Deuxième partie de notre bilan sur la Draft 2021, avec aujourd’hui nos réactions pour les 16 équipes de la conférence AFC.


Baltimore Ravens

TourChoixJoueurPositionUniversité
127Rashod BatemanWRMinnesota
131Odafe OwehEDGEPenn State
394Ben ClevelandOGGeorgia
3104Brandon StephensCBSMU
4131Tylan WallaceWROklahoma State
5160Shaun WadeCBOhio State
5171Daelin HayesEDGENotre Dame
5184Ben MasonFBMichigan

En adressant leurs besoins majeurs en début de Draft, les Ravens avaient obtenu une bonne note de notre part. Et le constat après la saison est plutôt positif pour ces premiers choix. Si une blessure a retardé ses débuts, Rashod Bateman a ensuite montré qu’il était un profil qui manquait à cette attaque, et il a terminé avec 45 réceptions, 515 yards et 1 touchdown. Le pass-rusher Odafe Oweh a rapidement eu un impact avec ses 5 sacks et 3 fumbles forcés. Le Guard Ben Cleveland a lui intégré la rotation sur la ligne, et le CB Brandon Stephens (78 plaquages) a beaucoup joué sur les lignes secondaires.

La deuxième partie de la Draft de Baltimore est moins glorieuse, avec notamment deux joueurs déjà partis. Shaun Wade a été transféré à New England et Ben Mason a été coupé. La petite déception est le WR Tylan Wallace, qui n’a pour le moment pas trouvé sa place.

Bilan : une moitié de Draft réussie, avec des joueurs qui ont eu un impact rapide et qui sont bien partis pour s’installer.


Buffalo Bills

TourChoixJoueurPositionUniversité
130Gregory RousseauEDGEMiami
261Carlos BashamEDGEWake Forest
393Spencer BrownOTNorthern Iowa
5161Tommy DoyleOTMiami (OH)
6203Marquez StevensonWRHouston
6212Damar HamlinSPittsburgh
6213Rachad WildgooseCBWisconsin
7236Jack AndersonOGTexas Tech

La stratégie des Bills avait été de doubler la mise sur le pass-rush puis sur la ligne offensive. Dans le premier secteur, Gregory Rousseau a montré de belles promesses avec 4 sacks et 50 plaquages, sachant que sa marge de développement reste importante. Carlos Basham a été plus irrégulier. Dans le deuxième secteur, Spencer Brown a fait du bien à la profondeur et il a même débuté 10 matchs pour combler les besoins. Tommy Doyle a moins été utilisé.

Les autres joueurs sélectionné n’ont pas fait grand-chose et les deux derniers choix ont rapidement été coupé. L’effectif de Buffalo était déjà bien armé, donc ce n’est pas forcément surprenant.

Bilan : le regret reste de ne pas avoir drafté un CB plus tôt, car la blessure de Tre’Davious White a exposé les soucis de profondeur.


Cincinnati Bengals

TourChoixJoueurPositionUniversité
15Ja’Marr ChaseWRLSU
246Jackson CarmanOLClemson
369Joseph OssaiEDGETexas
4111Cameron SampleEDGETulane
4122Tyler ShelvinDTLSU
4139D’Ante SmithOTEast Carolina
5149Evan McPhersonKFlorida
6190Trey HillOCGeorgia
6202Chris EvansRBMichigan
7235Wyatt HubertDEKansas State

Lorsque les Bengals on fait le choix d’un WR plutôt que d’un OL en 5ème position, le scepticisme était de mise. Car la mission numéro 1 de la franchise était de protéger son QB, Joe Burrow, sérieusement blessé en cours de saison 2021. Quelques mois plus tard, et une participation au Super Bowl au passage, les critiques sont loin. Il faut dire que Ja’Marr Chase, élu Meilleur Rookie Offensif, a battu tous les records en saison régulière comme en playoffs.

Au niveau de cette fameuse ligne offensive, les trois ajouts de la Draft n’ont pas changé grand-chose. Jackson Carman a été utile dans la rotation à l’intérieur, mais pas transcendant, et les deux autres (D’Ante Smith, Trey Hill) n’ont pas vraiment convaincu sur leurs quelques apparitions. Autre poste qui a été un focus de la franchise, celui des pass-rushers reste mitigé. Car si Cameron Sample a fait quelques belles choses dans la rotation, Joseph Ossai a passé sa saison à l’infirmerie.

Autre excellent choix, le kicker Evan McPherson a fait parler sa précision de loin et il a surtout été impeccable en playoffs. Il est rare de voir un kicker pris si haut, mais dans ce cas la sélection s’est rapidement justifiée.

Bilan : les Bengals ont ajouté des joueurs qui ont été clés dans le parcours jusqu’au Super Bowl.


Cleveland Browns

TourChoixJoueurPositionUniversité
126Greg Newsome IICBNorthwestern
252Jeremiah Owusu-KoramoahLBNotre Dame
391Anthony SchwartzWRAuburn
4110James HudsonOTCincinnati
4132Tommy TogiaiDTOhio State
5153Tony Fields IILBWest Virginia
5169Richard LeCounte IIISGeorgia
6211Demetric FeltonWRUCLA

La Draft des Browns était l’une de nos favorites, avec notamment des choix défensifs très intéressants. Certains ont été payants, d’autres moins. Les deux premiers joueurs sélectionnés ont tous les deux montré qu’ils pouvaient être des titulaires pour longtemps à Cleveland. Greg Newsome II a été globalement bon au poste de CB, avec notamment 37 plaquages et 9 passes déviée. Et Jeremiah Owusu-Koramoah a prouvé sa polyvalence au centre d’une défense avec 76 plaquages, 1,5 sacks et 2 fumbles. Il a les qualités d’un leader à terme.

Au rang des déceptions, le WR Anthony Schwartz n’a pas eu l’impact espéré, notamment après le départ d’Odell Beckham Jr. Et c’est plutôt Demetric Felton, un hybride RB/WR pris au 6ème tour, qui s’est le plus montré, notamment sur les retours de kickoff (255 yards). On attendait également un peu plus de Tommy Togiai, même si les places sont chères sur la ligne des Browns.

Bilan : on aurait aimé voir plus de choses de la part de certains joueurs, mais Newsome et JOK semblent être des titulaires indéboulonnables en puissance pour la défense.


Denver Broncos

TourChoixJoueurPositionUniversité
19Patrick Surtain IICBAlabama
235Javonte WilliamsRBNorth Carolina
398Quinn MeinerzOCWisconsin-Whitewater
3105Baron BrowningLBOhio State
5152Caden SternSTexas
5164Jamar JohnsonSIndiana
6219Seth WilliamsWRAuburn
7237Kary Vincent JrCBLSU
7239Jonathon CooperDEOhio State
7253Marquiss SpencerDEMississippi State

Il y a près d’un an, les Broncos avaient signé une Draft équilibrée, qui a aidé (pas suffisamment pour aller loin) l’effectif. Les 5 premiers choix de la franchise ont ainsi tous contribué sur au moins 10 matchs, et on peut ajouter Jonathon Cooper à cette liste.

En défense, Patrick Surtain II (4 interceptions, 58 plaquages) a confirmé les promesses en étant surement le meilleur CB rookie, le LB Baron Browning (58 plaquages) a gonflé les rangs au milieu, le Safety Caden Sterns (2 interceptions, 28 plaquages, 2 sacks) a été très utile dans la rotation, et Cooper (2,5 sacks, 38 plaquages) a aidé le pass-rush à amortir le départ de Von Miller.

En attaque, Javonte Williams (903 yards au sol, 316 dans les airs, 7 TD) s’est partagé le travail avec Melvin Gordon sur le backfield de Denver, et il semble avoir le potentiel d’un RB numéro 1. Et Quinn Meinerz s’est montré solide à l’intérieur de la ligne lors de ses 9 titularisations.

Bilan : une Draft réussie, avec des contributeurs trouvés au début comme à la fin. Surtain II et Williams sont déjà installés.


Houston Texans

TourChoixJoueurPositionUniversité
367Davis MillsQBStanford
389Nico CollinsWRMichigan
5147Brevin JordanTEMiami
5170Garret WallowLBTCU
6195Roy LopezDTArizona

Position loin d’être idéale pour les Texans, qui n’avaient que 5 choix lors de la Draft 2021 et aucun avant le 3ème tour. Encore plus délicat car la franchise devait étoffer un effectif en clair perte de talents et se trouver un QB pour pallier l’histoire Deshaun Watson. C’est d’ailleurs un quarterback qui a été pris en premier, au 3ème tour. Davis Mills a régulièrement joué durant sa saison rookie, et il a été plutôt convaincant. Avec 2 664 yards et 16 touchdowns pour 10 interception, il a marqué des points pour la suite.

Houston a également trouvé 2 receveurs intéressants avec le WR Nico Collins (33 réceptions, 446 yards, 1 TD) et le TE Brevin Jordan (20 réceptions, 178 yards, 3 TD). Encore plus loin, le DT Roy Lopez a surpassé les attentes, en participant à 16 matchs.

Bilan : les Texans ont obtenu des résultats presque inespérés avec si peu de capital.


Indianapolis Colts

TourChoixJoueurPositionUniversité
121Kwity PayeEDGEMichigan
254Dayo OdeyingboDEVanderbilt
4127Kylen GransonTESMU
5165Shawn DavisSFlorida
6218Sam EhlingerQBTexas
7229Mike StrachanWRCharleston (WV)
7248Will FriesOGPenn State

En prenant Kwity Paye avec leur 1er choix, les Colts ne se sont pas trompés. Le pass-rusher a connu une bonne saison rookie, avec 4 sacks et 32 plaquages, et il semble capable de progresser lors des prochaines années. En revanche, il est le seul joueur sélectionné à avoir eu un vrai impact.

Dayo Odeyingbo et Kylen Granson ont eu un peu de temps jeu lors de nombreux matchs, mais ils n’ont quasiment rien produit. Les autres joueurs n’ont presque pas joué. Il est donc assez rapide de juger cette cuvée.

Bilan : trop peu d’impact avec un seul des 7 joueurs drafté qui a aidé l’effectif cette saison.


Jacksonville Jaguars

TourChoixJoueurPositionUniversité
11Trevor LawrenceQBClemson
125Travis EtienneRBClemson
233Tyson CampbellCBGeorgia
245Walker LittleOTStanford
365Andre CiscoSSyracuse
4106Jay TufeleDTUSC
4121Jordan SmithEDGEAlabama-Birmingham
5145Luke FarrellTEOhio State
6209Jalen CampWRGeorgia Tech

En prenant Trevor Lawrence avec le 1er choix de la Draft 2021, les Jaguars ne pouvaient pas se tromper. Certes, le QB a beaucoup souffert lors son de son année rookie, mais il n’est pas le seul responsable et son potentiel reste extrêmement élevé. Autre déception, subie, celle de la blessure de Travis Etienne, qui devait devenir un des nouveaux leaders offensifs de l’équipe, et aider son ancien quarterback à Clemson. Ce duo devrait briller lors de la deuxième année.

Sur la suite de la Draft, il y a du bon et du moins bon. Le CB Tyson Campbell (2 interceptions, 73 plaquages) a beaucoup joué et il n’a pas démérité au sein d’une défense parfois dépassée. Walker Little a intégré la rotation sur la ligne offensive. Et le Safety Andre Cisco a pu montrer ses qualités après le départ d’Urban Meyer. Ensuite, peu d’impact pour les joueurs draftés à partir du 4ème tour.

Bilan : quelques pièces intéressantes dans cette Draft, mais le futur de la franchise est entre les mains de Trevor Lawrence.


Kansas City Chiefs

TourChoixJoueurPositionUniversité
258Nick BoltonLBMissouri
263Creed HumphreyOCOklahoma
4144Joshua KaindohDEFlorida State
5162Noah GrayTEDuke
5181Cornell PowellWRClemson
6226Trey SmithOGTennessee

Il n’est jamais évident de trouver des titulaires potentiels dans un effectif aussi compétitif que celui des Chiefs, et pourtant, ça été le cas sur cette Draft. Sur 6 joueurs, 3 ont ainsi eu de très gros rôles comme rookies. Deux évoluent sur la ligne offensive, et ils ont été pris à deux moments bien différents de la Draft. Sélectionné au 2ème tour, Creed Humphrey s’est imposé immédiatement au centre de la ligne et il a dominé du début à la fin. Non seulement l’un des meilleurs rookie à sa position, il a également fait partie des références au niveau global de la NFL. Trey Smith a lui été un apport inespéré comme choix au 6ème tour, et il a aidé à l’intérieur en démarrant 17 matchs et en étant solide.

L’autre joueur qui a fait la différence est le LB Nick Bolton, 1er choix de Kansas City sur cette Draft. Il a comblé un manque au milieu de la défense et a été très bon en saison régulière comme en playoffs, avec notamment 112 plaquages.

Bilan : excellent travail pour trouver 3 titulaires qui ont renforcé un effectif déjà bien étoffé.


Las Vegas Raiders

TourChoixJoueurPositionUniversité
117Alex LeatherwoodOTAlabama
243Trevon MoehrigSTCU
379Malcolm KoonceEDGEBuffalo
380Divine DeabloS/LBVirginia Tech
4143Tyree GillespieSMissouri
5167Nate HobbsCBIllinois
7230Jimmy MorrisseyOCPittsburgh

Avant la Draft 2021, les Raiders connaissaient leurs zones faibles, qui se situaient notamment derrière, entre les LB et les DB. Pas étonnant donc de les voir prendre 4 joueurs (sur 7) sur ces secteurs. Et les résultats sont plutôt bons. Trevon Moehrig a été l’un des meilleurs Safety rookie avec notamment 55 plaquages et 1 interception. Pris au 5ème tour, Nate Hobbs a été une belle surprise au poste de CB, avec une saison remarquable (74 plaquages, 1 interception). Et Divine Deablo a également apporté dans un rôle plus hybride de safety reconverti en linebacker (45 plaquages).

La franchise de Las Vegas devait également remodeler une ligne offensive qui a été éclatée durant l’intersaison. Et de ce côté, le bilan est plus mitigé. Premier choix de l’équipe, Alex Leatherwood a certes joué tous les matchs (dont 17 comme titulaire), mais il a souvent été en difficulté.

Bilan : le travail a été bien fait derrière, mais d’autres zones faibles (comme l’OL) n’ont pas profité de cette Draft.


Los Angeles Chargers

TourChoixJoueurPositionUniversité
113Rashawn SlaterOTNorthwestern
247Asante Samuel JrCBFlorida State
377Josh PalmerWRTennessee
397Tre’ McKittyTEGeorgia
4118Chris Rumph IIEDGEDuke
5159Brenden JaimesOTNebraska
6185Nick NiemannLBIowa
6198Larry Roundtree IIIRBMissouri
7241Mark WebbSGeorgia

Les Bolts avaient besoin de bosser sur leur ligne offensive, et notamment de trouver un Left Tackle. La première partie a été gérée lors du marché des agents libres, et la seconde se jouait à la Draft. Et le choix de la franchise de L.A s’est porté sur Rashawn Slater en 13ème position. Excellent car c’est peut-être l’un des meilleurs choix de la Draft 2021. Le LT de Northwestern a directement été aligné comme titulaire, et il a été excellent durant toute la saison, sur les phases aériennes comme sur celles au sol.

Les deux choix suivants des Chargers sont également plutôt positifs. Asante Samuel Jr (43 plaquages, 2 interceptions, 11 passes déviées) a impressionné en début de saison, avant de se refroidir un peu. Et Josh Palmer (33 réceptions, 353 yards, 4 TD) est monté en puissance au sein du corps de receveurs pour amener une cible de plus à Justin Herbert. Ensuite, l’impact est plus faible et le rendement moins bon.

Bilan : les Chargers ont trouvé leur Left Tackle du futur et quelques autres pièces prometteuses pour l’avenir.


Miami Dolphins

TourChoixJoueurPositionUniversité
16Jaylen WaddleWRAlabama
118Jaelan PhillipsEDGEMiami
236Jevon HollandSOregon
242Liam EichenbergOTNotre Dame
381Hunter LongTEBoston College
7231Larnel ColemanOTMassachussetts
7244Gerrid DoaksRBCincinnati

Depuis quelques années, les Dolphins sont souvent présents en début de Draft. En 2021, la franchise possédait ainsi 4 choix sur les deux premiers tours et 5 au total dans le top 100. Et la moisson est globalement pas mal. Pris avec le 6ème choix, Jaylen Waddle a justifié cette sélection très haute avec une superbe saison. WR numéro 1 de l’équipe, il affiche 104 réceptions, 1 015 yards et 6 touchdowns. 1er pass-rusher sélectionné, ce qui était une petite surprise, Jaelan Phillips a montré son potentiel en signant 8,5 sacks et 42 plaquages. Et Jevon Holland s’est affirmé comme un Safety polyvalent avec 69 plaquages, 2 interceptions et 2,5 sacks.

La présence de Liam Eichenberg (16 titularisations) a étoffé la ligne offensive, mais on attend plus de solidité de sa part l’année prochaine. De même, l’impact du TE Hunter Long a été très limité dans un rôle de remplaçant. Quand aux 2 choix du 7ème tour, ils n’ont pas joué.

Bilan : les Fins ont capitalisé sur leurs différents choix en début de Draft, et ils ont notamment trouvé 3 joueurs de qualité.


New England Patriots

TourChoixJoueurPositionUniversité
115Mac JonesQBAlabama
238Christian BarmoreDTAlabama
396Ronnie PerkinsEDGEOklahoma
4120Rhamondre StevensonRBOklahoma
5177Cameron McGroneLBMichigan
6188Joshua BledsoeSMissouri
6197Will ShermanOTColorado
7242Tre NixonWRUCF

Après une saison d’essai (peu concluante) avec Cam Newton, les Patriots ont décidé de prendre un nouveau jeune quarterback : Mac Jones. Le QB d’Alabama n’était peut-être le plus glamour des rookies, mais il a été le plus performant sur le terrain. Lancé titulaire dès la Week 1, il a terminé la saison avec 67,6% de passes réussies, 3 801 yards et 22 touchdowns pour 13 interceptions. Il a réussi à amener son équipe en playoffs et il a même participé au Pro Bowl. Les Pats ont également trouvé un autre joueur offensif qui a pesé, le RB Rhamondre Stevenson. Il a bien aidé Damien Harris, l’a parfois remplacé, et il a terminé avec 606 yards et 5 touchdowns au sol.

Sur le reste de leur classe 2021, les Patriots n’ont pas eu de chance. Les blessures se sont multipliées pour plusieurs joueurs (McGrone, Bledsoe, Perkins), et 5 des 8 joueurs sélectionnés n’ont pas joué 1 minute. Hormis Jones et Stevenson, le seul rescapé est Christian Barmore, qui a été plutôt bon sur la ligne défensive (46 plaquages, 1,5 sacks).

Bilan : le choix de Mac Jones est une réussite pour le moment et les rookies qui ont joué ont apporté.


New York Jets

TourChoixJoueurPositionUniversité
12Zach WilsonQBBYU
114Alijah Vera-TuckerOLUSC
234Elijah MooreWRMississippi
4107Michael CarterRBNorth Carolina
5146Jamien SherwoodSAuburn
5154Michael Carter IICBDuke
5175Jason PinnockCB/SPittsburgh
6186Hamsah NasirildeenSFlorida State
6200Brandin EcholsCBKentucky
6207Jonathan MarshallDTArkansas

Avec le 2ème choix de la Draft 2021, les Jets ont jeté leur dévolu sur Zach Wilson. Auteur d’une excellente saison avec BYU, il présentait tout de même quelques risques. Et sa première année dans l’élite a été assez compliquée, avec des performances moyennes et quelques soucis physiques. Sa fin de saison est tout de même encourageante, avec un jeu plus fluide et plus propre. L’émergence d’autres rookies offensifs, comme l’explosif Elijah Moore (43 réceptions, 538 yards, 5 TD) ou le RB Michael Carter (639 yards au sol, 325 yards dans les airs et 4 TD), est également positif pour le développement de cette attaque. On peut également ajouter l’impact intéressant du lineman Alijah Vera-Tucker (16 titularisations).

En défense, le gros du travail s’était porté (tardivement) sur les lignes secondaires. 5 DB avaient ainsi été pris consécutivement entre les 4ème et 6ème tour. Le bilan est moyen, avec des joueurs globalement dans le dur. Michael Carter II et Brandin Echols ont beaucoup joué et ont tout de montré des choses intéressantes.

Bilan : les Jets ont décidé de s’occuper de leur attaque avant de leur défense sur cette Draft et les résultats sont logiquement plus positifs dans ce secteur.


Pittsburgh Steelers

TourChoixJoueurPositionUniversité
124Najee HarrisRBAlabama
255Pat FreiermuthTEPenn State
387Kendrick GreenIOLIllinois
4128Dan Moore JrOTTexas A&M
4140Buddy JohnsonLBTexas A&M
5156Isaiahh LoudermilkDEWisconsin
6216Quincy RocheEDGEMiami
7245Tre NorwoodCB/SOklahoma
7254Pressley Harvin IIIPGeorgia Tech

En difficulté offensivement et portés par leur défense, les Steelers savaient dans quelle direction aller lors de la précédente Draft. Les 4 premiers choix ont ainsi été des joueurs offensifs, et tous ont eu un impact cette saison. Le RB Najee Harris est rapidement devenu le fer de lance de l’attaque de Pittsburgh, avec 1 200 yards et 7 touchdowns durement gagnés au sol, mais également une grosse activité dans les airs avec 74 réceptions pour 467 yards et 3 touchdowns. Le TE Pat Freiermuth a imposé son style, notamment en redzone, et a fini avec 60 réceptions, 497 yards et 7 touchdowns. Sur la ligne offensive, Kendrick Green et Dan Moore Jr ont encore des progrès à faire mais ils ont tenu leurs places sur respectivement 15 et 16 titularisations.

La suite de la Draft est plus anonyme, avec principalement des joueurs défensifs qui se sont contentés de rôles de soutien. Pris au 7ème tour, le punter Pressley Harvin III a joué tous les matchs.

Bilan : les Steelers n’ont pas tout réussi sur cette Draft, notamment en seconde partie, mais ils ont trouvé plusieurs joueurs importants pour leur nouvelle attaque.


Tennessee Titans

TourChoixJoueurPositionUniversité
122Caleb FarleyCBVirginia Tech
253Dillon RadunzOTNorth Dakota State
392Monty RiceLBGeorgia
3100Elijah MoldenCBWashington
4109Dez FitzpatrickWRLouisville
4135Rashad WeaverEDGEPittsburgh
6205Racey McMathWRLSU
6215Brady BreezeSOregon

On termine avec surement l’une des moins bonnes Draft sur l’analyse à N+1. En effet, les Titans n’ont quasiment pas eu de production de la part des 8 joueurs sélectionnés. L’exception est le CB Elijah Molden, pris au 3ème tour, et qui a joué presque tous les matchs. Parfois très intéressant, parfois un peu plus dans le dur, il a globalement été solide et termine avec 62 plaquages et 1 interception.

Le choix de Caleb Farley était risqué dès le début du fait de problèmes de blessures, et le CB a en effet connu des pépins physiques (ACL lors de la Week 6). Pour Dillon Radunz et Monty Rice, les deux choix suivants, c’est plutôt un niveau de jeu insuffisant qui a été la cause. Pas non plus de bon coup plus tard dans la Draft pour Tennessee.

Bilan : une Draft pour le moment ratée, et qui a peut-être couté cher à cet effectif en playoffs.