Retour sur un dimanche riche en émotions et en surprises, avec le retour de Tom Brady à Foxborough, les premières victoires des deux franchises New-Yorkaises, ou encore la grosse performance des Cardinals à Los Angeles.


New England Patriots (1-3) 17 – Tampa Bay Buccaneers (3-1) 19

  • C’était le match de la semaine, plus pour sa symbolique qu’autre chose, avec le retour du G.O.A.T à Foxborough. Une semaine riche en émotion pour Tom Brady, qui n’a pas sorti sa plus grande performance (269 yards, 0 TD), mais qui est reparti avec la victoire et un nouveau record. Brady a en effet dépassé Drew Brees pour devenir le leader en yards à la passe dans l’histoire de la NFL (80 560 yards après ce match).
  • Bill Belichick savait très bien ce qu’il attendait et il avait préparé un plan de jeu précis, qui a fonctionné. Les conditions météo compliquées l’ont bien aidé, mais les Pats ont réussi à ne pas prendre de touchdown de la part de Brady, et ils ont toujours été dans le coup. Finalement, cette rencontre s’est jouée sur des détails, et sur un field-goal de 56 yards manqué par Nick Folk à moins d’1 minute de la fin.
  • Dans l’ombre de Tom Brady, le nouveau quarterback de New England n’a pas démérité. Calme et précis, Mac Jones a même égalé le record de franchise (détenu par Brady) avec 19 passes consécutives réussies à un moment du match. Le rookie affiche 275 yards, 2 touchdowns et 1 interception. Et il a dû se débrouiller tout seul, car le jeu au sol des Pats a été inexistant (-2 yards).

Los Angeles Rams (3-1) 20 – Arizona Cardinals (4-0) 37

  • Kyler Murray et Matthew Stafford faisaient partie des quarterbacks très en forme sur le début de saison, et c’est le premier qui a poursuivi sa belle série. Le QB des Cardinals a encore été électrique et décisif, et termine avec 268 yards et 2 touchdowns. Screen-pass, bombes dans la profondeur, courses pour gagner du temps et des 1st down, il sait tout faire. Pour Stafford, ce match a été plus compliqué (280 yards, 2 TD – 1 INT), notamment car Arizona a bien réussi à contenir Cooper Kupp (5 réceptions, 64 yards).
  • Si Murray est actuellement l’un des meilleur joueur de la ligue, et peut-être le favori pour le trophée de MVP après 4 journées, l’intégralité de l’attaque des Cards est excellente. A.J Green (67 yards, 1 TD) retrouve une seconde jeunesse à l’opposé de DeAndre Hopkins, le TE Maxx Williams participe activement (66 yards, 1 TD), et le jeu au sol est efficace (120 yards pour Chase Edmonds, 50 yards et 2 TD pour James Conner). A ce niveau, l’attaque d’Arizona peut causer des problèmes à n’importe quelle défense.
  • C’est donc la première défaite pour Sean McVay et ses hommes cette saison. La défense n’a jamais réussi à trouver la solution pour contrarier Kyler Murray, et quelques erreurs ont fait mal et ont permis aux Cardinals de faire le break. Matthew Stafford s’est fait intercepter par Byron Murphy, et Sony Michel a perdu un fumble.

San Francisco 49ers (2-2) 21 – Seattle Seahawks (2-2) 28

  • Excellents en première mi-temps puis absents ensuite, les Seahawks ont inversé les choses hier. Ils ont en effet d’abord été dans le dur, avant de se réveiller au fur et à mesure du match. Seattle a ainsi démarré avec cinq 3&out de rang, mais ils ont ensuite marqué 21 points consécutifs pour prendre les commandes. Russell Wilson a mené la charge, avec 175 yards, 3 touchdowns et quelques actions magiques dont il a le secret. Le QB de Seattle est devenu le joueur le plus rapide à remporter 100 matchs en NFL (10 saisons, 4ème match).
  • Alors que le score était de 7-7 au début de la deuxième mi-temps, Trey Lance est entré en jeu à la place de Jimmy Garoppolo qui s’est blessé. Le rookie s’est certes illustré avec deux passes de touchdown, dont une longue (76 yards) pour un Deebo Samuel oublié par la défense, mais il a globalement souffert pour sa première mise en action étendue. Manque de confiance, passes mal ajustées… des petits problèmes classiques chez les QB rookies.
  • Mais les 49ers ont perdu le match à cause de leurs problèmes au niveau des équipes spéciales. En l’absence du kicker Robbie Gould, c’est le punter Mitch Wishnowsky qui a frappé tous les coups de pied, et il a manqué 1 field goal et 1 transformation. Et les Niners ont également rendu un ballon à Seattle sur un punt mal réceptionné par Trenton Cannon. Une erreur qui a permis aux Seahawks de prendre 2 possessions d’avance. L’autre soucis de San Francisco a été l’efficacité sur 3rd down, avec un 2/14 qui fait mal.

New Orleans Saints (2-2) 21 – New York Giants (1-3) 27

  • Première victoire de la saison pour les Giants, derrière un duo Daniel Jones – Saquon Barkley inspiré. Le QB New Yorkais sort son premier match à plus de 400 yards en carrière, et il s’est montré excellent avec deux touchdowns et deux derniers drives somptueux pour arracher la prolongation. Son interception intervient sur un hail-mary en fin de 1ère mi-temps. Quant à Barkley, il s’est montré décisif en fin de rencontre. Le RB marque un touchdown de 54 yards sur une passe courte dans le 4ème quart-temps, puis offre la victoire à son équipe en prolongation. Il termine avec 52 yards au sol, 74 dans les airs et 2 touchdowns.
  • Alors que les Saints ont semblé en contrôle pendant 3 quart-temps, ils se sont finalement fait surprendre par un comeback. Jameis Winston a été plutôt efficace (17/23, 226 yards, 1 TD), Alvin Kamara aussi (120 yards), et Taysom Hill a marqué un doublé au sol. Mais New Orleans a laissé trop de points trop de points en route, avant de se prendre 17 points consécutifs en fin de match.

New York Jets (1-3) 27 – Tennessee Titans (2-2) 24

  • Zach Wilson et les Jets tiennent leur première victoire de la saison. Pas aidé par sa ligne offensive et ses receveurs jusqu’ici, le QB rookie a enfin pu montrer une partie de son potentiel hier. Wilson lance pour 297 yards et 2 touchdowns, avec quelques longues passes de qualité et une mobilité intéressante. Il y a encore beaucoup d’améliorations nécessaires pour l’attaque de New York, mais ce match est un premier pas encourageant.
  • Privé d’A.J Brown et Julio Jones hier, Ryan Tannehill (298 yards, 1 TD) n’avait pas la tâche facile. Et sa ligne offensive n’a pas aidé, avec une protection plus que douteuse. Le QB des Titans s’est ainsi pris 7 sacks sur le match, dont plusieurs à des moments clés. Trop seul, Derrick Henry a fait son boulot (157 yards, 1 TD), mais cela a été insuffisant. Tennessee a pourtant eu l’occasion d’égaliser en prolongations, mais Randy Bullock rate son field-goal de 49 yards.
Zach Wilson Jets
Première victoire en NFL pour Zach Wilson (photo : ESPN)

Dallas Cowboys (3-1) 36 – Carolina Panthers (3-1) 28

  • Menés d’1 points à la pause, les Cowboys ont profité des erreurs des Panthers pour faire la différence dans le 3ème quart-temps (20-0). La défense intercepte 2 fois Sam Darnold dans ce quart-temps, et Dak Prescott et l’attaque en profitent pour marquer 10 points comme sanction. Le QB de Dallas a d’ailleurs livré un match très propre, avec seulement 188 yards à la passe, mais 4 touchdowns. Le jeu au sol a encore bien fonctionné, avec un Ezekiell Elliott retrouvé (143 yards, 1 TD) et un Tony Pollard excellent en seconde lame (67 yards).
  • L’autre différence de ces Cowboys 2021, c’est la défense. Le travail de Dan Quinn semble payé, et cette escouade est dangereuse. Hier, elle totalise 5 sacks, dont 2 pour Randy Gregory, et 2 interceptions. Les deux sont l’œuvre de Trevon Diggs, qui porte son total à 5 en 4 matchs. Le CB s’impose comme un prétendant au trophée de Meilleur Défenseur.
  • Pour les Panthers, c’était un vrai test après un début de saison parfait. La défense, numéro 1 de NFL après 3 matchs, a clairement souffert face à la force de frappe des Cowboys (433 yards alloués), notamment en deuxième partie de match. Sam Darnold n’a pas démérité, avec 301 yards et 2 touchdowns à la passe, ainsi qu’un doublé au sol, mais ses 2 interceptions ont donné 10 points à l’adversaire.

Denver Broncos (3-1) 7 – Baltimore Ravens (3-1) 23

  • Après 3 victoires face à des équipes faibles, les Broncos se mesuraient à un adversaire de poids. Et cela s’est rapidement noté, puisque les Ravens ont vite pris les commandes dans ce match. Malgré la perte sur blessure d’Alejandro Villanueva, la ligne de Baltimore a bien tenu face à Von Miller & co, et Lamar Jackson a pu s’exprimer à la passe, sortant son 2ème match en carrière avec plus de 300 yards. La défense des Ravens a également fait le boulot pour conserver l’avantage en deuxième mi-temps.
  • Très solide depuis le début de la saison, Teddy Bridgewater a eu plus de mal hier. Il affiche ainsi 65 yards (7/16) et 1 touchdown en 1ère mi-temps, avant de sortir à cause d’une commotion. Drew Lock a pris le relais en 2ème mi-temps, sans grand succès (12/21, 113 yards, 1 INT).

Green Bay Packers (3-1) 27 – Pittsburgh Steelers (1-3) 17

  • Face à une bonne défense de Pittsburgh, qui retrouvait T.J Watt (2 sacks, 1 fumble), les Packers ont prouvé leurs qualités offensives et un équilibre intéressant. Aaron Rodgers lance pour 248 yards et 2 touchdowns, les 2 pour Randall Cobb (69 yards). Et le jeu au sol de Green Bay a été excellent, avec 81 yards d’A.J Dillon et 48 d’Aaron Jones.
  • Pour les Steelers, les soucis offensifs persistent. Big Ben (232 yards) lance tout de même sa 400ème passe de touchdown en carrière, mais il se fait également intercepter une fois. Combatif, le RB rookie Najee Harris affiche 62 yards et 1 touchdown au sol. La défense a fait ce qu’elle a pu, notamment en contenant bien Davante Adams (6 réceptions, 64 yards), mais cette attaque n’a pas assez de répondant pour suivre.

Philadelphia Eagles (1-3) 30 – Kansas City Chiefs (2-2) 42

  • Les Chiefs se sont bien repris hier, notamment grâce à une attaque de feu. Patrick Mahomes ne rate que 6 passes sur 30, lance pour 278 yards et marque 5 touchdowns. Tyreek Hill a troué la défense de Philly, avec 11 réceptions pour 186 yards et un triplé. Et le jeu au sol de Kansas City gagne 200 yards au total, dont 102 pour Clyde Edwards-Helaire.
  • Jalen Hurts s’est lui aussi vite remis dans le droit chemin et il a été prolifique hier. Le QB des Eagles lance pour 387 yards et 2 touchdowns, et il mène également son équipe au sol avec 47 yards. Mais pour suivre la cadence des Chiefs, il faut marquer des touchdowns. Et à trois reprises, Philadelphia a conclu des possessions en redzone par des field-goals.
  • De retour sur le banc des Chiefs après un petit séjour à l’hôpital en début de semaine, Andy Reid a obtenu sa 100ème victoire avec Kansas City (playoffs incluses). Pour Mahomes, c’est la 40ème victoire en 50 titularisations.

Minnesota Vikings (1-3) 7 – Cleveland Browns (3-1) 14

  • Une semaine après avoir brillé face à Houston, la défense des Browns a confirmé sa bonne forme face à une équipe bien plus forte offensivement. Les Vikings ont d’ailleurs semblé à l’aise sur leur première possession du match, avec un touchdown au bout, mais ils n’ont plus marqué de point ensuite. Le mix entre quelques joueurs expérimentés stars (comme Denzel Ward) et des jeunes (comme JOK) fonctionne bien. Sur ce match, la défense de Cleveland force 6 punts et 1 interception notamment.
  • Heureusement que la défense a bien joué, car Baker Mayfield a connu une journée sans. Le QB en a d’ailleurs été conscient après le match, et il a tenu à félicité ses coéquipiers. Pas dans le coup et peu précis (15/33), Mayfield ne lance que pour 155 yards. Heureusement pour les Browns, il a réussi à éviter les pertes de balle. Le backfield a lui été au niveau, avec 100 yards pour Chubb et 69 yards (1 TD) pour Hunt.
  • Très performants offensivement depuis le début de la saison, les Vikings sont tombés sur un os. Kirk Cousins affiche 203 yards, 1 touchdown et 1 interception, et le jeu au sol a été inefficace, malgré le retour de Dalvin Cook. Ce dernier ne gagne que 34 yards en 9 courses, et Alexander Mattison ne fait pas mieux avec 20 yards en 10 courses.
Browns vs Vikings
Nouvelle grosse performance de la défense des Browns (photo : The San Diego Union Tribune)

Atlanta Falcons (1-3) 30 – Washington Football Team (2-2) 34

  • Après 4 matchs, on ne peut plus parler de départ poussif pour la défense de Washington, mais bien de réelle déception. Le pass-rush a encore été très timide hier, et l’attaque d’Atlanta a souvent avancé avec aisance. Heureusement, l’attaque de Washington a également profité des largesses de la défense des Falcons pour sauver le match. Taylor Heinicke continue de prouver qu’il peut-être un titulaire solide, avec 290 yards et 3 touchdowns, dont 2 dans les 4 dernières minutes du match pour aller chercher la victoire.
  • Encore un comeback encaissé par Atlanta, qui a alloué 12 points dans les 4 dernières minutes du match. Cela a gâché une bonne performance de Matt Ryan, qui a lancé pour 283 yards et 4 touchdowns. Le seconde jeunesse de Cordarrelle Patterson se poursuit également, puisque le RB/WR s’est offert 3 touchdowns dans les airs.

Chicago Bears (2-2) 24 – Detroit Lions (0-4) 14

  • Une semaine après une première titularisation compliquée, Justin Fields a rapidement rebondi pour obtenir sa première victoire en NFL. Bien mieux protégé cette semaine, il a pu montrer ses qualités, notamment dans le jeu vertical lorsqu’il a le temps. Le QB rookie termine avec 215 yards (12/18) et 1 interception sur une passe touchée. Le match de Justin Fields a également été rendu plus facile grâce à un jeu au sol efficace. David Montgomery a mené la charge avec 106 yards et 2 touchdowns, et Damien Williams a ajouté 55 yards et 1 touchdown.
  • Si les Lions ont perdu ce match, c’est à cause de leur inefficacité chronique en redzone. L’attaque a globalement bien fait vivre le ballon, mais à chaque opportunité dans les la zone de vérité, elle est revenue bredouille. Au total, Detroit s’est retrouvé dans les 10 yards de Chicago à 4 reprises, pour un grand total de 0 points marqué… Jared Goff termine avec 299 yards et 2 touchdowns, mais la feuille de stats aurait pu (du) être encore plus fournie.

Miami Dolphins (1-3) 17 – Indianapolis Colts (1-3) 27

  • Les Colts devaient absolument gagner ce match pour ne pas se mettre dans une situation très compliquée. C’est chose faite, et avec la défaite des Titans, la division AFC South est complètement ouverte. Pourtant Indianapolis avait encore débuté le match timidement offensivement, mais la défense a enfin haussé son niveau de jeu. Ensuite, Jonathan Taylor s’est chauffé (103 yards, 1 TD), et Carson Wentz a trouvé son rythme (228 yards, 2 TD) pour faire la différence.
  • Miami a une bonne défense, mais elle fatigue logiquement lorsqu’elle joue beaucoup. Hier, elle a passé beaucoup trop de temps sur le terrain et s’est usé petit à petit, permettant aux Colts de faire la différence en deuxième mi-temps. La faute est celle de l’attaque, qui n’a rien produit pendant 3 quart-temps (moins de 100 yards pour être précis). Le niveau de cette attaque, avec Jacoby Brissett comme avec Tua Tagovailoa, est inquiétant.

Buffalo Bills (3-1) 40 – Houston Texans (1-3) 0

  • Pas grand-chose à analyser sur ce match, qui a été une véritable boucherie. Pour sa première titularisation à l’extérieur en NFL, Davis Mills a pris la foudre. A la mi-temps, il avait réussi plus de passes pour l’adversaire (2 interceptions) que pour ses coéquipiers (1 réception), et les Texans sont rentrés aux vestiaires avec un gain de 8 yards en attaque. Au final, le QB rookie termine avec 4 interceptions et Houston affiche 109 yards offensifs…
  • Pour la deuxième fois en 4 matchs, les Bills n’encaissent pas un seul point. La défense a fait vivre un cauchemar à Davis Mills et Buffalo n’a pas eu à forcer pour s’imposer très largement. Josh Allen a lancé une interception en début de match, mais il a déroulé ensuite. Stefon Diggs s’est régalé (114 yards) et Dawson Knox a marqué 2 nouveaux touchdowns. Même Mitchell Trubisky a participé à la fête, avec 1 touchdown.