Lorsque Tom Brady a décidé de quitter les Patriots pour rejoindre la Floride, on pouvait y voir le choix d’un futur retraité qui cherche à terminer sa carrière tranquillement au soleil. Sauf que pour Brady, l’idée était de remporter un 7ème Super Bowl. Un objectif lointain il y a quelques mois, mais qui est devenu presque une évidence.


Tom Brady est le système

Après 20 ans de carrière chez les Patriots, Tom Brady a décidé qu’il était temps de chercher un nouveau challenge. A 43 ans, le Quarterback décide de rejoindre Tampa Bay, laissant Bill Belichick à New England. Le duo Brady – Belichick est indissociable dans la dynastie des Patriots qui a dominé les années 2000 et 2010. Ensemble, les deux hommes ont battu des records et marché sur la NFL. Avec Belichick comme coach, Brady remporte 6 Super Bowls et 3 trophées de MVP.

Alors quand Tom Brady décide de quitter la Nouvelle Angleterre, des questions se posent pour savoir quel sera son niveau dans un autre système que celui de Bill Belichick. On ne sait pas si le QB voulait montrer qu’il pouvait gagner avec une autre équipe, mais cette saison nous a permis de comprendre quelque chose. Brady ne joue pas dans un système, il est le système.

A 43 ans, il change ainsi d’équipe pour la première fois de sa carrière, et sort de sa zone de confort. Il doit s’intégrer dans un effectif, travailler avec un staff différent, et apprendre un nouveau playbook. Le tout lors d’une intersaison tronquée du fait de l’épidémie de Covid-19. Cela s’est ressenti au début de saison, avec un manque d’automatisme avec ses receveurs par exemple. Après 12 journées, le bilan est de 7-5 pour les Buccaneers, rien d’exceptionnel mais les Playoffs sont clairement possibles. La suite est tout simplement parfaite. Tampa remporte ses 4 derniers matchs de la saison régulière et se qualifie aisément pour les Playoffs, une première depuis 2007. Sur ces 4 matchs, Brady lance pour 1 333 yards et 12 touchdowns pour 1 interception. Arrivés en playoffs, les Bucs remportent 3 matchs à l’extérieur. Brady et ses coéquipiers mettent Drew Brees à la retraite en demi-finales de conférence puis sortent le MVP Aaron Rodgers et les Packers en finale de conférence. Tampa Bay retrouve le Super Bowl pour la première fois depuis 2002, et s’impose dans son stade, une première dans l’histoire.

Sur la saison régulière, Tom Brady affiche 65.7% de passes réussies, 4 633 yards et 40 touchdowns pour 12 interception. C’est son 2ème meilleur total de passes de touchdown en carrière, derrière les 50 de sa saison MVP en 2007. En playoffs, il lance pour 1 061 yards, 10 touchdowns pour 3 interceptions, faisant parler son expérience et son leadership.

Et seulement 1 saison, il a prouvé que peu importe le système, il sait gagner des titres. De plus, on ne peut pas dire que la situation ait été bonne à New England. Pour la première fois depuis 2008, les Patriots ne remportent pas la division AFC East et ne se qualifient pas pour les Playoffs. Leur bilan de 7-9 est le plus mauvais depuis 1995. La perte de Tom Brady n’explique pas tout les problèmes de la franchise cette année, mais le poste de Quarterback et le jeu aérien de l’équipe ont fait parti des problèmes majeurs.


Tom Brady, un leader et un compétiteur

« Nous allons gagner ». Voici le message que les joueurs des Bucs recevaient tous les soirs de part de Tom Brady avant le Super Bowl LV. Un message à la fois rassurant et motivant, qui prouve une nouvelle fois le caractère du Quarterback.

Tom Brady Tampa Bay Buccaneers
Tom Brady a su rapidement inculquer une culture de la gagne à Tampa (photo : Mike Ehrmann/Getty Images/AFP)

Champion habitué à gagner, il a immédiatement apporté son leadership, son expérience et sa motivation dans le vestiaire de Tampa Bay. Persuadé dès son arrivée qu’il pouvait aller remporter un nouveau trophée Lombardi, il a mis cette idée en tête de ses coéquipiers. Ce qui était un simple message de motivation au départ est devenu un véritable objectif dans cet effectif.

Autre exemple de ce caractère de champion, après la victoire en finale de conférence. En voyant ses coéquipiers célébrer et même pleurer dans le vestiaire, Brady se lève et dit « P*****, mais pourquoi vous pleurez ? Nous n’avons pas terminé… ». Une sortie d’apparence froide mais qui montre la volonté du QB d’avoir une équipe immédiatement en mode Super Bowl.


Tom Brady repousse la passation de pouvoir

Arrivé jusqu’au Super Bowl, Tom Brady affrontait celui qui est son héritier désigner. Patrick Mahomes, déjà vainqueur d’un Super Bowl, avait l’occasion d’en gagner un deuxième de suite et d’être sur des temps de passage historiques. Face au plus grand QB de l’histoire, il avait également l’occasion d’ouvrir un débat sur la possibilité de faire mieux que Brady.

Mais Tom Brady et les Bucs en avaient décidé autrement. Bien aidé par une défense exceptionnelle, Tom Brady a fait le boulot pour sortir vainqueur. Il remporte ainsi son 7ème titre personnel, plus que n’importe quelle franchise de NFL… Avec autant de titres, et une longévité exceptionnelle, on a du mal à croire qu’un joueur ira le chercher un jour. Mahomes avait la possibilité de laisser la porte ouverte, mais elle s’est peut-être refermée à jamais.


Tom Brady, des records en pagaille

2002, 2004, 2005, 2015, 2017, 2019, 2021… Tom Brady compte désormais 7 bagues de champion, soit plus que n’importe quelle franchise de NFL (6 pour les Steelers et les Patriots). Tom Brady a ainsi joué 10 Super Bowls en 19 saisons comme titulaire (rookie en 2000 et blessé en 2008), avec 7 titres à la clé, un pourcentage tout simplement absurde.

Peyton Manning avait été le premier QB a remporté un Super Bowl avec deux franchises (Indianapolis, Denver). Tom Brady le rejoint et devient également le premier à le faire dans deux conférences différentes.

Même si sa défense mérite beaucoup de crédit, Brady a été élu MVP du Super Bowl LV grâce à ses 201 yards et 3 touchdowns. C’est son 5ème trophée de meilleur joueur de la finale, deux de plus que le second (Joe Montana). Il est également le premier joueur à remporter ce trophée dans deux équipes différentes.

Après ce nouveau parcours parfait en Playoffs, Tom Brady porte son total de victoires à 34, de loin le record. Pour mettre les choses en perspective, Tom Brady est numéro 2 dans le classement rien qu’avec ses victoires en finales de conférences et au Super Bowl (17). Encore mieux ? Il est numéro 3 avec 16 victoires en Playoffs après l’âge de 37ans… (à égalité avec Joe Montana).

On continue ? Avec ses 3 passes de touchdowns face aux Chiefs, Brady totalise désormais 21 touchdowns au Super Bowl. Le numéro 2 est Joe Montana avec 11…

Sachant que Tom Brady a annoncé vouloir revenir la saison prochaine, on attendra avant de de dire que ces records ne bougeront pas…

A lire également : Retour sur le Super Bowl LV