Dominée par les Chiefs depuis 6 ans, l’AFC West s’annonce comme la division la plus serrée de NFL cette saison, et surement comme la meilleure aussi. Cela se ressent dans les prédictions, qui voient souvent les 4 franchises dos à dos et avec des bilans positifs. Grâce à Justin Herbert et de gros renforts défensifs, les Chargers semblent les mieux placés pour stopper l’hégémonie de Kansas City. Mais attention aux Raiders et aux Broncos, qui ont eux aussi fait venir du lourd durant l’intersaison.


Denver Broncos

Retour sur la saison précédente

  • 7-10. 4ème de la division AFC West.

Profitant d’un calendrier favorable, les Broncos ont bien débuté la saison, avec 3 victoires consécutives. Mais la suite s’est avérée bien plus compliquée, avec notamment une série de 4 revers pour terminer la saison régulière. Malgré une légère hausse du bilan, la franchise a regardé les playoffs à la TV pour la 6ème année de suite. Bien défensivement, même après le transfert de Von Miller, mais à la rue offensivement, Vic Fangio a été remercié après 3 ans à la tête du club.

Les principaux mouvements de l’intersaison

Arrivées

Russell Wilson (QB), Josh Johnson (QB), Billy Turner (OL), D.J Jones (DT), Randy Gregory (DE), Alex Singleton (LB), K’Waun Williams (CB)

Départs

Teddy Bridgewater (QB), Drew Lock (QB), Noah Fant (TE), Bobby Massie (OT), Shelby Harris (DT), Stephen Weatherly (DE), A.J Johnson (LB), Bryce Callahan (CB), Kyle Fuller (CB)

Draft

Nik Bonitto (EDGE), Greg Dulcich (TE), Damarri Mathis (CB)

Une question pour 2022

Russell Wilson peut-il ramener Denver en playoffs ?

Cela fait désormais 6 ans que les Broncos n’ont plus participé aux playoffs… Une période qui a débuté avec le départ à la retraite d’un certains Peyton Manning. Depuis, la franchise a enchaîné les déception à cette position, la dernière en date étant Drew Lock. Ce dernier n’est plus là, puisqu’il a fait partie du « package » pour faire venir Russell Wilson.

L’ancienne star des Seahawks sort d’une dernière saison un peu galère, avec des blessures et un bilan négatif pour la première fois de sa carrière. Cela permet aussi de mettre en avant les succès précédents du quarterback, qui fait partie de l’élite lorsqu’il est à 100%, et qui est habitué à gagner.

Après quelques années avec Vic Fangio, un coach défensif, les Broncos ont misé sur Nathaniel Hackett pour leur nouveau projet. L’ancien coordinateur offensif des Packers a accompagné Aaron Rodgers sur deux trophées de MVP consécutifs, et la franchise espère le même succès avec Russell Wilson.

Wilson pourra compter sur un corps de receveurs plutôt intéressant, avec notamment le duo Courtland Sutton – Jerry Jeudy. La blessure de Tim Patrick affecte la profondeur, mais K.J Hamler peut compenser. Il faudra également suivre la situation au poste de TE, puisque Noah Fant est parti pour Seattle. Albert Okwuegbunam et le rookie Greg Dulcich sont en lice pour lui succéder. Finalement, les plus grosses interrogations sont sur la ligne offensive, un secteur qui a souvent valu des cauchemars à Russell Wilson chez les Seahawks. Garrett Bolles est une valeur sûre à gauche, ce qui est déjà bien, mais c’est moins clair ailleurs. Le côté droit est à prendre, et la recrue Billy Turner est peut-être le meilleur candidat. L’organisation à l’intérieur doit aussi être trouvée.

Le calendrier des Broncos

à Seattle, vs Houston, vs San Francisco, à Las Vegas, vs Indianapolis, à LA Chargers, vs NY Jets, à Jacksonville, BYE, à Tennessee, vs Las Vegas, à Carolina, à Baltimore, vs Kansas City, vs Arizona, à LA Rams, à Kansas City, vs LA Chargers

Prédiction

  • 10-7. 3ème de la division AFC West.

La seule arrivée de Russell Wilson booste clairement les prévisions pour les Broncos, qui vont enfin pouvoir trouver de la stabilité à la position la plus importante. Le QB aura de bonnes armes autour de lui pour continuer d’être prolifique dans sa nouvelle équipe, et si la défense reste aussi solide que l’année passée, alors Denver sera une équipe complète et difficile à battre. Le fait de jouer dans l’AFC West rend les choses logiquement plus compliquées, et le bilan pourrait en faire un peu les frais. Dans tous les cas, les Broncos possèdent les atouts d’une équipe qui peut se qualifier pour les playoffs.


Kansas City Chiefs

Retour sur la saison précédente

  • 12-5. 1er de la division AFC West.
  • Défaite en finale de conférence AFC face aux Bengals (24-27).

Présents lors des deux Super Bowls précédents, les Chiefs démarraient la saison 2021 parmi les favoris pour le titre. Mais leur saison a démarré très lentement, avec un bilan négatif après 9 journées. Kansas City a ensuite redressé la barre, Andy Reid a notamment signé sa 100ème victoire comme coach de la franchise, et son équipe a fini par aller chercher un 6ème titre de division consécutif.

En playoffs, les Chiefs ont d’abord disposé assez facilement des Steelers en Wild-Card, avant de livrer deux performances épiques. La première a été remporté en prolongations face à Buffalo (42-36), à l’issue d’un match qui restera dans les annales. La deuxième n’a pas tournée en leur faveur, puisque ce sont les Bengals qui ont eu le dernier en prolongations cette fois (24-27).

Les principaux mouvements de l’intersaison

Arrivées

Ronald Jones (RB), JuJu Smith-Schuster (WR), Marquez Valdes-Scantling (WR), Justin Reid (S)

Départs

Darrel Williams (RB), Tyreek Hill (WR), Byron Pringle (WR), Demarcus Robinson (WR), Mike Remmers (OT), Austin Blythe (OC), Jarran Reed (DT), Melvin Ingram (DE), Mike Hughes (CB), Charvarius Ward (CB), Tyrann Mathieu (S), Daniel Sorensen (S)

Draft

Trent McDuffie (CB), George Karlaftis (EDGE), Skyy Moore (WR), Bryan Cook (S), Leo Chenal (LB), Darian Kinnard (OG)

Une question pour 2022

Les Chiefs toujours favoris ?

Difficile de faire plus régulier que les Chiefs depuis quelques années. La franchise a ainsi participé aux 4 dernières finales de conférences AFC, avec 2 apparitions au Super Bowl et 1 titre à la clé. La présence de Patrick Mahomes joue évidemment pour beaucoup, mais un seul joueur ne peut pas tout faire. Cela demande donc un renouvellement cohérent de l’effectif, et la dernière intersaison n’a pas été la plus facile pour Kansas City.

Plusieurs joueurs importants sont ainsi partis durant les derniers mois, à commencer par le WR numéro 1 Tyreek Hill. Sa connexion avec Mahomes était excellente, et le QB savait parfaitement profiter de sa vitesse pour prendre les défenses à défaut. Le TE Travis Kelce est toujours là et restera l’option numéro 1 dans le jeu aérien, mais qui va s’imposer comme le nouveau WR numéro 1 ? Initialement drafté pour « remplacer » Hill, Mecole Hardman peine à progresser. La solution viendra peut-être d’une des recrues : JuJu Smith-Schuster ou Marquez Valdes-Scantling. A moins que le rookie Skyy Moore ne grille tout le monde. Sur le papier, aucun joueur n’a le profil pour être le vrai numéro 1, et Mahomes pourrait plus distribuer le jeu.

En défense également l’effectif affiche quelques zones d’ombres. Le pass-rush doit être plus efficace, surtout dans une division où les quarterbacks sont excellents. Chris Jones fait le job à l’intérieur, mais il faut que quelqu’un le fasse sur l’extérieur. L’impact de Frank Clark est trop léger, et Melvin Ingram est déjà reparti. Les regards sont donc tournés vers George Karlaftis, pris au 1er tour de la Draft, et qui peut apporter ce sang neuf nécessaire. Même chose sur les lignes secondaires où plusieurs titulaires sont partis (Tyrann Mathieu, Charvarius Ward…). Les recrues (Justin Reid) et les rookies (Trent McDuffie) devront rapidement se mettre au diapason.

Le calendrier des Chiefs

à Arizona, vs LA Chargers, à Indianapolis, à Tampa Bay, vs Las Vegas, vs Buffalo, à San Francisco, BYE, vs Tennessee, vs Jacksonville, à LA Chargers, vs LA Rams, à Cincinnati, à Denver, à Houston, vs Seattle, vs Denver, à Las Vegas

Prédiction

  • 11-6. 2ème de la division AFC West.

La perte de Tyreek Hill est évidemment un coup dur pour Kansas City, mais cela ne devrait pas être si préjudiciable que ça. Patrick Mahomes est toujours Patrick Mahomes, et on devrait simplement le voir plus distribuer le jeu et moins lancer des bombes dans la profondeur. De même, Andy Reid est toujours à la tête de cette équipe, qui devrait continuer d’être parmi les prétendantes dans l’AFC. Attention tout de même aux soucis défensifs, qui ont ralenti l’équipe sur la première partie de la saison 2021, et qui peuvent revenir. Dans une division aussi relevée, cela peut se payer.


Las Vegas Raiders

Retour sur la saison précédente

  • 10-7. 2ème de la division AFC West.
  • Défaite en Wild-Card face aux Bengals (19-26).

Autant dire que la deuxième saison des Raiders à Las Vegas a été mouvementée. La franchise a ainsi dû faire face à la démission de son coach, Jon Gruden, visé par d’anciennes publications homophobes et sexistes. Et de nombreuses histoires extra-sportives sont venues perturber l’équipe, avec notamment celle qui a conduit à l’exclusion du WR Henry Ruggs.

Mais malgré ça, les Raiders ont réussi à accrocher les playoffs avec un bon travail du coach intérimaire Rich Bisaccia. Tout s’est joué sur la dernière journée, avec un succès face aux Chargers et le faux-pas des Colts. L’aventure s’est ensuite vite terminée, avec une sortie dès le 1er tour face à Cincinnati (19-26). Cela fait désormais 19 ans que la franchise n’a plus gagné un match de playoffs.

Les principaux mouvements de l’intersaison

Arrivées

Nick Mullens (QB), Jarrett Stidham (QB), Davante Adams (WR), Demarcus Robinson (WR), Bilal Nichols (DT), Chandler Jones (EDGE), Kyler Fackrell (LB), Jayon Brown (LB), Anthony Averett (CB), Rock Ya-Sin (CB)

Départs

Marcus Mariota (QB), Bryan Edwards (WR), Zay Jones (WR), Nick Martin (OC), Quinton Jefferson (DT), Solomon Thomas (DT), Yannick Ngakoue (DE), Nick Kwiatkoski (LB), Cory Littleton (LB), Nicholas Morrow (LB), Casey Hayward (CB)

Draft

Dylan Parham (OG), Zamir White (RB)

Une question pour 2022

Vers une explosion offensive ?

Pour être vraiment compétitifs, les Raiders auront évidemment besoin d’être également bons en défense, mais c’est le potentiel offensif qui intrigue et qui peut permettre à cette équipe de progresser en 2022.

La franchise de Las Vegas a signé l’un des gros coups de l’intersaison, en faisant signer l’un des meilleurs WR de la ligue : Davante Adams. Déjà coéquipier de Derek Carr au niveau universitaire, il rejoint d’autres bons receveurs comme le TE Darren Waller et le slot WR Hunter Renfrow. Une addition nécessaire dans une telle division. Et une addition qui ajoute une dimension à l’attaque des Raiders, et qui peut permettre à Derek Carr de sortir une grosse saison.

Mais attention à ne pas gâcher les efforts faits dans ce secteur. Car une zone inquiète encore à Vegas, et c’est la ligne offensive. Une saison après avoir tout changé (de manière un peu incompréhensible), la franchise cherche la bonne formule. Le seul renfort est le rookie Dylan Parham, qui peut prendre une place à l’intérieur. D’autres joueurs devront absolument s’améliorer en 2022, et notamment Alex Leatherwood, qui a été une grosse déception lors de son année rookie et qui ne rassure pas lors de cette pré-saison.

Il sera également intéressant de voir ce qu’il se passe sur le backfield. Le titulaire, Josh Jacobs n’a aucune garanti pour le futur, et Kenyan Drake a été récemment coupé. Cela pourrait laisser la place au rookie Zamir White.

Le calendrier des Raiders

à LA Chargers, vs Arizona, à Tennessee, vs Denver, à Kansas City, BYE, vs Houston, à New Orleans, à Jacksonville, vs Indianapolis, à Denver, à Seattle, vs LA Chargers, à LA Rams, vs New England, à Pittsburgh, vs San Francisco, vs Kansas City

Prédiction

  • 10-7. 4ème de la division AFC West.

En faisant venir deux stars comme Davante Adams et Chandler Jones, les Raiders ont a priori amélioré leur effectif comparé à la saison dernière. Mais leur bilan pourrait ne pas s’en ressentir, car les autres franchises de la division se sont également renforcées. Et pour voir Las Vegas au-dessus des autres équipes, nous aurions besoin d’un peu plus de certitudes dans certaines zones, comme sur la ligne offensive par exemple. Une chose est sûre malgré tout, les Raiders ont le talent pour retourner en playoffs.


Los Angeles Chargers

Retour sur la saison précédente

  • 9-8. 3ème de la division AFC West.

Très bien partis, avec 4 victoires sur les 5 premiers matchs, les Chargers ont ensuite été beaucoup trop irréguliers. En conséquence, tout s’est joué sur la dernière journée pour une place en playoffs. Et alors qu’un match nul leur suffisait, les Bolts ont fini par perdre en prolongations face aux Raiders… La stratégie de Brandon Staley, nouveau coach de l’équipe, a fait parler…

Les principaux mouvements de l’intersaison

Arrivées

Gerald Everett (TE), Austin Johnson (DT), Sebastien Joseph-Day (DT), Khalil Mack (EDGE), Kyle Van Noy (LB), J.C Jackson (CB), Bryce Callahan (CB)

Départs

Justin Jackson (RB), Jared Cook (TE), Bryan Bulaga (OT), Oday Aboushi (OG), Dustin Jones (DT), Uchenna Nwosu (EDGE), Kyler Fackrell (LB), Kyzir White (LB), Chris Harris (CB)

Draft

Zion Johnson (OL), J.T Woods (S), Isaiah Spiiler (RB)

Une question pour 2022

Une défense au niveau cette saison ?

Notamment grâce à la présence de Justin Herbert, l’attaque des Chargers semble être une valeur sûre dans l’AFC. Certes, l’équipe doit affiner quelques points, et notamment trouver qui sera le Tackle Droit, mais cette escouade offensive est rodée. C’est donc du côté de la défense, trop souvent prise à défaut en 2021, que les attentes sont placées.

Pour se donner les moyens de leurs ambitions, les Bolts ont recruté des excellents joueurs durant l’intersaison. Khalil Mack va venir former un duo intimidant sur le pass-rush avec Joey Bosa, et J.C Jackson (qui va manquer le début de saison à cause d’une blessure) est un des très bons CB de la ligue.

Mais le principal problème de cette défense a été contre le jeu au sol, et ce n’est pas forcément la spécialité de ces deux recrues phares. Pour s’occuper de cette aspect, la franchise de L.A a fait venir des joueurs aux noms moins ronflants mais qui peuvent faire la différence, comme Sebastian Joseph-Day ou Austin Johnson. Au second niveau, l’expérience de Kyle Van Noy peut aussi faire du bien.

Le calendrier des Chargers

vs Las Vegas, à Kansas City, vs Jacksonville, à Houston, à Cleveland, vs Denver, vs Seattle, BYE, à Atlanta, à San Francisco, vs Kansas City, à Arizona, à Las Vegas, vs Miami, vs Tennessee, à Indianapolis, vs LA Rams, à Denver

Prédiction

  • 11-6. 1er de la division AFC West.

Déjà sûrs de leurs forces en attaque, les Chargers ont mis le paquet pour renforcer leur défense durant l’intersaison. Des gros noms sont arrivés, et l’équipe affiche désormais un effectif ultra cohérent et équilibré. Ce ne sera évidemment pas facile, mais Los Angeles semble avoir ce qu’il faut pour doubler les Chiefs cette saison, et pour voir très loin en playoffs.