Wow, wow, wow! Quelle soirée ! Défaites des deux derniers finalistes, dénouements fous, records… la NFL nous a encore fait vibrer. Voici ce qu’il faut retenir pour chacun des 14 matchs qui se sont joués hier.


Los Angeles Rams (3-0) 34 – Tampa Bay Buccaneers (2-1) 24

  • L’attaque aérienne des Rams est définitivement dangereuse avec Matthew Stafford à la barre. Le nouveau QB de la franchise a sorti un nouveau gros match hier, profitant de la variété de cibles qui lui est proposée. Cooper Kupp a encore une fois été son receveur favori, avec 9 réceptions, 96 yards et 1 touchdown, et DeSean Jackson a retrouvé ses jambes de 20 ans avec 120 yards et 1 touchdown. Une performance qui a excité Sean McVay, particulièrement en forme sur la touche. Au final, Stafford affiche 343 yards (27/38) et 4 touchdowns.
  • Offensivement, les Bucs ont tenté de suivre le rythme, mais Tom Brady a perdu son duel. Sans jeu au sol, le QB a dû se débrouiller tout seul pour combler un écart subi dès le début de la rencontre. Brady n’a pas démérité, avec 432 yards et 2 touchdowns, mais cette fois, l’attaque de Tampa n’a pas suffi.
  • Sur le papier, aucune des deux équipes n’a semblé faire un bon match en défense. Mais lorsque l’on regardait attentivement, on pouvait remarquer que celle des Rams était pénible même si elle allouait des yards dans les airs. La différence est d’ailleurs venue de la capacité de L.A à créer des actions négatives dans des moments importants.

Kansas City Chiefs (1-2) 24 – Los Angeles Chargers (2-1) 30

  • Les Chargers sont connus pour gâcher des matchs avec des erreurs et des problèmes qu’ils se créent tous seuls. Hier, cela a bien failli être le cas, avec plusieurs pénalités à des moments clés, et une gestion du chronomètre parfois douteuse. Mais Brandon Staley a eu le cran de jouer pour la victoire en fin de match, avec la volonté de marquer un touchdown. La transformation manquée (évidemment) aurait pu être critique, mais la défense a fait le job derrière.
  • Car la défense de Los Angeles a bien joué face à Patrick Mahomes et une attaque des Chiefs toujours dangereuse. Le début de match a été clairement à l’avantage des Chargers, qui ont forcé 3 pertes de balle sur les 3 premiers drives adverses (1 interception, 2 fumbles), et qui ont pris 14 points d’avance. Et c’est une autre interception en fin de rencontre, qui permet aux Bolts d’aller marquer le touchdown de la victoire. Malgré un ratio de 4 pertes de balle pour 0 récupération, les Chiefs ont tout de même réussi à longtemps rester dans le match.
  • On attendait un beau duel entre Patrick Mahomes et Justin Herbert, et même si le premier a eu ses moments brillants (260 yards, 3 TD – 2 INT), c’est le second qui a été le plus propre (281 yards, 4 TD). La conséquence de cette deuxième défaite de rang est un bilan négatif et une dernière place dans l’AFC West, fait inédit depuis que Mahomes est titulaire.  

San Francisco 49ers (2-1) 28 – Green Bay Packers (2-1) 30

  • Lorsque les 49ers ont marqué un touchdown à 37 secondes de la fin pour prendre l’avantage, les fans ont commencé à célébrer. Mais il restait beaucoup de temps pour le duo Aaron Rodgers – Davante Adams. 2 réceptions et 42 yards plus tard, Green Bay se retrouve en position de l’emporter, ce Mason Crosby ne tremble pas sur son field-goal de 51 yards.
  • Le match d’ouverture des Packers, humiliés par les Saints, ressemble de plus en plus à une anomalie et à un faux départ. Aaron Rodgers a été très bon hier, avec 261 yards et 2 touchdown, Davante Adams a été omniprésent et décisif (12 réceptions, 132 yards, 1 TD), et Aaron Jones a encore été efficace (82 yards, 1 TD). Globalement, cette attaque semble aussi dangereuse que les années précédentes.
  • Ce match a été une montagne russe pour Jimmy Garoppolo. Coupable de deux pertes de balle, une interception en début de 2ème quart-temps et un fumble horrible dans le 4ème, il a également été très convaincant pour faire revenir son équipe alors qu’elle était menée 17-0. Le QB des 49ers termine avec 257 yards et 2 touchdowns. A noter que Trey Lance a marqué le premier touchdown de San Francisco, sur une course.

Tennessee Titans (2-1) 25 – Indianapolis Colts (0-3) 16

  • On ne peut pas dire que les Titans aient livré une superbe prestation offensive hier. Ryan Tannehill (197 yards, 3 TD) a lancé 2 interceptions, Nick Westbrook a laissé échapper un ballon juste devant l’en-but des Colts, et A.J Brown a vite quitté ses coéquipiers sur blessures. Mais ils ont réussi à trouver des contributeurs moins connu pour faire la différence, avec des touchdowns de Nick Westbrook, Jeremy McNichols ou Chester Rogers.
  • Derrick Henry est lui en général toujours au rendez-vous, et il a de nouveau joué les bulldozers hier. On l’a ainsi vu rouler sur Darius Leonard et totalisé 113 yards en 28 courses. Après 3 journées, le RB de Tennessee affiche 353 yards au sol, un record de franchise.
  • Incertain toute la semaine, Carson Wentz était finalement sur le terrain mais clairement pas à 100%. Blessé à la cheville, sa mobilité était nulle, et cela a ralenti l’attaque d’Indianapolis, qui n’est déjà pas très performante sans ces soucis supplémentaires. Et lorsqu’ils ont eu le ballon en bonne position, l’inefficacité a été de mise… Oui, Wentz est le meilleur QB des Colts, mais ne fallait-il pas aligner Jacob Eason ou Brett Hundley sur ce match ?

Cleveland Browns (2-1) 26 – Chicago Bears (1-2) 6

  • Difficile d’être un QB rookie en NFL. Pour sa première titularisation, Justin Fields a été accueilli par la défense de Cleveland, et notamment par Myles Garrett. Le pass-rush star des Browns avait demandé à ses coéquipiers de se réveiller dans la semaine, et il a montré la voie en signant 4.5 sacks à lui tout seul. Au total, Fields s’est retrouvé 9 fois dans les bras d’un défenseur adverse. Au total, le QB rookie finit avec 68 yards (6/20) dans les airs, et une fois que l’on retire les yards perdus sur les sacks, on obtient un gain net de 1 yard sur le match…
  • Du côté de Cleveland, un certain Odell Beckham Jr faisait son retour après sa longue blessure (ACL). Et en l’absence de Jarvis Landry, il a rapidement été le WR le plus en vue, rassurant au passage les fans des Browns. Il attrape ainsi 5 ballons, dont certains de manière spectaculaire, pour 77 yards.
  • Comme souvent, le jeu au sol des Browns a été efficace, avec 215 yards au total sur ce match. Nick Chubb a fait son boulot, avec 84 yards, mais Kareem Hunt a été le joueur le plus dangereux, avec 81 yards et 1 touchdown en seulement 10 courses. Le RB a également été précieux dans les airs, avec 74 yards de plus.
Justin Fields & Myles Garrett
Myles Garrett a tenu à faire connaissance avec Justin Fields… (photo : Getty)

Buffalo Bills (2-1) 43 – Washington Football Team (1-2) 21

  • Timide lors du premier match, en chauffe lors du second, Josh Allen a été excellent hier face à Washington. Précis et appliqué, il a torché la défense adverse et termine avec 358 yards (32/43) et 4 touchdowns à la passe, ainsi qu’un autre touchdown sur une course. Le QB a notamment bien profité du bon travail des ses receveurs. Emmanuel Sanders (94 yards, 2 TD) et Cole Beasley (11 réceptions, 98 yards) ont parfaitement soutenu Stefon Diggs (62 yards).
  • Washington s’est rapidement mis en difficulté, avec 2 pertes de balle sur 3 premières possessions (1 fumble et 1 interception), créant un déficit de 21 points en début de 2ème quart-temps. Mis à part un long touchdown d’Antonio Gibson sur une réception de 73 yards, on ne retiendra pas grand-chose de la prestation offensive. Taylor Heinicke a été très moyen, avec 212 yards (14/24), 2 touchdowns et 2 interceptions.
  • Mais le plus gros problème de Washington est une nouvelle fois la défense, qui a alloué près de 500 yards hier, et qui n’a jamais trouvé la solution pour ralentir Josh Allen. Après 3 journées, cette escouade est clairement l’une des plus décevante quand on analyse le talent disponible. Et sans une grosse défense, WFT n’ira pas loin.

Las Vegas Raiders (3-0) 31 – Miami Dolphins (1-2) 28

  • Du fait notamment d’une pick-6 lancée par Derek Carr, les Raiders ont eu du mal à se mettre dedans, et ils ont vite été mené 14-0. Mais derrière un QB opportuniste et une défense pénible, Las Vegas a inversé la tendance. Carr poursuit son gros début de saison avec 386 yards et 2 touchdowns, et le pass-rush confirme sa bonne forme avec de nombreuses pressions.
  • Mais alors qu’on avait l’impression que les Raiders contrôlaient, Jacoby Brissett a décidé de donner son corps. Titulaire en l’absence de Tua Tagovailoa, le QB a été admirable de combattivité. Il parvient d’abord à arracher la prolongation avec une course à l’arrachée puis une conversion à 2 points, et a ensuite laissé son équipe en vie dans le prolongation. Pas suffisant mais il faut lui rendre hommage.  
  • Les Raiders démarrent ainsi la saison par 3 victoires, une première depuis 2002, année de leur dernière participation au Super Bowl…

Pittsburgh Steelers (1-2) 10 – Cincinnati Bengals (2-1) 24

  • Les Bengals avaient l’habitude de perdre au Heinz Field, mais hier, ils ont non seulement gagné, mais ils l’ont fait en dominant Pittsburgh sur toutes les phases. L’attaque a été efficace, avec un Joe Burrow précis (14/18, 172 yards, 3 TD – 1 INT), un Joe Mixon peformant (90 yards, 5.0 YPA), et une défense qui a souvent mis la pression sur Ben Roethlisberger et qui a signé 4 sacks et 2 interceptions.
  • Mais la star de cette équipe a été le WR Ja’Marr Chase, qui signe un début de carrière tonitruant. Son alchimie avec son ancien QB à LSU est claire, et la connexion a produit 2 nouveaux touchdowns hier. En 3 matchs de NFL, Chase affiche 220 yards et 4 touchdowns. Prometteur.
  • Privée de plusieurs joueurs clés, comme T.J Watt, la défense des Steelers a eu beaucoup plus de mal. Les absences sur le pass-rush ont été clé, et Pittsburgh termine sans sacks, une première depuis 75 matchs ! Et sans une grosse défense, cette équipe aura du mal car l’attaque piétine. Big Ben (318 yards, 1 TD – 2 INT) a notamment beaucoup de mal quand il est souvent pressé. Et pour ne rien arranger, JuJu Smith-Schuster a rejoint Diontae Johnson sur la touche. En conséquence, le RB rookie Najee Harris a pris ses responsabilités dans les airs, avec 14 réceptions et 102 yards (plus 40 au sol).

New England Patriots (1-2) 13 – New Orleans Saints (2-1) 28

  • Sean Payton a sorti son couteau suisse. Après 2 semaines de « test » avec Jameis Winston, pour le meilleur et pour le pire, le coach des Saints a décidé d’intégrer un peu Taysom Hill à son attaque. Auteur de 32 yards au sol et d’1 touchdown, il a fait du bien lorsque l’attaque était un peu dans le dur. Winston a lui sorti un match assez propre, avec 128 yards et 2 touchdowns.
  • Dans le dur dès le début du match offensivement, les Pats n’ont jamais semblé dans le coup. Souvent mis sous pression, peu aidé par le jeu au sol, et pas sur la même page que ses receveurs, Mac Jones a souffert. Le QB rookie affiche ainsi 270 yards (30/51), 1 touchdown et 3 interceptions. La défense de New Orleans est très bonne, mais New England a de sérieuses lacunes.

Detroit Lions (0-3) 17 – Baltimore Ravens (2-1) 19

  • 66 yards ! Nouveau record NFL pour Justin Tucker, qui s’offre un field-goal de 66 yards, qui plus est pour donner la victoire à son équipe à la dernière seconde. Un scénario fou, avec un ballon qui rebondit sur la barre transversale avant de rentrer, et un Ford Field qui n’en croyait pas ses yeux. Un dénouement fou, qui permet à Baltimore de remporter un deuxième match de suite sur le fil.
  • Les Ravens s’en sortent plutôt bien dans cette rencontre, car ils n’ont pas été particulièrement brillant offensivement. Lamar Jackson a de nouveau connu quelques soucis de précision (16/31, 287 yards, 1 TD – 1 INT), mais il n’a pas non plus été aidé par ses receveurs. Marquise Brown a ainsi été coupable de 3 « drops ».
  • Comme lors des deux précédentes défaites, les Lions ont eu des bons moments et ils se sont accrochés. La défense a bien limité Lamar Jackson et n’a concédé qu’un seul 3rd down (sur 10). Et l’attaque a été bonne en seconde mi-temps pour revenir et prendre l’avantage. Mais alors qu’ils pensaient avoir fait le plus dur, Tucker a douché les espoirs. Cruel, mais cela fait partie de l’apprentissage pour cette équipe.
Justin Tucker
Justin Tucker, nouveau recordman NFL avec son field-goal de 66 yards (photo : AP)

Minnesota Vikings (1-2) 30 – Seattle Seahawks (1-2) 17

  • Pas chanceux lors des deux premières journées, avec deux défaites cruelles (une en prolongation et une sur un field-goal manqué), les Vikings ont enfin concrétisé. Kirk Cousins continue de jouer un football propre (30/38, 323 yards, 3 TD), et il est bien aidé par son backfield. Car en l’absence de Dalvin Cook, blessé, Alexander Mattison a été excellent avec 112 yards au sol et 59 dans les airs. La défense a également tenu bon, notamment en deuxième mi-temps, avec 0 point alloué.
  • Quel est le problème de Seattle en deuxième mi-temps ? Pour la deuxième semaine de suite, l’attaque a complètement disparu après la pause, ne gagnant même pas 100 yards hier sur les 2 derniers quart-temps. Russell Wilson affiche 298 yards et 1 touchdown, D.K Metcalf termine avec 107 yards et 1 touchdown, et Chris Carson totalise 80 yards et 1 touchdown, mais cela ne sert à rien si cette équipe ne joue que la moitié des matchs.

Jacksonville Jaguars (0-3) 19 – Arizona Cardinals (3-0) 31

  • Ce match nous a offert l’action la plus incroyable du week-end, et l’une des plus folles de l’histoire. En fin de deuxième quart-temps, il reste quelques secondes à jouer, et Arizona décide de tenter un très long field-goal. La distance est de 69 yards, soit 5 yards de plus que le record NFL détenu par le kicker actuel des Cardinals. Matt Prater s’élance, son coup de pied est légèrement trop court, et termine dans les bras de Jamal Agnew. Ce dernier décide alors de partir balle en main, et on ne le reverra que 109 yards plus loin, dans l’en-but adverse… Il égale ainsi le record du plus long touchdown de l’histoire, à égalité avec Antonio Cromartie et Cordarrelle Patterson.
  • Ce match n’a pas été une partie de plaisir pour les Cards, qui ont fait des erreurs et qui ont été mené jusqu’en fin de 3ème quart-temps. Mais Kyler Murray n’est pas un candidat pour le trophée de MVP pour rien, et une pick-6 de Byron Murphy a bien aidé. Murray termine avec 316 yards, 1 touchdown et 1 interception, James Conner signe un doublé au sol, et A.J Green comme Christian Kirk passent la barre des 100 yards dans les airs.
  • Trevor Lawrence (219 yards, 1 TD) continue d’être en difficulté, avec 4 pertes de balle supplémentaires hier. Le QB rookie se fait notamment intercepter à 2 reprises. La première est pour lui sur une passe forcée sous pression, et la seconde est pour son receveur. Lawrence perd également 2 fumbles en fin de rencontre alors que les Jaguars tentaient de revenir.

New York Giants (0-3) 14 – Atlanta Falcons (1-2) 17

  • Match poussif entre deux équipes sans victoire avant cette journée. Les Giants et les Falcons ont livré un match accroché, et c’est Atlanta qui s’impose sur le fil, grâce à un field-goal de 40 yards de Younghoe Koo. La différence s’est faite dans le 4ème quart-temps, avec un Matt Ryan inspiré. Le QB affiche 118 yards (11/12) et 1 touchdown dans la dernière période. Matty Ice termine avec 243 yards (27/36) et 2 touchdowns. Cordarrelle Patterson a encore été en vue, avec 82 yards dans les airs et 20 au sol.
  • Trop d’erreurs pour les G-Men encore hier. La différence sur un match comme ça se fait sur l’efficacité, et c’est bien là le problème. A deux reprises en début de match, l’attaque de New York a été contrainte à des field-goals malgré des positions très favorables. Et le TE Evan Engram a fêté son retour avec un fumble perdu. Daniel Jones n’a pas commis d’erreurs, mais il n’a pas fait assez (266 yards) pour porter son équipe vers le haut. Saquon Barkley (51 yards) a marqué son premier touchdown de la saison.

Denver Broncos (3-0) 26 – New York Jets (0-3) 0

  • Après 3 journées, les Broncos semblent avoir fait une belle affaire avec Teddy Bridgewater. Hier, le nouveau QB de la franchise a encore été très propre, avec 235 yards (19/25). Bien aidé par une défense dominante (moins de 200 yards alloués), et un bon backfield (1 touchdown pour Gordon et Williams), il a bien distribué le jeu entre ses différents receveurs. Attention tout de même à ne pas s’enflammer car le calendrier a été très facile pour le moment (les deux New York et Jacksonville).
  • Ça ne s’arrange pas pour les Jets, qui sont dépassés absolument partout. Abandonné par sa ligne offensive et pas aidé par un jeu au sol inexistant, Zach Wilson souffre logiquement. Le QB rookie a lancé 2 nouvelles interceptions hier, et il s’est pris 5 sacks de plus hier, portant son total à 15 sur la saison.