Pour la première fois dans l’histoire de la NFL, une franchise jouera un Super Bowl dans son stade. Les Buccaneers ont gagné ce droit en battant l’équipe numéro 1 de la NFC en saison régulière, Green Bay. Tom Brady a été brillant en première mi-temps et la défense de Tampa a tenu bon pour éviter le comeback tenté par Aaron Rodgers et les siens. Pour sa première saison en Floride, Tom Brady jouera son 10ème Super Bowl en carrière.


Le film du match

Q1Q2Q3Q4Total
Green Bay Packers01013326
Tampa Bay Buccaneers7147331

1ère mi-temps

Green Bay décide de laisser la balle à Tom Brady pour débuter le match, et l’attaque de Tampa montre son efficacité d’entrée. Confrontée à trois 3rd downs, elle convertie les trois et ce premier drive parfait se termine par un touchdown de Mike Evans. (0-7). Dans la foulée, la défense des Bucs montre aussi son envie, avec un 1er sack pour Shaquil Barrett, qui force un punt. Les Buccaneers sont ultra efficaces sur 3rd down, avec un 5/5 pour commencer. Enfin, la défense des Packers se montre et réalise un stop grâce à un sack de Kenny Clark. La réponse est immédiate avec un sack de Jason Pierre-Paul, puis Aaron Rodgers parvient à s’en sortir depuis son en-but. Une première réception de Davante Adams met fin au 1er quart-temps.

L’attaque des Packers frappe un gros coup pour débuter le 2ème quart-temps, avec une longue passe de Rodgers qui trouve Marquez Valdes-Scantling. Le WR bat son défenseur et marque 50 yards plus loin. (7-7). Tom Brady décide alors de lui aussi tenter le coup dans la profondeur, et trouve Chris Godwin pour une réception de 52 yards sur la tête de son Safety. Juste derrière, Leonard Fournette s’offre un superbe touchdown au sol et redonne rapidement l’avantage à son équipe. (7-14). Plus efficace qu’au début, l’attaque de Green Bay avance bien, notamment grâce à plusieurs 1st downs gagnés par les Running-backs. Une fois arrivé en redzone, Aaron Rodgers cherche Davante Adams à trois reprises, sans succès. Mason Crosby passe son field-goal. (10-14).

Après avoir concédé un nouveau 3rd down, les Packers stoppent l’attaque de Tampa. Une big-play d’Allen Lazard donne de l’allant à Green Bay après le « 2 minutes warning », mais la défense des Bucs répond avec un sack de Jason Pierre-Paul puis une interception de Sean Murphy-Bunting, sa 3ème en playoffs déjà. Tom Brady en profite pour punir son adversaire avant la mi-temps. Un 4th down est d’abord converti, puis le QB trouve Scotty Miller dans le dos dans la défense. Les Bucs mènent 21-10 à la pause.

2ème mi-temps

Alors que Green Bay veut rapidement se remettre dans le bon sens, Jordan Whitehead force un fumble d’Aaron Jones, et Devin White récupère le ballon qui traîne. Brady sanctionne directement en trouvant un Cameron Brate bien seul. (10-28). Les Packers tentent de réagir, et Aaron Rodgers enchaîne plusieurs bonnes passes pour ses receveurs. Ils sont de retour en redzone, et cette fois ils marquent, par l’intermédiaire de Robert Tonyan. (17-28).

La défense des locaux va ensuite hausser le ton et enfin poser des problèmes à Brady. Le QB des Buccaneers va se faire intercepter sur 3 drives consécutifs, notamment car il est enfin mis sous pression. Adrian Amos réussit la première puis Jaire Alexander s’en offre deux. Suite à la première récupération, les Packers se montrent plutôt efficaces et Davante Adams finit par marquer son touchdown, en battant un Carlton Davis pourtant très attentif. La conversion à 2 points pour tenter de revenir à 3 points est manquée. (23-28). En revanche, l’attaque de Green Bay ne fera rien des deux autres récupérations. La faute notamment à la défense des Bucs, et à un Shaquil Barrett qui signe 2 sacks importants. Sur le second, il force un 3&out et permet à son attaque de retrouver un peu de couleurs. Rob Gronkowski gagne 29 yards sur sa première réception du match, puis un field-goal de Ryan Succop fait du bien (23-31).

Dos au mur, les Packers n’ont plus de temps à perdre. Grâce à une réception de 29 yards de Marquez Valdes-Scantling, Green Bay entre vite dans le camp adverse, et Davante Adams poursuit l’avancée. La défense de Tampa tient bon et force un 4th down, que Matt LaFleur décide de ne pas tenter. Mason Crosby réduit l’écart, il reste 2 minutes à jouer. (26-31). Hélas, Aaron Rodgers ne reverra pas le ballon. La défense de Green Bay prend une pénalité sur 3rd down puis Chris Godwin gagne le 1st down qu’il faut pour assurer la victoire et la qualification de Tampa pour le Super Bowl LV.


Un match à deux visages pour les Bucs

En première mi-temps, la puissance offensive de Tampa a été très visible. Malgré l’absence d’Antonio Brown pour ce match, il restait beaucoup d’autres armes de qualité, et Tom Brady en a profité. Le QB sort deux quart-temps de toute beauté, avec un calme froid et une précision dévastatrice, même dans la profondeur Dès qu’il a pu, il a fait payer les Packers, comme sur le touchdown pour Scotty Miller juste avant la mi-temps. L’efficacité des Bucs sur 3rd down a également été exceptionnelle, pendant tout le match (9/14) mais particulièrement au début.

En deuxième mi-temps, Tom Brady a conservé son agressivité, mais la pression un peu plus forte de la défense de Green Bay l’a gêné. Il lance ainsi 3 interceptions sur des passes longues. Des pertes de balle qui ont permis aux Packers de croire à un comeback.

Shaquil Barrett
Shaq Barrett et la défense des Bucs ont su mettre la pression sur Aaron Rodgers (photo : Jeffrey Phelps, AP)

Mais la défense de Tampa a ainsi su hausser le ton pour conserver l’avantage. Cette défense a d’ailleurs été plutôt excellente durant toute la rencontre. Sean Murphy-Bunting continue ses très bonnes playoffs avec un 3ème interception en 3 matchs, Jordan Whitehead a laissé son corps sur le terrain mais force 2 fumbles. Devin White et Lavonte David sont partout. Et le duo de pass-rushers Shaquil Barrett – Jason Pierre-Paul a dominé. Les deux joueurs ont mis à mal l’une des meilleures lignes offensives de NFL (certes privée de Bakhtiari), et signé 4 sacks à eux deux. Barrett en réussit notamment deux cruciaux en deuxième mi-temps.

Erreurs et manque d’efficacité pour les Packers

Menés 21-10 à la mi-temps, les Packers ont subi les assauts de l’attaque de Tampa en première mi-temps. L’incapacité à réaliser des stops sur 3rd down a fait mal, et le CB Kevin King a été en grande difficulté. Il est d’abord trop court sur le premier touchdown de Mike Evans, il est ensuite trop léger pour empêcher Leonard Fournette de franchir la ligne, et il se fait prendre par Scotty Miller sur le troisième touchdown. Ce dernier, juste avant la mi-temps est presque impardonnable.  

En deuxième mi-temps, une meilleure défense a permis d’enfin ralentir Tom, mais l’attaque a manqué d’efficacité pour en profiter. Les Packers ne marquent que 7 points après les 3 interceptions… Les deux possessions en redzone qui terminent sur des field-goals ont également couté cher. Sur la deuxième, on peut questionner le choix de Matt LaFleur, qui ne tente pas le 4th down alors qu’il ne reste que 2 minutes à jouer. Il choisit de faire confiance à sa défense plutôt qu’à Aaron Rodgers…

Le Quarterback qui a d’ailleurs fait un bon match. Moins bien protégé que d’habitude, il a tout de même réussi bon nombre d’excellentes passes, dont plusieurs bombes. Il a réussi à ramener son équipe à 5 points, mais n’a pas eu l’opportunité de réussir le comeback.


Les stats de la rencontre

Green Bay PackersTampa Bay Buccaneers
Passing Passing 
Aaron Rodgers33/48, 346 yds, 3 TD – 1 INTTom Brady20/36, 280 yds, 3 TD – 3 INT
Rushing Rushing 
Aaron Jones6 car, 27 ydsLeonard Fournette12 car, 55 yds, 1 TD
Receiving Receiving 
Marquez Valdes-Scantling4 réc, 115 yds, 1 TDChris Godwin5 réc, 110 yds
Davante Adams9 réc, 67 yds, 1 TDMike Evans3 réc, 51 yds, 1 TD