros gains. Et Melvin Gordon a également été efficace avec 47 yards en 10 courses.
  • A l’image de la semaine dernière, les Texans auraient pu gagner ce match, mais il a manqué un petit quelque chose. Un peu de talent surement. Davis Mills (177 yards) a eu du mal à faire bouger les chaînes, ave 50% de passes réussies seulement, l’attaque a trop souvent calé sur 3rd down, et au final elle n’a pas réussi à marquer de touchdown. La défense a fait sa partie, mais les field-goals ne suffisent pas à gagner en NFL.