La NFC West a le potentiel pour être une des meilleures division de NFL en 2020. Les 49ers sortent d’un Super Bowl (perdu) et tenteront d’aller chercher le titre cette fois. Mais il ne sera déjà pas facile pour eux de conserver l’avantage dans la division car les adversaires sont redoutables. Les Seahawks n’étaient pas loin en 2019 et ils seront encore compétitifs. Les Rams auraient accroché les playoffs dans le nouveau format à 7. Et les Cardinals peuvent être l’équipe qui progresse le plus cette année.


ARIZONA CARDINALS

La première saison de Kliff Kingsbury à la tête des Cardinals n’a pas été brillante d’un point de vue du bilan, mais elle a été encourageante sur le terrain. La principale raison est le QB Kyler Murray, pris avec le 1er choix de la Draft 2019 et élu Meilleur Rookie Offensif en fin d’année. Durant l’intersaison, la franchise a poursuivi sur sa lancée en ajoutant des forces vives des deux côtés du terrain.

Principales arrivées

DeAndre Hopkins (WR), Kelvin Beachum (OT), Jordan Phillips (DT), De’Vondre Campbell (LB), Devon Kennard (LB), Dre Kirkpatrick (CB)

Principaux départs

David Johnson (RB), Damiere Byrd (WR), Charles Clay (TE), A.Q Shipley (OL), Joe Walker (LB), Brooks Reed (LB)

Draft 2020

TourChoixJoueurPosteUniversité
18Isaiah SimmonsLBClemson
372Josh JonesOTHouston
4114Leki FotuDTUtah
4131Rashard LawrenceDTLSU
6202Evan WeaverLBCalifornia
7222Eno BenjaminRBArizona State

Une attaque explosive…

Elu Meilleur Rookie Offensif, Kyler Murray semble être le nouveau « franchise QB » des Cardinals. Des soucis classiques pour un rookie ont été remarqués, mais Murray s’est montré capable de réussir des actions dans le jeu court, dans la profondeur et avec ses jambes. Le tout avec un coach lui aussi novice en NFL et qui tente de mettre en place un système de jeu très agressif. Ça n’a d’ailleurs pas toujours été une réussite en 2019, avec des moments poussifs.

Pour que Murray et l’attaque d’Arizona franchissent un cap, les dirigeants se sont montrés agressifs durant l’intersaison. Le coup de maître est évidemment le recrutement de DeAndre Hopkins, qui est tout simplement l’un des meilleurs WR de la ligue. Et en échange de cette star, l’équipe n’a pas eu à risquer son futur. David Johnson a fait le chemin inverse mais il ne donnait plus satisfaction et il avait perdu sa place au profit de Kenyan Drake. Ce dernier a d’ailleurs été conservé. Pour revenir à Hopkins, il devient immédiatement le leader du corps de receveurs et peut aider les jeunes joueurs à progresser. Christian Kirk peut-être un excellent numéro 3 et potentiellement un numéro 2, et Andy Isabella semble aussi prometteur. L’émergence d’un jeune receveur permettra d’assurer la transition lorsque le grand Larry Fitzgerald raccrochera.

 Arizona Cardinals
DeAndre Hopkins (10) et Larry Fitzgerald (11) sont prêts à faire des dégâts (photo : Getty)

Avec un corps de WR fourni, Kingsbury va donc pouvoir mettre en place sa fameuse attaque « Air Raid » et aligner 4 voire parfois 5 receveurs sur certaines actions. Et avoir Hopkins est une sécurité, aussi bien dans le jeu court que dans le profondeur. Ce nouveau partenariat entre Murray et Hopkins devrait faire la différence. A condition évidemment que la ligne offensive se montre un peu plus solide. Là aussi la franchise a fait venir du sang neuf, avec notamment l’arrivée de Kelvin Beachum et du rookie Josh Jones. Marcus Gilbert a également été retenu.

…mais une défense poreuse ?

Le potentiel offensif semble donc très intéressant, et il sera peut-être nécessaire que les Cardinals marquent beaucoup de points. Car la défense est encore en chantier et sort d’une saison 2019 compliquée dans plusieurs secteurs. Certes, la franchise a orienté son intersaison plutôt sur ce secteur (en dehors du cas Hopkins). Et la pépite est le rookie Isaiah Simmons, pris avec le 8ème choix de la Draft. Défenseur polyvalent, capable de défendre la passe comme un linebacker, de couvrir comme un safety et même de presser les quarterbacks, il peut aider cette escouade à trouver une identité. Mais sa seule présence ne réglera pas tous les problèmes.

L’un des besoins majeurs est de trouver un autre pass-rusher performant à l’opposé de Chandler Jones, qui a totalisé 19 des 40 sacks de l’équipe en 2019. Numéro 2 dans les votes pour le Meilleur Défenseur de NFL l’année dernière, il peut profiter de la présence d’un autre pass-rusher. En plus de Simmons, deux recrues peu glamour peuvent aider. Jordan Phillips à l’intérieur, qui a totalisé 9.5 sacks avec Buffalo en 2019, et Devon Kennard à l’extérieur, qui a signé 7 sacks lors des deux dernières campagnes. De plus, un pass-rush tranchant permettra aux lignes secondaires d’être moins exposées.

Prédiction               

8-8

Il y a une certaine hype pour les Cardinals cette saison, et cette équipe pourrait bien être l’une des plus fun à regarder jouer grâce à son système offensif. Mais la défense sera-t-elle suffisamment solide pour conserver les avantages ? Une progression notable devrait se faire sentir sur le terrain, mais une division compliquée limite le bilan. Les Cards devraient tourner autour de l’équilibre en fin d’année.


LOS ANGELES RAMS

Un an après avoir perdu au Super Bowl, les Rams n’ont même pas participé aux playoffs. Certes le bilan de 9-7 n’était pas terrible, mais la division avait mieux à offrir. Durant l’intersaison, la franchise a été confronté à la gestion du salary cap et plusieurs joueurs importants ont dû partir.

Principales arrivées

A’Shawn Robinson (DT), Leonard Floyd (LB)

Principaux départs

Blake Bortles (QB), Todd Gurley (RB), Brandin Cooks (WR), Dante Fowler (DE), Cory Littleton (LB), Clay Matthews (LB), Nickell Robey-Coleman (CB), Eric Weddle (S), Greg Zuerlein (K)

Draft 2020

TourChoixJoueurPosteUniversité
252Cam AkersRBFlorida State
257Van JeffersonWRFlorida
384Terrell LewisEDAlabama
3104Terrell BurgessSUtah
4136Brycen HopkinsTEPurdue
6199Jordan FullerSOhio State
7234Clay JohnstonLBBaylor
7248Sam SlomanKMiami (OH)
7250Tremayne AnchrumOGClemson

Une attaque devenue prévisible ?

En 2018, la fraicheur de Sean McVay lui avait permis de prendre la ligue par surpris et de presque aller au bout. Mais l’année dernière, son schéma offensif a piétiné, et notamment ses « play-actions » qui ont beaucoup moins bien fonctionnées. Les défenses adverses se sont-elles adaptées ? Ou faut-il mettre ça sur le dos des blessures et contre-performances ? Car oui, les Rams ont dû faire sans Brandin Cooks pendant plusieurs matchs et Todd Gurley était très loin de son meilleur niveau.

D’ailleurs, les deux joueurs cités au-dessus ne sont plus dans l’effectif, et ils n’ont pas été remplacé du fait de la faible marge de manœuvre financière de la franchise. En ce qui concerne le corps de receveurs, il reste du beau monde avec Cooper Kupp et Robert Woods, et les Rams pourront aussi compter sur le rookie Van Jefferson. Pour le jeu au sol, la situation est plus floue et l’équipe démarrera la saison avec 3 joueurs qui peuvent contribuer. Darrell Henderson était le backup de Todd Gurley, Malcolm Brown est l’expérimenté et Cam Akers est le rookie. Ce dernier, pris au 2ème tour de la Draft 2020, semble être le RB qui a le plus de potentiel.

NFC West 2020 - Los Angeles Rams
Sean McVay doit relancer l’attaque de son équipe (photo : Getty)

L’autre point noir, qui a surement joué sur les performances de l’attaque et du QB Jared Goff, c’est la ligne offensive. Là aussi une force en 2018, elle était faible l’année dernière. Le groupe est quasiment inchangé et il faudra qu’il se reprenne pour que l’attaque puisse fonctionner à plein régime. Jared Goff lui aussi doit faire mieux et prouver qu’il peut mener l’équipe. Les Rams lui ont donné un gros contrat, à lui de le justifier.

Une défense avec des stars et des trous

Avec des joueurs comme Aaron Donald et Jalen Ramsey, les Rams possèdent quelques stars en pleine fleur de l’âge. Même s’il a cédé son titre en 2019, Donald reste surement le défenseur le plus dominant de NFL, et Ramsey est un des meilleurs cornerbacks de la ligue chaque année. Globalement correcte l’année dernière, cette défense a perdu plusieurs titulaires durant l’intersaison : Dante Fowler, Clay Matthews, Cory Littleton, Nickel Robey-Coleman et Eric Weddle (retraite).

Les départs de Dante Fowler et Clay Matthews affaiblissent un pass-rush qui s’appuie déjà beaucoup sur les prouesses d’Aaron Donald à l’intérieur. Fowler a été un soutien de poids l’année dernière 11.5 sacks, mais il jouera à Atlanta en 2020. Pour le remplacer numériquement, les Rams ont fait signer Leonard Floyd, qui affiche 11.5 sacks en 3 ans… Le rookie Terrell Lewis, pris au 3ème tour sera peut-être plus productif.

Même soucis pour combler la perte de Cory Littleton au poste de linebacker. Un des meilleurs défenseurs de la franchise lors des 2 dernières saisons, il était précieux au sol mais également en couverture. Des joueurs de la rotation vont devoir hausser leur niveau de jeu.

Prédiction

8-8

Les Rams ont toujours des joueurs très talentueux dans leur effectif, mais ils semblent perdre des forces alors que les autres équipes de la division restent stables ou s’améliorent. Une ligne offensive poreuse et les départs en défense vont empêcher la franchise de se mêler au titre de division.


SAN FRANCISCO 49ERS

Ce n’est pas un mythe, perdre au Super Bowl peut faire dérailler la machine dès l’année suivante. Les Falcons ont toujours du mal à se remettre de leur défaite face aux Pats et les Rams n’ont pas réussi à accrocher les playoffs l’année dernière. Sur le papier, les 49ers possèdent toujours un effectif de qualité, aussi bien offensivement que défensivement, mais il ne sera pas évident de faire aussi bien qu’en 2019.

Principales arrivées

Travis Benjamin (WR), J.J Nelson (WR), Trent Williams (OT), Jordan Reed (TE)

Principaux départs

Matt Breida (RB), Emmanuel Sanders (WR), Garrett Celek (TE), Levine Toilolo (TE), Joe Staley (OT), DeForest Buckner (DT)

Draft 2020

TourChoixJoueurPosteUniversité
114Javon KinlawDTSouth Carolina
125Brandon AiyukWRArizona State
5153Colton McKivitzOTWest Virginia
6190Charlie WoernerTEGeorgia
7217Jauan JenningsWRTennessee

Une défense toujours dominante ?

En 2019, les Niners ont eu l’une des meilleures défenses de la ligue. Sur toutes les lignes, des joueurs ont brillé. Sur la ligne défensive, l’une des plus intimidantes de NFL, est l’une des raisons de ces dégâts. Nick Bosa a remporté le trophée de Meilleur Rookie Défensif, Arik Armstead a enfin explosé et Dee Ford a été un renfort de poids lorsqu’il a été en forme. Ce trio de pass-rusher revient en 2020 et devrait rester un poison pour les QB adverses. A l’intérieur, DeForest Buckner a de nouveau fait la loi, mais il a été transféré avant la Draft car San Francisco n’avait pas les moyens de conserver tout le monde. La perte de Buckner est un coup dur mais la franchise a vite réagi en prenant Javon Kinlaw au premier tour de la Draft.

San Francisco 49ers
La ligne défensive des 49ers devrait rester une force en 2020 (Photo : Michael Zagaris/San Francisco 49ers/Getty Images)

Sur le reste de la défense, c’est solide aussi. Le corps de linabacker est complémentaire et jeune avec Kwon Alexander, Fred Warner et Dre Greenlaw. Et derrière, Richard Sherman a prouvé qu’il pouvait encore évoluer à très haut niveau. Le manque de profondeur au poste de Safety est peut-être le seul petit point faible de l’équipe.

Une attaque toujours efficace ?

Il n’y a pas de stars dans cette attaque des 49ers, mais Kyle Shanahan a su créer un système efficace qui utilise les caractéristiques de chaque joueur. Ainsi, le danger peut venir de n’importer qui et de n’importe où. Et d’un match à l’autre, de nouveaux joueurs peuvent avoir un rôle plus importants.

Ça a notamment été le cas sur le backfield, le plus efficace de NFL en 2019 derrière celui intouchable de Baltimore. Si Tevin Coleman est celui qui a le mieux débuté la saison, c’est Raheem Mostert qui avait les mains chaudes en fin d’année et en playoffs. Et Matt Breida a également contribué par moment. Ce dernier est parti mais Jerick McKinnon revient après 2 ans de blessure. On repart donc avec un partage du travail et le ballon ira au joueur le plus efficace le jour J.

Dans le jeu aérien, Jimmy Garoppolo n’a pas été transcendant mais il a régulièrement été propre et parfois très efficace. L’apport d’Emmanuel Sanders a bien aidé l’équipe sur la deuxième partie de saison, mais le WR n’a fait qu’un bref passage. Et avec la blessure de Deebo Samuel, la situation peut se compliquer. Cela va notamment nécessiter une adaptation rapide du rookie Brandon Aiyuk, dont le style rappelle celui de Samuel. Evidemment, Garoppolo pourra de nouveau compter sur George Kittle, l’un des deux meilleurs TE de NFL. Et à priori pas de soucis de protection, car la perte de Joe Staley (retraite) a été compensé par l’arrivée de Ternt Williams.

Prédiction

10-6

Il va être difficile pour les 49ers de reproduire les 13 victoires de la saison dernière. L’équipe reste néanmoins l’un des plus complète de la ligue et les concepts de Kyle Shanahan et Robert Saleh devraient rester efficaces. San Francisco devrait pouvoir se battre pour conserver son titre et ainsi tenter de retrouver le Super Bowl.


SEATTLE SEAHAWKS

Parfois poussifs mais toujours compétitifs, les Seahawks ont bien failli faire tomber les 49ers et remporter la division en fin de saison dernière. Grâce à la présence de Russell Wilson en attaque et avec des renforts de qualité en défense, la franchise de Seattle espère retrouver la position de leader en 2020.

Principales arrivées

Geno Smith (QB), Carlos Hyde (RB), Phillip Dorsett (WR), Greg Olsen (TE), Cedric Ogbuehi (OT), B.J Finney (OL), Bruce Irvin (DE), Jamal Adams (S), Quinton Dunbar (CB)

Principaux départs

Marshawn Lynch (RB), C.J Prosise (RB), Jaron Brown (WR), Ed Dickson (TE), George Fant (OT), Germain Ifedi (OL), Justin Britt (C), Al Woods (DT), Ezekiel Ansah (DE), Quinton Jefferson (DE), Jadeveon Clowney (LB), Mychal Kendricks (LB), Tedric Thompson (S), Bradley McDougald (S)

Draft 2020

ChoixTourJoueurPosteUniversité
127Jordyn BrooksLBTexas Tech
248Darrell TaylorEDTennessee
369Damien LewisOGLSU
4133Colby ParkinsonTEStanford
4144DeeJay DallasRBMiami
5148Alton RobinsonDTSyracuse
6214Freddie SwainWRFlorida
7251Stephen SullivanTELSU

Enfin une bonne protection pour Russell Wilson ?

En Russell Wilson, les Seahawks possèdent l’un des meilleurs quarterbacks de NFL, un leader qui n’a plus à prouver qu’il sait gagner. Régulièrement dans la course au trophée de MVP, il est la plus grosse force de cette effectif, et une des raisons de sa compétitivité annuelle. En 2019, son entente avec Tyler Lockett et le rookie D.K Metcalf a été excellente. Cela devrait continuer cette saison, et le TE Greg Olsen pourrait aussi être une recrue intéressante.

Seattle Seahawks
Le magicien Russell Wilson devrait encore se mêler à la course pour le trophée de MVP (photo : Seattle Seahawks)

Mais malgré la présence de Wilson et d’un jeu aérien performant, Seattle reste l’une des franchises qui porte le plus le ballon. Certes la backfield est puissant et fourni avec Chris Carson, Rashaad Penny et Carlos Hyde, mais l’attaque est plus dangereuse quand son QB à la balle en main. La raison est une protection douteuse, qui expose trop Russell Wilson. Le côté gauche semble solide avec Duane Brown et Mike Iupati, mais les deux joueurs ne sont plus tout jeunes. Ailleurs, la compétition est ouverte. Les Seahawks ont recruté Cedric Ogbuehi et B.J Finney, peut-être qu’ils réussiront à s’imposer et à apporter de la stabilité. 

Une « Legion of Boom” 2.0 ?

Pour tenter de retrouver les sommets, les Seahawks tentent de se forger une nouvelle défense dominante. La franchise se cherche toujours devant, et notamment au niveau du pass-rush. Jadeveon Clowney et Ezekiel Ansah n’ont pas été retenus, laissant une situation plutôt floue. Le duo Rasheem Green et Benson Mayowa n’intimide pas, L.J Collier doit beaucoup mieux faire que lors de sa saison rookie ratée, et Bruce Irvin revient à Seattle mais a 32 ans. Le rookie Darrell Taylor entre aussi dans le mix.

Ailleurs, le talent est au rendez-vous. Du côté des linebackers, Bobby Wagner reste l’un des meilleurs joueurs à son poste, et K.J Wright est un associé parfait. Et Seattle a pris Jordyn Brooks au premier tour de la Draft pour solidifier encore plus le centre du terrain. Brooks peut également être le successeur de Wright dans le futur.

Derrière, les Hawks veulent créer une nouvelle « Legion of Boom ». Shaquill Griffin, en progression en 2019, est le seul joueur à rester en poste. Les recrutements avaient débuté durant la saison 2019, avec les arrivées du Cornerback Quinton Dunbar et du Safety Quandre Diggs. Et la tendance s’est confirmée avec un gros coup durant l’intersaison, le transfert pour Jamal Adams. Seattle a certes sacrifié quelques choix de Draft dans l’affaire, mais l’équipe récupère l’un des meilleurs jeunes Safety de la ligue. Adams est un « playmaker » qui sait tout faire et qui peut créer des différences.

Prédiction

11-5

Aucune équipe ne va plus voyager que les Seahawks en 2020, et il est vrai que le calendrier de la franchise n’est pas clément. Mais Seattle est armé des deux côtés du terrain pour sortir vainqueur lors de la majorité de ses sorties. A l’image de l’année dernière, ce ne sera peut-être pas toujours beau, mais c’est le résultat qui compte.


Retrouvez également les autres divisions :