L’histoire des 49ers est l’une des plus fournie de NFL, avec notamment 5 victoires au Super Bowl. Portés par des joueurs de légende, comme Joe Montana, Jerry Rice ou Ronnie Lott, les 49ers ont dominé dans les années 80. Il n’est donc pas étonnant de voir cette génération être très bien représentée dans cette équipe-type.  

Attaque

Quarterbacks

Titulaire : Joe Montana

Remplaçants : Steve Young, Y.A Tittle

Joe Montana est évidemment le plus grand QB de l’histoire des 49ers, et l’un des meilleurs de l’histoire de la NFL également. Dès sa première saison complète comme titulaire en 1981, il mène les 49ers à une victoire au Super Bowl. La franchise remportera 3 autres titres avec le QB au centre de l’attaque. « Joe Cool » était particulièrement à l’aise dans les moments importants, et par exemple lors des Super Bowls. Il a été 3 fois MVP de la finale, il est invaincu (4/4) et il n’a pas lancé une seule interception lors des Super Bowls. Même si ses 35 124 yards et 244 touchdowns peuvent sembler modestes comparé à d’autres grands QB, sa capacité à gagner des matchs et à être au top lors des moments importants est sans comparaison. Son statut de meilleur QB de l’histoire des 49ers ne sera peut-être jamais remis en question.

En 1987, alors que Montana est toujours là, Steve Young arrive dans l’équipe après deux saisons catastrophiques en USFL (3-19 comme bilan, 11 touchdowns pour 21 interceptions). Mais avec San Francisco, il se montrera toujours bon lorsqu’il entre comme doublure de Montana. En 1991, ce dernier manque la saison à cause d’une blessure, et Young a sa chance. Il devient vite impressionnant et remporte le trophée de MVP en 1992. Lors du départ de Montana en 1993, il devient la nouvelle star des 49ers. En 1994, il gagne son deuxième trophée de MVP et remporte aussi le Super Bowl dont il est élu MVP. Capable de faire des dégâts dans les airs (29 907 yards, 221 TD) et au sol (3 581 yards, 37 TD), il remporte 3 Super Bowls avec les Niners et participe à 7 Pro Bowls.

Montana comme Young ont rejoint un autre QB mythique de la franchise, Y.A Tittle. Le QB est aussi fameux pour ses superbes saisons à New York en fin de carrière, mais il a également été un excellent QB pour San Francisco dans les années 50. Sachant qu’il a toujours dû se partager le travail avec d’autres QB.

Running-backs

Titulaires : Roger Craig, Frank Gore

Remplaçants : Joe Perry, Hugh McElhenny

Ce que fait Christian McCaffrey aujourd’hui, Roger Craig a été le premier à le faire. En 1985, le RB réalise ainsi la performance de finir la saison avec plus de 1 000 yards au sol et dans les airs. Cette année-là, il remporte le trophée de Meilleur Joueur Offensif de NFL. Ses qualités en ont fait un joueur clé du système des 49ers dans les années 80, et il bien aidé la franchise à remporter 3 Super Bowls. En 8 saisons avec les Niners, Craig a totalisé 7 064 yards et 50 touchdowns au sol, le 3ème meilleur chiffre dans l’histoire de la franchise à chaque fois. Et il a ajouté 4 442 yards et 16 touchdowns dans les airs.

Plus récemment, Frank Gore a réécrit les records de franchise. Sélectionné au 3ème tour de la Draft 2005, le RB s’impose rapidement sur le backfield de San Francisco. Durant ses 10 saisons au club, il passe la barre des 1 000 yards tous les ans, sauf lors de son année rookie et en 2010 lorsqu’il manque 5 matchs. Au total, Gore a gagné 11 073 yards et marqué 64 touchdowns. S’il a quitté les 49ers en 2015, le RB est increvable et continue de jouer à 36 ans. Avec désormais 15 347 yards au sol, il est numéro 3 dans l’histoire de la NFL, derrière seulement Emmitt Smith et Walter Payton.

Lors des débuts de la franchise, un formidable RB a porté les couleurs rouge et or. Fullback puissant et prolifique, Joe Perry détenait les records NFL au sol avec ses 8 689 yards et 68 touchdowns lorsqu’il a pris sa retraite. Et si Jim Brown l’a ensuite dépassé, il reste le RB qui a marqué le plus de touchdowns pour les Niners. A la même époque, Hugh McElhenny était une arme explosive sur le backfield et dans le jeu aérien. Ses 4 288 yards au sol et 2 666 yards au sol (avec 50 TD au total) en sont le preuves. Perry et McElhenny sont au Hall of Fame.

Receveurs

Titulaires : Jerry Rice, Terrell Owens, Dwight Clark

Remplaçants : John Taylor, Gene Washington

Meilleur receveur de l’histoire de ce sport, Jerry Rice est dans la conversation pour le titre de meilleur joueur de l’histoire toute positions confondues. Le WR détient toujours tous les records, et de loin, avec 1 549 réceptions, 22 895 yards et 197 touchdowns. Prolifique et solide, il a dominé ses adversaires pendant une très grande partie de ses 16 ans chez les Niners, et a continué à être performant sur la fin de sa carrière, entre San Francisco et Oakland.

Un exemple de sa domination, lors de la saison 1988. En playoffs, il a écœuré ses adversaires avec 123 yards et 2 touchdowns en finale de conférence, puis 215 yards et 1 touchdown lors du Super Bow, dont il est élu MVP. 10 fois All-Pro et 12 fois Pro Bowler, il a mené la ligue en yards et touchdowns à 6 reprises, et en réceptions 2 fois. Dès 2010, soit 6 ans après sa retraite, Jerry Rice intègre le Hall of Fame.

Histoire des 49ers - Jerry Rice
Le plus grand WR de l’histoire : Jerry Rice (photo : San Francisco 49ers)

Sans le monstre Rice, Terrell Owens ferait un leader de franchise tout à fait correct. Le WR a en effet totalisé 592 réceptions, 8 572 yards et 81 touchdowns en 8 ans à San Francisco. La suite de sa carrière l’amenera à Philadelphia et Dallas notamment, lui permettant d’atteindre 1 078 réceptions, 15 934 yards et 153 touchdowns en carrière. Son caractère pas évident à gérer ont conduit les Niners à le transférer en 2003, sans quoi il aurait encore plus marqué l’histoire de l’équipe. Avec San Francisco, Owens c’est tout de même 3 sélections All-Pro, 4 Pro Bowls et 8 saisons à plus de 1 000 yards. Le WR a rejoint le Hall of Fame en 2018.

Dwight Clark est fameux pour l’une des actions les plus mythiques de l’histoire du football américain : « The Catch ». Lors de la finale de conférence NFC de la saison 1981, San Francisco perd 27-21 face à Dallas à moins d’1 minute de la fin. Joe Montana lance alors une passe dans l’en-but et Clark surgit au fond, en bord de ligne, pour marquer et donner la victoire aux 49ers. Quelques semaines plus tard, la franchise remporte son premier Super Bowl. Clark sera la aussi lors de la deuxième victoire en 1984. En plus de cette action mémorable, il a aussi été un receveur performant, totalisant 506 réceptions, 6 750 yards et 48 touchdowns en 9 ans.

Sur le banc, on retrouve deux autres WR qui ont fait de très belles choses avec la franchise. John Taylor a remporté 3 Super Bowl avec San Francisco et affiché 5 598 yards et 43 touchdowns. Quant à Gene Washington, il a participé à 4 Pro Bowls et totalisé 6 664 yards et 59 touchdowns.

Tight-ends

Titulaire : Vernon Davis

Remplaçant : Brent Jones

Ça n’a pas toujours été idyllique entre Vernon Davis et les 49ers, mais le TE a été très précieux pour la franchise à de nombreuses reprises. Référence de franchise à son poste, avec 441 réceptions, 5 640 yards et 55 touchdowns, il avait l’habitude d’être au top lors des grands matchs. En 8 matchs de playoffs avec les Niners, Davis affiche ainsi 7 touchdowns et 4 matchs à plus de 100 yards.

Avant lui, Brent Jones était la référence avec ses 417 réceptions, 5 195 yards et 33 touchdowns. Après un début de carrière poussif où il était peu utilisé, Jones s’est fait sa place. Ensuite, il était un joueur important d’une équipe qui a remporté 3 Super Bowls. A titre personnel, le TE a participé à 4 Pro Bowls consécutifs entre 1992 et 1995.

Ligne offensive

Titulaires : Joe Staley, Guy McIntyre, Jesse Sapolu, Randy Cross, Bob St Clair

Remplaçants : Steve Wallace, Harris Barton, Forrest Blue

Pas évident de laisser Steve Wallace sur le banc, mais Joe Staley mérite d’être le Left Tackle titulaire de cette équipe. Pris au 1er tour de la Draft 2007, il a été titulaire d’entrée à droite et est devenu un roc sur le côté aveugle de ses QB dès sa deuxième année. Solide et régulier, il a notamment participé à 6 Pro Bowls en 7 ans entre 2011 et 2017. Une page se tourne en 2020, car Staley a pris sa retraite juste avant la Draft.

A l’intérieur, on retrouve des joueurs polyvalents, qui ont pu occuper différentes positions durant leurs carrières. Jesse Sapolu a ainsi été un lineman clé pour la franchise, présent lors de 4 Super Bowls. Il a réussi à être Pro Bowler comme Centre et Left Guard. Même polyvalence pour Randy Cross, qui a été un titulaire sûr aux postes de Guard et Centre durant ses 13 ans de carrière. Vainqueur de 3 Super Bowls, il a également participé à 3 Pro Bowls. Dernier titulaire de cette équipe, Guy McIntyre a mis du temps pour s’imposer, presque 4 ans. Mais une fois qu’il a été titulaire au poste de Left Guard, il a assuré. Il participe ainsi à 5 Pro Bowls de rang entre 1989 et 1993, et gagne 2 Super Bowls avec San Francisco.

Le dernier titulaire de cette ligne offensive est le seul Hall of Famer du lot. Right Tackle difficile à bouger dans les années 50 et au début des années 60, Bob St Clair a joué toute sa carrière avec les Niners. 5 fois Pro Bowler, il a du attendre 1990 pour enfin rejoindre Canton.

Défense

Ligne défensive

Titulaires : Leo Nomellini, Bryant Young, Charles Haley

Remplaçants : Michael Carter, Dana Stubblefield, Justin Smith, Cedrick Hardman

Leo Nomellini est le premier choix de Draft des 49ers en 1950. Le joueur l’a plutôt bien rendu à la franchise, lui restant fidèle pendant ses 14 ans de carrière. Pro Bowler dès sa saison rookie, il était le Defensive Tackle dominant des années 50 avec Ernie Stautner (Steelers). 6 fois All-Pro et Pro Bowler à 10 reprises, il a été le premier joueur de la franchise à entrer au Hall of Fame (1969).

Pour retrouver un autre Lineman Défensif avec autant d’impact, il a fallu attendre un bon moment. Si plusieurs très bons joueurs sont passés comme Michael Carter dans les années 80 ou Dana Stubblefield dans les années 90 (46.5 sacks), mais Bryant Young et celui qui a le plus marqué. Titulaire dès sa saison rookie en 1994, il participe à son premier Pro Bowl en 1996. Deux ans plus tard, il se casse la jambe mais cela ne l’empêche pas de revenir au top, avec un nouveau Pro Bowl et un trophée de Comeback Player of the Year en 1999. Au total, Young a représenté la franchise 4 fois au match All-Star. Et avec 89.5 sacks, il est le numéro 1 dans l’histoire de la franchise, ce qui est une belle performance pour un DT.

Le Hall of Famer Charles Haley est notamment connu pour être le premier joueur à avoir remporter 5 Super Bowls, 2 à San Francisco puis 3 à Dallas. C’est la première partie qui nous intéresse ici. Drafté en 1986 par les Niners, Haley signe 12 sacks comme rookie et est au-dessus des 10 unités lors de 4 de ses 6 premières saisons. Pass-rusher féroce, il signe 66.5 de ses 100.5 sacks avec les 49ers. Haley a été l’un des premiers défenseurs hybrides, capable d’être un DE ou un OLB selon les systèmes.

Linebackers

Titulaires : Dave Wilcox, Patrick Willis, NaVorro Bowman, Keena Turner

Remplaçants : Ken Norton Jr, Matt Hazeltine, Skip Vanderbundt

Lorsque son surnom est « l’intimidateur » c’est qu’on fait un peu peur. Dave Wilcox était ainsi un linebacker extérieur redouté, qui n’arrêtait jamais ses actions. Un des leaders de la défense des 49ers dans les années 60 et 70, son intensité lui a permis de participer à 7 Pro Bowls en 11 ans de carrière. Finalement en 2000, la brillante carrière de Wilcox a été récompensée par une entrée au Hall of Fame. A l’opposé, on retrouve Keena Turner, un LB moins dominant que Wilcox mais qui a eu le mérite de jouer un rôle lors de 4 victoires au Super Bowl. En 11 saisons au club et 153 matchs, il a notamment réussi 19.5 sacks et 11 interceptions.

Au centre de cette défense, on retrouve un duo de linebackers intérieurs contemporain et intimidant : Patrick Willis et NaVorro Bowman. Drafté au 1er tour en 2007, Willis affiche la couleur d’entrée en étant nommé Meilleur Rookie Défensif, grâce notamment à ses 174 plaquages (n°1 NFL). All-Pro 5 fois et Pro Bowler à 7 reprises en 8 ans de carrière, il a été l’un des meilleurs linebackers et l’un des meilleurs défenseurs de NFL durant ces années. En 2014, à seulement 29 ans, Willis a décidé de prendre sa retraite pour ne pas plus abîmer sa santé, mais il a surement assez fait pour mériter un buste au Hall of Fame.

Histoire des 49ers - Patrick Willis
Patrick Willis, une carrière courte mais intense (photo : San Francisco 49ers)

Lorsque NaVorro Bowman est arrivé en 2010, il a aidé une bonne défense à devenir excellente. Formidable plaqueur et 4 fois Pro Bowler, sa carrière a pris un coup à cause d’une très grosse blessure subie durant le Super Bowl XLVIII. Après plusieurs saisons galères et un passage par Oakland, il a pris sa retraite en 2019 comme membre des 49ers.

Sur le banc, on retrouve notamment Ken Norton Jr, qui a été un linebacker complet et performant lors de son passage par San Francisco à la fin des années 90. Il a participé à 2 Pro Bowls et remporté 1 Super Bowl avec la franchise.

Cornerbacks

Titulaires : Jimmy Johnson, Eric Wright

Remplaçants : Abe Woodson, Kermit Alexander

Même s’il n’a jamais remporté de Super Bowl avec la franchise, Jimmy Johnson est une légende de la franchise et son meilleur Cornerback. Un des meilleurs à son poste à la fin des années 60 et au début des années 70, il participe à ses 5 Pro Bowls entre 1969 et 1974. Auteur de 47 interceptions durant ses 15 ans à San Francisco, il est toujours numéro 2 dans l’histoire de la franchise. En 1994, il est devenu le second joueur des 49ers à faire son entrée au Hall of Fame.

Eric Wright fait partie des 5 joueurs qui ont été présents lors des 4 premiers Super Bowls remportés par la franchise. Titulaire dès sa saison rookie, il s’est imposé comme un redoutable défenseur en couverture. Son nombre d’interceptions est modeste, 18 en 110 matchs, mais les QB adverses l’évitaient et il gardait ses moments d’éclats pour les grands matchs. Il a ainsi intercepté des passes lors des 2 premiers Super Bowls gagnés par les Niners.

Bien plus tôt, à la fin des années 50 et au début des années 60, Abe Woodson était un joueur dangereux au poste de Safety mais aussi sur les retours de coups de pied. Il a ainsi marqué 7 touchdowns sur des retours et réussit 15 interceptions dans sa carrière. Kermit Alexander était le CB qui jouait à l’opposé de Jimmy Johnson dans les années 60. Il a notamment intercepté 36 passes en 94 matchs.

Safeties

Titulaires : Ronnie Lott, Merton Hanks

Remplaçants : Dwight Hicks, Tim McDonald

Y a-t-il un meilleur Defensive Back dans l’histoire de la NFL ? Ronnie Lott est dans la conversation car il a été dominant comme Cornerback et Safety durant sa carrière. Pris au 1er tour de la Draft 1981, Lott est titulaire d’entrée et signe 7 interceptions et 3 touchdowns comme rookie. Hélas, un certains Lawrence Taylor était là aussi pour le doubler dans les votes de Meilleur Rookie Défensif. Après 5 ans, 4 Pro Bowls, et 17 interceptions comme Cornerback, il passe Safety en 1985. A sa nouvelle position, il répond présent avec 10 interceptions dès sa première année, puis confirme en étant Pro Bowler 6 ans de suite. Lorsqu’il quitte la franchise en 1991, Lott affiche 51 interceptions, ce qui est toujours le meilleur total de la franchise. Membre des équipes-types NFL des années 80 et 90, Ronnie Lott est entré au Hall of Fame en 2000.

Membre important de la défense des Niners dans les années 90, Merton Hanks a été particulièrement productif au milieu de sa carrière. Pro Bowler 4 fois de suite entre 1994 et 1997, il est de la partie lors de la victoire au Super Bowl XXIX. Ses 31 interceptions le placent à la 4ème position dans l’histoire de la franchise.

Chez les remplaçants, Dwight Hicks a remporté 2 Super Bowls avec San Francisco dans les années 80. 4 fois Pro Bowler, il a signé 30 interceptions en 96 matchs. Quant à Tim McDonald, il a joué aux côtés de Merton Hanks dans les années 90. Joueur très intelligent, il a participé à 3 Pro Bowls et intercepté 20 passes comme membre des 49ers.

Coachs

Principal : Bill Walsh

Assistants : George Seifert, Jim Harbaugh

Lorsque Bill Walsh devient coach et Manager General des 49ers en 1979, la franchise fait partie des pires de NFL. Sur ses 86 derniers matchs, elle n’affiche ainsi que 31 victoires… Walsh s’atèle ainsi à reconstruire l’équipe à sa façon et les résultats son spectaculaires. « Le génie », c’était son surnom, drafte Joe Montana, Ronnie Lott, Charles Haley et Jerry Rice, et seulement 3 ans après son arrivée, il permet à San Francisco de remporter son premier Super Bowl. En 10 ans à la tête de l’équipe, Walsh remportera 92 matchs sur 152 (60.9%) et 3 trophées Lombardi au total. Peut-être le plus grand stratège offensif de l’histoire, il a également développé son fameux système « West Coast », qui a notamment permis le développement de quarterbacks comme Joe Montana et Steve Young.

En 1989, George Seifert succède à Bill Walsh qui a décidé de prendre sa retraite. Héritant d’un fabuleux effectif, l’ancien Coordinateur Défensif de Walsh fait perdurer la domination de la dynastie 49ers des années 80. Seifert ne manque les playoffs qu’une seule fois en 8 saisons, et la franchise remporter 2 Super Bowls de plus. Son bilan est excellent, avec 98 victoires en 128 matchs (76.6%).

Depuis 1994, San Francisco court après un nouveau titre, même si l’équipe a été 2 fois en finale. Les 49ers ont perdu le dernier Super Bowl face à Kansas City, et ils avaient également été battu par Baltimore en 2012. Jim Harbaugh était alors le coach. Ce dernier n’est pas resté très longtemps, 4 saisons, mais il emmène les Niners en finale de conférence NFC lors de 3 saisons consécutives. Son bilan de 44 victoires en 64 matchs (69.5%) est remarquable.

Sources : Pro Football Reference, Niners Wire (USA Today), Bleacher Report, SI, NFL, Clutchpoints

Découvez également l’équipe-type historique des Steelers