Si la classement et l’image des playoffs sont désormais plus clairs, les favoris pour les trophées majeurs de NFL sont également bien déterminés. Le trophée de MVP se jouera surement entre Aaron Rodgers et Tom Brady, Micah Parsons est de loin le meilleur Rookie Défensif mais peut-il aussi être placé pour le trophée de Meilleur Défenseur ?


MVP (Meilleur joueur)

Aaron Rodgers (QB, Green Bay Packers)

  • Stats 2021 : 68.7%, 3 977 yards, 35 TD – 4 INT, 111.1 rate

Comme la saison dernière, Aaron Rodgers navigue à travers la saison de manière décontractée, en dominant la majorité de ses adversaires. Des rumeurs de mésentente avec sa direction ou une blessure au pied, rien ne semble pouvoir l’ébranler. Son ratio touchdowns (35) – interceptions (4) est toujours incroyable, et il faut se rappeler qu’il avait lancé 2 de ses 4 interceptions lors de la 1ère journée. Rodgers a également inscrit son nom dans la légende des Packers, en battant le record de touchdowns lancés par Brett Favre (442). Sélectionné pour son 10ème Pro Bowl, il est le favori pour conserver son trophée de MVP et s’adjuger cet honneur pour la 4ème fois.

Tom Brady (QB, Tampa Bay Buccaneers)

  • Stats 2021 : 66.9%, 4 990 yards, 40 TD – 12 INT, 100.5 rate

On ne va pas rappeler son âge, mais ce que fait encore Tom Brady est tout simplement surréaliste. Le QB des Bucs mène la NFL en yards et touchdowns, et il est de nouveau en course pour aller remporter un Super Bowl. Il nous a rappelé cette semaine qu’il maîtrisait toujours aussi bien les « 2 minutes drill », en allant chercher la victoire chez les Jets sur un drive décisif parfait. Les chiffres de Brady sont exceptionnels et il est clairement le seul challenger d’Aaron Rodgers à ce point de la saison. Son seul point faible serait un nombre d’interceptions assez supérieur à celui de son concurrent des Packers.

Jonathan Taylor (RB, Indianapolis Colts)

  • Stats 2021 : 317 courses, 1 734 yards, 5.5 YPA, 18 TD / 37 réceptions, 342 yards, 2 TD

Certes, le débat serait surement différent si Derrick Henry n’avait pas été blessé. Mais en l’absence du king, un autre RB de la division AFC South a pris le pouvoir et dominé la ligue. Jonathan Taylor est largement en tête de NFL avec ses 1 734 yards, soit plus de 500 yards de mieux que son premier poursuivant (Joe Mixon). Il affiche également 20 touchdowns au total, là aussi le meilleur score. Taylor est l’une des raisons du redressement des Colts, qui avaient très mal débuté la saison et qui sont en passe de se qualifier pour les playoffs.

Joe Burrow (QB, Cincinnati Bengals)

  • Stats 2021 : 70.4%, 4 611 yards, 34 TD – 14 INT, 108.3 rat

En pleine forme actuellement, et sur une série de 2 matchs exceptionnelle, Joe Burrow s’est placé, mais un peu trop tard. Le jeune QB des Bengals fait partie du haut du panier dans les différentes catégories statistiques majeures, et il a mené son équipe à un titre de division AFC North. Les craintes après sa grosse blessure de l’année dernière sont désormais évaporées et le futur est très prometteur à Cincinnati, qui a trouvé son « franchise QB ».

Cooper Kupp (WR, Los Angeles Rams)

  • Stats 2021 : 138 réceptions, 1 829 yards, 15 TD

Il est très difficile pour un WR de remporter le trophée de MVP, et on le voit encore cette année. Cooper Kupp connaît l’une des saisons les plus prolifiques de l’histoire, et il pourrait battre le record de yards lors de la Week 18, et pourtant il n’est que 5ème dans notre classement. Cela n’enlève rien à ses fabuleuses performances, et remporter la « triple couronne » (leader en réceptions, yards et touchdowns) est un accomplissement majeur.


DPOY (Meilleur défenseur)

T.J Watt (Edge, Pittsburgh Steelers)

  • Stats 2021 : 53 plaquages, 21.5 sacks, 4 fumbles forcés

Aucun pass-rusher n’est aussi bon finisseur que T.J Watt aujourd’hui en NFL. Machine à sacks, il a creusé l’écart en s’offrant 4 fois Baker Mayfield lundi. Bilan, le voici à 21.5 sacks sur la saison, soit à 1 petite réalisation du record NFL de Michael Strahan. Et l’argument du plus grand nombre de matchs cette saison ne tiendra pas, car T.J Watt n’aura joué que 15 matchs. Nouveau membre du club des 20 sacks, où il a été accueilli par son frère J.J, il pourrait enfin gagner un trophée autour duquel il gravite depuis plusieurs saisons.

T.J Watt
T.J Watt a encore passé un cap en 2021 (photo : NFL)

Aaron Donald (DT, Los Angeles Rams)

  • Stats 2021 : 72 plaquages, 12.5 sacks, 4 fumbles forcés

Un début de saison un peu moins dominant lui a fait prendre du retard en termes de sacks, mais il reste clairement l’un des défenseurs les plus dominants de la ligue. Comme chaque année, on vous rappelle qu’il sème le chaos depuis l’intérieur de la ligne le plus souvent, ce qui est encore plus dur. Seul Maxx Crosby affiche plus de pressions sur la saison (84 pour Donald), mais il est largement la référence à la position de DT (Chris Jones est numéro 2 avec 64).

Myles Garrett (Edge, Cleveland Browns)

  • Stats 2021 : 48 plaquages, 15 sacks, 1 fumble forcé, 1 TD

Favori pour ce trophée à la mi-saison, Myles Garrett a un peu faibli sur la deuxième partie de saison, à l’image de son équipe. Il reste sur 3 matchs sans sack, et cela lui coûte cher face à l’explosion récente de T.J Watt et la régularité d’Aaron Donald.

Micah Parsons (LB, Dallas Cowboys)

  • Stats 2021 : 79 plaquages, 13 sacks, 3 fumbles forcés

Pour beaucoup d’observateurs, Micah Parsons est en course pour le trophée de DPOY et il est souvent classé 2ème dans les classements. Je ne suis pas encore prêt à le mettre si haut, et j’ai besoin qu’il fasse ses preuves sur le long terme pour que j’envisage de faire de lui un meilleur défenseur qu’Aaron Donald ou Myles Garrett par exemple. Sa saison reste néanmoins exceptionnelle, avec une polyvalence rarement vue et un impact fort sur de nombreux matchs. S’il confirme, il sera rapidement au sommet de ce classement.

Trevon Diggs (CB, Dallas Cowboys)

  • Stats 2021 : 48 plaquages, 11 interceptions, 2 TD

Le cas Trevon Diggs est intéressant car il y a deux lectures. La première concerne la stats majeure, celle que l’on regarde le plus et celle qui saute aux yeux sur le terrain : les interceptions. Et dans cet exercice, le CB domine avec 11 interceptions cette saison, la meilleure marque de NFL et la co-meilleure marque dans l’histoire des Cowboys (avec Everson Walls). Le seconde concerne d’autres stats, dont on parle moins, mais qui sont nettement moins en faveur de Diggs. Il est en effet le CB qui alloue le plus de yards (1 016) et qui concède le plus de pénalités (11). La conclusion est qu’il pèse sur les matchs avec des récupérations importantes, mais qu’il est encore loin du statut de « lockdown corner » car les WR prennent régulièrement l’avantage sur lui.


OROY (Meilleur rookie offensif)

Ja’Marr Chase (WR, Cincinnati Bengals)

  • Stats 2021 : 79 réceptions, 1 429 yards, 13 TD

Le WR des Bengals s’est surement offert ce trophée avec son match signature du week-end dernier, lors duquel il a totalisé 266 yards (record NFL pour un rookie) et 3 touchdowns. Cela lui donne le chiffre de 1 429 yards sur la saison, soit un nouveau record NFL. Il bat son ancien coéquipier à LSU, Justin Jefferson qui avait totalisé 1 400 yards l’année dernière. Critiqué pour ses soucis de ballons relâchés lors de la pré-saison, Ja’Marr Chase a rassuré ses fans et conforter le choix de sa franchise lors de la Draft.

Mac Jones (QB, New England Patriots)

  • Stats 2021 : 67.6%, 3 540 yards, 21 TD – 12 INT, 92.5 rate

Le fait qu’il soit un QB doit être pris en compte, mais Mac Jones doit céder le statut de favori à Ja’Marr Chase. Dans tous les cas, sa saison rookie est une réussite. Guidé par les talents du coach Bill Belichick et de son staff, Jones a démontré une belle maturité, du calme et de la précision. Il nous a rappelé qu’il était un rookie lors de quelques matchs, mais il est clairement en avance sur les temps de passage. Maintenant, il va pouvoir acquérir de l’expérience en playoffs.


DROY (Meilleur rookie défensif)

Micah Parsons (LB, Dallas Cowboys)

  • Stats 2021 : 79 plaquages, 13 sacks, 3 fumbles forcés

Il n’y a pas vraiment de suspense pour ce trophée, tant Micah Parsons est au-dessus du lot. Titulaire d’entrée au poste de linebacker, il a dominé, puis il a fait la même chose lorsqu’il a dû dépanner comme pass-rusher, nous rappelant sa première position. Parsons est numéro 1 parmi les rookies en pressions (67), sacks (13) et numéro 2 en plaquages (79). Son impact pour une première saison dans l’élite est rare.

Patrick Surtain II (CB, Denver Broncos)

  • Stats 2021 : 58 plaquages, 4 interceptions, 1 TD

Si l’on doit citer un autre joueur hors Parsons, le nom de Patrick Surtain II est celui qui vient en tête tout de suite. Le CB s’est rapidement imposé sur les lignes secondaires des Broncos, et il a affiché un potentiel de « lockdown corner ». Il n’a alloué qu’un peu plus de 57% de réceptions et 3 touchdowns sur la saison, et affiche 4 interceptions, 14 passes déviées et 1 touchdown.


COY (Meilleur coach)

Zac Taylor (Cincinnati Bengals)

De derniers à champions ! C’est la stats qui compte le plus dans le CV de Zac Taylor, qui a su naviguer à travers les blessures, les critiques et les incertitudes pour finalement remporter le titre de division AFC North. Cette division n’est pas facile et a été très ouverte cette saison, et le fait de voir Cincinnati au top, et avec 10 victoires, est une petite surprise quand on se souvient des pronostics du début de saison. Il y a quelques mois, le retour de Joe Burrow à 100% n’était pas sûr, et le choix de Ja’Marr Chase plutôt que d’un Lineman était critiqué. Deux points qui ne font plus débat aujourd’hui.

Zac Taylor
Zac Taylor a aidé a ramener Cincy sur le devant de la scèné (photo : Bengals)

Matt LaFleur (Green Bay Packers)

Depuis son arrivée à la tête des Packers, Matt LaFleur affiche un bilan de 39 victoires pour 9 défaites. La régularité de la franchise est remarquable, avec 13 victoires au moins chaque année, et Green Bay demeure une des équipes favorites pour le Super Bowl chaque saison. Cette saison, LaFleur a su gérer les soucis autour d’Aaron Rodgers et de son futur, qui n’ont jamais réellement disparus. Pour certains, la présence du QB lui permet de gagner, certes, mais sa présence à solidifié la franchise depuis 2019. Cependant, je ne pense pas que la NFL donnera le trophée de MVP et celui de Meilleur Coach à la même équipe.

Bill Belichick (New England Patriots)

Après une saison de transition et le départ de Tom Brady, ce bon vieux Bill Belichick nous a rappelé ses qualités de coach. Avec un quarterback rookie et une attaque qui manque de talent, il a réussi à mener les Pats à un bilan de 10-6 et à une qualification pour les playoffs. La présence d’un staff de grande qualité, avec notamment Josh McDaniels (OC), est un point important, mais la science du jeu de Belichick reste une référence.

Mike Vrabel (Tennessee Titans)

Touchés par la blessure de la star de l’équipe, Derrick Henry, les Titans ont connu une période compliquée en milieu de saison. Mais Mike Vrabel a su remobiliser ses troupes et Tennessee n’a jamais rompu. Mieux, l’équipe a retrouvé des couleurs et la 1ère place dans la conférence AFC. Champion de la division AFC South, Vrabel et les Titans ont fait preuve de combattivité pour contrer les épreuves.

Bonus : Sean Payton (New Orleans Saints)

Un petit coup de cœur pour finir avec Sean Payton, qui signe peut-être sa plus grande saison comme coach. Et c’est peu dire. Malgré la perte de Drew Brees durant l’intersaison, puis de son QB numéro 1 (Jameis Winston), et de nombreux titulaires absents chaque semaine, Payton est à 1 victoire (et 1 défaite des 49ers) d’aller en playoffs. Ce serait un accomplissement exceptionnel pour une équipe qui a perdu beaucoup de talent avant et pendant la saison.