L’histoire des Browns a débuté dans la All-America Football Conference (AAFC) en 1946, avant que la franchise ne rejoigne la NFL 4 ans plus tard. A ce moment, la franchise connaît un énorme succès, grâce notamment au visionnaire Paul Brown et à des joueurs de légende. Dans l’ère moderne, la franchise de Cleveland souffre et n’arrive pas à retrouver le succès. L’équipe n’a d’ailleurs jamais participé au Super Bowl.

Attaque

Quarterbacks

Titulaire : Otto Graham

Remplaçants : Brian Sipe, Bernie Kosar

Le premier QB de l’histoire de la franchise est également le plus grand. Arrivé en 1945 chez les Browns, il va mener l’équipe à 9 finales de championnat consécutives. Il en remporte 7, 4 dans la All-America Football Conference puis 3 en NFL. Leader de la ligue à 2 reprises en yards, il est également élu MVP 3 fois. A une époque où le jeu au sol était roi, lui et les Browns faisaient des dégâts dans les airs. Membre de l’équipe-type NFL des années 50, il est entré au Hall of Fame en 1965.

On connaît les soucis au poste de Quarterback de la franchise, et 65 ans après avoir pris sa retraite, Otto Graham est toujours tout en haut des classements. Il est ainsi numéro 2 en yards avec 23 584 yards, juste derrière Brian Sipe, et il est encore leader en touchdowns avec 174.

Running-backs

Titulaires : Jim Brown, Leroy Kelly

Remplaçants : Marion Motley, Greg Pruitt

Entre 1957 et 1965, Jim Brown a dominé la NFL et été une superstar. Dès sa saison rookie, il termine leader de NFL avec 942 yards, une performance qu’il réussira un total de 8 fois en 9 ans de carrière, Pro Bowler chaque saison et MVP 3 fois, il a révolutionné le poste de Fullback et le jeu de courses. Brown a joué 118 matchs en NFL, tous avec Cleveland, et a amassé 12 312 yards et 106 touchdowns. Il reste le seul RB à avoir couru plus de 100 yards par match en moyenne durant sa carrière (104.3). Véritable icone des Browns, il est également une légende de la NFL. Son buste est à Canton depuis 1971.

Dans de nombreuses équipes, Leroy Kelly et même Marion Motley seraient surement numéro 1 dans la hiérarchie. Pas chez les Browns. Kelly a eu la dure tâche de prendre la suite du grand Jim Brown, et il l’a fait avec brio. Après avoir observé sur le banc pendant 2 ans, il franchit la barre des 1 000 yards lors de sa première saison comme titulaire en 1966. Lors des deux années suivantes, il sera leader de NFL en yards et touchdowns. En 3 saisons après la retraire de Brown, il totalise 3 585 yards au sol et 49 touchdowns au total. Il participe à 6 Pro Bowls de rang et prend sa retraite en 1973 avec 7 274 yards et 74 touchdowns au compteur. Puis en 1994, il rentre lui aussi au Hall of Fame.

Un petit mot sur Marion Motley, qui a joué dans les 40 et 50, aux débuts de la franchise. Pionnier des joueurs afro-américains en NFL, il se servait de sa puissance pour dominer au sol. En 8 ans à Cleveland, il totalise 4 712 yards et 31 touchdowns. Lui aussi est au Hall of Fame, depuis 1968.

Receveurs

Titulaires : Dante Lavelli, Paul Warfield

Remplaçants : Mac Speedie, Bobby Mitchell, Gary Collins

Lors des débuts de la franchise, Paul Brown va se montrer innovant au niveau de l’attaque aérienne, qui n’était pas très développée à cette époque. Dante Lavelli et Mac Speedie vont alors permettre à Otto Graham d’appliquer ces concepts. Avec 6 488 yards, il point à la 2ème place dans l’histoire de la franchise, et à la première pour un WR. Et avec 62 touchdowns, il est numéro 2 derrière Gary Collins (70). Receveur très fiable, il a été la cible préférée de Graham pendant de nombreuses saisons et il remporte pas moins de 7 titres avec Cleveland (4 AAFC et 3 NFL). En 1975, Lavelli rejoint le Hall of Fame. Son compère Mac Speedie a lui totalisé 5 602 yards et 33 touchdowns, et il a également son buste à Canton depuis cette année.

Autre Hall of Famer, Paul Warfield est l’homme de deux franchises. On l’a déjà vu dans l’équipe-type des Dolphins, où il a joué ses meilleures années et remporté 2 Super Bowls, mais c’est avec Cleveland qu’il a joué le plus de matchs. Sélectionné au 1er tour de la Draft 1964, il devient rapidement un cadre et aide l’équipe à remporter le titre NFL cette année-là. Pro Bowler 3 fois lors des 6 premières saisons au club, il revient jouer 2 ans en fin de carrière après son passage à Miami. Au total, il a gagné 5 210 yards et marqué 52 touchdowns pour les Browns.

Histoire des Browns - Paul Warfield
L’impact de Paul Warfield à Cleveland dépasse ses stats (photo : Pro Football Hall of Fame)

Pour revenir à Gary Collins, il est donc le leader de franchise en touchdowns avec 70. Ce joueur des années 60 a la particularité d’avoir terminé leader de NFL en touchdowns dans les airs et en moyenne de yards sur les punts lors d’une saison.

Tight-ends

Titulaire : Ozzie Newsome

Remplaçant : Milt Morin

Receveur au niveau universitaire, Ozzie Newsome va devenir tight-end en NFL et la transition va se passer à merveille. Il va jouer l’intégralité de ses 13 saisons de carrière avec les Browns, et totalisé 662 réceptions, 7 980 yards et 47 touchdowns. Dans les deux premières catégories, il est toujours leader de franchise à ce jour. Joueur ultra sûr, il n’a perdu que 3 ballons en 198 matchs… Un nombre similaire à celui de Pro Bowls auxquels il a participé.

Newsome est ensuite rentré au management de la franchise avant de devenir le Manager General des Baltimore Ravens en 1996. Il a remporté deux Super Bowls, en 2000 et 2012, et est resté en place jusqu’en 2018. Il est également entré au Hall of Fame en 1999.

Ligne offensive

Titulaires : Joe Thomas, Mike McCormack, Dick Schafrath, Gene Hickerson, Frank Gatski

Remplaçants : Doug Dieken, Cody Risien, Fred DeLamielleure, Jim Ray Smith, Alex Mack

Sa retraite est encore fraiche (2017), et les performances de Joe Thomas sont encore dans les mémoires des fans de Cleveland. Formidable lineman, on peut regretter que son talent ait été gâché par les mauvais résultats de la franchise. Pro Bowler 10 fois en 11 saisons, lui a toujours fait le boulot. Force de la nature, il a même démarré et joué tous les matchs jusqu’à sa blessure lors de la 7ème journée la saison 2017, qui sera d’ailleurs sa dernière apparition en NFL.

Après avoir débuté en 1951 à New York, Mike McCormack débarque à Cleveland où il jouera les 10 ans suivants. Au début, il fait partie des linemen qui protègent Otto Graham. A la fin, il est l’un des bloqueurs devant Jim Brown. Pro Bowler 6 fois en carrière, dont 5 fois avec les Browns, il est entré au Hall of Fame en 1984. Dans les années 60, Dick Schafrath a pris le relais pour ouvrir des brèches au sol et pour protéger les QB. Entre 1963 et 1969, il est Pro Bowler chaque saison.

Le meilleur Guard de l’histoire de la franchise a été sélectionné au 7ème tour de la Draft, en 1957. 16 saisons et 202 matchs plus tard, il avait un CV de Hall of Famer, et il a d’ailleurs rejoint Canton en 2007. Sur le terrain, il a servi de bloqueur pour des légendes comme Jim Brown, LeRoy Kelly et Bobby Mitchell. Trois hommes qui vont ensuite l’aider lorsqu’il sera confronté à la maladie, et qui l’aideront à monter sur la scène lors de la cérémonie pour son entrée au Hall of Fame. Un grand moment dans l’histoire de la franchise.

On termine avec le Centre Frank Gatski, qui a fait partie de l’équipe initiale des Browns à partir de 1946. Modèle de régularité durant ses 11 ans au club, aucun de ses snaps n’a terminé en fumble. Oui, zéro. Champion 7 fois avec les Browns (4x AAFC, 3x NFL), il est entré au Hall of Fame en 1985.

Défense

Defensive Tackles

Titulaires : Bill Willis, Michael Dean Perry

Remplaçants : Walter Johnson, Bob Gain, Jerry Sherk

Joueur des Browns durant l’intégralité de sa carrière, Bill Willis faisait partie de l’équipe initiale de Cleveland en 1946. Pro Bowler à 3 reprises, il remporte 5 titres avec la franchise au total. Mais comme Marion Motley, il a également été un pionnier pour l’intégration des joueurs afro-américains dans la ligue. A l’issue de sa carrière, Willis est entré au Hall of Fame en 1977.

Bien plus tard, dans les années 90 principalement, Michael Dean Perry a terrorisé les QB adverses depuis la ligne défensive des Browns. Pass-rusher féroce, il a totalisé 51.5 sacks durant ses 7 saisons à Cleveland. Il est d’ailleurs Pro Bowler 5 fois durant cette période. Apprécié des fans, il a même un burger à son nom au McDonald’s du coin…

Sur le banc, on retrouve notamment Walter Johnson, qui a joué 11 saisons au club dans les 60 et 70. Même si les sacks n’étaient pas officiellement comptabilisés à l’époque, il est crédité de 58 sacks non officiels. On a également Jerry Sherk, qui porté le maillot des Browns pendant 12 saisons, principalement dans les années 70. Lui aussi avait signé pas mal de sacks avant que ce soit officiel, avec 69 à son actif (non officiels).

Defensive Ends

Titulaires : Len Ford, Bill Glass

Remplaçants : Paul Wiggin, Rob Burnett

Initialement un receveur, Len Ford s’est fait une brillante carrière comme Defensive End en NFL. Chez les Browns entre 1950 et 1957, il est devenu le leader défensif de l’équipe, qui a organisé ses schémas autour de lui. Pro Bowler à 4 reprises, il remporte aussi 3 titres NFL avec Cleveland. Ford est entré au Hall of Fame en 1976.

Histoire des Browns - Len Ford
Len Ford a mené une défense redoutable dans les années 50 (photo : Cleveland Browns)

Après avoir débuté sa carrière à Detroit, Bill Glass débarque à Cleveland lors d’un gros transfert en 1962. Un des meilleurs pass-rushers de son temps, Glass participe à 4 Pro Bowls. Il a formé un superbe duo avec Paul Wiggin pendant plusieurs saisons. Wiggin, qui a été 2 fois Pro Bowler alors qu’il avait été sélectionné au 6ème tour de la Draft 1956.

Linebackers

Titulaires : Clay Matthews, Jim Houston, Walt Michaels

Remplaçants : Chip Banks, Mike Johnson, Galen Fiss

Le père de Clay Matthews a été un formidable défenseur en son temps. Joueur des Browns pendant 16 de ses 19 saisons NFL, il reste l’un des joueurs les plus aimés par les fans de la franchise. Au-dessus des 100 yards lors de 8 saisons, il en a amassé 1 430 au total, ce qui est le record dans l’histoire des Browns. De même, il est numéro 1 en sacks, avec 62 officiels, et 76.5 si l’on ajoute ceux non officiels d’avant 1982. Pour beaucoup, Matthews devrait être au Pro Football Hall of Fame.

Defensive End au début de sa carrière, Jim Houston va descendre un peu sur le terrain pour devenir un excellent linebacker. Jamais blessé, il joue 177 matchs pour l’équipe de sa ville natale. Pro Bowler à 4 reprises, et champion NFL 1 fois, il totalise notamment 14 interceptions durant sa carrière.

Encore plus tôt, dans les années 50, Walt Michaels a patrouillé au cœur de la défense des Browns. En 10 ans avec la franchise, il a notamment participé à 5 Pro Bowls, remporté 2 titres NFL et réussi 11 interceptions.

Cornerbacks

Titulaires : Hanford Dixon, Frank Minnifield

Remplaçants : Bernie Parrish, Warren Lahr

J’ai décidé d’aligner le duo de CB des années 80, le meilleur de l’histoire des Browns, et une référence dans l’histoire de la NFL. Le premier joueur est Hanford Dixon, qui est l’homme qui aurait lancé le fameux « Dawg Pound ». Excellent en couverture durant ses meilleures saisons, il a réussi 26 interceptions. Entre 1986 et 1988, Dixon est Pro Bowler chaque année. Son coéquipier Frank Minnifield l’a donc accompagné pendant une grande partie de ces années. Format de poche, il compensait par sa capacité à coller les receveurs. Pro Bowler à 4 reprises, il a réussi 20 interceptions.

Sur le banc Bernie Parish a été un autre bon CB a porté le maillot des Browns, dans les années 60. Il a été particulièrement prolifique en début de carrière avec 18 interceptions lors de ses trois premières saisons. Avant lui, Warren Lahr avait fait quelques dégâts sur les lignes secondaires de Cleveland. Expert des actions spectaculaires, il pointe à la 2ème place dans l’histoire de la franchise avec 44 interceptions.

Safeties

Titulaires : Tommy James, Eric Turner

Remplaçants : Thom Darden, Ross Fichtner

Cornerback et Safety pour les Browns, Tommy James y a retrouvé son coach du lycée : Paul Brown. Joueur assez polyvalent donc, il a réussi un total de 34 interceptions dans les années 50 pour Cleveland. Il remporté 5 titres avec la franchise, 2 AAFC et 3 NFL.

Il est associé ici avec Eric Turner, un safety physique aux plaquages dévastateurs. En seulement 5 saisons chez les Browns, sont impact est sensible. Il totalise ainsi 524 plaquages et 17 interceptions en 63 matchs.

Comme remplaçant, on trouve notamment Thom Darden. En 10 saisons avec Cleveland dans les années 70, il a signé 45 interceptions, ce qui est le record de franchise encore aujourd’hui.

Bonus

Kicker : Lou Groza

Un des meilleurs kickers de l’histoire, Lou Groza est une légende à Cleveland. Durant sa carrière de 21 saisons au club, entre 1946 et 1967, il a réussi 264 field-goals et 810 transformations. Il a également occupé le poste de Tackle pendant une partie de sa carrière. 9 fois Pro Bowler et 8 fois champion, il est entré au Hall of FAme dès 1974.

Coachs

Principal : Paul Brown

Assistants : Blanton Collier, Marty Schottenheimer

Entre Paul Brown et Freddie Kitchens, les Browns ont connu 21 coachs durant leur histoire. Kevin Stefanski, arrivé durant l’intersaison sera donc le 22ème. Et ce que l’on peut noter, c’est que la cadence de remplacement s’est nettement accélérée depuis les années 90.

Mais le numéro 1 reste le premier coach de la franchise, Paul Brown. Sous ses ordres, les Browns vont dominer l’AAFC, qu’ils vont remporter lors de leurs 4 saisons dans la conférence. Un succès qui va continuer en NFL, avec 3 autres titres lors des années Brown. En 17 ans avec lui, la franchise n’a un bilan négatif qu’une seule fois, participe à 12 reprises aux playoffs et remporte 7 titres. Son bilan globale est de plus de 76% de victoires (158-48).

Mais Paul Brown est également un pionnier dans le monde du football américain et un avant-gardiste. En ce qui concerne le terrain, il est le premier à utiliser une équipe réserve, à étudier des vidéos sur ses adversaires où à recruter un staff d’assistants. Il est également celui qui va casser les barrières de la couleur de peau en NFL, en faisant notamment jouer Marion Motley et Bill Willis.

En 1963, il est finalement viré par le nouveau propriétaire de la franchise, Art Modell, du fait de désaccord sur la gestion. Et quelques années plus tard, Paul Brown allait fonder et coaché une autre équipe dans l’Ohio, le Cincinnati Bengals.

Assistant de Paul Brown durant de nombreuses saisons, Blanton Collier va lui succéder. Cette continuité permet à l’équipe de rester compétitive et les Browns remportent un nouveau titre NFL en 1964. Ce trophée reste le dernier de l’histoire de la franchise… En 8 saisons à la tête du club, Collier n’aura jamais un bilan négatif. Il prend sa retraite en 1970 avec un ratio de 69% de victoires (76-34).

La dernière très belle période des Browns date de la fin des années 80, avec Marty Schottenheimer. A la tête d’une belle équipe emmenée par le QB Bernie Kosar notamment, le coach mène Cleveland à 3 titres de division et 4 participations aux playoffs.

Sources : Pro Football Reference, Browns Wire (USA Today), Bleacher Report, Dawg Pound Daily, Cleveland.com, How they play

Découvrez également l’équipe-type de l’histoire des Rams