49ers NFL
NFL

NFL, Week 8 – Scores et résumés des matchs de dimanche

Alors que de nombreuses équipes ont atteint la mi-saison cette semaine, les victoires deviennent de plus en plus précieuses en vue des playoffs. Toujours invaincus, les 49ers et les Patriots confirment leurs ambitions, tout comme des Saints qui ont retrouvé Drew Brees. Dans le même temps, d’autres franchises ont peut-être vu leurs saisons se jouer pour des histoires de coups de pied. Deshaun Watson a joué les magiciens malgré des coups de crampons dans les yeux, les Bears ont renoué avec leurs soucis de kicker, et Adam Vinatieri continue d’être décisif.  Résumés des matchs NFL du week-end.

San Francisco 49ers (7-0) 51 – Carolina Panthers (4-3) 13

  • Ce match était très attendu car les deux équipes étaient en forme. Du côté des 49ers, l’objectif était de montrer que cette équipe est vraiment forte. Et c’est le sentiment qui en est ressorti après cette démonstration. Les Niners n’avaient plus marqué 51 points depuis 1993, avec un certain Steve Young à la barre.
  • Le jeu au sol de San Francisco a encore été très performant, dans le sillage d’un Tevin Coleman en feu. Le RB sort le meilleur match de sa carrière, avec 105 yards au sol et 4 touchdowns au total. Même Emmanuel Sanders, arrivé cette semaine en Californie, a marqué son premier touchdown. Et en défense, c’est toujours aussi solide, avec 7 sacks et 3 interceptions. Nick Bosa a été énorme, s’offrant 3 sacks et 1 interception.
  • Si vous ne le saviez pas, Kyle Allen n’avait jamais lancé d’interception en NFL avant ce match. Il arrivait également invaincu dans l’élite. Ce match a tout foutu en l’air pour le jeune QB des Panthers.
  • Le seul joueur de Carolina à sortir du lot a évidemment été Christian McCaffrey. Grâce notamment à deux longues courses, il gagne 117 yards au sol (plus 38 dans les airs) et marque 1 touchdown.

Kansas City Chiefs (5-3) 24 – Green Bay Packers (7-1) 31

  • Ce choc entre les Packers et les Chiefs se jouait sans plusieurs joueurs très importants. L’absence la plus notable était évidemment celle du QB de Kansas City, Patrick Mahomes, touché au genou la semaine dernière. De son côté, Aaron Rodgers devait encore faire sans son receveur favori, Davante Adams.
  • Entouré d’un corps de WR diminué, Aaron Rodgers a confirmé son retour au top avec un match plein et quelques actions exceptionnelles (305 yards, 3 TD). Il s’est très souvent appuyé sur son RB Aaron Jones, qui termine avec 7 réceptions, 159 yards et 2 touchdowns dans ce secteur. Depuis deux semaines, l’attaque de Matt LaFleur semble avoir trouvé son rythme.
  • Matt Moore, qui était donc titulaire pour les Chiefs, a plutôt très bien tenu la baraque, et Kansas City est parvenu à rendre les coups à Green Bay jusqu’en fin de match. Le QB remplaçant affiche 267 yards et 2 TD, pour Kelce et Hardman. La différence se fait sur des erreurs, un field-goal manqué en 1ère mi-temps et un fumble de LeSean McCoy dans le 3ème quart-temps.
  • Sur ce match, les Chiefs ont prouvé qu’ils étaient une équipe compétitive, même sans leur QB star. La défense confirme son regain de forme, à commencer par un front-seven diminué qui a souvent mis Aaron Rodgers sous pression (5 sacks).

New England Patriots (8-0) 27 – Cleveland Browns (2-5) 13

  • Rendu difficile par les conditions humide au Gillette Stadium, ce match n’a pas été un régal offensif. Et à ce jeu, les Patriots ont été plus efficaces lorsqu’ils ont du l’être et leur défense à su (encore) forcer le destin. La différence s’est faite dès le premier quart-temps, avec 2 fumbles coup sur coup de Nick Chubb, puis 1 interception bizarre sur Baker Mayfield.
  • La défense de New England montre tout de même quelques faiblesses dernièrement, dans le jeu au sol. Nick Chubb a souvent trouvé des grosses brèches et gagne 131 yards. Les deux fumbles font tâche, mais le RB a su mettre en difficulté les Pats. Dans le domaine aérien, ça reste formidable, et Baker Mayfield a souffert (194 yards, 1 TD, 1 INT).
  • Offensivement, les Pats ont souvent confié la balle à Sony Michel (74 yards), et Tom Brady s’est appuyé sur Julian Edelman dans les moments importants. Le QB termine avec 259 yards et 2 touchdowns, tous pour son receveur favori.
  • Bill Belichick remporte sa victoire numéro 300 en NFL, sa 263ème avec New England. Le coach des Pats rejoint Don Shula et George Halas dans un club très fermé.

Buffalo Bills (5-2) 13 – Philadelphia Eagles (4-4) 31

  • Le road-trip des Eagles se termine avec une victoire précieuse à Buffalo. Poussifs en début de match, ils ont eu un déclic après une récupération défensive orchestrée par Brandon Graham. Le DE de Pilly force un fumble sur Josh Allen, qu’il récupère lui-même. Dans la foulée, son équipe prend l’avantage, et ne le lâchera plus.
  • L’autre moment fort est le touchdown de 65 yards de Miles Sanders en début de 3ème quart-temps. Le jeu au sol a joué un rôle clé sur ce match, car le vent soufflait fort au Ralph Wilson Stadium. Les Eagles ont mis du temps à l’installer, mais ils terminent avec 218 yards au total dans ce secteur.
  • Si c’est une erreur de Josh Allen qui a fait tourner le match, la défense des Bills, pourtant une des très bonnes défenses de NFL jusqu’ici, qui n’a pas su ralentir le jeu au sol des Eagles.
Sanders Eagles NFL
Miles Sanders a su trouver des failles dans la défense de Buffalo (AP)

Chicago Bears (3-4) 16 – Los Angeles Chargers (3-5) 17

  • Devinette numéro 1. Qu’est-ce qui est plus frustrant pour les fans des Bears, que les performances de leur attaque ? Réponse. Les problèmes de kickers… Chicago a laissé filer plusieurs victoires dans les dernières minutes (secondes) lors des 3 dernières saisons, et encore hier. Eddy Piñeiro manque 2 field-goals, dont celui qui aurait pu (du) donner la victoire à son équipe à la dernière seconde.
  • Devinette numéro 2. Quelle équipe n’avait pas encore passé la barre des 300 yards offensifs cette saison ? Réponse. Chicago. Les Bears ont enfin franchi le cap (388 yards) mais cette attaque n’est toujours pas transcendante. Mitchell Trubisky, notamment, qui affiche 253 yards et 2 pertes de balle. La bonne nouvelle est le gros match de David Montgomery au sol, auteur de 135 yards et 1 touchdown.
  • Signe que Matt Nagy non plus n’a pas confiance en son attaque, le coach a demandé à son QB de mettre un genou à terre à 43 secondes de la fin, pour tenter ce fameux field-goal de la gagne. S’il avait été moins frileux et tenté de gagner quelques yards de plus, le sort de ce match aurait peut-être été différent.
  • Ce n’est pas non plus la folie en attaque pour les Chargers, mais la franchise de L.A se trouve cette fois-ci du bon côté lors d’un dénouement cruel. Anthony Lynn continue de faire confiance à Melvin Gordon, qui a marqué son premier touchdown de la saison, mais les Chargers sont moins performants avec lui qu’avec Austin Ekeler…

Houston Texans (5-3) 27 – Oakland Raiders (3-4) 24

  • Menés pendant tout le match, les Texans s’en sont encore remis à la magie de leur QB pour aller chercher une victoire précieuse. Deshaun Watson lance en effet le touchdown de la victoire en fin de rencontre, alors qu’il se prend un coup de pied dans l’œil et qu’il est plaqué au moment de la passe… Le QB signe son 5ème match de la saison sans interception et termine avec 279 yards et 3 touchdowns. DeAndre Hopkins passe les 100 yards dans les airs, et Darren Fells marque 2 fois.
  • La mauvaise nouvelle pour Houston est la blessure de J.J Watt. La star défensive de l’équipe est touchée aux pectoraux, et sa saison est hélas terminée.
  • Les Raiders ont fait un bon match, mais ils n’ont pas su faire les actions décisives en attaque comme en défense durant le money time. Derek Carr affiche 285 yards et 3 touchdowns, avec notamment quelques belles passes dans la profondeur.

New Orleans Saints (7-1) 31 – Arizona Cardinals (3-4-1) 9

  • Après avoir manqué 5 matchs du fait d’une blessure au pouce, Drew Brees faisait son retour au centre de l’attaque des Saints. Et le QB a rapidement rassuré ses fans (si c’était nécessaire) avec une performance de qualité. Il lance pour 373 yards, 3 touchdowns et 1 interception. Brees a retrouvé son meilleur ami Michael Thomas, qui attrape 11 ballons pour 112 yards et 1 TD. Et Latavius Murray continue de parfaitement remplacer Alvin Kamara. Le RB gagne 102 yards au sol, 55 dans les airs, et marque dans les deux secteurs.
  • Fin de série pour Arizona, qui restait sur 3 victoires de rang. Les Cardinals ont été contenu au sol, et les inefficacités sur 3rd down (2/12) et en redzone sont réapparues cette semaine. Kyler Murray a régulièrement montré ses qualités, mais les Cards n’ont jamais réellement inquiété les Saints.
  • Un dernier mot pour rendre hommage à Teddy Bridgewater, qui a été remarquable pendant l’absence de Drew Brees. Le QB est invaincu (5 victoires en 5 titularisations), et au global il affiche 1 370 yards, 9 touchdowns et 2 interceptions.

Indianapolis Colts (5-2) 15 – Denver Broncos (2-6) 13

  • Adeptes des matchs serrés, les Colts n’ont pas déçu en passant tout près d’une déconvenue face à Denver. Il aura fallu attendre un field-goal d’Adam Vinatieri de 51 yards à 22 secondes de la fin.
  • Avant ce coup de pied décisif du futur Hall of Famer, les Colts avaient dû remonter le terrain. Et le mérite revient à Jacoby Brissett et l’attaque avec un des plus beaux drives de cette journée. Le QB a montré ses qualités en échappant à un sack dans son en-but avant de trouver T.Y Hilton le long de ligne pour un gain de 35 yards.
  • Bons en défense, les Broncos ont montré leurs limites en attaque, avec seulement 279 yards gagnés. Joe Flacco (174 yards), d’ordinaire peu loquace, s’est montré frustré en conférence de presse d’après match. Selon le QB, Denver « n’a pas voulu remporter le match en se montrant trop frileux avec un avantage de 2 petits points ».
Vinatieri Colts NFL
Adam Vinatieri donne la victoire aux Colts (Andy Lyons/Getty Images)

Atlanta Falcons (1-7) 20 – Seattle Seahawks (6-2) 27

  • Les Seahawks restent une équipe difficile à juger sur cette première partie de saison. Face à une défense en difficulté des Falcons, ils ont opté pour un plan de jeu conservateur, principalement basé sur le jeu au sol. L’efficacité de Russell Wilson leur a permis de marquer 3 fois en 3 possessions dans la redzone. De même en défense, Seattle alloue 512 yards à une équipe emmenée par Matt Schaub. Malgré toute ces interrogations, les Seahawks ont remporté 6 matchs, dont 4 sur 4 à l’extérieur.
  • Peu utilisé (20 passes seulement), Russell Wilson a fait parler son efficacité pour afficher 182 yards et 2 touchdowns pour D.K Metcalf. Le joueur le plus en vue a été Chris Carson, qui gagne 90 yards et marque 1 fois au sol.
  • C’est une stat assez incroyable, mais Julio Jones n’avait jamais attrapé une passe d’un autre QB que Matt Ryan… Ca n’a finalement pas semblé trop l’embêté puisqu’il sort son meilleur match de la saison (10 réceptions, 152 yards) avec Matt Schaub. Titulaire pour la première fois depuis 2015, l’ex QB de Houston totalise 460 yards, avec 1 touchdown et 1 interception.

Detroit Lions (3-3-1) 31 – New York Giants (2-6) 26

  • Comme annoncé, les attaques ont pris l’ascendant sur des défenses moyennes, et à la fin ce sont les Lions qui ont été les meilleurs. Matthew Stafford lance pour 342 yards et 3 touchdowns, dont 2 de plus de 40 yards. Déjà excellent lors de la série de défaite de Detroit, le QB confirme son excellente saison. Le receveur Kenny Golladay a une nouvelle fois été intenable, avec 123 yards et un doublé.
  • En face, Daniel Jones a également été très bon. Le rookie a mal démarré, avec un fumble qui débouche sur un touchdown des Lions, mais il a ensuite été impeccable pour donner une chance à son équipe de l’emporter. Jones affiche 322 yards et 4 touchdowns, s’appuyant très souvent sur le trio Barkley – Engram – Tate. Le retour de Saquon Barkley fait évidemment du bien à cette attaque. Le RB gagne 64 yards au sol et ajoute 79 yards et 1 TD dans les airs sur ce match.

Tennessee Titans (4-4) 27 – Tampa Bay Buccaneers (2-5) 23

  • Encore un match où Jameis Winston a permis à son équipe d’être en position de gagner le match, mais où il a en même temps permis à l’équipe adverse de le remporter. Le QB lance pour 301 yards et 2 touchdowns, mais il perd également 4 fois la balle (2 interceptions, 2 fumbles).
  • Mike Evans sort un match monstrueux avec 11 réceptions, 198 yards et 2 touchdowns. Le receveur devient le recordman de réceptions dans l’histoire de la franchise (432), dépassant James Wilder.
  • L’attaque des Titans n’a pas été flamboyante, et termine d’ailleurs largement derrière son adversaire en yards et en 1st down. Mais la défense a su être opportuniste et récupérer 4 fois la balle, et Tennessee a su convertir pour faire la différence. Ryan Tannehill lance ainsi pour 193 yards et 3 touchdowns.

Los Angeles Rams (5-3) 24 – Cincinnati Bengals (0-8) 10

  • Le troisième match Londonien de la saison n’était pas le plus équilibré, et les Rams se sont logiquement imposés, même si les Bengals ont tenté des choses. Sean McVay a pris le dessus sur son ancien assistant Zac Taylor.
  • Ce match à Wembley a été marqué par Cooper Kupp, auteur d’une performance XXL. Le receveur des Rams attrape 7 balles pour 220 yards (record personnel), avec un superbe touchdown de 65 yards à la clé. Son QB Jared Goff affiche 372 yards et 2 TD.
  • Inoffensifs au sol lors des 7 premières journées, les Tigrous de Cincinnati ont enfin trouvé une formule qui a fonctionné. Ils étaient en effet derniers de NFL avec seulement 53.1 yards par match dans ce secteur avant dimanche. Face aux Rams, ils en gagnent 104, dont 66 pour Joe Mixon. Le RB s’est également illustré en marquant le seul touchdown de son équipe, sur une réception. Voila qui fera au moins plaisir à ses propriétaires en Fantasy.

Jacksonville Jaguars (4-4) 29 – New York Jets (1-6) 15

  • Alors que Nick Foles se rapproche d’un retour, la Minshew Mania continue de bien se porter à Jacksonville. Le QB rookie a une nouvelle fois été très bon face aux Jets, avec 279 yards, 3 touchdowns, et quelques actions spectaculaires.
  • C’était prévisible, la défense de Jacksonville a festoyé face à une ligne offensive des Jets poreuse. Les Jaguars ont passé leur temps à mettre la pression sur Sam Darnold, et terminent avec 8 sacks. Le trio Ngakoue, Campbell, Allen s’est régalé. Ces pressions ont également forcé 3 interceptions du QB des Jets.
  • En parlant de Sam Darnold, il a très bien démarré le match, avec un drive parfait d’entrée, sur lequel il gagne plus de yards que sur l’ensemble du match face aux Patriots. Mais le reste de la soirée a une nouvelle fois viré au calvaire. Le QB a pris beaucoup de coup et il lance donc 3 interceptions.

** Résumé NFL : celui du match de jeudi entre les Vikings et les Redskins, c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *