Russell Wilson Trophée NFL
NFL

Trophées NFL – MVP, DPOY, Rookies… Le point à la mi-saison.

Les vérités de la mi-saison ne sont pas forcément celles de la fin de saison, mais des tendances se dégagent. Ainsi, Josh Jacobs et Nick Bosa semblent en très bonne voie pour remporter les trophées de meilleurs rookies. C’est plus serré pour le trophée de MVP, où les QB font toujours la loi, et encore plus pour le trophée de meilleur défenseur, où près de 10 joueurs sont dans le coup. Le points sur les trophées NFL majeurs.

** Stats : Pro Football Reference


MVP (Meilleur Joueur)

1. Russell Wilson

  • Stats : 68.3%, 2 505 yards, 22 TD – 1 INT, 118.2 rating / 44 courses, 203 yards, 3 TD

Moins rapide mais plus calme et plus précis, Russell Wilson joue son meilleur football et il reçoit enfin la considération qu’il mérite depuis longtemps. Certes son volume de jeu est souvent moins important que les autres QBs en course pour le trophée de MVP, mais il porte constamment son équipe vers la victoire. Cette saison, il est d’une précision remarquable, notamment sur les passes longues qui semblent toujours arriver à l’endroit parfait pour ses receveurs. De plus, il ne perd pas la balle. Alors qu’il a déjà marqué 25 touchdowns au total, il n’a perdu que deux fois la balle (1 interception et 1 fumble). Et il reste évidemment un magicien, capable de faire avancer son équipe dans des situations compliquées.

Le week-end dernier, Wilson a confirmé son statut de favori en menant Seattle à la victoire en prolongation face à Tampa. Il lance notamment 5 passes de touchdowns, un record de franchise. Seattle affiche un bilan de 7-2 malgré une ligne offensive toujours pas irréprochable et une défense souvent douteuse, et c’est en très grande partie grâce à Russell Wilson.

2. Lamar Jackson (QB – Baltimore Ravens)

  • Stats : 64.3%, 1 813 yards, 12 TD – 5 INT, 95.4 rating / 99 courses, 637 yards, 5 TD

On était évidemment sceptique sur la capacité de Lamar Jackson à devenir un QB efficace dans le sens classique du terme. Sauf qu’il ne faut pas prendre cette vision classique car Jackson est un joueur à part, comme on n’a pas vu depuis Michael Vick peut-être.  Car ce sont en effet ses qualités de coureur qui rendent le QB de Baltimore particulièrement dangereux, et qui lui permettent de menacer le record de yards de l’ex-start des Falcons. Si l’on s’attarde sur les stats à la passe, ce n’est pas au niveau des meilleurs QB de la ligue, mais ça reste très bon. Jackson a montré qu’il pouvait également faire gagner son équipe avec son bras.

Ce qui le propulse à la deuxième place, c’est évidemment son match de dimanche. En prime-time, face à des Patriots invaincus, Lamar Jackson a brutalisé une défense qui était exceptionnelle jusqu’ici. Avec cette performance de haut vol, il a fait coup double, à savoir s’affirmer comme un des candidats au trophée de MVP et positionner les Ravens comme des prétendants sérieux dans l’AFC.

3. Christian McCaffrey (RB – Carolina Panthers)

  • Stats : 165 courses, 881 yards, 5.3 YPA, 10 TD / 42 réceptions, 363 yards, 3 TD

Difficile de rafler la mise lorsque l’on n’est pas un quarterback de nos jours, mais si un joueur peut s’inviter dans la conversation c’est Christian McCaffrey. Leader de NFL en yards (1 244) et en touchdowns (13), il est dans la course pour réaliser l’une des 10 plus grosses saisons de l’histoire pour un running-back. La semaine dernière, il a totalisé 166 yards et 3 touchdowns face aux Titans, histoire de garder son rythme effréné.

Il est clairement l’un des joueurs les plus dangereux de la NFL. Mais plutôt que de continuer à l’encenser, voici un comparatif après 8 matchs avec la saison MVP de LaDainian Tomlinson en 2006 :

Christian McCaffrey (via B/R Gridiron) LaDainian Tomlinson
881 Yards au sol 828
363 Yards dans les airs 323
13 Touchdowns 14

4. Aaron Rodgers (QB – Green Bay Packers)

  • Stats : 65.4%, 2 485 yards, 17 TD – 2 INT, 104.4 rating

En gestion en début de saison quand sa défense faisait le boulot, le QB des Packers a pris le relais lorsque sa défense a baissé le pied. Après 2 matchs lors desquels il nous a rappelé qu’il était surement toujours l’un des QBs les plus doués de la NFL, il a connu un dimanche plus compliqué à Los Angeles, qui lui fait perdre quelques places.

Green Bay devrait continuer à remporter des matchs et aller en playoffs, et Aaron Rodgers devrait continuer à distribuer le jeu avec précision en faisant briller les autres joueurs autour de lui. Et cela fait de lui un candidats sérieux au trophée de MVP en fin de saison.  

5. Deshaun Watson (QB – Houston Texans)

  • Stats : 70.2%, 2 432 yards, 18 TD – 5 INT, 107.1 rating / 52 courses, 279 yards, 5 TD

Le QB de Houston est l’un des joueurs les plus spectaculaires de la ligue, capable d’action magique dans et en-dehors de sa poche. Jouer derrière une ligne offensive enfin plus solide lui permet d’être encore plus dangereux et il ne serait pas étonnant de le voir continuer à remonter dans ce classement.

Favori au quart de saison : Patrick Mahomes (KC)


DPOY (Meilleur Défenseur)

1. Stephon Gilmore (CB – New England Patriots)

  • Stats : 27 plaquages, 3 interceptions, 10 passes déviées, 1 touchdown

Au sein d’une défense historique des Patriots (jusqu’à dimanche), Stephon Gilmore est celui qui est le plus fort. Devin McCourty et Jamie Collins sont également exceptionnels et des outsiders pour ce trophée, mais Gilmore est au-dessus. Le CB est surement le meilleur joueur à son poste actuellement, c’est en tout cas l’avis de Darrelle Revis, et les receveurs adverses n’arrivent à rien face à lui. Le rating moyen des QBs lorsqu’ils ont visé directement Gilmore est de seulement 39.3. S’il continue comme ça, il pourrait être le premier Defensive Back à remporter le trophée depuis Troy Polamalu en 2010.

Face aux Ravens, la défense des Pats a pris l’eau pour la première fois de la saison, mais Stephon Gilmore a fait son match. S’il a alloué 2 réceptions à Marquise Brown en début de rencontre, il a ensuite verrouillé le rookie.

Stephon Gilmore Trophées NFL
Stephon Gilmore face aux Giants (Paul Rutherford-USA TODAY Sports)

2. Myles Garrett (DE – Cleveland Browns)

  • Stats : 27 plaquages, 10 sacks, 2 fumbles forcés

On ne parle pas vraiment en bien de Cleveland, qui est l’équipe la plus décevante de la saison. Mais si un joueur fait le boulot, c’est bien Myles Garrett, qui poursuit son ascension vers le statut de pass-rusher star. Son impact se fait sentir à chaque match, et il est actuellement 2ème de NFL sacks, juste derrière Shaquil Barrett. S’il termine la saison leader dans ce secteur, cela pourrait compenser les mauvais résultats de son équipe et le propulsé vers le titre de meilleur défenseur. Le numéro 1 de la Draft 2017 confirme en tout cas son talent spécial.

3. Nick Bosa (DE – San Francisco 49ers)

  • Stats : 21 plaquages, 7 sacks, 1 fumble forcé, 1 interception

Autant dire que les débuts en NFL de Nick Bosa sont tonitruants, encore plus que ceux de son frère Joey. Pris en 2ème lors de la dernière Draft, on ne savait pas dans quel état il arriverait du fait d’une blessure subie avec Ohio State. Bosa a répondu sur le terrain en étant monstrueux et en contribuant au rebond aussi étonnant que fulgurant des 49ers. Après ses 7 premiers matchs en NFL, il compte 7 sacks et 1 interception, et il fait preuve d’un impact considérable.

Les autres franchises de NFL vont surement commencer à élaborer des plans pour le contenir, à voir donc comment il réagira alors qu’il n’a pas beaucoup d’expérience à ce niveau. S’il continue sur ce rythme, verrons-nous un joueur remporter les trophée de meilleur rookie et meilleur défenseur ? Une performance réalisée uniquement par Lawrence Taylor en 1981.

4. Aaron Donald (DT – Los Angeles Rams)

  • Stats : 25 plaquages, 5 sacks, 2 fumbles forcés

Le double tenant du titre est parti doucement, mais il n’a pas dit son dernier mot. La course est encore très ouverte, avec presque 10 joueurs qui peuvent y prétendre actuellement (Chandler Jones ou Cameron Jordan ne sont pas cités ici par exemple). Un peu en retard sur ses temps de passage, avec notamment 5 sacks, Aaron Donald peut réveiller le monstre qui est en lui à tout moment. Et il faut également prendre en compte que le défenseur des Rams doit très souvent faire face à 2 voire 3 joueurs adverses, et que malgré ça il parvient à remporter ses duels. Aaron Donald reste le meilleur lineman intérieur de la ligue.

5. Shaquil Barrett (OLB – Tampa Bay Buccaneers)

  • Stats : 28 plaquages, 10.5 sacks, 4 fumbles forcés, 1 interception

Il s’est un peu calmé après son début de saison de fou furieux, mais Shaquil Barrett est toujours leader de NFL avec 10.5 sacks en 8 matchs. Son impact a été tel sur la première partie de saison, qu’il devrait rester dans la course jusqu’au bout même s’il continue de baisser légèrement le pied.

Favori au quart de saison : Shaquil Barrett (TB)


OROY (Meilleur Rookie Offensif)

1. Josh Jacobs (RB – Oakland Raiders)

  • Stats : 152 courses, 740 yards, 4.9 YPA, 6 TD / 11 réceptions, 102 yards

Titulaire d’entrée, Josh Jacobs n’a fait que conforter la confiance placer en lui par Jon Gruden. Grâce à lui, Oakland a retrouvé son jeu au sol, et sa présence a permis de réduire la pression mise sur Derek Carr. Au final, toute l’attaque en profite. Avec 740 yards en 8 matchs, le rookie pointe à la 6ème place en yards au sol. Sa participation au jeu de passes reste néanmoins limitée. Jacobs reste sur un nouveau gros match face aux Lions, avec 120 yards et 2 touchdowns, et il est l’un des meilleurs RB de NFL sur cette première partie de saison.

Josh Jacobs Trophées NFL
Josh Jacobs à Londres face aux Bears (Tim Ireland – AP)

2. Kyler Murray (QB – Arizona Cardinals)

  • Stats : 64.2%, 2 229 yards, 9 TD – 4 INT, 89.2 rating / 56 courses, 313 yards, 2 TD

Grâce à Kyler Murray, l’espoir semble être revenu dans le désert. Le numéro 1 de la dernière Draft montre des signes très prometteurs et il a tout pour devenir une star en NFL. Malgré sa philosophie de jeu, Kliff Kingsbury ne demande pas à son QB de prendre trop de risques dans le jeu aérien. La faute notamment à une ligne offensive peu solide, qui ne lui laisse pas le temps de chercher des receveurs dans la profondeur. Ses stats dans les airs sont très correctes pour un rookie, et il a montré que sa mobilité pouvait être un problème pour les défenses adverses.

Malgré une ligne offensive poreuse et une défense très médiocre, les Cardinals ont déjà réussi à remporter 3 matchs (de suite) et ils ont donné du fil à retordre aux 49ers jeudi dernier. Kyler Murray n’y est pas pour rien.

3. Gardner Minshew (QB – Jacksonville Jaguars)

  • Stats : 61.2%, 2 285 yards, 13 TD – 4 INT, 92.8 rating / 42 courses, 235 yards

Clap (provisoire) de fin pour la « Minshew Mania » puisque Doug Marrone a annoncé que Nick Foles allait reprendre la place de titulaire lors du prochain match des Jaguars (week 11). Hélas pour Gardner Minshew, son dernier match est surement le moins bon qu’il ait joué, puisqu’il a été en difficulté à Londres face aux Texans (3 pertes de balle). Mais son bilan sur les 8 matchs qu’il a débuté est excellent. Par son jeu et son personnage, Minshew a peut-être gagné sa place sur le long terme en NFL.

4. D.K Metcalf (WR – Seattle Seahawks)

  • Stats : 29 réceptions, 525 yards, 5 TD

Son physique avait affolé les observateur en marge de la Draft, maintenant c’est sur le terrain que D.K Metcalf fait parler de lui. Le massif receveur des Seahawks s’entend de mieux en mieux avec Russell Wilson, qui lui fait de plus en plus confiance dans le jeu long et en redzone. Bilan, à la mi-saison, D.K Metcalf est numéro 1 chez les rookie avec 525 yards et 5 touchdowns. Le WR de Seattle reste sur un gros match avec 123 yards et 1 TD face à Tampa.

5. Terry McLaurin (WR – Washington Redskins)

  • Stats : 32 réceptions, 497 yards, 5 TD

Meilleur receveur rookie en tout début de saison, Terry McLaurin a été dépassé par D.K Metcalf dernièrement. Mais le joueur des Redskins reste l’un des seuls points positifs de l’équipe cette saison, et il mène toujours les rookies en réceptions avec 32.

Favori au quart de saison : Gardner Minshew (JAX)


DROY (Meilleur Rookie Défensif)

1. Nick Bosa (DE – San Francisco 49ers)

  • Stats : 21 plaquages, 7 sacks, 1 fumble forcé, 1 interception

On en a parlé plus tôt dans la rubrique pour le meilleur défenseur, Nick Bosa est déjà l’un des meilleurs pass-rushers de NFL. Il est donc le clair favori pour le trophée de meilleur rookie.

Nick Bosa Trophées NFL
Nick Bosa (ESPN)

2. Josh Allen (DE – Jacksonville Jaguars)

  • Stats : 25 plaquages, 7 sacks, 2 fumbles forcés

On ne parle pas beaucoup de lui mais Josh Allen compte déjà 7 sacks, autant que Nick Bosa. Mais Allen est derrière Bosa car il crée moins de pressions au total, tout en ayant plus de temps de jeu que le défenseur des Niners.

3. Devin Bush (LB – Pittsburgh Steelers)

  • Stats : 66 plaquages, 1 sack, 2 interceptions, 1 touchdown

La défense des Steelers avait un gros vide au poste de linebacker et Devin Bush l’a comblé dès son arrivée. Coïncidence ou pas, Pittsburgh possède une défense très solide cette saison. En ce qui concerne Bush, il est leader chez les rookie en plaquages (66) et ajoute un goût pour les récupérations de balle. Il compte déjà 2 interceptions, ce qui est remarquable pour un linebacker, et a déjà récupéré 4 fumbles (dont 1 retourné en touchdown).

Favori au quart de saison : Darnell Savage (GB)


Meilleur Coach

1. Kyle Shanahan (San Francisco 49ers)

Au même moment l’année dernière, les 49ers affichaient un bilan de 1 victoire pour 7 défaites. 1 an plus tard, ils sont invaincus. Cela a pris 2 ans, mais le plan de John Lynch (Manager Général) et Kyle Shanahan fonctionne enfin. Le coach prouve son talent en attaque avec des schémas de jeu novateurs et qui fonctionnent même lorsque des titulaires ne sont pas là. Ce qu’il fait avec son backfield est remarquable. Et il a su bien s’entourer puisque la défense de Robert Saleh est excellente depuis le début de la saison. En 2 ans, Kyle Shanahan est parvenu à redonner des ambitions à cette franchise.

Kyle Shanahan Trophées NFL
Kyle Shanahan (ESPN)

2. Sean Payton (New Orleans Saints)

On aurait pu penser que la blessure de Drew Brees allait pénaliser les Saints dans leur quête pour les playoffs et le Superbowl. Mais pas du tout. Sean Payton n’a pas paniqué et il a su exploiter les qualités de Teddy Bridgewater pour remporter les 5 matchs démarrés par son (excellent) backup. Et il ne faut pas oublier qu’Alvin Kamara a également été blessé. Il faut également donner du crédit à Dennis Allen, qui a su remobiliser sa défense. A la mi-saison, New Orleans apparaît comme l’un des équipes les plus complètes de NFL, et un favori pour aller au Superbowl.

3. Bill Belichick (New England Patriots)

Jusqu’au match contre les Ravens dimanche, tout allait parfaitement pour Bill Belichick et les Patriots. Malgré ce premier couac de la saison, le coach légendaire continuer de mener à merveille la franchise. Après tout, il a franchi la barre des 300 victoires en carrière il y a quelques semaines, ça doit prouver quelque chose.

4. Frank Reich (Indianapolis Colts)

Lorsqu’une franchise perd son quarterback titulaire juste avant le début de la saison, cela annonce une année compliquée. Pas pour Indianapolis, qui a su gérer la situation avec brio. Jacoby Brissett a pris le relais d’Andrew Luck au centre de cette attaque, et les Colts restent compétitifs. A la suite de l’annonce de la retraite de Luck, Frank Reich avait tenu à rassembler son équipe et à donner toute sa confiance à Brissett. Et cela a payé car le QB est excellent, et l’équipe est en tête de la division AFC South.

5. Sean McDermott (Buffalo Bills)

Même si tout n’est pas excellent à Buffalo, la franchise est actuellement dans les places qualificatives pour les playoffs dans l’AFC. Sean McDermott s’appuie sur une grosse défense pour contrôler les matchs, et il fait en sorte que son attaque fasse ce qu’il faut pour remporter les matchs. Ce n’est pas forcement joli à voir, mais c’est efficace.

Favori au quart de saison : Bill Belichick (NE)

** Si vous avez raté l’équipe-type de la week 9, c’est par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *